Mata, Caqueret et Matic @AFP

Mercato : Mata, Matić, Lacazette... l'OL a-t-il des joueurs "indispensables" ?

Alors que de nombreux départs sont attendus cet été à l'OL, la question se pose. L'effectif comprend-il des joueurs à conserver absolument ?

Cela peut paraître fou pour une formation qui a terminé en boulet de canon la Ligue 1, au point d'arracher la 6e place et la coupe d'Europe alors qu'elle était dernière en décembre. A cet instant de l'intersaison, il est impossible de définir clairement le contour du futur 11 de l'OL. En ce 11 juin, le club se retrouve dans un contexte assez flou, entre la DNCG, la nécessité de réaliser des économies, de se renforcer et les volontés de certains joueurs de l'équipe d'aller relever d'autres défis.

Alors d'ici à la reprise le 5 juillet et au retour de la Ligue 1 le 16 août, il faut s'attendre à de nombreux changements dans l'effectif. Peu d'éléments sont considérés comme intransférables. "Même si la deuxième partie d'exercice est extraordinaire, il n'en reste pas moins que le bilan global est mitigé. Or, la plupart de ceux qui ont performé en 2024 sont ceux qui ont créé la situation catastrophique précédente avec la dernière place. Il va falloir consolider et harmoniser le groupe afin qu'il puisse répondre en Ligue Europa et viser le haut du tableau en championnat", a décrypté Nicolas Puydebois dans Tant qu'il y aura des Gones lundi.

Peu de noms semblent assurés de former la colonne vertébrale lyonnaise en 2024-2025. Nous pouvons citer Lucas Perri, Clinton Mata et Nemanja Matić, voire Saïd Benrahma et Ainsley Maitland-Niles, ou à un degré moindre, Malick Fofana, mais pour le reste, rien n'est garanti. Un gros travail attend les dirigeants rhodaniens, principalement David Friio (directeur sportif) et Matthieu Louis-Jean (patron de la cellule de recrutement).

Parmi les garçons qui devraient être indiscutables, Alexandre Lacazette est bien sûr tout en haut de la liste. Mais la réalité est bien différente et le Moyen-Orient veut l'attirer. "Il a été le véritable leader de l'équipe, en plus d'être un génial buteur. Malheureusement, lorsqu'on voit le pont d'or que lui offre l'Arabie saoudite... Il y a des offres qui ne se refusent pas, a prophétisé notre consultant. L'OL ne peut pas s'aligner, donc il faut lui présenter un autre projet. Il faut aussi prendre en compte l'état des caisses, car s'il part, tu te sépares d'un énorme salaire permettant de prendre deux bons joueurs. Mais oui, tu perdrais ton finisseur. J'aimerais qu'il aligne une 3e saison ici, mais j'ai peur que les sirènes saoudiennes soient plus fortes."

Lorsque Pierre Sage et son staff retrouveront leurs hommes début juillet, ils auront vraisemblablement plusieurs nouvelles têtes à découvrir, du fait de cette conjoncture incertaine qui entoure des cadres de l'OL, et pas seulement. "On est dans l'entre-deux aujourd'hui. Certains sont sollicités, d'autres ont des velléités de départ. C'est une grande question. Il faut peser le pour et le contre, garder une vraie ossature. Il y a beaucoup d'incertitudes pour savoir qui va rester et un gros chantier qui s'annonce, mais il n'y a pas ou peu d'indispensables aujourd'hui", a exposé le triple champion de France (2003-2005).

De cette vague de transferts attendue, une autre interrogation émerge. Alors que l'équipe tournait bien lors des cinq-six derniers mois, il va falloir rebâtir un collectif encore plus performant. Il y avait des manques, bien évidemment, mais qu'en sera-t-il pour le cru à venir ? "Ça fait beaucoup de monde sur le départ lorsque tu veux garder de la continuité. Pierre Sage a redonné de la confiance, de l'humilité et de la sérénité à cet effectif. Ce serait dommage de se séparer d'une grande partie des titulaires. Si 6 ou 7 d'entre eux partent, c'est trop pour gagner du temps par rapport aux adversaires, car c'est difficile de créer des automatismes." On l'a dit, l'Olympique lyonnais va mieux, mais le chemin est encore long vers le sommet.

8 commentaires
  1. Rockaddict
    Rockaddict - mar 11 Juin 24 à 10 h 24

    Pas besoin de noms clinquants, de changer à nouveau la moitié de l'équipe voire plus, vu de l'extérieur, un groupe s'est créé, une envie de jouer ensemble retrouvée, quel besoin de casser tout ça?
    Brest n'a pas de "grands" noms et pourtant....

    Signaler
    1. Dragon2332
      Dragon2332 - mar 11 Juin 24 à 10 h 32

      @Rockaddict : il y a des impératifs financiers et les désidérata de certains joueurs qui aimeraient partir apparemment

      Par contre, je pense qu'il est impossible de comparer une équipe qui a surperformé une saison avec une autre équipe qui doit jouer une coupe Européenne régulièrement

      La saison prochaine, ils vont connaître les matchs tous les 3 jours etc etc ...

      D'autre part, les "supporters" lyonnais veulent du rêve avec des noms ...
      Et quand tu ne prends que des "guerriers", ils vont les démonter en leur reprochant leur manque de technicité, ou autre chose ...

      Signaler
      1. Avatar
        Juni87 - mar 11 Juin 24 à 12 h 46

        Il n'était pas nécessaire de t'en prendre aux collègues supporters. D'autre part, si Brest a surperformé une saison, ne pas oublier que l'OL a bénéficié de chance sur sa fin de saison. Il est peu probable que les éléments s'alignent à nouveau autant en notre faveur (suite d'erreurs de gardiens, penalty et occasions adverses totalement gâchées, effondrements de clubs nous précédant au classement en seconde partie de saison, défaites ou nuls de clubs nous précédant au dernier moment, décisions arbitrales en notre faveur sur une successions de matches, etc.). En tout cas, mieux ne vaut pas trop compter dessus à l'avenir.

    2. OLVictory
      OLVictory - mar 11 Juin 24 à 11 h 44

      Le plus difficile ce n'est pas de grimper sur le podium, mais d'y rester

      Signaler
  2. Juni38
    Juni38 - mar 11 Juin 24 à 11 h 26

    On ne peut que supputer ( et supporter ) mais ils feront bien comme ils voudront les uns et les autres ( textor , les joueurs ).
    Il y aura du turn over, ça on peut en être sûr.

    Signaler
  3. OLVictory
    OLVictory - mar 11 Juin 24 à 11 h 33

    Je pense que l'OL aurait intérêt à une certaine stabilité. L'avantage serait de capitaliser sur une fin de saison de rêve et de permettre aux récents arrivés de remettre le compteur à zéro pendant la préparation.
    Mais je crains que les conditions ne soient pas réunies pour profiter du travail de la saison dernière, dommage !

    Signaler
  4. Avatar
    GoNL - mar 11 Juin 24 à 11 h 35

    Cette année, l’équipe de Sage c’était:
    - un 11 titulaire stable: Lopes - Taglia - Mata - Obrien - DCC - Matic - Caqueret - Tolisso - Benrahma - Lacazette et Nuamah
    - 4 joueurs qui rentrent à tous les matchs: Cherki - Fofana - Baldé - Mangala
    - 5 joueurs pour la rotation: Perri - Henrique - Oban - AMN - Adryelson
    - 7 joueurs bouche-trous: Gardien numéro 3 - Lovren - Diomandé - Kumbedi - Akouokou - Diawara - Lepenant

    Un découpage guidé par les qualités de l’effectif et par le fait qu’on faisait uniquement la L1 et la CdF.

    Un groupe pour une équipe qui joue l’Europe demande en gros de doubler tous les postes (22) + un 3ème gardien + idéalement 3-4 jeunes qui s’entraînent avec le groupe mais jouent avec la réserve sauf si on a besoin d’eux (ce qui serait en ligne avec l’identité de l’OL.)

    Si on ajoute les 3 premières catégories, on arrive péniblement à 20
    On peut aussi raisonnablement penser qu’on perdra Lopes - Taglia (?) - Caqueret - Cherki parmi les 15 qui jouent tous les matchs + Henrique en fin de contrat.
    Ce qui demande 7 recrutements, dont au moins 2 titulaires (pour remplacer Caqueret et Taglia) pour arriver à un standard européen, si on considère qu’aucun des 6 bouches-trous n’a sa place dans les 22 (j’enlève le troisième gardien).

    Donc même en bâtissant sur la stabilité, on se retrouve avec 7 arrivées + 8 départs (je garde les 3 jeunes en plus des 23) + gestion des prêts.
    Bref, un mercato de malade. Si en plus on est sous régime assisté par la dncg, on est foutu.

    Signaler
    1. OLVictory
      OLVictory - mar 11 Juin 24 à 11 h 43

      Vu la tournure du dernier mercato, 7 arrivées + 8 départs seraient comme une relative stabilité 😆

      Il y a peut-être quelques joueurs prêtés qui pourraient revenir au moins dans la rotation, Jeffinho, A. Sarr (si Wolfsburg ne le garde pas), Patouillet…

      Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut