Lucien Favre
Lucien Favre

Nice - OL : Lucien Favre, le pari réussi

Si Nice est une équipe aussi séduisante que l'an passé, elle le doit en grande partie à Lucien Favre, le successeur de Claude Puel, qui a su poser sa patte sur un effectif qui a perdu ses meilleurs éléments cet été.

Equipe surprise de la saison dernière sous les ordres de Claude Puel, l'ancien coach de l'OL, avec qui elle a atteint la quatrième place du championnat et décroché un strapontin pour la Ligue Europa, l'OGC Nice ne s'est pas arrêté en si bon chemin. Dans la lignée de l'exercice précédent, le club azuréen continue d'épater tout son monde cette année et se hisse à la tête du classement de Ligue 1 après huit journées. Un exploit quand on compare le budget des Niçois à celui de clubs comme le Paris Saint-Germain, l'AS Monaco, l'Olympique de Marseille ou l'Olympique lyonnais, son futur adversaire. Mais le club du président Rivère mérite amplement ce qui lui arrive et il le doit en grande partie à son nouvel entraîneur, Lucien Favre.débarqué cet été.

Un CV qui parle pour lui

Avant de rejoindre Nice cet été, le technicien suisse avait déjà été approché par des clubs de l'Hexagone par le passé. Lille avait un temps songé à lui au moment de remplacer Rudi Garcia, avant d'opter pour René Girard. Lyon également avait coché le nom de Favre sur une liste avant de privilégier le choix interne en la personne de Bruno Genesio, qu'il affrontera vendredi soir, pour le compte de la 9e journée de Ligue 1. Au regard de la réputation qui le précède, on comprend pourquoi ces clubs ont voulu l'enrôler. Après des piges au FC Echallens, à Neuchâtel Xamax et à Yverdon Lucien Favre connait ses premiers succès avec le Servette Genève en remportant la Coupe nationale en 2001. Rebelote en 2005 avec le FC Zurich avant d'être sacré champion les deux années suivantes, ce qui n'était pas arrivé au club depuis 1981.

Les exploits de l'entraîneur helvète traversent les frontières et il rejoint l'Allemagne en 2007 pour prendre les rênes du Hertha Berlin. Là-bas, il permet au club de se hisser au quatrième rang de Bundesliga et de participer aux barrages pour accéder à la C1 mais sera limogé peu de temps après malgré un titre de meilleure entraîneur du championnat dès sa deuxième saison. Il ne restera pas longtemps sans club et rebondira au Borussia Mönchengladbach. Il débarque en Rhénanie-du-nord-Westphalie en février 2011 à un moment où le club végète dans les bas fonds du classement. Favre parvient à maintenir le club in-extremis en remportant les play-offs face au VfL Bochum. La saison suivante, le club termine quatrième en Bundesliga mais est reversé en Ligue Europa après avoir perdu en barrages qualificatifs pour la Ligue des champions. C'est la première que les Poulains regoûtent à la C3 depuis la saison 1996/1997. Puis le club, sous les ordres du suisse, fait encore mieux au terme de la saison 2014/2015 en se qualifiant directement pour la plus prestigieuse des compétitions européennes, la C1, pour la première fois depuis 1977/1978, époque des grandes heures de l'équipe allemande. Un joli parcours pour le natif de Saint-Barthélémy, qui a remporté deux autres titres de meilleurs coach d'Allemagne en 2011/2012 et 2014/2015 avant de finalement décider de poser ses valises sur la Côte d'Azur.

Un style qui colle parfaitement à Nice

Là-bas, Lucien Favre a dû faire face à quelques difficultés au moment de construire son équipe. Meilleur joueur des Aiglons sous l'ère Puel, Hatem Ben Arfa a pris la direction de Paris lors du dernier mercato estival. Un départ suivi de ceux de deux autres joueurs majeurs de l'effectif niçois, Nampalys Mendy et Valère Germain. Des coups durs pour le club des Alpes-Maritimes mais son nouveau technicien a de la suite dans les idées et à s'est servi de sa réputation pour attirer de bons joueurs tels le Brésilien Dante, qu'il avait côtoyé à Mönchengladbach. Il a également donné son aval pour les venues de Younes Belhanda et du sulfureux Mario Balotelli. un choix qui s'avère payant pour le moment, l'international étant le meilleur buteur de son équipe avec cinq buts après seulement trois journées. Mais à part son bagage et des joueurs de bon niveau, Favre a également apporté avec lui sa philosophie de jeu.

Depuis toujours, le Suisse fait pratiquer à ses équipes un football tourné vers l'offensive. Que ce soit dans un 4-3-3 ou un 3-5-2, le but recherché est d'aller de l'avant. Prises de risques, maîtrise technique, audace, intelligence de jeu, déséquilibre, possession ou contre éclairs, son équipe sait tout faire car ses joueurs sont à l'écoute et se donnent à fond pour respecter les consignes d'un entraîneur exigeant. La force de Favre, c'est d'avoir garder la main sur un effectif, ce qu'avait parfaitement réussi à faire Claude Puel l'an passé. Sous ses ordres, Nice occupe la première place du classement de Ligue 1 (20 points) avec la quatrième meilleure attaque (14 buts inscrits), la meilleure défense (5 buts encaissés) et en étant toujours invaincu (6 victoires, 2 match nuls). Un style de jeu alléchant, un début de saison parfaitement réussi et qui ne semble pas perturber son groupe au moment de la réception d'un OL plutôt mal en point en championnat, vendredi. Un adversaire que le Gym essaie néanmoins de copier la formation, où excelle Favre.

Une volonté de miser sur la jeunesse

Des jeunes talents, Lucien Favre en a lancé plusieurs dans le bain. Dans son pays natal, il a par exemple offert leurs première minutes à Gokhan Inler, longtemps capitaine de la Nati, et à Blerim Dzemaili. Surtout, il a lancé l'international allemand Marco Reus, l'un des meilleurs joueurs de la planète, lors de son passage au Borussia Mönchengladbach. Faire confiance aux jeunes, un crédo que l'entraîneur ne compte pas abandonner à Nice, bien au contraire. À son arrivée, il affirmait lui même que miser sur les jeunes du club était "la seule solution viable pour espérer, un jour, rester régulièrement dans les premiers du classement".

Une volonté qui fera plaisir à son président et aux supporters, ravis d'apercevoir depuis quelques saisons maintenant l'éclosion des pépites formées au club. Le meilleur exemple est celui de Vincent Koziello, partenaire de Corentin Tolisso chez les Espoirs et qui devrait, tout comme le Lyonnais, intégrer les rangs de l'équipe de France A à l'avenir. Yoan Cardinale, Malang Sarr ou Olivier Boscagli sont d'autres exemples de la qualité de la formation azuréenne, louée par Favre. "Il y a un gros boulot de reconstruction, explique-t-il. De très bonnes choses vont être accomplies ici, car tout le monde est conscient de la situation et de la façon dont il faut travailler." Mais le club n'hésite pas non plus à aller chercher des jeunes prometteur un peu partout afin d'enrichir son effectif et de préparer l'avenir. On pense en premier à Alassane Plea, formé dans la capitale des Gaules et deuxième meilleur buteur de Nice cette saison en championnat avec trois réalisations. Les Aiglons sont également allés récupérer Rémi Walter et Arnaud Lusamba à Nancy, Wylan Cyprien au Racing Club de Lens cet été, ou Jean-Michael Seri, métronome du jeu des siens, à l'été 2015 en provenance de Paços de Ferreira, et Ricardo Pereira, l'excellent latéral droit, récupéré au FC Porto il y a un an et devenu international portugais depuis. Du beau monde sur lequel Lucien Favre compte évidemment s'appuyer afin d'aller, pourquoi pas, un nouvel exploit en fin de saison pour sa première pige dans le costume d'entraîneur du Gym.

47 commentaires
  1. Tanner Angel Mkd - mar 11 Oct 16 à 20 h 03

    Pourquoi ? pourquoi ? pourquoi est-ce qu'on ne l'a pas pris...

  2. Juninho Pernambucano - mar 11 Oct 16 à 20 h 04

    Ah c'était l'entraineur que je souhaitais, tout comme JMA qui était allé le voir à noel .
    Celui ci était enthousiaste du projet OL mais hélas il n'était pas dispo avant cet été pour raisons familiales .
    Le prez a du alors se rebattre sur la solution interne ...
    Avec Favre , on aurait chatouillé les qataris , j'en suis sur , car il était fait pour un club comme l'OL avec beaucoup de jeunes .
    Dommage ...

  3. Tempo - mar 11 Oct 16 à 20 h 27

    Lucien Favre a un gros défaut. Il n'est pas lyonnais.
    En tout cas pour le moment l'on peut dire chapeau car avec un budget total pour l'OGC Nice d'environ 42 M€ faire ce qu'il réussit c'est formidable. Comment sera la suite?
    De plus l'on ne peut pas vraiment dire que le public du nouveau stade soit comme à Lyon d'un grand secours. A Nice le stade est beau mais pour l'instant il ne prend pas encore.Trop loin du centre ville? Pas de tram?

  4. OLVictory - mar 11 Oct 16 à 21 h 02

    Il n'aurait pas dit amen à tout, donc c'était pas possible.

  5. Juninho Pernambucano - mar 11 Oct 16 à 21 h 08

    Aulas le voulait et il était d'accord .
    Mais il ne pouvait pas démarrer en cours de saison pendant le limogeage de Fournier .
    Pas de bol pour JMA et pour l'OL .

    1. zikos35 - mar 11 Oct 16 à 22 h 00

      Oui enfin rien ne l'empêchait de faire de Genesio un intérim avant un vrai coach pour la saison suivant... c'est ce qui était prévu d'ailleurs.

      1. Altheos - mer 12 Oct 16 à 8 h 47

        Oui, sauf que...
        Tu te vois dire à Génésio, écoute, merci mec, tu as réussi l'impossible en finissant 2eme, tu as tapé le PSG et Monaco, on a retrouvé un style de jeu correspondant aux critères du club, mais maintenant, merci. Tu retournes à la formation des jeunes ou au poste d'adjoint et on engage un étranger ?
        Ça aurait été vraiment dégueulasse de lui faire ça, même si dans ce milieu on ne fait pas dans le sentimental.

      2. OLVictory - mer 12 Oct 16 à 9 h 56

        Faut juste décider si le but du club c'est de récompenser les membres du staff ou de gagner des titres.

      3. zikos35 - mer 12 Oct 16 à 12 h 38

        Pourquoi "dégueulasse" , avant de la choisir il y a eu des tractations avec Favre qui disait ok mais je ne viens pas en milieu de saison. Dés lors il suffisait d'être clair avec Genesio, tu fais l'interim parce qu'on sait que tu en es capable et que les joueurs te connaissent mais en juin c'est fini, quelque soient les résultats.
        Je pense que Genesio l'aurait parfaitement compris même si évidemment après avoir goûté au poste de numéro 1 il aurait été déçu.
        Il faut simplement savoir ce qu'on veut.

      4. Altheos - mer 12 Oct 16 à 13 h 24

        Il aurait suffi d'être clair avec Génésio. Mais connaissant JMA, il a laissé une casserole au chaud au cas où.
        Je suis convaincu que le discours de JMA avec Génésio n'a jamais été celui là : "tu fais l’interim parce qu’on sait que tu en es capable et que les joueurs te connaissent mais en juin c’est fini, quelque soient les résultats."

        Après, oui, si JMA avait tenu ce discours, pas de soucis. Sauf que connaissant le pépère, c'était juste impossible.

  6. OLVictory - mer 12 Oct 16 à 10 h 11

    Enfin tout ça ce sont des excuses bidons, on a déjà fait bien pire avec d'autres.
    On sait tous que le vrai problème c'est que le président n'est pas décidé à confier l'équipe à un coach expérimenté et talentueux car il serait moins docile.

  7. -bRoglin- - mer 12 Oct 16 à 10 h 51

    Avoir un directeur sportif aurait permis de mieux gérer la réussite miraculeuse de Génésio...et on aurait pu intégrer Favre ou un autre entraineur de renom sans entacher la prestation de Génésio dans son intérim..
    Pour ma part, je regrette qu'on est encore et toujours reculé dans ce projet de professionnalisation du club..

    J'aime beaucoup Favre et j'ai les boules que Nice l'ai signé....tant pis pour nous..j'espère que cet été, Aulas va enfin lâché sa poupée et nous offrira un manager capable de hisser notre club vers les sommets...
    Une idée comme ça...J'ai entendu à la radio que Henry avait un trés bon impact avec la belgique....On connait tous sa passion débordante pour le foot et qu'il sait tout du foot moderne...
    Vous pensez pas qu'il pourrait être un bon paris en tant que manager..??

    1. OLVictory - mer 12 Oct 16 à 11 h 05

      Thierry Henry serait un excellent candidat pour nous, à condition de ne pas lui foutre des conseillers et des emplois fictifs dans les pattes.

    2. Slaimer - mer 12 Oct 16 à 15 h 04

      on connait rien sur la capacités de Henry pour devenir coach .... Il est numéro 3 en Belgique il ne gère rien. il est en train d'apprendre il lui faut du temps.

      1. OLVictory - mer 12 Oct 16 à 15 h 11

        On connait ses analyses sur le foot et on sait qu'il est souvent dans le vrai.

      2. Slaimer - mer 12 Oct 16 à 15 h 27

        Oui la dessus niveau connaissance footballistique il n'y à rien à dire on connait tous son talent là dessus. Mais le mettre dans un Club comme Lyon direct alors qu'il n'a pas vraiment d'expérience d'entraîneur ne serait pas précipité ?

      3. OLVictory - mer 12 Oct 16 à 15 h 35

        Oups désolé j'ai mal lu ton message. Je parlais en directeur sportif, je ne le vois pas du tout en coach de l'OL.

      4. Slaimer - mer 12 Oct 16 à 15 h 38

        Oui c'est plus possible en MG, mais il me semble que son souhait c'est d'être coach non ?

      5. OLVictory - mer 12 Oct 16 à 16 h 02

        Aucune idée. En fait a part sur Sky il ne parle jamais dans la presse.

  8. OLVictory - mer 12 Oct 16 à 11 h 02

    Pour l'instant ça ne va pas dans le bon sens. Les bombes lâchées par Houllier lui ont bien pétées à la figure, c'est bien le bordel.
    Cette organisation bidon n'aura pas tenu bien longtemps...

    1. zikos35 - mer 12 Oct 16 à 12 h 39

      On a de toute façon vu Houiller s'agacer dans les tribunes, de plus en plus à chaque match... il parait évident qu'il ne croit pas en Génesio.

    2. OLVictory - mer 12 Oct 16 à 15 h 39

      Merci de le dire.
      Mais honnêtement je ne vois pas en quoi la déclaration de GH est utile. C'est une attaque qui va encore renforcer l'esprit de clan qu'on regrette tous.
      C'est plus néfaste que constructif, meme s'il a raison sur le fond

  9. Poyus - mer 12 Oct 16 à 11 h 17

    Un super entraîneur, qui est parti de rien et il a su gravir les échelons.. Je tire mon chapeau a des mecs comme ça. Favre, Garcia etc.. On leur a rien donné, ils ont beaucoup de mérite

    Ceux a qui on a tout donné comme Zidane, Genesio etc.. ou même Henry cité juste au dessus, n'ont pas beaucoup de mérite.. Maglrès tout le respect et l’admiration que je porte a Juninho et Cris, je préfère 1000x qu'on prenne ce genre de coach qui ne surf pas sur un passé glorieux!

    1. Altheos - mer 12 Oct 16 à 13 h 28

      C'est un point de vue.
      Je peux t'assurer qu'être coach au Real Madrid, ce n'est pas un cadeau du tout. Il faut une gestion des égos et une résistance au stress hors du commun.
      Pour Juni, on verra en temps et en heure. Pour l'instant il poursuit ses formations diplômantes avec succès.
      Cris fait ses armes avec les jeunes de l'OL, c'est une école qui vaut bien celle de commencer avec un "petit" club à mon avis.

  10. Sony07 - mer 12 Oct 16 à 11 h 24

    Je pense qu'on a loupé une bonne occasion, mais ce qui est fait est fait, j'espère qu'on fera un bon résultat à Nice, mais j'ai de gros doutes, Nice 1er avec la meilleure attaque et la meilleure défense, c'est pas le bon moment pour les rencontrer.Le plus urgent pour Jean mimi c'est de gérer les tensions entre nanard et Gégé, et ça va pas être simple entre deux personnes qui ne peuvent pas s'encadrer ! mais quand il a fait venir gégé, il le savait déjà, donc je ne comprends pas pourquoi nanard a pas été écarté complètement. C'est ça aussi un grand club, il faut un staff uni et compétent, pour le moment on a ni l'un ni l'autre !!

    1. zikos35 - mer 12 Oct 16 à 12 h 40

      On a loupé Favre, Balotelli et Behlanda 🙂 on est plus à ça prêt.

  11. -bRoglin- - mer 12 Oct 16 à 14 h 20

    Henry n'a rien eu comme privilège encore...certes il pourrait rapidement se voir confier une équipe de l'élite..mais c'est autant pour sa connaissance du foot que son renom..
    Pour Zidane, c'est évident que seul son aura lui a ouvert les portes du Real et qu'il a un travail autrement plus facile là bas qu'à Guingamp...

    Pour ce qui est du conflit entre Gégé et Nanard, on a ce qu'on mérite..Une guerre de vieux bouseux comme dans tout club régional.
    Si Houlier n'est pas satisfait de Génésio, c'est au moins un signe positif qu'il attend plus à ce poste stratégique d'entraineur de l'OL...ouff...
    La solution serait d'écarter les deux papys zinzin (Gerrard aussi car il m'a foutu les boules avec sa piste Adebayor...et typiquement le genre de propositions qui effraient Aulas et l'empêche de lâcher la main).
    D'ailleurs, c'est une discussion intéressante qu'on pourrait avoir ici....pourquoi Aulas ne lache pas la main..?
    J'insiste depuis des plombes pour qu'il donne la main à un pro du secteur sportif...mais qui.?
    Je me mets à sa place...surtout en lisant quotidiennement ou presque dans la presse, les écarts fous des manager anglais qui pensent surtout à détourner du pognon..Sam allardyce, Redknapp etc..tous on recruté à tour de bras et surpayé des pipes..pourquoi.? pour toucher leur com sur l'opération..Courbis a montré que ça se faisait aussi en France..Il a payé mais combien sont passé au travers??
    Le choix de notre HOMME à l'OL sera trés trés difficile...car c'est si vite venu que le mec joue son réseau de copinage aux dépends du club...
    Avoir un directeur sportif qui connait et aime la boutique est essentiel...donc Garde ou Juninho son les 2 seuls exemples potentiels à mon avis..Qui seront garants de la gestion du club et auront comme devoir d'éviter les dérives..
    Par contre, il faut ensuite avoir un manager (entraineur principal avec son staff technique perso) pour gérer le sportif au plus prés du terrain (prolongation, mercato, règles de vie etc)..le directeur ayant son mot à dire pour ce qui touche du financier..si possible en synergie..pas en opposition..

    1. Slaimer - mer 12 Oct 16 à 15 h 09

      Je suis pas d'accord sur une chose être entraineur du Real ou Barça n'est pas plus facile qu'être entraineur de Guingamp. Il y a un pression du résultats de l'attente des supporters des médias des égaux et des joueurs qui sont plus importants que toi l’entraîneur.
      Je pense que un mec qui entraine 3 ans dans un grand club dès qu'il fini il doit être au bord du gouffre physiquement et mentalement.

      1. OLVictory - mer 12 Oct 16 à 15 h 12

        Petit club, petits problèmes, grand club grands problèmes. 😆

  12. OLVictory - mer 12 Oct 16 à 14 h 45

    Pourquoi avoir gardé Genesio ? Je ne vois qu'une seule explication à ca, c'est la récompense pour un résultat obtenu qui était vital pour le club et qui l'est beaucoup moins maintenant.
    Quand on revoit l'enchainement des evenement, remontada, ouverture du grand stade, arrivée de nouveaux sponsors, retour aux benefs et arrivée des investisseurs chinois on se dit que le président est béni des dieux mais qu'on est passe très près de l'accident industriel.
    C'est la seule raison que je vois pour justifier qu'on offre l'équipe à Genesio, qu'il ait sauvé le club de graves ennuis financier.
    Mais c'est une simple hypothèse, j'ai pas d'infos.

    1. OLVictory - mer 12 Oct 16 à 20 h 01

      Avec 20 millions de moins on ne fait plus de bénéfices la saison dernière mais des pertes. Est-ce que les sponsors auraient signés au même prix sans la LDC ? est-ce que les investisseurs chinois auraient mis cette somme dans une entreprise qui fait des pertes ? Sans l'argent des investisseurs chinois, il aurait fallu continuer à payer 10 millions par an d'intérêts. Etc, Etc. Ça va bien au-delà de ces 20 millions de la LDC, c'est tout un enchaînement.

  13. OLVictory - mer 12 Oct 16 à 14 h 47

    A l'OM tous les entraineurs touchaient des coms sur les recrutements, même Deschamps. C'est un système qui remonte à très longtemps.

    1. OLVictory - mer 12 Oct 16 à 19 h 55

      Y a un problème là pour Courbis, tu décris de la fraude fiscale, rien à voir avec l'ABS qui est de l'enrichissement personnel au détriment d'une société.

  14. -bRoglin- - mer 12 Oct 16 à 14 h 51

    IOP Beeeen,
    Abus de bien sociaux n'exclus pas les détournements de fond dont je parlais..et Courbis a été condamné pour les magouilles sur les transferts de l'OM...et intéressement personnel..aux dépends de l'OM..
    Je suis d'accord qu'il y à peu de chance d'avoir un Henry à ce poste...Il a bcp de compétences, tout le monde l'ayant fréquenté le dit...mais oui, l'expérience du management nécessite bcp de temps..et le renom suffit pas toujours..
    Mais je pense que les jeunes starlettes du club seront pas insensible à son message...On parle d'un gars qui a été dans le TOP 3 mondial pendant presque 10 ans...(j'embelli un peu je sais^^)..

  15. -bRoglin- - mer 12 Oct 16 à 14 h 57

    Aulas a toujours refusé de porter le costume du dézingueur d'entraineur....virer un mec avant finit 2nd est osé..et lui s'y refuse..
    Même si tout le monde autour du club est conscient que faire une saison avec BG est une erreur.
    C'est en ça qu'on se doit d'avoir un vrai directeur sportif..Allons y à fond..jouons la carte lyonnaise avec Garde en Directeur sportif..et un boss sur le terrain (Lippi, Villas boas, comté quand il sera viré de Chelsea, Favre si faisable de le déloger de Nice, Marcello etc)..bref un mec reconnu, ayant son réseau et ses projets tactiques perso...

    1. OLVictory - mer 12 Oct 16 à 15 h 03

      Il a bien vire Fournier. Et il en a bien vire un qui avait fini premier, Perrin. Avec un doublé en plus. C'est pas ça qui lui fait peur.

      1. -bRoglin- - mer 12 Oct 16 à 17 h 49

        Oui tu as raison sur ce point...qq exemples qui prouvent le contraire...
        Je sais pas ce qu'avait Aulas en tête pour ne pas oser bouger cet été....peut être des plans à plus long termes...sur une autre cible..

  16. bol26 - mer 12 Oct 16 à 17 h 08

    donc j'en déduit que FAVRE est un dieu
    et GENESIO une merde
    et si l'on attendait la fin de saison pour comparer ?!!!!!
    car pour l'instant BG a amené l'OL 2eme en fin de saison ...
    et FAVRE a amené Nice 1er apres 9 journées !!!!!!!!!!!!!

  17. bol26 - mer 12 Oct 16 à 17 h 45

    ERREUR ... nice 1er après 8 journées
    l'an dernier, apres 8 journées c'était le PSG devant Angers !!!
    qui a vanté les mérites de MOULIN qui a amené Angers à cette place ? ... puis à la 9eme en fin de saison !

    1. Sony07 - mer 12 Oct 16 à 17 h 47

      Pour être complet il faudrait rajouter que Lyon a le 3eme budget de L1 et Nice le 20ème !!! ce qui remet en perspective le classement

      1. bol26 - mer 12 Oct 16 à 18 h 09

        l'an dernier : + gros budget PSG ... 1er en fin de saison !!
        2eme l'OL ... avec quel budget ?

  18. -bRoglin- - mer 12 Oct 16 à 17 h 48

    Heu....si ton raisonnement est juste, le meilleur entraineur de L1 doit être systématiquement le champion de France.???
    Bref, sans tomber dans les caricatures que tu ressorts de nos commentaires, tu ne vois pas un léger plus de qualité chez Favre par rapport à Génésio.??

  19. Altheos - mer 12 Oct 16 à 18 h 13

    Favre a indéniablement plus d'expérience que Génésio. C'est tellement évident vu son CV qu'il me parait abscons de le mentionner.
    Mais un championnat, c'est un marathon.
    Pour l'instant, Nice tourne à plein régime, sans blessés, en ne jouant que le championnat (ils ont basardé honteusement la C3 et pourtant Schalke est surement plus faible que Monaco). On verra déjà la trève, après l'arrivée de la coupe de la ligue et quelques blessures où ils en sont.
    J'apprécie le profil de Favre et je regrette aussi qu'il ne soit pas venu à l'OL. Maintenant, dans l'esprit de JMA il est trop tard pour dégager Génésio (pas dans le mien).

    1. bol26 - mer 12 Oct 16 à 18 h 46

      Favre a très bien réussi à BERLIN et à MONCHH... pendant 1 ou 2 ans
      mais les séparations n'ont pas été très cools !!
      et avant ces 2 gros clubs allemands, son expérience se limitait à des clubs suisses ... pas le TOP des championnats !!!
      je suis très étonné de lire qu'il aurait fallu prendre un entraineur renommé pour afficher des ambitions ... et en même temps qu'il aurait fallu prendre Favre ... !

  20. bol26 - mer 12 Oct 16 à 18 h 26

    Si tu as compris ça ... c'est que je suis mal exprimé !! ... je pense que BLANC n'a vraiment pas mérité son titre de meilleur entraineur de L1 !
    Quand à mes caricatures .... elles ne sont que le reflet des propos exprimés ici ... je ne suis pas un proBG mai je voulais simplement que l'on tienne compte d'éléments "objectifs" pour juger.
    je préférerais terminer 1er avec BG que 2éme avec FAVRE ... et toi aussi je pense ? ... même si tu trouves chez FAVRE un léger plus de qualité.
    Je ne connais pas bcp plus l'un que l'autre à part lors des itw et avec les résultats.
    et j'espere que l'OL va gagner à Nice !!!

    1. bol26 - mer 12 Oct 16 à 20 h 28

      effectivement pas question de les opposer
      chacun peut trouver des points positifs chez l'un ou l''autre sans être idiot ... heureusement !
      si on parle des jeunes, je pense que l'OL n'est pas mal non plus !!
      Quand à miser sur Favre ... ça me laisse perplexe ... il n'est pas le coach de renom qui aurait symbolisé l'ambition du club.
      BG est un pari mais j'ai lu plus haut que l'OL était trop frileux dans ses choix d'entraineur ... pas facile de contenter la vox populi !!
      et en parlant de ça et des dissensions internes entre Lacombe Houiller et BG ... quelqu'un peut il me citer une entreprise ou les dirigeants sont unis comme les doigts de la main ?? (ah !!! si l'on avait recruté Henry ... lui, la main, il connait)

  21. Tempo - mer 12 Oct 16 à 18 h 31

    Bonsoir,
    Je ne connais pas suffisamment les entraîneurs ou directeurs sportifs mais il semble évidant que Lyon a manqué d'ambition en se tournant vers des Le Guen, Perrin,... et Genesio plutôt que de s'ouvrir sur le monde extérieur avec sa diversité.
    En parlant d'entraîneur, je pense qu'un Patrick Viera, s'il le souhaite peut devenir un très grand. Ce joueur a été capitaine de Arsenal à la grande époque et a joué dans les plus grands clubs. Actuellement il semble pas mal réussir avec la franchise américaine.
    Pour T. Henry, désolé mais cet homme je ne peux pas le voir. Je ne doute pas de ses qualités footbalistiques mais pour le reste!
    C'est tout de même lui qui triche avec sa fameuse main et qui va, à la fin du match relever nos amis Irlandais pour les consoler. Question faux cul il est au top.
    Ensuite à la coupe du monde en Afrique du Sud son rôle de grand frère comme il l'annonçait a été fantastique, notamment dans le fameux bus! bref, ce n'est pas un profil à fréquenter...

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
  • Juninho Pernambucano Un mercato qui chamboule l’OL
    Il dit ça parce qu'il n'a pas le choix . Il ne va pas critiquer la direction il ne peut pas . Peter Bosz disait amen à tout et faisait…
  • manu Un mercato qui chamboule l’OL
    Et ben moi je suis pas du tout d'accord avec Blanc !Je vois pas pourquoi on aurait de meilleurs résultats avec un effectif resseré et par exemple si on repart…
  • Juninho Pernambucano Un mercato qui chamboule l’OL
    Le duo improductif Lacazette Dembélé , il va être contraint d'y revenir !
  • Juninho Pernambucano Un mercato qui chamboule l’OL
    en effet , je dirais match à haut risque , toutes les conditions sont remplies pour tomber dans le get append la bas . Il faudra avoir du caractère et…
  • Juninho Pernambucano Un mercato qui chamboule l’OL
    Oui , la génèse reproduit ce qu'il a fait ici , n'en déplaise à ses adorateurs . Son équipe peut se vautrer à Lorient comme hier ( l'OL l'a fait…
  • Moimoi Un mercato qui chamboule l’OL
    3-5-2 ou 4-4-2.
  • Moimoi Un mercato qui chamboule l’OL
    Je ne suis pas pressé d'arriver à demain pour deux raisons : cela sera la fin du week-end, et on va rencontrer une équipe qui a besoin de se relancer.
  • Cicinho Un mercato qui chamboule l’OL
    Le Rennes de Pep est comme l'OL de Pep, ultra irrégulier, et je mets une pièce sur l'absence de ldc en fin de saison
Faire défiler vers le haut