OL : cette équipe a du caractère

D'une défaite à la victoire, la limite est souvent mince. Très mince même dimanche dernier à Amiens, où l'OL est passé par tous les stades en à peine cinq minutes. Le temps de faire la différence et de montrer que l'équipe ne lâche rien. Certains en particuliers.

En conférence de presse d'après match, Bruno Genesio est apparu très lucide sur la performance de son équipe, victorieuse in extremis d'Amiens (1-2). "Je ne dirais pas que c’est une victoire méritée, cela serait faire offense à Amiens, qui a fait un très bon match et nous a posé beaucoup de problèmes." Des problèmes en jouant qui plus est.

Amiens, la surprise

Classé dans la première partie de tableau avant cette rencontre, le promu est performant pour la première saison de son histoire en Ligue 1 Conforama. Avec Christophe Pelissier à sa tête (l'homme qui fait monté Luzenac de CFA à la Ligue 2, et qui a fait de même avec Amiens depuis le National), les Nordistes ne ferment pas le jeu et tentent avec leurs armes d'aller de l'avant. Contre l'OL, c'est ce qu'il s'est passé. Avec plus de tirs et de centres que les Lyonnais, les Amiénois ont en plus rivalisé au niveau de la possession. De plus, et c'est aussi sans doute pourquoi les hommes de Genesio ont été autant en difficulté, leur attitude collective laissait à désirer. Sans impact dans les duels, se positionnant assez bas, les Gones ont laissé joué leurs adversaires, qui en ont bien profité. Pour preuve, l'absence de pressing de la ligne offensive lyonnaise, dont chaque joueur n'a pas dépassé les 5 ballons récupérés (Marcelo à lui seul en a plus que les 4 offensifs réunis).

Pas surprenant alors que les coéquipiers d'Anthony Lopes encaissent ce premier but à peine dix minutes jouées. Les joueurs d'Amiens ont tout le loisir de faire circuler la gonfle, à partir de sa moitié de terrain, de droite à gauche, sans rencontrer aucune opposition. Les Rhodaniens observent, font quelques pas pour suivre mais rien de plus. Et en prime la défense centrale passe au travers sur le centre venu de la gauche. Sinon, au milieu de terrain, des joueurs comme Kakuta et Monconduit font passer de sales moments à la paire Tousart-Aouar. La sentinelle lyonnaise, qui amène cette combativité en temps normal, est apparu émoussé. Normal quand on a disputé tous les matchs de l'OL cette saison en championnat et en Europa League (sauf un match). Quant à Aouar, on ne compte pas sur lui pour être agressif sur le terrain. La défense fait ce qu'elle peut (chaque joueur, dont Tousart, a au moins une vingtaine de ballons récupérés chacun), mais il s'en faut de peu sur certaines tentatives amiénoises. Il fallait du changement par conséquent.

La définition d'impact player

A la 66e, l'entraîneur lyonnais effectue un double changement. Willem Geubbels remplace Maxwel Cornet et surtout, Tanguy Ndombele prend la place de Memphis. Cela oblige d'abord à un réorganisation tactique, Aouar prenant le côté gauche du Néerlandais, même si on sait que le jeune milieu rentre beaucoup dans l'axe naturellement quand il est excentré. On entend depuis quelques jours que le technicien rhodanien aurait du faire ce changement bien plus tôt. Mais Ndombele aurait-il eu le même impact sur plus de temps de jeu et une équipe moins fatiguée ? On est en droit de se poser la question. Or, en moins de 30 minutes, l'ancien joueur d'Amiens a démontré qu'on pouvait compter sur lui. Très actif (25 ballons touchés en à peine 30 minutes donc), le milieu relayeur a apporté ce qu'il manquait jusque là, à savoir de l'impact et de la verticalité. Les espaces sont plus nombreux, les adversaires plus fatigués, et Ndombele en profite pour faire de longues percées ballon aux pieds comme à son habitude. Ce n'est peut-être pas efficace sur le coup, mais cela use ses anciens coéquipiers.

Coïncidence ou pas, c'est bien avec Aouar et Ndombele qu'arrive l'égalisation à la 78e. Au départ, le numéro 8 lyonnais est sur le côté gauche comme nous l'avons dit, collé à la ligne, et il est trouvé par le nouvel entrant. De suite, Aouar repique dans l'axe avec le cuir, et Ndombele fait un appel en profondeur dans son dos. Il est servi dans la surface et centre en retrait, devinez pour qui. Le très jeune Geubbels est quant à lui à l'origine du but de la victoire, en lançant en profondeur Mariano sur le contre. Tout cela nous fait dire qu'encore une fois, ce sont des individualités qui ont fait gagner l'Olympique lyonnais. Mais pas celles supposées, car Nabil Fekir notamment est apparu moins fringant, ce qui est le cas depuis 3 matchs. On ne lui en veut pas, loin de là, mais sans un bon Fekir, les Gones sont tout de suite plus en difficulté offensivement, et doivent trouver des solutions de rechange. Mais contrairement au début de saison, l'équipe lyonnaise ne craque plus quand elle n'arrive pas à faire la différence, ce qui aurait pu être le cas à Amiens (avec un peu de réussite il faut l'avouer). Collectivement et mentalement, cela progresse aussi.

12 commentaires
  1. Ismael9bakekolo - mer 13 Déc 17 à 9 h 23

    on s’en rends peut-être pas compte mais c’est très fort la clairvoyance de Mariano lorsqu’il donne le but à Aouar. c’est impressionnant à quel vitesse il s’améliore. J’ai même l’impression que parfois il veut faire une passe alors qu’il a une technique de frappe qui fait qu’il cadre presque à chaque fois. 12 buts-3passes d (il aurait put en avoir 2 de plus), il est vraiment bien parti.

  2. -bRoglin- - mer 13 Déc 17 à 9 h 30

    Je pense que le changement de schéma tactique, avec une équipe plus regroupée, un bloc plus bas, reste l'élément majeur du renouveau de notre équipe..Mais oui je trouve aussi qu'au travers de Memphis, Marcelo, Mariano, Tousart et Fékir en mode capitaine, on a gagné en caractère...En volonté...
    Le ménage effectué cet été a soulagé Génésio d'un poids trop important pour lui, notamment avec tout les petits gones enfants du club...Là, je le sens bien plus à l'aise pour gérer son effectif..

    Hormis quelques loupés dans l'envie, on a une équipe plus équilibrée et saine que par le passé...tant mieux.
    Le coup de fatigue du groupe nous coute qq points et du spectacle mais on est toujours 2eme et dans la course..si on récupère bien à la trêve, on aura un rythme difficile à suivre pour l'OM et Monaco..Mais en attendant, il va falloir gagner dimanche..Et vu la réussite de l'OM en ce début de saison, j'ai peur..

    Pour Ndombélé, c'est pas une question de caractère mais uniquement de qualité..Ce joueur est monstrueux et il va bien falloir s'organiser pour lui faire une place à celui la..une pépite de dingue..belle trouvaille..

  3. Fekiiresistible69 - mer 13 Déc 17 à 10 h 24

    La passe de mariano cest juste un bijou meme a lecran javai pas vu lappel daouar lui des le depart il sais ou il va la mettre et apres cest tt le talent d houssem qui fait la diff car il es loin detre tt fait le but. Mariano on aime ou pas mais dans les 5 ans a venir ce sera un top buteur europeen et au prix ou on la payer cest une tres tres bonne affaire

  4. MakeLyonGreatAgain - mer 13 Déc 17 à 11 h 27

    Combien de temps encore allons nous nous priver de faire jouer Tousart, Aouar et Ndombélé dans un milieu à trois ?! Il va falloir qu'on m'explique comment peut-on privilégier mettre un ailler (Cornet) au détriment d'une assise et d'une densité plus importante au milieu de terrain.
    Ndombélé fait un travail énorme entre les lignes, ses passes laser à ras de terre passent souvent les lignes du milieu des autres équipes.
    4-4-2 losange BORDEL !!!

    1. Gones2wano - mer 13 Déc 17 à 11 h 45

      En plus le mec il te mets un impact physique combiné a une très bonne technique qui effraie les adversaires

  5. Ordredugnafron - mer 13 Déc 17 à 11 h 41

    Mariano vendu avec 35 % d'intéressement à la revente. Le Réal n'avait aucun doute sur son talent, malgré tout au prix payé, le club madrilène nous a fait une fleur.

  6. Gones2wano - mer 13 Déc 17 à 11 h 42

    Je reviens sur mon credo habituel mais lorsqu'on jouera des équipe regroupé et au bloc bas, nous serons toujours en difficulté lorsque cornet et memphis seront aligné
    Memphis a fait des progrès dans le jeu et devenu un bon finisseur mais en revanche sa technique et son profil ne sont pas fait pour jouer dans cette configuration a forte domination, surtout lorsque de l'autre côté il y'a cornet qui lui est encore plus catastrophique dans les petit espace et que ça technique est épouvantables
    Sincèrement memphis que je qualifié de clown m'a fait changé d'avis sur plein de point, ces remise sont meilleur, il ralentit moins le jeu, à de meilleur contrôle, aide son défenseur et il marque ce qui est sa meilleur qualité mais c'est pas assez bon pour pouvoir empilé nos deux joueur de côté avec autant de lacune
    Donc soit lorsque memphis joue, on mets à droite fekir/aouar ou même Raphaël soit on doit sortir memphis pour mettre aoaur a gauche et replacé ndombele en 8
    Dans tout les cas c'est soit lui soit cornet, on ne peut pas avoir autant de lacune technique sur nos 2 côté
    Autre problématique le cas ndombele :
    Comment voulez vous le laisser encore sur le banc ? il va finir et doit être titulaire, le mec est impressionnant, de plus il délivre passe sur passe décisive, a un impact sur le jeu immédiat donc le problème ce résume a désigné le mec qui doit sortir du onze
    Aouar est intouchable trop magnifique
    Fekir est notre top joueur
    Mariano est le n9 sans contestations
    Ndombele doit être titulaire
    Toussart aussi
    Si nous jouons en 4231 c'est soit memphis soit cornet ou bien un 433 avec fekir a droite
    Pour finir ceux qui disait que aoaur n'avait pas de finition (@been), aouar est un vetitable tueur devant les but,regarder ces but en pro c'est que des but de renard ou des but d'un sang froid hyper bien placé (everton,Amiens,az), le fait quil joue 8 le desservé pour démontrer ces talent de buteur mais ce génie est un vrai 10, il peut atteindre facilement la vingtaine de but à ce poste

    1. Ismael9bakekolo - mer 13 Déc 17 à 12 h 25

      exactement ce que je disais sur Aouar, il joue 8/6 c’est normal qu’il soit plus à la passe qu’au but. et pour ndombele en attendant le retour de traoré on doit jouer en losang ou en 4-3-3 lorsque fékir ne joue pas.

  7. le_yogi - mer 13 Déc 17 à 12 h 53

    "On attend pas d'Aouar qu'il soit agressif" ? Ah bon ? Bah pourtant moi je trouve qu'il met quand même pas mal d'impact (alors que pourtant j'avais de sérieux doutes au début). Et puis je ne vois pas comment dans un milieu, qui est déjà réduit à son strict minimum, on pourrait se permettre de n'attendre de l'agressivité de la part que d'un seul des deux joueurs !!!

    Sinon oui, comme déjà dit par la camarades Broglin et MakeLyonGreatAgain plus haut, et comme je m'échine à le répéter depuis des semaines et des semaines: Ndombélé doit jouer, et on devrait au moins tente de switcher vers un milieu en losange. En laissant Fékir dans sa position préférentielle d'électron libre en pointe de losange. Peut-être qu'il s'adapterait bien en 4-3-3, mais je pense malgré tout que c'est là qu'il a le plus à nous apporter et qu'il est le plus emmerdant pour l'adversaire. Ce qui n'empêche qu'il faudra sûrement qu'il aille prêter main forte à droite vu la timidité offensive de Tete. Il faut absolument que cette idée aille jusqu'aux oreilles de Pep !!

    1. Gones2wano - mer 13 Déc 17 à 14 h 24

      D'accord avec toi aouar met un vrai impact physique grâce à son bon placement et ces anticipation, d'ailleurs c'est le joueur qui récupère le plus de ballon à chaque match

      1. Ismael9bakekolo - mer 13 Déc 17 à 16 h 12

        je pense que c’est plutôt marcelo tete et tousart.

  8. OL-38 - mer 13 Déc 17 à 13 h 31

    Ce soir Les gones devront faire un bon match pour pouvoir continuer l'aventure en coupe de la ligue et pour se mettre en confiance pour Dimanche. ALLEZ L'OL

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut