OL - Euro 2022 : Selma Bacha "ressort grandie de cette compétition"

Une seule fois titulaire dans cet Euro 2022, Selma Bacha est pourtant l’une des grandes satisfactions françaises de la compétition. La latérale gauche de l’OL est "fière de ce parcours".

Au coup de sifflet final, les têtes étaient baissées. Après 90 minutes de batailles, l’équipe de France a fait ses adieux à l’Euro 2022 aux portes de la finale. Bousculées par l’Allemagne, les Bleues n’ont pas su répondre au défi adverse et quitte la compétition avec le plein de regret. Car si cette qualification en demi-finale d’un Euro était historique, les joueuses de Corinne Diacre voulaient écrire l’histoire d’une autre manière, en soulevant le trophée le 31 juillet à Wembley. Il faudra encore patienter, au moins jusqu’à la Coupe du monde 2023.

"C’est dur parce qu’on est toutes des compétitrices. Maintenant, je ne pense pas que l’Allemagne a été plus forte que nous. Franchement, elles ne nous ont pas mises en danger. Après, elles ont été efficaces et c’est ce qui prime ce (mercredi) soir, a déclaré Selma Bacha après la rencontre. Comme je l’ai dit, il ne faut pas tout jeter à la poubelle, on est fières de notre parcours et on est une équipe, on est soudées et un jour on y arrivera. Il y a de la tristesse parce qu’on est des compétitrices et qu’on voulait ramener la coupe à la maison. Mais il faut y croire, oser, insister et ne jamais lâcher. On a un mental de guerrière."


Bacha : "Fière de cette équipe"


Guerrière, c’est peut-être bien le mot qui colle à la latérale gauche française. En quittant l’Euro, Selma Bacha est forcément déçue mais individuellement, elle a réussi à se rendre indispensable sans être titulaire. Alignée une seule fois d’entrée, la Lyonnaise a pourtant conquis tout son monde grâce à ses entrées énergiques et qui ont souvent changé le visage français. A 21 ans, l’avenir de Bacha avec l’équipe de France s’annonce radieux.

"Personnellement, je ne jette pas tout à la poubelle. Je suis fière de faire partie de cette équipe de France, je suis fière de notre parcours, de la coach, du staff, je ressors grandie de cette compétition."

13 commentaires
  1. Le Bon - jeu 28 Juil 22 à 10 h 33

    Jeune, talentueuse...et diplomate !

    Signaler
    1. dede74 - jeu 28 Juil 22 à 17 h 03

      Très (trop ?) diplomate ! je l'avais noté précédemment, dans une autre ITW.
      Elle tient à rester sélectionnable 😆
      Mais, si toutes les joueuses avaient, seulement 50% de sa grinta, ce serait une autre équipe de France que l'on verrait.

      Signaler
      1. Le Bon - ven 29 Juil 22 à 10 h 02

        C'est ce que j'avais sous-entendu.
        Peut-être la conséquence de ses deux ans passés plus sur le banc que sur le terrain...

  2. Pierre - jeu 28 Juil 22 à 10 h 44

    L’équipe n’a pas le niveau. Bonnes joueuses sans plus. Dribbles inutiles et perdants comme si le ballon était collé au pied. Jeu en passes courtes inexistant. Sans doute que Corine Diacre n’a pas les joueuses pour augmenter le niveau de l’équipe 🤔🤔🤔 Ce n’était pas compliqué de savoir à l’avance que l’équipe perdrait contre les allemandes.

    Signaler
    1. Le Bon - ven 29 Juil 22 à 10 h 04

      Normal quand on ne sélectionne pas les meilleures, on ne les a pas. C'est logique !!!

      Signaler
  3. wills - jeu 28 Juil 22 à 11 h 42

    pas d'accord avec Pierre... J'ai trouvé plein de bonnes choses dans la prestation francaise. Sans leur butteuse athlétique, les allemandes seraient restées bredouilles avec tres peu d'occasions nettes. Pour moi, je regrette juste que ces attaques francaises neutralisees par deux ou trois allemades sans qu'aucune joueuse ne vienne aider celle qui se bat... donc, je suis plus critique sur la tactique que sur le talent individuel qui est plutôt impressionnant...

    Signaler
  4. Juninho Pernambucano - jeu 28 Juil 22 à 12 h 15

    C'est bien la seule .
    Jeu brouillon , incapables de faire 3 passes , absence de collectif en attaque , et des joueuses qui ont bu le bouillon au milieu , pas au niveau .
    Nos deux meilleures joueuses écartées par l'acariatre .
    Et l'autre pipe qui sort Cascarino , une des seules qui ne décevait pas trop .
    Si la burne qui officie à la tête de la fédé , la prolonge , ce serait le pompon .

    Signaler
    1. Le Bon - jeu 28 Juil 22 à 12 h 38

      D'accord avec toi sur le fond, moins sur la forme.

      Pour Delphine, je crois qu'elle était au bout. J'espère qu'elle n'est pas blessée.
      Après 120' quelques jours auparavant à dribbler, déborder, centrer, tirer, faire des replis défensifs, avec le talent qu'on lui connaît, elle n'avait pas 90' dans les jambes, mais une mi-temps.
      N'oublions pas que les sprints épuisent : elle les gère d'ailleurs.

      Signaler
      1. dede74 - jeu 28 Juil 22 à 17 h 07

        Oui, Delphine n'avait plus de jus, c'était visible, elle se donne beaucoup et avait beaucoup donné au match précédent, 3 jours de récup n'ont pas suffi à la retaper, malheureusement.

  5. point du jour - jeu 28 Juil 22 à 13 h 15

    Heureusement qu'il y a Selma. Là côté féminin on respecte les couleurs les supporters OL ce ne sont pas les même. J'aime le football féminin car on prends les meilleures pas les appartenance brésilienne. Vive Selma et Sakina. Mais celle que je préfère c'est Wendie. OL féminin nous honore.

    Signaler
  6. Le Bon - jeu 28 Juil 22 à 13 h 40

    Bientôt l'heure de la prière du soir...

    Signaler
    1. isabielle - jeu 28 Juil 22 à 15 h 17

      De mon coté, pour la prière de ce soir c'est :
      - que nos fenottes rentrent vite au bercail après un bon repos et sans blessure.
      - que notre volonté soit faite et qu'on vire cette buse de Diacre
      - que Sonia retrouve ses ouailles en bonne forme et nous prépare un excellent championnat
      - que l'on se concentre sur nos vrais objectifs, le triplet si possible
      - que l'on oublie vite toutes les conner°es et les médisances des médias sur nos fenottes
      ... et retour au plaisir du beau jeu... allez l'OL !

      Signaler
  7. OL-91 - jeu 28 Juil 22 à 16 h 11

    Diacre a trouvé en Bacha sa remplaçante de luxe. La coach assemble malgré elle et Delphine en a fait les frais. Elle a fouetté les chevaux pour sauver la face. Mais elle a déclaré qu'elle construit pour l'avenir... La prochaine coupe du monde est à portée de mains et son patron est d'accord avec elle.

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut