OL : à la rencontre d’Isabelle Dias, la « Madame Miracle » de Lyon

A l’Olympique lyonnais, Isabelle Dias est une femme à tout faire. Indispensable, elle s’occupe notamment des nouvelles recrues et c’est peu dire qu’en ce moment, elle ne chôme pas. Entretien.

Après une première prise de contact infructueuse, O&L a retenté sa chance auprès d’Isabelle Dias (à gauche sur notre photo). « Je pars pour l’aéroport, je vous appelle après l’enregistrement », nous a-t-elle répondu. Chose promise chose due, celle qui joue un rôle essentiel, dans l'ombre, à l’Olympique lyonnais est revenue vers nous. Pendant près de 25 minutes, elle a répondu à nos questions, s’est montrée disponible et très agréable, livrant au passage quelques anecdotes sympathiques. Arrivée à Lyon comme interprète, elle a vu ses prérogatives s'étendre grandement depuis quelques temps. En cette période de mercato, l’OL est très actif et nul doute qu’Isabelle Dias aura beaucoup de travail à son retour de vacances en début de semaine. Même si finalement, elle ne coupe jamais vraiment.

Olympique-et-lyonnais.com : Pourriez-vous nous expliquer en quoi consiste votre travail ?

Isabelle Dias : Je suis multi-facettes. Mon rôle est vraiment de pouvoir intégrer le joueur le plus vite et le mieux possible dans la vie lyonnaise, au sein du club et ensuite au sein de la ville. Je pends le package, famille et enfants. Quand Flo Maurice va superviser, je suis directement en contact avec le nouveau joueur, pour le rassurer, lui dire que je suis là pour trouver un logement, l’encadrer jusqu’à la signature du bail.

Vous allez donc être présente pour Marçal qui vient d’arriver avec ses trois enfants et sa femme qui en attend un quatrième ... (Bertrand Traoré est reparti tout de suite après sa présentation, l'interview a été réalisée avant les signatures de Ferland Mendy et Mariano Diaz).

Oui tout à fait, on va suivre la grossesse, trouver une clinique, une sage-femme et être là le jour J pour les accompagner dans l’épreuve de l’accouchement. On va trouver une école, leur donner toutes les bonnes adresses, les bons tuyaux pour qu’ils se sentent le mieux possible et qu’ils soient rapidement installés.

Votre rôle est donc essentiel dans l’intégration du joueur, ce qui a souvent un impact dans leurs performances sur le terrain ?

On peut dire ça, on fait en sorte qu’ils apprennent vite la langue, qu’ils découvrent la ville. On peut partir avec eux s’ils le souhaitent, pour voir les évènements de la vie lyonnaise. Je suis au quotidien au bureau, au centre d’entraînement, avec le staff pour encadrer tout ça au mieux. C’est important de correspondre avec Bruno (Genesio) et le staff, d’échanger, tout en gardant évidemment l’intimité de la famille. Ce peut être nécessaire à Bruno pour comprendre ce qui se passe sur le terrain ou à l’entraînement dans le comportement du joueur.

Le contact entre le staff et vous est donc régulier, vous êtes une sorte de lien finalement entre le joueur, son entourage et l’encadrement technique de l’OL ?

Oui, je suis toujours entouré de Flo (Maurice), de Bernard (Lacombe) et du staff. Je pense que oui puisque je passe beaucoup de temps avec eux. Pour régler les problèmes, les soucis du quotidien, l’installation. Quand le joueur part en déplacement, il faut qu’il soit tranquille et qu’il se dise « Isabelle est là s’il y a un problème ». Il doit partir l’esprit tranquille.

Vous vous occupez uniquement des étrangers ?

Non, je gère aussi les joueurs français qui arrivent. Notamment pour les conseiller sur leur installation. Est-ce qu’il vaut mieux vivre de ce côté de la ville ou pas ? Est-ce qu’ils sont plutôt citadins ou préfèrent-ils la campagne ? Combien de temps ils souhaitent mettre pour aller à l’entraînement... Il y a aussi les jeunes et les féminines évidemment. Je les prends en charge à 18 ans, je les « coaches » dans la vie active, j’essaie de les materner un peu pour leur entrée dans la vie active. (Lors de notre premier contact, Isabelle Dias faisait par exemple visiter un appartement à Myziane Maolida).

Quelles sont les demandes qui reviennent le plus souvent ?

Le premier objectif, c’est d’abord l’installation, trouver les logements. Trouver une bonne école, le bon quartier ... Ensuite, c'est que l’entourage soit en sécurité quand ils ne sont pas là. C’est très important pour le joueur de sentir que tout va bien. Un autre exemple, c’est trouver une banque tout simplement. C’est les aider pour tout ce qu’on ferait nous si on partait vivre à l’étranger. La notion de confiance est très importante. Comme ce sont des proies faciles pour certaines personnes parce qu’il y a de l’argent, je fais en sorte que personne ne profite de la situation.

La demande la plus atypique que vous ayez eu c’est ... ?

Je pense que c’est Memphis ! Il arrivait d’Angleterre où il vivait dans une maison extraordinaire, avec terrain de foot, de basket ... Et il voulait retrouver la même chose ici. Mais le marché n’est pas le même. Mais je pense avoir trouvé un produit qui pourrait le faire pour lui, enfin (sourire). Quelque chose à l’image de ce qu’il avait là-bas. Il a notamment beaucoup beaucoup de vêtements et c’est compliqué de trouver quelque chose d’aussi grand. A Lyon, c’est même impossible. J’ai aussi en mémoire Milan Bisevac. Quand il est arrivé de Paris, où il avait un superbe appartement, on ne pouvait pas trouver pareil ici. « Il paraît que vous êtes Madame Miracle. On m’a dit que vous réalisiez tous nos désirs donc j’attends de voir », m’avait-il dit. Et il a été satisfait avec un bel appartement dans le centre-ville. Milan est un amour de garçon. On s’écrit presque toutes les semaines, c’est vraiment un super mec.

Qui est le plus sympa parmi tous ceux que vous avez croisé ?

La personne la plus vraie, la plus belle rencontre que j’ai faite, c’est Claudio Caçapa. Humainement il n’y a pas de mot, c’est quelqu’un de grand, de généreux dans l’être qu’il est, son rapport à l’autre. C’est quelqu’un d’hyper souriant à la vie. Une autre très belle rencontre, c’est Lisandro Lopez, c’est une perle, il est hyper cultivé. Il ne s’est pas forcément beaucoup ouvert aux autres, il est un peu introverti, c’était sa façon de se protéger. Mais quelle classe il a ! J’ai des contacts avec lui toutes les semaines également. Juninho aussi, quelle classe ... J’ai beaucoup de chance, les étrangers sont tous très sympas. A partir du moment où vous les écoutez, les rassurez, tout est une question de confiance. Je vais me mettre en quatre pour eux, je vais leur donner du temps donc du coup ça se passe bien. J’ai la pression parce que Flo leur dit « Ne vous inquiétez pas, j’ai une perle pour vous ».

Memphis est la dernière recrue star, comment est-il en dehors du terrain ?

Ce n’est pas moi qui lui donne les cours, on a pris une personne hollandaise. Mais ça se passe bien avec lui, même si on n’a pas encore fait beaucoup de choses. Il est super gentil. Il vit avec le monde actuel, avec Facebook, Instagram ... Sa fiancée étant célèbre, ça joue aussi. Il est très gentil, c’est un beau personnage. C’est un personnage différent de ce qu’on avait connu jusque-là.

Et Marçal qui vient d’arriver ? On en dit que du bien du côté de Guingamp, vous confirmez ?

Pendant 3 jours, je suis resté avec lui. Quel maturité il a, il est extra ! J’ai adoré sa personnalité. Il est père de famille, a une grande responsabilité. Il m’a posé des questions très pertinentes sur la maison alors que sa femme n’est pas encore là. Du coup la première maison qu’on a visité c’était bingo alors qu’il avait passé toute la journée à la visite médicale et qu'il devait être fatigué. C’est le Brésil à l’état pur ! Un super mec.

Vous partez en vacances, comment l’OL va faire sans vous ?

Je pars toujours avec mes mails, je reste joignable même loin, même quand je coupe. Donc il n’y aura pas de soucis (sourire).

24 commentaires
  1. saintamourain39 - dim 2 Juil 17 à 6 h 48

    Quel beau reportage sur Isabelle DIAS qui le mérite bien. Elle est interprète, psychologue, elle adore sa fonction et est disponible pour le bien des nouveaux joueurs (et leurs familles). Le terme de "perle" n'est pas usurpée et notre président a bien de la chance d'avoir une telle collaboratrice. Mille mercis pour votre abnégation et je souhaite que vous restiez très longtemps dans le staff Lyonnais.
    Un vieux supporter de l'O.L. depuis 1964. Merci également au rédacteur de cet article.

  2. DUBOL - dim 2 Juil 17 à 7 h 57

    Bel article en effet ! Les travailleurs de l'ombre méritent la lumière de temps en temps, surtout quand ils sont de cette qualité.

  3. OL-38 - dim 2 Juil 17 à 10 h 20

    Bonjour à tous,
    Super article, qui nous fait découvrir le portrait et l'énorme travail d'Isabelle Dias. Merci à elle pour tous ce qu'elle fait.

  4. YoLicha - dim 2 Juil 17 à 10 h 29

    Superbe article !
    Quelle femme! Un vrai perle en effet!
    Merci a elle et pour elle 🙂

  5. Spad69 - dim 2 Juil 17 à 10 h 30

    un des métiers les moins mis en lumière dans le foot mais au combien important! merci à vous

  6. OL-38 - dim 2 Juil 17 à 10 h 43

    Même en vacance, elle reste en contact pour L'OL et la recrue pour son intégration. C'est vraiment génial.

  7. OL-38 - dim 2 Juil 17 à 10 h 58

    Sinon Félicitation à Fernando Marçal pour son futur 4éme enfant. Là aussi ont comprend mieux le gros et bon travail important d'Isabelle Dias. Pour trouver le logement et dans le cas présent, la clinique pour la femme de Fernando Marçal.

  8. rastaman - dim 2 Juil 17 à 11 h 41

    bel article en effet...

  9. Gones2wano - dim 2 Juil 17 à 12 h 54

    Super article

  10. Naka De Lyon - dim 2 Juil 17 à 13 h 43

    Ce qui me vient a chaque fois que je la vois c'est gentillesse , amoureuse de l'OL et de ce qu'elle fait , et professionalisme.
    Merci pour tout ce que vous faites pour le bien de nos joueurs et de notre club .
    En espérant vs y voir encore longtemps faire cet exelent travail .
    #TEAMOL

  11. Juniryu69 - dim 2 Juil 17 à 13 h 59

    Magnifique article, quelle superbe femme faite de diamant et d'émeraude.
    Elle fait un travail fabuleux et pas de tout repos, je comprends pourquoi les anciennes recrues s'intègraient dès leurs premiers matchs.
    Bravo Mme Dias

  12. OL-38 - dim 2 Juil 17 à 14 h 02

    Re à tous,
    L'OL à embaucher quelqu'un pour permettre de parler avec Mariano Diaz? Oû c'est Isabelle elle même qui va s'en chargera?

    1. Naka De Lyon - dim 2 Juil 17 à 14 h 14

      Isabelle je pense........dias - diaz lol

      1. OL-38 - dim 2 Juil 17 à 15 h 13

        ^^

  13. Forest Gone - dim 2 Juil 17 à 14 h 23

    Merci Isabelle Dias!

  14. Balley - dim 2 Juil 17 à 16 h 18

    ??Maxime Monthioux

  15. Naka De Lyon - dim 2 Juil 17 à 16 h 45

    Sinon........
    c'est pas aujourd'hui qu'on devait avoir la reponse de l'Ajax ?!

    1. janot06 - dim 2 Juil 17 à 19 h 04

      Aulas a simplement signifié à l'Ajax un "ultimatum" ; ils ne sont pas obligés de répondre...

  16. OLVictory - dim 2 Juil 17 à 17 h 12

    Isabelle DIAS c'est une figure de l'OL, une figure familière. Je l'associe toujours aux premiers mots de Juni, Cris, Cacapa, Nilmar, etc, elle était toujours là pour accompagner ces grands champions.

  17. Reno - dim 2 Juil 17 à 17 h 19

    Très bon article sur cette femme au rôle essentiel. Elle doit avoir des anecdotes par centaines!

  18. dada - dim 2 Juil 17 à 19 h 56

    Madame miracle si vous pouviez redonner le sourirexa bruno car jma lui a mis un.petit tacle ilny a peu. Pourble reste on vous connait bravo pour le dévouement comme le fond les grands clubs pour chouchouter leur star parfois peut être un peu trop exigente.

  19. Burp - dim 2 Juil 17 à 20 h 31

    Je parle couramment le genesio
    Je peux peut être servir d interprète aux joueurs

  20. Tempo - dim 2 Juil 17 à 20 h 41

    Excellent article. C'est très bien de décrire cette mission.
    Bravo.
    Maintenant si le club souhaite vraiment être un club international, il faudrait plusieurs Madame Dias.
    Pour attirer des allemands.
    Pour attirer des nordiques.
    Pour attirer des pays de l'Est...

  21. JAJA69 - lun 3 Juil 17 à 16 h 57

    Je ne l'avais pas encore lu mais l'article est super et je suis d'accord avec tout ce qui est écrit pus haut, ce n'est que justice de parler des personnes de l'ombre mais indispensables au bon fonctionnement du club et ses joueurs surtout étrangers. Un grand ? à Isabelle Dias la bonne fée de l'OL.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut