Claude Puel alors entraîneur de l'OL
Claude Puel alors entraîneur de l’OL (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

OL : Claude Puel trouve que "son passage n'est pas un échec"

Manager à l’anglaise pour la première fois de l’histoire de l’OL, Claude Puel reste comme le coach ayant brisé la série de titres. Pourtant, il estime que son passage n’est pas un échec.

Son arrivée devait être un virage important à l’OL afin de passer un cap de plus dans l’évolution du club sur la scène européenne. Finalement, Claude Puel aura marqué son passage entre Rhône et Saône mais pas dans le sens souhaité. Recruté pour être un manager à l’anglaise, s’occupant de tout ce qui touche au sportif sur et en dehors du terrain, l’entraîneur et l’OL ont failli à leur mission. Arrivé sur le banc lyonnais après le double coupe - championnat réussi par Alain Perrin, Claude Puel restera comme celui qui a stoppé l’hégémonie lyonnaise avec aucun titre remporté en trois saisons.

"Quand j’ai signé en 2008, j’avais l’impression qu’il fallait changer des choses dans le fonctionnement du club, pour le fluidifier, beaucoup travailler, régénérer le groupe, a déclaré l’ancien coach à So Foot. La première saison, les joueurs étaient presque obnubilés par la Ligue des champions, beaucoup moins par la L1. J’ai tenu des discours mobilisateurs, et on a fini troisièmes. Puis Karim Benzema, Fred et Juninho sont partis, on a atteint les demi-finales de la C1 face au Bayern Munich, fini deuxièmes en championnat. (…) Quand on dit que mon passage à l’OL fut un échec, je ne suis pas d’accord."


"Ma famille a été menacée, c'était trop"


Il restera le premier entraîneur lyonnais à avoir guidé le club en demi-finale de la Ligue des champions mais le "palmarès" est bien maigre à côté des attentes. Pris en grippe par le public de Gerland et lâché à un moment par Jean-Michel Aulas, Puel a vécu une dernière saison compliquée où l’extra-sportif a pris le dessus sur le terrain. Quelque chose qu’il regrette encore plus aujourd’hui.

"Le président Aulas, avec qui tout s’était bien passé jusqu’alors, m’a lâché publiquement. Les supporters demandaient ma démission, allant même jusqu’à accrocher leurs banderoles sur certains édifices et ponts de la ville. Il y a eu des tags d’insultes sur les murs de l’immeuble où je vivais, j’ai été menacé, ma famille également. C’était dur, cruel. On ne parle que de football. C’était trop."

L’histoire ne s’étant pas passée comme souhaitée pendant trois ans se terminera même devant les tribunaux avec une bataille juridique qui s’est étirée dans le temps.

19 commentaires
  1. Moimoi - mar 22 Nov 22 à 15 h 48

    Qu'il le reconnaisse ou non, il restera l'entraîneur de la fin du règne de l'OL des années 2000.

    Signaler
  2. Cyrbon - mar 22 Nov 22 à 16 h 22

    L echec pour lui ca doit être la descente en L2

    Signaler
  3. OL-91 - mar 22 Nov 22 à 16 h 57

    On connaît très bien ceux qui ne changent jamais d'avis.

    Signaler
  4. Philippeb - mar 22 Nov 22 à 17 h 33

    Tout est relatif comme disait Albert ! Évidemment, il a raison sur les excès des supporters et les résultats de Puel , notre ami Bosz en rêve encore ! Dans l'absolu ce n'est pas mal du tout, mais il est passé juste après les années bénies, c'est comme ça. Et il faut se souvenir qu'il a eu une ribambelle de très bons joueurs, qu'il était quand même pas très diplomate, le Crispé, et que l'effectif avait tellement perdu la confiance que le jeu était d'une pauvreté parfois !

    Signaler
  5. JUNi DU 36 - mar 22 Nov 22 à 17 h 42

    Ben si triple échec ( 3 saisons) puisqu'aucun titre. Il est tellement lamentable qu'il a même pas les couilles de le reconnaître. Pauvre garçon.
    Ce type a tout fait couler et il ose dire des choses pareilles 😡
    Et franchement qu'est ce qu'on en a à foutre d'une demi-finale. A part certains d'entre nous suporteurs de l'ol histoire de se remonter le moral comme on peut qui va s'en rappeler en France ou en Europe ? Personne.

    Signaler
  6. Cicinho - mar 22 Nov 22 à 17 h 45

    Tu radotes Claude

    Signaler
  7. Le_Lyonniste - mar 22 Nov 22 à 17 h 50

    Toujours la mauvaise foi !

    Signaler
  8. cavegone - mar 22 Nov 22 à 18 h 38

    Ha ben ça alors, j'ai l'impression de lire l'interview de Génésio au mot près.
    Les gars ils ne gagnent rien, se déchirent littéralement sur les matchs couperets mais non le bilan est bon et on devrait pas se plaindre.

    Puel et Génésio même combat 🙄

    Signaler
  9. Juninho Pernambucano - mar 22 Nov 22 à 18 h 55

    à sa décharge , il est arrivé après l'age d'or des années Juni , et il perd aussi Karim ( qui déjà n'est pas remplacé ) .
    L'équipe est indiscutablement affaiblie ( avec la précédente et les brésiliens en auto gestion , même Perrin est champion , tu aurais mis le jardinier il était champion aussi ) .
    Ensuite les excès et les menaces , les tags chez lui , c'est la débilité ordinaire de certains extrémistes fanatiques , jean Tigana avait subi la même chose .

    Signaler
  10. nestorlafoudre - mar 22 Nov 22 à 20 h 00

    Il a juste tout fait pour se séparer de Juni, qui arrivait peut-être en fin de cycle, et quand Benzema part en 2009, l'OL prend Lisandro, Bastos, Briand et Bafé Gomis.....et je suis sûr que j'en oublie.
    Tout petite équipe, il y avait de quoi battre tout le monde en France

    Signaler
  11. Poupette38 - mar 22 Nov 22 à 20 h 07

    En 2009 l'OL recrute Licha, Bastos , Gomis et Aly Cissokho, partenaire de Licha à Porto
    J. Briand arrive en juin 2010

    Signaler
  12. isabielle - mar 22 Nov 22 à 22 h 01

    Quand on voit tous les échecs lamentables qui ont suivis son passage à l'OL - dont celui de Saint-té - il est facile de relativiser, et de clamer sa réussite à Lyon !
    Claude, tu devrais briguer une place de ministre, t'as le profil.... une com d'enfer et un CV en béton !

    Signaler
    1. JUNi DU 36 - mar 22 Nov 22 à 23 h 02

      A Sainté idem, à aucun moment il a dit que c'était de sa faute, à la place il s'en est pris aux joueurs et aux dirigeants. Ces derniers auront vraiment été aussi aveugle que JMA. Déjà la saison précédente la descente leur a chauffé au cul, ça n'allait pas du tout, mais malgré ça il a été maintenu .

      Signaler
  13. Dede Passion 69 - mar 22 Nov 22 à 23 h 15

    Déjà que c'était plutôt pénible sur le forum avec " l'autre ", et quand je reviens, il y a un article sur qui?..........Puel. !!!
    Quelle journée ! Rien ne me sera épargné... 😡

    Vite un débat Tongariro - Montcoua pour se remettre en forme !...😉😜

    Signaler
  14. Juninho Pernambucano - mar 22 Nov 22 à 23 h 30

    En 2009, belle saison quand même .
    On donnerait cher pour revivre la même chose aujourd'hui !
    .Les milieux à vocation défensive sont Jérémy Toulalan, Mathieu Bodmer e Maxime Gonalons puis les meneurs sont Miralem Pjanić, Jean II Makoun et Kim Källström, et les milieux offensifs Sidney Govou, Ederson, Michel Bastos et Clément Grenier.

    Coupe de la Ligue : Quarts de finale; Contre le FC Lorient 1-0
    Ligue des champions : Demi-finale; Contre le Bayern Munich 1-0 0-3
    Championnat : 2e - Qualifié pour la Ligue des champions; 72 points (20V-12N-6D); 64 ...
    Coupe de France : Seizièmes de finale; Contre l' AS Monaco 2-1

    Signaler
  15. Darn - mer 23 Nov 22 à 6 h 36

    On dirait un chef d'orchestre.

    Signaler
  16. Valbranque - mer 23 Nov 22 à 8 h 15

    Pour un supporter, la réussite d’un club se mesure aux titres remportés.
    Partant de ça, je ne vois pas trop comment son passage à l’OL n’a pas été un échec.

    Signaler
  17. Olyonn@is - mer 23 Nov 22 à 12 h 06

    🙄🙄🙄Qui va acheter son livre sérieux ?🙄🙄🙄

    Signaler
    1. Nenae - jeu 24 Nov 22 à 12 h 06

      j´ai acheté le bouquin ainsi qu´un pote stéphanois (oui je sais...) - On va faire un Autodafé ensemble pour conjuger le sort qui nous poursuit depuis que nous avons croisé Puel.

      ça vaut bien 20 balles si ça marche 🙂

      Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut