(Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

OL : Amel Majri n'a jamais pensé à arrêter sa carrière

Actuellement, Amel Majri profite d'un repos bien mérité, quelques semaines après avoir donné naissance à son premier enfant et juste après sa prolongation à l'OL. Malgré ces derniers mois mouvementés, la Lyonnaise n'a jamais songé à arrêter sa carrière.

De la douleur d'une rupture du ligament croisé du genou gauche au bonheur d'accueillir son premier enfant, Amel Majri a vécu des derniers mois très intenses à plusieurs niveaux. Si elle ne reviendra pas tout de suite à l'entraînement, dans "un mois, un mois et demi", la Lyonnaise continuera bien dans son club de toujours après sa prolongation de contrat avec l'OL la semaine passée. Pour la milieu offensive, il n'a jamais été question de mettre fin à sa carrière.

A 29 ans, elle vit l'attente de son retour au haut niveau comme un défi. "Cela ne m'a jamais traversé l'esprit d'arrêter. C'est un challenge. Avec la blessure et l'accouchement, c'est même un double challenge. On ne veut pas griller les étapes, a-t-elle expliqué à L'Equipe. Le club est en contact avec ma gynécologue pour que tout soit pris en compte et que je ne perde pas de temps sur les étapes de mon retour."


Elle vise la Coupe du monde 2023


Amel Majri, que nous avons reçue sur le plateau de "Tant qu'il y aura des Gones" en mai dernier, a aussi la volonté de revenir chez les Bleues. Elle se fixe l'objectif de participer au Mondial en 2023. "Je les vois à l'Euro, je n'ai qu'une envie, c'est de revenir. Je vais le faire étape par étape. D'abord reprendre ma place à l'OL pour ensuite prétendre à l'équipe de France, a-t-elle poursuivi. C'est un objectif dans un coin de ma tête de revenir pour la Coupe du monde."

1 commentaire
  1. Bioman - mar 26 Juil 22 à 9 h 19

    Personnellement, je trouve remarquable, que dans le foot féminin, et notamment à l'OL, on puisse permettre à une femme, dont le métier est sportive de haut niveau, de faciliter l'accomplissement de mère que certaine femmes recherchent. Et j'espère que celui se multipliera à l'avenir.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut