AFP / PHILIPPE DESMAZES

Lyon - Monaco : de la bière au Parc OL ?

On prend les mêmes et on recommence. La bière avec alcool sera-t-elle en vente aux buvettes du Parc OL durant le match Lyon - Monaco ? Voici la réponse !

Selon nos informations, la bière avec alcool sera bien vendue au Parc OL durant le match opposant Lyon à Monaco.

Pour cette "finale", le club a obtenu une nouvelle dérogation, la neuvième de l'année sur les dix possibles. Il lui en restera donc encore une, en théorie.

Selon la loi, une association sportive peut demander dix dérogations par an. Après avoir épuisé son quota, l'OL pourrait se tourner vers une autre association pour faire des demandes. En attendant, comme d'habitude, l'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Restez prudents et ne dérangez pas le voisinage du Parc OL.

15 commentaires
  1. Minolt - mer 4 Mai 16 à 14 h 46

    Ouf !

  2. Altheos - mer 4 Mai 16 à 15 h 00

    J'avoue avoir du mal à comprendre en quoi le refus de vendre de l'alcool peut être considéré comme "mauvais".

    1. Minolt - mer 4 Mai 16 à 15 h 05

      Loi Evin.
      J'espère qu'elle évoluera cet été

  3. Altheos - mer 4 Mai 16 à 15 h 18

    Oui, je sais bien qu'il s'agit de la loi Evin.
    Ma remarque c'était juste pour dire qu'on a pas besoin d'alcool pour apprécier un match de foot et donc que je ne trouve pas ça déconnant que ça soit interdit dans les stades, surtout avec une volonté de public "familial" pour sortir du public des "abrutis abreuvés de haine et de bière".
    A un moment donné, la volonté de faire du fric sur tout ne doit pas dépasser la santé publique ni nuire à l'élargissement du public qui vient voir les matchs.

    1. Minolt - mer 4 Mai 16 à 15 h 47

      Pas d'accord avec toi. Je suis au Virage Nord, là où la concentration de gens... bien pompettes, est la plus élevée. Et crois moi qu'une bonne partie a déjà commencé à consommer avant, soit chez soi entre amis, soit dans un bar, ou même aux alentours du site (d'où les nombreux déchets de bouteilles et de canettes vides).
      Je ne dis pas que la vente de bière améliore les choses, mais en tout cas ce n'est pas du tout un facteur déterminant dans l'ivresse des gens, qui est je le rappelle un choix délibéré. Je prends toujours de la bière au stade, mais 2 avant et une à la mi-temps. Pas de quoi me rendre surexcité, mais suffisamment pour apprécier avec plus de désinhibition le spectacle des tribunes et du terrain.
      En plus, cette vente de bière (que je rappelle lègère, Carlsberg <5°) est contrôlée par les prestataires du club et a le droit de refuser de servir toute personne soûl.
      Enfin, concernant l'argument familial que tu donnes, pour moi ça ne tient pas. Le stade est un lieu d'échange, et partager une bière sur le parvis entre amis ou en famille (les gosses prennent un coca) autour d'une table près du lion bleu est un moment convivial et incontournable du sport (demandez aux supporters de rugby).
      Et puis mince quoi, avec les illuminés de Daech qui veulent supprimer notre mode de vie, la répression policière de plus en plus grande en France et dans les stades, pourquoi réduire la liberté des gens à boire de l'alcool et apprécier un bon moment ?

  4. Altheos - mer 4 Mai 16 à 16 h 33

    Parce qu'un lieu public n'est ni le lieu ni l'endroit pour consommer de l'alcool. Surtout quand il fréquenté par des enfants.
    Tu peux tout à fait boire de l'alcool et apprécier un bon moment (même si tu n'as pas besoin d'alcool pour ça) dans le cadre privé.
    Quand à l'ivrognerie, je ne suis pas sûr du tout que cela soit un choix délibéré, l'alcool étant classé parmi les drogues les plus addictives qui soient, mais ceci est un autre débat.
    Après forcément, c'est plus facile pour moi d'exprimer ce point de vue puisque je ne consomme jamais d'alcool (bien que j'ai eu plus que ma dose pendant mes jeunes années), non par choix mais par contrainte puisque je suis migraineux et que cela est un facteur déclenchant.

    1. zikos35 - mer 4 Mai 16 à 17 h 37

      Tout à fait, il y a des endroits pour consommer de l'alcool... ça s'appelle les bars, ou alors chez soi avec des amis. Je vois pas bien en quoi c'est dérangeant qu'on refuse la vente d'alcool dans un lieu public où on trouve des enfants et où il n'y a pas d'intérêt autre que financier... et avec l'argument daesh du post d'avant je crois qu'on a touché le fond niveau justification..

      1. Minolt - mer 4 Mai 16 à 22 h 08

        C'est pas un argument ou une justification. Le seul but de mon message est de dire qu'il faut laisser la liberté aux gens, contrairement à Daech qui détruit toutes les libertés individuelles et collectives. Tant qu'il n'y a pas de débordements, d'actes répréhensibles devant la loi, pourquoi vouloir empêcher certaines personnes de boire en public ? L'ivresse sur la voie publique est un délit, mais pas le fait de boire. Si des couillons sont soûls, c'est détestable mais ça reste contenu. Pourquoi empêcher le reste des gens de boire ?
        On peut quand même vivre en société, apprécier une bonne bière, vivre le folklore, sans subir un jugement de lèse-majesté.
        Prendre une bière avant le match n'est pas contre familial ou contre des enfants. Vous prenez bien du champagne et du vin devant vos enfants ! SI c'est dans les loges, avec du champagne, vous n'allez pas rechigner au motif qu'il y a des enfants ! Ou c'est un jugement du cliché beauf-binouze-foot ?

  5. janot06 - mer 4 Mai 16 à 17 h 38

    Il y a tout de même un paradoxe : dans les loges - lesquelles font partie du stade - l'alcool coule à flots et juste à côté, le mec en tribune se serre la glotte.
    Une bonne mousse - à consommer avec modération - ne gêne personne, même ceux qui ne boivent que de l'eau.
    A chacun ses goûts.

  6. XUO - mer 4 Mai 16 à 18 h 49

    Et puis, ce devait pas être une rencontre sous pression ?

  7. dada - mer 4 Mai 16 à 18 h 50

    vu la masse de gens aux buvettes, impossible de s'enivrer au stade a moins d'avoir allumer la chaudière avant
    certes on s'enfile plus facilement 3 bières que 3 soda, donc je comprends le manque a gagner au niveau recettes, c'est évidant, pour autant le club devra trouver d'autres moyens de faire rentrer de la tune, car je ne vois pas qui va changer la loi évin et c'est pas l'euro qui risque d'aller dans ce sens vu les risques de débordement et de tension actuelle

  8. Dark Aulas - mer 4 Mai 16 à 19 h 23

    Evian rouge ou Évin rosé ?

  9. Dark Aulas - mer 4 Mai 16 à 19 h 23

    Evin*

  10. zikos35 - jeu 5 Mai 16 à 23 h 12

    Faire un parallèle avec Daesh c'est vraiment niveau 0 de la réflexion... sérieux on dirait un témoignage de RMC dans une émission de Brunet ou de Bourdin avec René chauffeur de taxi...
    Tout le monde peut boire, fumer, sortie, s'amuser, écouter de la musique, il faut arrêter le délire, juste dans les lieux publics comme les stades de foot, la société a décidé de fixer une limite qui est celle de l'alcool eu égard aux nombreux incidents, aux personnes se mettant en danger et mettant en danger les autres, quand bien même seraient ils une minorité.
    Je pense qu'on peut accepter de ne pas boire de bière pendant une heure et demie sans en appeler à Daesh, à la privation de libertés ou autre argument inacceptable.

  11. poussin - ven 6 Mai 16 à 7 h 37

    Je viens soutenir Minolt dans son combat. lol

    Je trouve cette loi démesurée et inégale. Comme quelqu'un l'a fait remarquer dans les loges le champagne coule à flot donc on autorise la classe "bourgeoise" à le faire mais surtout pas les pauvres "prolétaires" que nous sommes . Depuis que je suis petit , j'ai toujours vu cette ambiance de bar avec les copains de mon père qui s'abreuvait d'un petit verre de vin chaud en hiver ou d'une bonne bière fraîche en été sans qu'ils en reviennent saoul où pire pendant une rencontre sportive (rugby ou foot) . Que certains n'en boivent pas pour cause de migraine, c'est un choix. C'est un peu comme affirmer = je suis végétarien donc personne doit manger de la viande dans le stade ou je suis non fumeur donc vos clopes vous les laissées chez vous.
    Cela c'est toujours fait sans que débordement automatique , il y est. On nous impose donc une loi sous prétexte qu'une minorité de gens ne connaissent pas leurs limites et dérapent autour des stades. Mais combien reste raisonnable dans leur consommation sans que cela débouche sur une confrontation violente ou un comportement sociétaire détestable. Pas beaucoup ! Donc privé 90% des supporters modérés par le seul argument que 10% vont faire n'importe quoi , ça s'appelle juste de l'abus de pouvoir et de la réprimande . Un évènement sportif sans alcool est inimaginable pour moi, mieux vaudrait interdire les stades aux kamikazes , terroristes ou autres écervelés avec un casier long comme le bras que de pénaliser la société dans son ensemble.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut