Andrei Girotto (Nantes) et Lacazette (OL)
Andrei Girotto (Nantes) et Lacazette (OL) (Photo by LOIC VENANCE / AFP)

OL : de John Textor à Laurent Blanc, les joueurs mis face à leurs responsabilités

En plus d’un classement en deçà des attentes, l’OL doit composer avec la présence de John Textor depuis jeudi. Le nouvel actionnaire de l’OL Groupe n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler l’urgence qui plane au-dessus de Décines avant le match contre Strasbourg.

C’est très certainement le point de départ de cette nouvelle ère. Si l’officialisation de la vente d’OL Groupe à John Textor mi-décembre avait été une vraie révolution dans le paysage lyonnais, la présence de l’Américain entre Rhône et Saône depuis jeudi midi rend ce changement d’ère encore plus réel. Même le principal intéressé n’en revenait pas vendredi au moment d’assister à l’entraînement des joueurs de Laurent Blanc, estimant "être dans un rêve". Ce rêve est pour le moment loin d’être enchanté. En prenant le contrôle majoritaire du club lyonnais, John Textor a récupéré une formation en pleine crise. Il y avait eu du mieux contre Brest, laissant penser que la préparation hivernale avait porté ses fruits, mais cela n’a pas été confirmé lors des trois matchs suivants.

La présence de Textor l'a presque relégué au second plan mais ce samedi (21h), l’OL accueille Strasbourg et il y a urgence de points. Bien qu’il assure "ne pas être là pour prendre des décisions dès le premier jour. Je suis là pour écouter, entendre", le nouvel homme fort lyonnais a pourtant mis les pieds dans le plat au moment de parler de la situation de l’OL. Rien de bien nouveau mais des propos qui montrent qu’il n’est pas à Lyon que pour passer du bon temps autour d’un bouchon lyonnais.

"Je ne suis pas surpris (par le classement) parce qu’on est à peu près à la même position que la saison dernière. L’OL a l’habitude d’être en haut du classement et je pense qu’une qualification pour l’Europe est encore possible, a-t-il assuré face à la presse vendredi. Il y a une série de 5-6 matchs contre des équipes de la seconde partie de tableau, il faudra faire le job. On ne peut pas continuer à perdre des points contre ce genre d’équipes."


Blanc : "Il faut avoir de l'orgueil"


Le discours de John Textor passera-t-il plus facilement auprès des joueurs qu'il a rencontrés avant la séance de vendredi que celui qui est tenu depuis des mois et qui ne semble pas trouver d’écho ? Il faudra juger sur pièce pour le savoir mais l’Américain n’a clairement pas esquivé le sujet. S’il n’a pas utilisé le terme, l’urgence est bien là à l’OL et la venue de l’avant-dernier du championnat, qui a changé de coach en début de saison, doit aider à lancer une dynamique. On a l’impression de répéter toujours la même rengaine mais plus les journées passent, plus l’Europe s’envole. Il n’y a donc plus de temps à perdre, d’autant plus que la gronde populaire commence à se faire sentir.

Pour la deuxième fois en une semaine, les groupes de supporters ont affiché une banderole à l’entrée du centre d’entraînement pour mettre les joueurs face à leurs responsabilités. Le climat hostile joue-t-il contre les Lyonnais ? Laurent Blanc ne veut pas y trouver une excuse face aux attitudes de certains de ses joueurs. Il appelle à de l’orgueil. "Il faut avoir de l’orgueil mais surtout de la remise en question, moi le premier. Il faut tout donner pour le club, être conscient de la situation actuelle. Il n’y a que nous qui pouvons gagner le match, pas les supporters. S’ils nous supportent, ce sera mieux mais on doit gagner le match sur le terrain."

Présent aux côtés de John Textor vendredi, Jean-Michel Aulas a lui aussi mis les joueurs de l’OL face à leurs problèmes et leurs attitudes, avançant que "l’intensité mise sur les prochains matchs sera observée". Une façon d’obliger les coéquipiers d’Anthony Lopes à se surpasser ? Il serait quand même regrettable de penser qu’un peu de fierté n’intervienne pas de manière personnelle face à la situation du club. Pourtant, quand Alexandre Lacazette, certes dans un exercice de conférence de presse où les dés sont souvent pipés mais qui reste le capitaine, assure "ne pas être au courant des points qui séparent l’OL de l’Europe", on est en droit de se demander si ce sursaut d’orgueil interviendra un jour…

15 commentaires
  1. OL-LCSA38 - sam 14 Jan 23 à 9 h 01

    Recruter des joueurs d'expérience ? Et si l'OL recrutait des joueurs qui ont envie de jouer, avec des jambes, une bonne condition physique, une tête équipée d'un cerveau et qui regardent et jouent dans le sens du but adverse en arrêtant ses sempiternelles passes latérales et en retrait qui laissent monter le bloc adverse. Déjà ça, ce serait bien...

    Signaler
  2. PAT11grib - sam 14 Jan 23 à 9 h 08

    Et surtout si l'OL se mettait à jouer en équipe, à monter au pressing ensemble avec un projet de jeu bien défini.
    Toute la presse et les consultants sont unanimes pour dire que nos joueurs ont de la qualité.
    Quand je regarde l'effectif de Lens ou Marseille je ne vois pas de stars et pas de joueurs largement meilleurs que les nôtres mais je vois un collectif.
    Quand ils attaquent ils sont 6 ou 7 dans la surface là où nous sommes 3 ou 4. C'est ça que j'attends de Laurent Blanc. Personne n'aime Garcia (l'homme) mais c'est le dernier entraîneur qui jouait en bloc équipe (plus bas que mes exemples cités) et c'est le dernier qui a eu des résultats. Avant lui il y avait eu Hubert Fournier.

    Signaler
    1. Sebepe - sam 14 Jan 23 à 11 h 46

      c'est pas faux : créer une équipe ça prend du temps mais là on peut pas dire que Laurent Blanc n'en ait pas eu avec le mois de coupe du monde avec seulement 2 joueurs concernés (3 avec Dejan, mais il vient d'arriver)

      Signaler
      1. Leblaireau - sam 14 Jan 23 à 12 h 11

        Le problème c'est bien ça Sebepe "les joueurs concernés"! Qui le sont? Les jeunes joueurs qui veulent faire leur trou, gagner leur place et quelques (trop rares) vrais professionnels. Les autres ils regardent leur contrat et qu'ils soient titulaires, impliqués ou pas ils ne s'en soucient pas ayant un contrat plus favorable qu'ils auraient pu avoir ailleurs ils attendent "PAISIBLEMENT" que celui ci aille au bout pour partir libres et toucher une bonne prime à la signature ailleurs. Et les jeunes joueurs quand ils ont fait leur trou, certains vont ensuite au plus offrant et l'OL trop content d'encaisset un juteux transfert les laisse partir. Donc les meilleurs, inexorablement s'en vont et restent les calculateurs et les moins impliqué car ils ont la sécurité d'un bon salaire qu'ils ne toucheraient pas ailleurs. Le projet du club ils n'en n'ont rien à "secouer" pour employer un mot ayant fait du bruit ces derniers temps.

  3. Leblaireau - sam 14 Jan 23 à 12 h 00

    Avant lui Patt11grib, il y avait eu Génésio!!! Et je suis scandalisé que des orgueuilleux, prétentieux et incultes aient accablés un homme qui depuis son enfance avait été joueur de Lyon puis était devenu pro à lOL tout d'abord et ayant LUI la vraie fibre OL, il était revenu comme éducateur, puis entraineur adjoint avant qu'on vire Hubert FOURNIER et qu'on annonce un grand entraineur à Lyon puis, ne trouvant pas on place Génésio à la grande incompréhension d'une frange "bruyante et plus visible" de supporters abonnés et pour la plus part "moutons de panurge" suivant la masse! Alors ces supporters "plein d'humilité" l'ont d'entrée rejeté, ne lui pardonnant rien, parce qu'il n'avait jamais été entraineur n°1 avant sa nomination.. NE LUI LAISSANT PAS LE TEMPS de progresser malgrès des résultats BIEN SUPERIEURS à ceux qu'on a eu après lui. Le traitement infligé par certains supporters qui n'attendent que des noms PAR PRETENTION ET MANQUE D'HUMILITE est tout simplement honteux pour qui se prétend être Lyonnais. Regardez le parcours de Génésio, sa régulière progression, regardez et analysez les résultats de l'OL après son départ et pleurez! Je ne dis pas que c'est le meilleur entraineur du monde loin s'en faut mais il ne méritait pas ces traitements méprisants, insultants le "Pep" comme certains et trop nombreux "intello" le surnommaient. Vous préférez les noms de ceux qui ne sont plus ce qu'ils étaient glorifiez vous des recrutements des shaquiri, Boateng, et autres consorts que j'aurai la délicatesse de ne pas nommer et qui n'ont pour eux plus que leur réputation passée. La frime quoi!

    Signaler
    1. Gerls - sam 14 Jan 23 à 12 h 24

      Je partage totalement ton constat Leblaireau

      Signaler
      1. Leblaireau - sam 14 Jan 23 à 16 h 13

        Merci Gerls, mais certains qui se sentent le cul merdeux et n'aiment pas se regarder en face ne l'apprécient pas. Ce qui coule de source forcément...

    2. Juninho Pernambucano - sam 14 Jan 23 à 12 h 36

      On est en 2023 , faudra un jour arrêter de parler du passé et ressasser sa rancoeur , que ce soit les supporter de génésio , de garcia ou de pierre paul au jacques .
      Les époques sont différentes , les effectifs complètement aussi , le staff également .
      Inutile d'accuser untel ou untel , c'est la faute des supporter , de ceci , de cela .
      Aujourd'hui le club est dans le dur , on a les plus mauvais résultats depuis des décennies , avec un grand entraineur pourtant selon Aulas .
      Difficile d'accuser les supporter aujourd'hui et pleurer à chaudes larmes la génèse ne changera rien .

      Signaler
      1. Leblaireau - sam 14 Jan 23 à 16 h 11

        Tu n'aimes pas qu'on te remette en question hein Juninho Pernambucano? Tu te sents concerné par le lâche acharnement sur Génésio? T'ens est pas fier alors tu parles de rancoeur? Non regarder les choses en face ce n'est pas de la rancoeur bonhomme, du pur constat qui te met mal à l'aise car tu te sents surement bien concerné par le linchage médiatique honteux fait contre un "enfant du club" et refuses de regarder derrière toi, point. Et toi qui écrit sous le pseudo de "Juninho", tu demandes d'arrêter de parler du passé? Tu ne vis pas avec la nostalgie passée ça se voit...
        Pour info je ne suis pas plus supporter de Génésio que je ne l'étais de Garcia ou autres Bosz. J'ai simplement honte de ce qu'ont été capables de faire ceux qui se disent "supporters" de l'OL et qui sur ces réseaux sociaux s'érigent en donneurs de leçon et se comportent pour la plupart en super-techniciens du foot. Risible! Non je n'ai pas de rancoeur mais la connerie m'insupporte.

  4. Juninho Pernambucano - sam 14 Jan 23 à 12 h 42

    John est arrivé et tout le monde monte le curseur de la pression .
    Cette fois ci un nul 0-0 ne sera pas considéré comme un mal pour un bien . IL faut les trois points et c'est tout .
    Cheyrou était venu parler aux joueurs avec les résultats que l'on a constaté .
    Cette fois ci , la direction fait les gros yeux et menace : l'intensité mise par les joueurs sera observée attentivement .

    Je ne sais pas si c'est une bonne méthode , l'équipe est jeune , on verra .
    En tout cas , Alex interroge . On le sent désabusé et sa réponse quelque peu bizarre a propos du classement qu'il ne connait pas , ne montre pas un leader farouchement déterminé à remonter au classement .
    Il était plus vindicatif en début de saison . Depuis le départ de Bosz , on le sent fataliste , un peu lassé .
    Perso je donnerai le brassard à Tolisso , qui est dans un autre style , à la antho , poussant des coups de gueule dans le vestiaire , ce qui n'est pas le tempérament d'Alex . Mais dans la situation actuelle , il faut des gars comme eux pour booster les joueurs . On l'a vu ils sont plus impliqués quand Tolisso est sur le terrain , c'est un constat .

    Signaler
    1. Leblaireau - sam 14 Jan 23 à 16 h 37

      Du Alex par ci du Tolisso par là eh!!! N'oublies pas on est en 2023! N'est ce pas toi qui le dis? Ne parlons plus du passé, footballistiquement parlant, car ces 2 joueurs font-ils partie de l'avenir? Et même le crois-tu du présent? Alex (que j'adore et adorait) mais qui est tellement concerné par l'OL qu'il ne connait même pas le classement et le nombre de points de retard sur les places Européennes (toi même le souligne avec une lueur, ENFIN, de lucidité) et Coco (que j'adore et adorait aussi) était un super joueur aussi, mais "était", car depuis pas mal de temps il n'y parvient plus. Ce n'est pas de sa faute: les blessures récurentes qui s'acharnent sur lui risquent (et comme je rêve de me tromper!) de ne jamais lui permettre de revenir à son niveau d'antan... Parier sur ces joueurs c'est peut-être aussi un peu regarder avant 2023 non? Donc tu vis certainement d'avantage dans le passé que moi je pense, non? Moi je donnerais le brassard à untel et puis moi je ferais ci et puis je ferais ça... C'est ce que je dis "grand technicien du foot" qui a des leçons à donner à Bosz, Blanc et consorts... Ne crois tu pas que les joueurs doivent simplement avoir envie? Ben moi je pense que tu peux mettre n'importe quel gueulard dans le vestiaire si tu as des gars dont la mentalité est plus "pognon" qu'amour du foot et surtout ne s'identifient pas au club dont ils portent les couleurs ce sera difficile. Maintenant l'entraineur a aussi une responsabilité: celle de pouvoir emmener avec lui ses joueurs (Franck Haise à Lens le fait à merveille) question de charisme, entre autres... Mais moi, je n'ai aucune certitude, juste des constatations personnelles et j'insiste là dessus puisque tu m'irrites avec ça: aucune rancoeur. Je n'ai même pas la certitude d'avoir raison par rapport à toi, t'as qu'à voir! Et entendre Lacazette dire qu'il ne connait ni le classement, ni les points de retard du club pour lequel il évolue, comme toi, m'interpelle au plus haut point! Voir m'interroge sérieusement sur la nature de ses motivations réelles de revenir à l'OL.

      Signaler
      1. Trevelyan - sam 14 Jan 23 à 19 h 17

        "le linchage médiatique honteux"
        C'est dingue d'écrire des âneries pareilles. Hormis Riolo, la majorité des journalistes lui cirait le c*l. Tu étais dans une capsule cryogénique ou quoi? Cette victimisation autour de Genesio est vraiment pénible, c'est pas parce que le type est un "enfant du club" qu'il ne peut pas être soumis à la critique. C'est dingue le nombre de supporters qui ont des tocs avec Genesio, faut passer à autre!

        "ceux qui se disent "supporters" de l'OL et qui sur ces réseaux sociaux s'érigent en donneurs de leçon"

        Vu le ton agressif que tu emploies pour défendre tes idées, je serai tenté de t'inclure parmi ces donneurs de leçon.

      2. Tongariro - sam 14 Jan 23 à 19 h 39

        Grave ! Genesio a été supporté par l'ensemble des medias français, surtout l'Equipe, sauf RMC.
        Juni lui a été démoli H24 par l'Equipe, Duluc et Penot étant les scribes d'Aulas.

      3. Juninho Pernambucano - sam 14 Jan 23 à 19 h 51

        Mais je n'étais ni pour le retour de lacazette , ni celui de tolisso . C'est la lubie du prez avec son histoire d'adn ol , mais à l'époque je disais ici même , je ne crois pas qu'on puisse faire du neuf avec du vieux .
        Ils ont été acceuillis avec euphorie et enthousiasme à leur arrivée , par un certain nombre , je n'en étais pas , j'étais plutôt dubitatif .
        Maintenant ils sont la donc faut faire avec . L'un ne connait pas le classement et je ne sais pas trop s'il est interessé par le devenir de l'équipe , l'autre est tout le temps blessé , on se doutait que ce serait ainsi , dans la continuité de ses dernières années au bayern .

      4. Juni forever OL - sam 14 Jan 23 à 19 h 57

        En même temps, avec un speudo pareil 🤣😉

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut