Jean-François Vulliez lors d'OL - Le Havre
Jean-François Vulliez lors d’OL – Le Havre (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

OL : Alioui pour remplacer Vulliez dans le staff de Sage ?

En attendant que l’OL ne reprenne le chemin de l’entraînement, en coulisses, des mouvements se préparent dans le staff de Pierre Sage. Jean-François Vulliez devrait rendre sa casquette d’adjoint tandis que le nom de Jamal Alioui est avancé pour le remplacer.

La reprise est dans une semaine et aucune communication n’a encore été faite par le club. Alors que Pierre Sage est plus que pressenti pour continuer l’aventure sur le banc, l’OL fait toujours durer le suspense. Un suspense qui prendra fin quoi qu’il arrive le 31 décembre avec le retour à l’entraînement, mais comme la nature a horreur du vide, il faut bien évidemment le combler, notamment au niveau des incertitudes liées à la composition du staff du coach lyonnais.

Comme Olympique-et-Lyonnais l’annonçait le 23 décembre, Pierre Sage devrait pouvoir faire entrer une ou deux personnes dans son staff technique pour la suite de la saison. Ces arrivées devraient intervenir en raison notamment du dossier complexe Jérémie Bréchet, qui a l’obligation de coacher une équipe de l’Académie dans le cadre du BEFF. Seulement, le cas de l’adjoint intérimaire et de surcroît coach des U19, n’est pas le seul point d’interrogation dans le staff de Sage.

Également adjoint de Pierre Sage après avoir assuré l’intérim au moment du licenciement de Laurent Blanc, Jean-François Vulliez lorgnait le poste de son successeur à la tête de l’Académie, comme indiqué sur le plateau de "Tant qu’il y aura des Gones" il y a quelques semaines. Le choix de John Textor et David Friio s’est finalement porté sur Pierre Sage et après avoir fait bonne figure, Vulliez devrait rendre son tablier selon Le Progrès.

En pleine formation pour le BEPF, l’ancien directeur du centre de formation devrait rester dans le staff d’une équipe du club et pourrait être remplacé par Jamal Alioui dans le staff professionnel. Venant tout juste de quitter ses fonctions de coach à Bourges, ce dernier connait bien la maison OL pour y avoir été formé tout comme ses relations avec Pierre Sage ne se limitent pas au simple cadre professionnel. En plus de l’effectif, le staff devrait connaitre du mouvement dans les prochains jours.

52 commentaires
  1. Avatar
    florentdu42 - lun 25 Déc 23 à 10 h 55

    Concernant Brechet "qui a l’obligation de coacher une équipe de l’Académie dans le cadre du BEFF.", il ne va pas pouvoir rester dans le staff ?

    Si c'est le cas, c'est une grosse perte car il apporte beaucoup au quotidien

  2. Juninho38
    Juninho 38 - lun 25 Déc 23 à 11 h 03

    Quel imbroglio. Rien ne s'est décidément passé comme prévu cette saison.
    l'OL ou le chambardement permanent.
    Il serait temps de stabiliser tout ça et arrêter tous ces changements.

  3. Avatar
    Auvoren - lun 25 Déc 23 à 11 h 50

    Normal de ne pas laisser en adjoint une personne qui aspirait à la place de n°1. Autant s'éviter tout problème. En plus, que Sage s'entoure vraiment de personnes de confiance, ça ne peut pas faire de mal.

  4. Dede Passion 69
    Dede Passion 69 - lun 25 Déc 23 à 12 h 20

    Totalement HS ,

    Bon anniversaire à Serge Chiesa, Noël pour le intimes !....🥂

    En souvenir de cette fin d'année 1973 où il m'avait fait une confidence qui s'est avérée exacte quelques mois plus tard ...
    Affilié aujourd'hui aux U 70 , il doit être atterré de voir des joueurs faire des intérims de 6 mois ou un an chez nous , lui qui a porté 14 ans nos couleurs !
    Toujours recordman du nombre de matchs joués avec notre blason ..
    Même si je sais qu'il ne me lira pas , le foot f'aujoutd'hui ne l'intéresse plus .

    Put*in 50 ans déjà !!!
    Comme le temps passe....
    Nostalgie ...

    1. Avatar
      JeNeFaisQuePasser - lun 25 Déc 23 à 13 h 16

      Bonjour Dede,
      c'est le 25/12/1950.
      14 ans à Lyon et encore... Je pense que si on l'avait gardé en 83 on remontait aussi sec l'année d'après. Tu en sais sûrement plus, mais j'ai souvenir qu'on l'a poussé dehors ?
      Je souris quand je lis les "jeunes" parlant de meilleur joueur lyonnais.. Pour moi Chiesa restera à jamais le meilleur lyonnais, voire le meilleur français après Platini.
      Je lui dois des moments que je n'ai jamais retrouvé, pas même lors de sacres ou autres soirées européennes mémorables. J'étais plus jeune et moins cynique.

      Merci Dede

  5. Avatar
    point-du-jour - lun 25 Déc 23 à 14 h 55

    Le TOP 10 des meilleurs transferts de l'été 2023 : Auteur d'une énorme performance face au PSG (0-0) hier, le milieu du LOSC Nabil Bentaleb a été snobé par l'OL et l'OM cet été. Les Dogues l'ont récupéré pour moins de 5 M€...

    1. Avatar
      Fab2506 - lun 25 Déc 23 à 21 h 32

      Putain mais tu es revenu le communotariste.
      Lâche nous la grappe avant de te retrouver de nouveau éjecté.

      1. Avatar
        XUO - mar 26 Déc 23 à 16 h 39

        Les communo-tarés, c'est du même tonneau.....que dis-je ? du même pétrin !!!

  6. Docteur Traboule
    Docteur Traboule - lun 25 Déc 23 à 15 h 29

    Ah, Chiesa!
    Sans doute le meilleur Lyonnais de tous les temps ex æquo avec Juninho.
    Après, dans le foot français, tu as quand même eu Fontaine et Griezmann, qui auront été deux sacrés géants.

    1. Sebepe
      Sebepe - mar 26 Déc 23 à 14 h 25

      Completement d'accord pour GRiezmann, mais il n'a jamais joué dans le championnant de France, au contraire des bleus de 98 comme Zidane ou Deschamps par exemple (même s'ils ont construit leurs légendes à l'tranger).

  7. Avatar
    XUO - lun 25 Déc 23 à 15 h 43

    Chiesa, celui qui remontait la tête de Lyon lors qu'on prenait l'eau et on entendait une clameur monter de Jean Bouin que je n'ai jamais entendue par la suite, sinon un peu encore avec Tigana.
    Quant aux Français hors normes, il ne faudrait pas oublier Marius Trésor. Moins médiatisé que les créateurs, il était considéré comme le meilleur libero du monde, parce que justement, c'était plus qu'un libero.

    1. Docteur Traboule
      Docteur Traboule - lun 25 Déc 23 à 16 h 04

      Tu as raison pour Trésor.
      Un autre joueur de classe mondiale.

    2. Avatar
      JeNeFaisQuePasser - lun 25 Déc 23 à 16 h 07

      Oui XUO, Platini, Trésor, Bossis. Une vraie génération exceptionnelle même si Marius trésor était un peu plus vieux, l'âge de Chiesa d'ailleurs, quoique, un début et une fin d'année. Tu parles de Tigana, et ce milieu Moizan, Tigana, Chiesa, sûrement le plus complémentaire et le plus talentueux. Mais j'entends Diarra, Essien et Juninho, quand même. Je suis, certes, un vieux con, mais une émotion était lié ou me lie à ces joueurs d'un autre temps. Et je constate que je n'éprouve plus rien en regardant un match de foot, ni pour aucun des joueurs que je vois. Disons que c'est l'âge, mais dans le foot actuel où tout va trop vite, où personne ne laisse de traces ou incarne un club, j'en doute.

      1. JFOL
      2. Avatar
        XUO - lun 25 Déc 23 à 17 h 24

        Contrairement aux générations actuelles, tous les joueurs que nous venons de citer n'étaient pas formatés. C'était le talent pur associé à l'amour du maillot. Autre époque, autres moeurs. Naturellement c'était vrai aussi à l'étranger. On trouvait ici et là des entraîneurs capables et désireux d'échapper au confort de la mode.
        Quand l'entraîneur du Bayern juge que Beckenbauer manque de coffre et qu'il lui concocte ce positionnement dont on a pu penser par la suite, mais seulement à ce moment-là, qu'il était fait pour lui, il a dû passer pour un fou aux yeux de certains.
        Et Rinus Michels à l'Ajax...
        Revenons à Marius. Il a commencé à jouer à Ajaccio à l'époque où la France abandonnait le4-2-4 pour passer à la défense avec stoppeur et libero. Certains s'y sont cassé les dents. Marcel Artelesa, très bon défenseur central de Monaco et EdF, n'a jamais pu s'y faire. Et Louis Hon qu'on avait bien connu à Lyon pouvait se targuer : " Moi, je n'ai aucun problème, Marius Trésor est à la fois stoppeur et libero "
        Oui, nous avons eu mille fois raisons d'aimer ces gens-là . Ils ont tordu le coup au catenaccio , ils ont été de grands libérateurs.

      3. Avatar
        Cicinho2 - lun 25 Déc 23 à 18 h 01

        Ah bah, on a tous ses souvenirs !
        Je suis un peu plus jeune que vous, j’ai commencé à m’intéresser au foot en 94-95, et quand j’entends des noms comme Roy Gava Roche Deplace Maurice Giuly Laville Ngotty, ça me fait remonter de bons souvenirs!
        Pareil ensuite avec les Delmotte Violeau Dhorasoo Laville... Carteron, Blanc qui mettait des coups francs! 😉
        L’époque du multiplex sur Europe 1 le samedi soir!

      4. Dede Passion 69
        Dede Passion 69 - lun 25 Déc 23 à 18 h 14

        A propos de Marius .....

        Récit anecdotique que m'avait fait Nanard Lacombe q.q. jours après un match au Maracana :
        C'était fin des années 70, avec l'équipe de France de Michel Hidalgo, à une époque où notre foofball ne brillait pas sur le plan international .
        Un match amical, mais une première pour nos bleus dans ce stade mythique avant sa rénovation .
        Il y avait là aussi de mémoire , Platoche, Bossis ,Six....
        En toute fin de match Marius avait égalisé de la tête pour un 2-2 tout à fait improbable .
        Marius lui avait alors dit " ça restera mon exploit, un but au Maracana avec le brassard de l'ÉdF, je pourrai le raconter plus tard à mes enfants ! ".

        Effectivement, peu de joueurs peuvent s'en prévaloir ....

      5. Olympien First
        Olympien First - lun 25 Déc 23 à 19 h 08

        J'ai découvert Serge Chiesa présenté lors d'un match amical à Gerland, qu'il avait partiellement joué sous les couleurs de l'OL face à l'AC Milan (*), il me semble lors d'une cérémonie de commémoration du jumelage avec la capitale lombarde (printemps 1969).

        Sa première apparition avec l'OL, alors qu'il était encore joueur de Clermont-Ferrand son club formateur, et qu'il était fortement convoité par 'ASSE, alors locomotive du foot français (avec Nantes).

        Serge avait finalement donné sa préférence à l'OL, qu'il considérait comme un club à visage plus humain et familial. Et la suite de sa carrière a montré à quel point il était attaché à ces valeurs, allant jusqu'à renoncer à porter le maillot de l'EDF, estimant que la sélection l'éloignait bien trop de sa famille, avec les déplacements et les stages (pourtant bien moins nombreux et contraignants à l'époque!).

        On était bien loin de ce qu'est devenu le football aujourd'hui, et les joueurs ayant cet état d'esprit ne peuvent plus vraiment faire carrière.

        (*) OLPP ou Dédé Passion 69 ont peut-être quelques précisions concernant ce match amical face au Milan AC.

      6. Dede Passion 69
        Dede Passion 69 - lun 25 Déc 23 à 20 h 28

        Salut Olympien First ,

        Hélas , pas de souvenir du match que tu évoques, mais OLPP a lui une mémoire écrite qui ne lui fait jamais défaut ! 😉 Il saura trouver ...

        Sinon, tout ce que tu écris est rigoureusement exact .
        Je peux juste ajouter deux éléments à ceux que tu évoques concernant le renoncement à l'ÉdF , et qui sont venus s'ajouter à sa décision déjà réfléchie.

        Tout d'abord, aucun "atome crochu" pour faire simple, avec plusieurs joueurs de la sélection de l'époque, sans qu'il n' ait jamais voulu me citer de noms ....
        Et puis, un accrochage avec Georges Boulogne lors d'un match face à la Belgique, je crois .
        Le sélectionneur lui avait demandé de s'échauffer à q.q. minutes de la fin, Serge surpris lui avait répondu " Le match est fini coach " .
        G.B. avait réagit très violemment et de façon inattendue , en le qualifiant de " petit merd*ux ".
        Évidemment tout ceci n'a pas été publié dans la presse, et peu de micros trainaient en bord de terrain à cette époque ! 😉
        Et ce n'est pas du Wiki...

        Bon, il y a prescription depuis longtemps, donc Serge/ Noël ne m'en voudra pas !.....😜

      7. Olympien First
        Olympien First - mar 26 Déc 23 à 1 h 46

        @Dede Passion 69 Merci pour ton complément d'infos fort judicieux et éclairé qui ne me surprend pas de ta part. Je n'avais aucun contact avec Serge Chiesa, joueur que j'adorais comme beaucoup de supporters, mais aussi très discret médiatiquement.

        Et oui, comme tu l'écris l'époque n'était pas au déballage permanent, même pas dans la presse pourtant toujours avide de "scoops".

        J'avais une idée très précise et je pense assez juste de sa personnalité qui transparaissait nettement, y compris évidemment par son comportement altruiste et collectif sur le terrain. Un joueur et un homme rare s'il en est.

      8. OLPassePresent
        OLPassePresent - mar 26 Déc 23 à 21 h 32

        Bonsoir Olympien First, bonsoir Dédé
        Serge Chiesa a signé avec l'OL le 15 mai 1969. Il était convoité par 3 clubs : l'ASSE, Angers SCO (qui montait en D1) et l'OL.
        Le 15 avril 1969, Serge avait été acclamé par les 10 000 spectateurs de G-G lors d'un match amical des Verts contre le Partizan Belgrade (Albert Batteux l'avait inclus dans l'équipe pour le tester). Pour eux, l'affaire semblait entendue. Quelle ne fut pas leur surprise de voir Serge finalement signé à l'OL, malgré les propositions alléchantes des dirigeants stéphanois !!!
        Le 14 mai, il se déplace à Lyon en compagnie de son père et de son entraîneur (Jules Sbroglia, ancien joueur de l'OL mais aussi d'Angers). Si les trois hommes assistent au match qui oppose Lyon à Valenciennes le soir même, c’est bien pour parler transfert avec leurs homologues lyonnais qu’ils ont fait le déplacement. Les pourparlers sont bien engagés et un accord de principe est sur le point d’être trouvé. De son côté, Roger Rocher déclare qu’il ne fera aucune surenchère pour ce transfert.
        Le lendemain, L’Equipe annonce le transfert définitif du jeune espoir français à Lyon.

        En ce qui concerne le match du 11 juin 1969, rappelé par OF contre une sélection de Milan (Inter-AC Milan), à l'occasion de cérémonies pour le jumelage entre Lyon et Milan, le score fut de 1-7 (mt : 0-5). Le but lyonnais fut marqué par André Guy .... Ce fut le premier match (certes amical) d'une très longue carrière de Serge à Lyon.

    3. Avatar
      Fab2506 - lun 25 Déc 23 à 21 h 32

      Et vous agitez des drapeaux verts au premier derby lol

  8. Avatar
    nikkisixx1968 - lun 25 Déc 23 à 15 h 49

    Bonjour
    Je suis un inconditionnel de Mr Serge CHIESA
    Qui moi pour moi restera le meilleur joueur de l OL
    N' ayant commencé ma passion OL que sur la saison 73/74 je ne peux me prononcer sur Di Nalo Combin Rambert etc...
    J attends des retours "d' anciens"
    Tante auguri l' église
    Allez l OL

  9. Avatar
    Cicinho2 - lun 25 Déc 23 à 17 h 55

    Alioui avait fait une belle saison à GOAL, même si la montée avait été perdue en fin de saison.
    Bizarre quand même les conditions pour avoir le diplôme d’entraîneur, c’est pas mieux d’être dans le staff de l’équipe pro qu’entraîneur en chef des u19?
    En plus Bréchet a passé quelques saisons déjà en adjoint avec les u19 et la réserve!

  10. Avatar
    Tondu - mar 26 Déc 23 à 9 h 36

    Le Progrès parlait de "problèmes de compatibilité" au sujet du départ de Vulliez. O&L ne nous précise rien à ce sujet

  11. Avatar
    wills - mar 26 Déc 23 à 13 h 47

    XUO... On parle souvent de ce fameux "amour du maillot" qui serait une vertu oubliée... mais je ne vois pas vraiment de quoi il pourrait s'agir... on comprend qu'un jeune joueur a pu se faire plein de copains en formation et du coup se sente tres attaché a une equipe mais cette notion sous-entend une forme de critique vis a vis d'un joueur qui, sans renoncer a cette affection première, decide de gerer sa carrière en cherchant des defis... où est le mal ? Je ne comprends pas...

    1. Avatar
      XUO - mar 26 Déc 23 à 14 h 58

      L'amour du maillot était facile à vérifier : les joueurs de l'époque du temps jadis étaient très peu nombreux à jouer à l'étranger. Les seuls noms qui me restent à l'esprit : Kopa, Muller, Gress, Wisnievsky, Hausser.......Les autres restaient longtemps dans leur club de D1. Ils partaient quelquefois contre leur gré : Lacombe, Beretta, Bosquier, Carnus en sont les exemples les plus significatifs.
      Avaient-ils seulement des agents- cette gangrène des temps modernes - ?
      Le mercato était moins suivi que maintenant, et voilà même qu'il y en a deux.
      Les anciens étaient-ils plus vertueux que les jeunes d'aujourd'hui ? on ne peut pas répondre. En tout cas, l'argent facile ne les a pas tordus car il n'avait pas été inventé.

      1. Avatar
        JeNeFaisQuePasser - mar 26 Déc 23 à 16 h 29

        Définitivement, nous sommes le produit d'une époque.
        Mais avant l'argent venait des matchs, maintenant de la vente des joueurs.
        D'ailleurs avec les féculents qu'ils mangent, je les soupçonne d'attaquer la couche d'ozone. Vivement qu'on les remplace par des robots !

      2. Avatar
        XUO - mar 26 Déc 23 à 17 h 21

        " L'argent vient maintenant de la vente des joueurs " OK mais cet argent est constitué en partie par les effets du sponsoring. Autrement dit, l'argent récolté par les productions des spectacles sportifs n'a rien de choquant car il repose sur la base du volontariat : le spectateur a choisi de payer. En revanche, le sponsoring pioche dans les poches de tout un chacun, que nous soyons amoureux du football ou pas. J'en arrive à comprendre ceux qui détestent ce sport.
        Heureusement, il y a une parade: dans ce domaine comme en d'autres " La femme est ( peut-être ) l'avenir de l'homme "

      3. Avatar
        JeNeFaisQuePasser - mar 26 Déc 23 à 18 h 45

        Je visais les clubs qui assurent leurs finances sur la vente de jeunes joueurs prometteurs. La vision de la survie du foot pour beaucoup de clubs a changé. Quant à savoir où réside le choix quand tu es bombardé ou être taxé pour financer des choses que tu ignores ou réprouves... Débat trop vaste pour mes compétences et le temps que je souhaite y passer. Sinon oui, j'espère que les femmes, en tant que femmes, réorienteront notre triste humanité.

  12. Mimoun
    Mimoun - mar 26 Déc 23 à 18 h 11

    Hello les jeunes et les anciens !
    Un mot un peu polémique à propos de Chiesa, ne m'en voulez pas, je n'ai rien contre ce joueur dont j'étais aussi un grand admirateur...
    J'ai lu avec attention et un peu d'émotion aussi quelques souvenirs des uns et des autres... Mais je voulais un peu me mettre à contre courant de ce "c'était mieux avant" en posant la question du refus de Serge Chiesa de rallier d'EDF... Vous parlez d'amour du maillot, de valeur humaine etc... C'est pas un peu paradoxal ? Que dirait-on aujourd'hui d'un Griezman (ou autre joueur important dans l'équipe nationale) qui dirait "je joue trop, je veux rester avec mes 3 gosses et je ne veux pas aller dans cette compétition avec l'EDF" ???...

    1. Avatar
      XUO - mar 26 Déc 23 à 18 h 43

      @Mimoun
      Admirateur de Chiesa, je serais pourtant tenté d'aller un peu dans ton sens. Juste une anecdote.
      Le mercredi après-midi, précédant la finale de la Coupe 1973, je me trouvais dans Gerland et je me suis arrêté du côté Jean Bouin. Les joueurs, 8/10 environ, étaient coincés entre les grilles et le stade lui-même. Di Nallo menait la revue. Et je déconne comme pas possible: ceux qui connaissent la Fleur se doutent. Tous ses potes sont pliés, sauf un qui se tient à l'écart: Chiesa. Il semblait bouder et pourtant, il n'avait même pas l'excuse de consulter son portable.
      Très grand joueur mais aussi une personnalité curieuse.

      1. Mimoun
        Mimoun - mar 26 Déc 23 à 18 h 59

        Merci pour ce "soutien" (!) et pour les anecdotes, c'est toujours intéressant de lire tous ces souvenirs des uns et des autres... Pour moi le foot pro a toujours été une distraction et non pas une passion, ce qui explique que j'ai de "gros" manques dans l'histoire du club et de ses joueurs...
        Pour en revenir à Chiesa et son refus de l'edf il me semble aussi qu'à l'époque le sélectionneur (je ne sais plus qui c'était) aurait aimé reconstitué le duo de Lyon et l'associer avec le petit prince de Gerland... Ce duo impossible à cause de Serge Chiesa avait tout de même provoqué quelques réactions assez négatives à son égard...

      2. Avatar
        JeNeFaisQuePasser - mar 26 Déc 23 à 19 h 26

        Je ne fais pourtant de tort à personne,
        En suivant mon ch’min de petit bonhomme ;
        Mais les brav’s gens n'aiment pas que
        L'on suive une autre route qu'eux…

      3. Mimoun
        Mimoun - mar 26 Déc 23 à 19 h 45

        @ jenefaisquepasser : la question est plus complexe qu'un slogan (ou une chanson...) : représenter son pays (la France en l'occurrence) lorsqu'on est un sportif de haut niveau, est-ce un devoir ou simplement une possibilité qu'on peut refuser ?

      4. Olympien First
        Olympien First - mar 26 Déc 23 à 20 h 28

        Voilà une interview de Serge Chiesa (retraité déjà depuis longtemps) réalisée par Christian Lanier pour Le Progrès il y a quelques années. Intéressante pour cerner un peu la personnalité de Serge Chiesa. La fin est d'ailleurs plus particulièrement significative. En tout cas, on peut constater qu'il a gardé certaines valeurs qui n'étaient pas affectées. Une autre époque bien sûr...

        "Serge Chiesa, recordman des matches joués avec l’OL, livre son sentiment sur cette génération lyonnaise, affichant son bonheur de voir son club jouer ainsi, ses craintes aussi.

        Serge Chiesa a gardé le maillot lyonnais d’août 1969 à juin 1983. Ses 542 matches disputés pour l’OL (134 buts) ont fait de lui l’élément lyonnais le plus fidèle à son maillot. Joueur d’un brio exceptionnel, capitaine, il a illuminé les soirées lyonnaises. Il nous livre son sentiment sur ce que lui inspire l’équipe actuelle.

        C. Lanier: Serge, que vous inspire le parcours de l’OL ?

        S. Chiesa: C’est une grosse surprise. On était habitué à voir jouer l’OL avec un ou deux joueurs du club, maintenant, il y en a cinq, six, plus. Les circonstances financières ont donné à ces jeunes l’opportunité de jouer. Et ils se débrouillent très bien, mais la question est de savoir si ça va durer.

        C.L: Et quel est votre avis ?

        S.C.: Mon sentiment est que l’OL vit bien un moment exceptionnel en réussissant avec des jeunes qu’il a formés. Cette saison est spéciale, car l’OL ne pourra pas toujours jouer avec une ossature de joueurs du cru. Maintenant, dans le football de haut niveau, malheureusement, un club réussit s’il a un investisseur très solide avec lui, un Qatari ou autre.

        C.L.: Comment l’ancien technicien juge Lacazette et Fekir ?

        S.C.: Ils sont très bons, vraiment d’excellents footballeurs. Mais là encore, est-ce que l’on va les laisser mûrir avec nous ou faire tourner les finances du club ? On sera dans le moyen et long terme ou dans l’urgence ? Il y a forcément une tentation de préserver les finances. Mais il faudra tenir, et l’OL devra en lâcher le moins possible.

        C.L.: L’OL peut-il être champion de France ?

        S.C.: J’aimerais bien, mais je ne le crois pas. Un club comme Paris a fait des investissements incroyables. Ce serait trop gros que l’OL soit champion de France cette année.

        C.L.: Vous le fidèle à un club, vous retrouvez-vous dans cette époque ?

        S.C.: Non. Mais parfois je vois des trucs rassurants. Par exemple j’aime bien la fidélité de Maxime Gonalons au maillot de l’OL. On a besoin de contre-exemple comme lui.

        C.L.: Et le Grand Stade ?

        S.C.: J’attends de voir ce qu’il va apporter au club. Mais moi vous savez, j’allais m’entraîner à Gerland en marchant à côté de supporters qui venaient nous voir s’entraîner. On parlait ensemble sur le chemin du stade. J’allais me changer, et les gars se mettaient autour du terrain, tranquilles. Ils n’allaient pas nous piquer nos ballons ! Ce jeu devrait rester ouvert et accessible à tous…"

      5. Avatar
        JeNeFaisQuePasser - mar 26 Déc 23 à 20 h 37

        @Mimoun, une des réponses est dans la chanson. Vous parliez de l'attitude de Chiesa pas d'un débat sur "l'appel de la France". Représenter son pays est certainement un honneur, tu décides donc de l'être ou pas (honoré), comme une légion d'honneur. Voici une version qui n'engage que moi. Le revers de cette question est : tous ceux qui décident d'accepter cet "honneur" le font-ils pour être ambassadeur de leur pays ? Je ne porte aucun jugement, bien incapable de savoir pourquoi telle personne prend telle décision.

      6. JUNi DU 36
        JUNi DU 36 - mar 26 Déc 23 à 20 h 39

        Salut Mimoun.
        Disons que les joueurs n'ont pas grand chose à dire ou revendiquer, les têtes sont plutôt vide maintenant... Qui serait capable de nos jours de faire une Cantonade ? Ou fumer une clope juste avant le coup d'envoi, puis à la mi-temps, et juste après le match comme Marius aimait bien le faire ?...

        Rien qu'à l'ol ils ont même pas été fichu pour la plupart de soutenir Grosso après son agression pfff
        Des sans couilles comme on dit dans le Berry 🤣

      7. Avatar
        JeNeFaisQuePasser - mar 26 Déc 23 à 20 h 46

        @OlympienFirst, il a du culot quand même, je me souviens d'équipes avec Olio, Desbouillons, Marais, Paillot, Genet, Lanthier, Bernad, De Rocco, Delestre, Maroc... Je ne sais pas s'ils avaient commencé pupilles à l'OL mais ils avaient des années de jeunes derrière eux. Je précise que je plaisante, il ne parle sûrement pas de cette époque là.. Cet interview rejoint ce que nous savons tous, la manière de voir et de vivre le foot a changé.

      8. JUNi DU 36
        JUNi DU 36 - mar 26 Déc 23 à 21 h 42

        Yvon Delestre quel joueur, il m'a fait rêvé quand j'étais môme à la Berrichonne. Il a joué à l'ol effectivement (75-77) 29 matchs et 3 buts

        Il discutait avec tout le monde, et buvait parfois des perriers à la buvette extérieur et tapait la encore la discute avec les serveurs. Un type formidable.

    2. Olympien First
      Olympien First - mar 26 Déc 23 à 20 h 42

      Et pour ce qui est de l'EDF, c'est une affaire personnelle que l'on se doit de respecter. Porter le maillot "national" est certes un honneur, mais qui est de plus en plus galvaudé par le mercantilisme qui y est lié, la multiplication des matchs, des compétitions est un fléau, et l'argument "patriotique" un leurre.

      Combien choisisse la maillot tricolore pour bien d'autres raisons (très personnelles et liées à l'utilisation mercantile de "l'image" que donne une exposition importante des joueurs) que l'amour de la patrie (un autre terme tombé en désuétude). C'est bien moins le cas dans d'autres pays, mais en France, c'est assez flagrant et récurrent.

      Pour ce qui concerne Serge Chiesa, je crois que le problème était aussi plus complexe et multiple que le seul confort familial. Quand on ne se retrouve pas dans une équipe (ou sélection) et qu'on y est malheureux, quel intérêt d'y figurer? Au contraire, cela démontre un vrai courage d'avoir décidé de renoncer à cet "honneur obligatoire". Il a d'ailleurs été sanctionné pour ça, et méprisé par les médias nationaux ensuite. Et sa carrière, ainsi que son salaire s'en sont surement beaucoup ressentis. Mais il a assumé avec dignité et sans regrets, fidèle à sa décision.

      1. Mimoun
        Mimoun - mar 26 Déc 23 à 20 h 55

        Le vrai courage n'aurait-il pas été d'accepter d'y aller, "quoiqu'il en coûte" (!)...
        Ou bien (mais je te titille) : le joueur malheureux aujourd'hui à l'OL, doit-il, parce qu'il est un grand courageux qui assume, trainer les pieds à l'entrainement (à la Chiesa) ou au contraire faire son job et oublier qu'il ne s'entend pas avec les autres joueurs ou le coach ou...

      2. Olympien First
        Olympien First - mar 26 Déc 23 à 21 h 24

        Je crois t'avoir donner la réponse concernant Chiesa et l'équipe de France. Il n'a tiré aucun profit personnel de son choix, bien au contraire. C'est donc un choix courageux et assumé.

        En revanche, le cas que tu évoques ensuite, pas nominatif, décrit une toute autre situation, là où un joueur profite allègrement de son salaire mais n'accomplit pas son boulot correctement et volontairement. Dans ce cas, il s'agit dans l'esprit d'une faute professionnelle non assumée.

        Mais je saluerai un joueur qui refuse de jouer pour des raisons personnelles et assume d'être "lourdé", et sans indemnités, pour faute professionnelle. Ça se rapproche plus du cas Chiesa évoqué plus haut.

      3. Mimoun
        Mimoun - mar 26 Déc 23 à 21 h 48

        @ Olympien First : je suis ton raisonnement et j'accepte tes arguments qui ont du sens et vont bien à l'encontre de ce que j'ai écrit de façon trop caricaturale.
        Maintenant, en partant de tes remarques, je formule les choses autrement : allez en équipe de france, est-ce que cela ne fait pas partie du "boulot" d'un footballeur professionnel ? ce n'est pas une lecture juridique bien sûr (on n'a rien sur ce sujet dans un contrat) mais une lecture purement d'ordre obligation morale, même si cela coûte des efforts au footballeur en question ?

  13. Mimoun
    Mimoun - mar 26 Déc 23 à 20 h 52

    @ jenefaisquepasser : je ne suis qu'en partie d'accord avec toi : aller en EDF c'est un honneur, mais pas seulement. Ton exemple de la légion d'honneur : celui qui la refuse, pourquoi pas (Brassens l'avait fait, comme tu dois le savoir), il fait un choix personnel qui ne concerne grosso modo que lui, et qui finalement questionne la légitimité à un gouvernement de choisir celles ou ceux qui méritent les honneurs. Refuser d'aller en équipe de France c'est plus que cela ; tout d'abord c'est une question d'ordre international là où la légion d'honneur ne concerne que la France, ensuite c'est la question de ton attitude vis à vis de ce que tu pense devoir (ou pas) à ton pays, à une fédération qui t'a permis de pratiquer ton sport, à des supporters qui te supportent, permettent de financer ton sport (pas trop par le prix de leur place au stade mais surtout à travers leur position de consommateurs des sponsors)...

    1. Avatar
      JeNeFaisQuePasser - mar 26 Déc 23 à 21 h 05

      @Mimoun. Tu suis l'actualité comme moi, tu t'aperçois de la désuétude de tes propos. Quel joueur vois la représentation de son pays comme l'aboutissement de sa carrière? Il y a 50 ans sûrement, pour les personnes d'un âge certain que nous sommes aussi, mais actuellement où tout est prétexte à effacer l'histoire, le pays ne représente plus rien. Sinon un intérêt temporaire pour un politique ou une mouvance quelconque. Tu fais un clin d'oeil à Xuo, je fais la même réponse, je ne fais que passer.

      1. Mimoun
        Mimoun - mar 26 Déc 23 à 21 h 34

        J'en vois encore, des sportifs, qui montrent une émotion certaine en entendant la marseillaise, juste avant un match ou lors de la remise d'une médaille... Et si je sais bien qu'il y a une part d'intérêts personnels, il y reste encore pas mal d'émotions irrationnelles de celui qui réalise ce que cela représente et pas seulement pour lui...
        Les choses ont changé, certes, mais je ne crois pas que tout soit aujourd'hui prétexte à effacer l'histoire... Les jeunes se sentent sûrement moins attachés à leur pays, mais cela ne veut pas dire qu'ils ne l'aiment pas. Ils sont moins patriotes, mais doit on vraiment le regretter ?

  14. Mimoun
    Mimoun - mar 26 Déc 23 à 21 h 08

    @ Juni du 36 : salut à toi !
    Je ne sais pas si les têtes étaient davantage pleine avant...
    Les choses ont changé, c'est sûr, et pas que dans le foot (Anquetil buvait parait-il parfois pas mal de champagne entre deux étapes du tour...)
    Mais d'une part les exigences du haut niveau ne pardonnent plus trop (sur la durée) les écarts d'hygiène de vie (voir un Neymar ou un Verrati), et d'autre part ne pardonnent pas non plus les écarts de comportements (la moindre phrase est analysée, décortiquée... d'où ces discours creux qui laissent penser que ces gens là ne pensent plus...).. Je suis sûr, que, comme tout le monde, ils pensent, mais je dois dire que je ne suis pas trop fâché de ne pas trop savoir quoi, et que ça me fait franchement peur de pouvoir l'entendre...
    Par contre, pour Grosso, quelque chose m'échappe car ils avaient une bonne occasion de se faire briller par un soutien beaucoup plus important que leur attitude, bien timide en effet ! faut croire qu'ils n'en voulaient plus...

  15. Avatar
    XUO - mar 26 Déc 23 à 21 h 28

    Pour en revenir à Chiesa, puisque c'est le sujet.
    Dede Passion 69 nous a apporté quelques éléments de réponse. Dede et sa femme étaient amis du couple Chiesa. Et on sait que Dede ne raconte pas n'importe quoi. On sait notamment que Chiesa ne s'entendait pas forcément très bien avec des joueurs de l'EdF mais il n' a ps voulu citer de noms.
    Je n'ai pu m'empêcher de chercher. A cette époque Sainté caracolait et aurait aimé engager Chiesa mais ça ne s'est pas fait. Donc, pour moi, il fallait chercher du côté des Verts pour avoir une explication. Et j'en ai une : Un Steph jouait à peu près au même poste que Chiesa mais il n'était pas spécialement aussi indispensable en EdF qu'en Forez. Et ce type avait un sacré caractère de jaloux. Haineux des Lyonnais en général, bien qu'y ayant terminé ses études à l'IREPS. Vous avez deviné de qui il s'agit.

    1. Mimoun
      Mimoun - mar 26 Déc 23 à 21 h 40

      Tu dois aussi savoir que Chiesa a également refuser l'edf quand Hidalgo lui a proposé de l'associe à Platini en milieu de terrain... Mais c'est vrai qu'il n'aimait pas les "mises au VERT"...

  16. Mimoun
    Mimoun - mar 26 Déc 23 à 21 h 52

    Bonne nuit à tous, je suis ce soir à quelques kilométres de Mouthe, et je vais regarder la fin de la série "Polar Park" qui se passe à Mouthe... (fait pas -40° ce soir, un petit -2° tout au plus...)

  17. JUNi DU 36
    JUNi DU 36 - mar 26 Déc 23 à 21 h 58

    Bonne soirée à toi. On reprendra la converse une autre fois si tu veux bien car super intéressante 🍻

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut