Photo by ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Mercato : projet de jeu prôné par Bosz et bonnes affaires, quelles recrues pour l'OL ?

Le nouveau coach de l'Olympique lyonnais, Peter Bosz, débarque avec un jeu offensif et physique. En parallèle, le recrutement sera primordial. Focus sur les bonnes affaires et recrues potentielles pour le mercato à venir.

Porté par son nouvel entraîneur, le projet de jeu de l'Olympique lyonnais pour la saison à venir semble ambitieux mais devra se traduire par un recrutement malin. Entre bonnes affaires et profils types, nous avons listé les joueurs que l'OL pourrait cibler pour son mercato estival.

Riechedly Bazoer, la bonne affaire

Ce n'est pas le plus connu mais le coach Peter Bosz lui le connait bien. Il l'a en effet entraîné quelques mois à son arrivée à l'Ajax en 2016. La relation entre les deux hommes n'était toutefois pas au mieux puisque le milieu n'a pas beaucoup été utilisé par le technicien néerlandais. Toutefois, Riechedly Bazoer pourrait profiter du nouveau projet de l'OL et de plusieurs échecs dans le passé pour confirmer sa belle saison.

Pourtant promis à une grande carrière et courtisé par de très grands clubs comme le Barça, il n'a pas su s'imposer à Wolfsburg, Porto ou encore Utrecht et joue aujourd'hui au Vitesse Arnhem en Eredivisie. Il y est redevenu un homme clé dans un poste différent pour lui puisqu'il évoluait cette saison en défense centrale. Milieu de formation, c'est un profil très polyvalent avec un sens du but intéressant comme en témoignent ses 5 buts en 29 matches cette saison.


Il vaudrait moins de 5 millions d'euros 


De plus, le joueur serait disponible et en partance de son club. Le média Voetbalzone affirme en effet, ce lundi, que le joueur est poussé vers la sortie à un an de la fin de son contrat. Une aubaine pour l'Olympique lyonnais qui suivrait, déjà, le défenseur depuis mars, selon de Telegraaf, mais qui ferait face à la concurrence de l'OM et du LOSC sur le dossier. Transféré pour 1,5 millions d'euros à Arnhem en juillet 2019, Riechedly Bazoer vaudrait aujourd'hui entre 4 et 5 millions d'euros. Un prix presque dérisoire pour le Néerlandais qui a encore une belle marge de progression devant lui et ne fait pas l'unanimité dans son club actuel.

Dedryck Boyata, le pilier belge

Le solide belge du Hertha Berlin est dans les petits papiers de l'Olympique lyonnais depuis un certain temps. Un intérêt revenu au premier plan ce mercredi qui pourrait cette fois se concrétiser. Joueur robuste de 30 ans, il possède un excellent jeu de tête avec sa taille d'1m88 et est donc capable de marquer beaucoup pour un défenseur central. Avec 5 buts en 17 matches avec le Celtic Glasgow lors de la saison 2016-2017 et 4 réalisations en 28 rencontres l'année dernière, Dedryck Boyata sait en effet se montrer prolifique.

Rapide et puissant, il est le coéquipier de Jason Denayer en sélection avec les Diables Rouges. Rarement attendu, il a impressionné lors de la Coupe du monde 2018 lorsqu'il avait dû remplacer Vincent Kompany au sein de la charnière. Il se montre de nouveau convaincant pendant cet Euro 2021 avec deux titularisations en trois matches, reléguant le défenseur Toby Alderweireld sur le banc.

Dans leur système à 3 derrière, les Belges n'ont concédé qu'un but dans le groupe B, face au Danemark. Francophone, il pourrait ainsi retrouver son partenaire au sein de la défense lyonnaise et s'adapter rapidement. En fin de contrat la saison prochaine, l'OL ne devrait pas avoir à casser sa tirelire en cas d'offre puisque le Berlinois ne vaudrait pas plus de 8 millions d'euros selon Transfermarkt. Un montant peut-être négociable compte tenu de l'âge et de la situation contractuelle du joueur.

Steven Bergwijn, un air de déjà vu

Il a cartonné au PSV avant de rejoindre la Premier League et de connaître un coup d'arrêt. Non, on ne parle pas de Memphis Depay mais bien de Steven Bergwijn, arrivé à Tottenham l'an dernier pour une somme avoisinant les 30 millions d'euros. Ailier capable d'évoluer à gauche ou à droite, le joueur de 23 ans possède un excellent toucher de balle avec une agilité déconcertante. C'est un attaquant puissant, légèrement trapu de nature, avec une lourde frappe de balle et qui n'hésite pas à tenter sa chance de loin. Son style de jeu rappelle clairement celui de l'ancien capitaine lyonnais qui est d'ailleurs son coéquipier en sélection, même si le Néerlandais de Tottenham n'a pas été retenu pour disputer l'Euro cet été.

La faute à une saison compliquée où il n'a débuté que 13 matches de championnat pour 21 rencontres jouées. Un rendement d'un but et de trois "assists", dérisoire si on regarde sa saison 2018-2019 avec le PSV où il avait été exceptionnel avec 14 buts pour 12 passes décisives en 33 matches. Conséquence de son adaptation ratée en Angleterre, son club chercherait à s'en séparer dès cet été. Ainsi, selon le média néerlandais De Telegraaf, l'équipe londonienne attendrait autour de 15 millions d'euros pour se séparer de son "flop", valorisé à 22 millions par Transfermarkt. Une affaire pour les clubs intéressés et peut-être pour l'Olympique lyonnais. En effet, on sait notamment que Jean-Michel Aulas entretient de bonnes relations avec le président de Tottenham Daniel Levy.


"Pas de contact entre Lyon et Steven Bergwijn"


Contacté par nos soins, l'agent du joueur a confirmé qu'il n'y avait pour l'heure aucun contact entre Steven Bergwijn et l'Olympique lyonnais. Toutefois, il nous a précisé que l'OL voulait l'attaquant lorsqu'il évoluait avec la réserve de l'Ajax, à 16 ans. Il correspond bien au profil recherché par le directeur sportif Juninho, qui révélait chercher "un ailier qui provoque, qui élimine, qui va vite et qui défend" pour remplacer Memphis Depay, parti à Barcelone. Pas sûr néanmoins que la défense soit le meilleur atout de l'ailier de Tottenham.

L'OL attend Bosz pour accélérer

Bien sûr, il serait également possible de citer d'autres noms liés de près ou de loin au club du Rhône mais ces profils se rapprochent des attentes du coach lyonnais et de la façon de recruter du club. Ils ont d'ailleurs déjà été approchés par l'OL dans le passé. Les dirigeants pourrait donc revenir à la charge mais semblent attendre l'arrivée du coach pour passer à la vitesse supérieure, même si le directeur sportif Juninho travaillerait de son coté dans la discrétion pour ne rien faire fuiter.

11 commentaires
  1. s.k - jeu 24 Juin 21 à 9 h 21

    La piste sur le néerlandais me plaît bien
    Il est puissant rapide et doué techniquement
    Un pur ailier ce qui nous manque
    Je l’ai vu jouer quelques fois et à chaque fois il faisait un bon match
    Du coup surpris qu’il n’est pas réussit à s’imposer à tottenham bon après quand ton coach c’est Mourinho on peut lui accorder un peu le bénéfice du doute
    En tout cas il ne ferra pas tache dans notre effectif

  2. OLVictory - jeu 24 Juin 21 à 9 h 42

    Comparer le nombre de buts dans le championnat des Pays-Bas avec celui des autres championnats n'a de sens que si on applique une décote des deux tiers environ. 30 buts en Eredivisie c'est 10 buts ailleurs, grand maximum.

  3. Darn - jeu 24 Juin 21 à 10 h 14

    Manifestement, on va regarder au Benelux avec l'arrivée de Bosz ! Ou pas...

  4. westkanoute - jeu 24 Juin 21 à 11 h 04

    Article sympa mais les pistes des défenseurs centraux paraissent incongrues avec le recrutement de da silva ,la prolongation de marcelo et celle probable de jason.
    A moins que le premier cité puisse jouer milieu défensif ,il y a peu de chances de voir ces joueurs arriver chez nous
    Pour l'ailier ,s'il ne participe pas aux tâches défensives peu de chances que juni le sélectionne.

    1. Kim Kallschtroumpf - jeu 24 Juin 21 à 11 h 56

      + le retour de Andersen.

  5. cavegone - jeu 24 Juin 21 à 13 h 25

    Vu que tout le monde attend la fin de l'Euro et/ou que les prix baissent, il est pas prêt d'avoir son équipe l'ami Bosz.
    Il va falloir qu'on soit indulgents car s'adapter à un nouveau championnat, créer l'alchimie d'un vestiaire et surtout sur le pré ça ne se fait pas d'un claquement de doigts.
    En attendant tous ces articles je les survole en me disant bien que tout sera remis en cause d'ici un mois quand tous ces nouveaux coachs (ça a bougé quasiment partout !) auront fait part de leurs désirs.

  6. Cicinho - jeu 24 Juin 21 à 15 h 50

    Si on prend tous les gars poussés dehors par leur club... moi je postule! Bon je suis nul mais je serai pas gourmand en salaire.

    1. cavegone - jeu 24 Juin 21 à 16 h 25

      Tu sais dévisser tes centres ou te blesser 6 mois sur 8 ?
      Oui ?
      Alors tu as le profil comme arrière gauche 😉

    2. Broglinnn - jeu 24 Juin 21 à 16 h 28

      Et moi je sors de ma retraite...^^
      Blague à part, Memphis est venu chez nous se relancer après un échec à Man U..Je pense qu'on peut trouver de très bon joueur (comme Denayer) qui ont eu besoin de se recentrer avant de reprogresser..

      J'ai confiance en ce mercato car il a le frais parfum du renouveau..nouveau regards sur le projet de jeu..Nouvelles cibles comme championnats etc...j'aime bien qu'on lache le championnat brésilien et français..pour moi les pire machine à starlette..

      1. jolann69 - jeu 24 Juin 21 à 18 h 53

        Sauf qu'à l'époque de Memphis, on avait les moyens de claquer 15M sur un joueur à relancer. Aujourd'hui j'en doute. Je pense que le budget pour un joueur à relancer est qu'il soit gratuit, donc forcément les joueurs à relancer auront moins de potentiel.

  7. Broglinnn - jeu 24 Juin 21 à 16 h 35

    Sinon aprés visionnage d'une vidéo sur l'ailier hollandais..sozie de Memphis..que physique alors..
    Pas un dribble en 1v1 dans les petits espaces...Il semble s'exprimer que dans la percussion avec des espaces...bon joueur peut être mais pas ce dont on a besoin..on a besoin d'un joueur plus fin techniquement qui élimine en 1v1 dans avoir besoin d'un demi terrain derrière lui pour pousser la balle..

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut