John Textor lors de sa présentation à Décines
John Textor lors de sa présentation à Décines (Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

OL : John Textor veut convaincre et rassembler

Actionnaire dans trois clubs différents, John Textor va ajouter un 4e élément à son arsenal avec l’OL. Outre son objectif de faire progresser ses équipes, l’investisseur américain, habile communicant, souhaite surtout rassembler chaque partie, et notamment les supporteurs.

Lorsqu’il a évoqué la "galaxie" de clubs dont il est actionnaire dans sa conférence de presse à l’OL (Botafogo, Crystal Palace et RWD Molenbeek), John Textor a été assez clair. L’objectif, contrairement par exemple au City Football Group, n’est pas de donner la priorité absolue à une équipe avec les autres qui serviraient de soutien, mais plutôt que chaque formation joue les premiers rôles dans leur compétition respective. 

Ainsi, il ne faut a priori pas s’attendre par exemple à ce que les meilleurs footballeurs de Molenbeek rejoignent régulièrement l’Olympique lyonnais, comme cela peut-être le cas avec la filière Red Bull (Salzburg et Leipzig entre autres). “Je ne suis pas sûr que la synergie forcée soit nécessaire. Au niveau des fans, c'est vraiment du divertissement qu'il faut chercher à créer. C'est marrant de voir des gens avec des maillots de Botafogo à Crystal Palace. Ne vous attendez pas à ce que ces clubs aient des échanges entre eux au niveau des joueurs, a-t-il confié. Certes, au Brésil, des garçons peuvent exploser et aller ensuite en Europe. D'ailleurs pour l'instant, c'est plus des collaborations vers le Brésil afin d'alimenter le championnat brésilien."


De bons résultats pour l'instant à Botafogo et Molenbeek


Justement, petit détour par l’Amérique du Sud dans ce récit du travail de l’investisseur américain dans l’univers du ballon rond. En janvier 2022, Textor rachète 90% des actions de Botafogo via le fonds Eagle Holdings. Pour sa première saison à la tête de la formation brésilienne, l’équipe promue se classe actuellement 7e Serie A. “Son travail ici est jusqu'à présent excellent, juge Matheus Medeiros, journaliste suivant l’actualité du club de Rio. C'est la première année de gestion et il a déjà mis en œuvre plusieurs changements dans la partie administrative et le club a fait son plus grand mercato de l'histoire. Il est arrivé en investissant beaucoup et avec des promesses de plus d'investissements au cours des prochaines années.

Dans la même période, John Textor est aussi devenu actionnaire majoritaire à 80% de l’équipe du RWD Molenbeek (D2 belge). A l’image de ce qu’il a fait à l’OL, l’homme d'affaires a laissé en place le président Thierry Dailly. En 2021-2022, sa formation a échoué de peu dans la lutte pour la montée avec une défaite face à Seraing lors des barrages (0-1, 0-0) après avoir terminé le championnat 2e. “Dans les clubs, il laisse en général l’actionnariat et les administrateurs qui sont là au quotidien et qui étaient déjà présents avant son arrivée. A Molenbeek ce n’est pas différent, le président continue de gérer et à prendre les décisions pour son équipe, nous raconte l’agent Emmanuel de Kerchove, qui a côtoyé à plusieurs reprises l’Américain. Il vit ce sport comme une passion donc il n’y a pas que le côté business ou financier qui rentre en jeu. Je pense que cela a un côté agréable pour ses partenaires.

Avant cela, il est devenu en août 2021 actionnaire à hauteur de 40% à Crystal Palace. S’il n’a pas eu au terme de cet exercice une folle progression (de 14es ils sont passés 12es), les Eagles étaient “amusants à regarder”, décrit Matt Slater du média The Athletic. “Jusqu'ici tout va bien mais il n'est là que depuis une saison. Le club était un peu à la dérive avant son arrivée. L'équipe était vieillissante, le manager était l'ancien coach anglais Roy Hodgson, le plus vieux entraîneur de Premier League. L'équipe pratiquait un football conservateur et défensif, explique-t-il. Elle s'est beaucoup rajeunie et dynamisée cette saison avec Patrick Vieira. Ils semblent capables de finir plus haut l’an prochain. Ils ont également atteint la demi-finale de la FA Cup et ont battu Man City à l'extérieur en championnat.


Textor souhaite s'appuyer sur la formation


L’un des chevaux de bataille de John Textor est la formation, à l'image de l'académie FC Florida ouverte par ses soins en 2008. Au Brésil, en Belgique mais aussi en Angleterre, il y accorde énormément d’importance comme il l’a rappelé lors de sa conférence de presse de mardi. “C’est quelqu’un de sympathique et avenant, un vrai passionné de foot, de la formation et des académies en général. Pour lui, les jeunes ont une place importante“, insiste Emmanuel De Kerchove. Un constat appuyé par Matt Slater. “Il croit fermement que les clubs doivent développer leurs propres talents et il a adhéré à l'idée que le sud de Londres, où se trouve Palace, est l'une des pépinières de talents les plus fertiles d'Europe”, nous dévoile-t-il.

Lorsqu'on interroge les observateurs à son sujet, il ressort également que l'investisseur venu d'outre-Atlantique manie très bien les nombreux aspects de la communication. Comme tout bon communicant qui se respecte, il sait dire ce que son interlocuteur souhaite entendre. “Textor est un propriétaire qui aime beaucoup parler, donner des interviews, il est très humble et accessible, décrit Matheus Medeiros. Il est courant de le voir en direct sur YouTube avec des fans et des journalistes parlant de Botafogo, du projet et d'autres sujets. C'est un professionnel de la communication et des médias, il a donc cette facilité à s'exprimer.


Il est apprécié des fans


Du côté de Crystal Palace, cela se ressent aussi avec une cote de sympathie assez élevée auprès des supporteurs. “Je pense qu'ils aiment son enthousiasme enfantin et son accessibilité. Il y a quelque chose d'assez rafraîchissant chez lui. Il est certainement beaucoup plus facile à approcher et à comprendre que les autres actionnaires américains qui n'ont jamais vraiment communiqué avec les fans, estime Matt Slater. Textor se soucie des autres et veut gagner. Ou du moins, il donne une très bonne impression de quelqu'un qui se soucie et veut gagner. Mais les supporteurs anglais sont inconstants et il y en aura qui s'inquièteront de le voir se laisser distraire par tous ces autres clubs ou qui craindront que Palace ne devienne la "ferme équipe" de quelqu'un d'autre.” 

Pour l’heure, cela ne semble pas être le projet de John Textor, qui est aussi apprécié à Rio de Janeiro, où il a d’ailleurs reçu les clés de la ville. “Il est aimé par les fans, tout le monde l'adore. Botafogo était un club avec beaucoup de problèmes financiers et il semblait qu'il ne pouvait plus changer ce scénario pour revenir à la compétition pour les titres. Textor parvient à donner l'espoir de jours meilleurs aux supporteurs”, nous relate Matheus Medeiros.


Une vision du foot qui semble en adéquation avec celle de l'OL


Concrètement, le futur actionnaire de l’Olympique lyonnais semble vouloir rapprocher toutes ses équipes, à travers des échanges entres dirigeants, mais aussi avec les fans. “Je pense que le football est déjà un peu perverti par l'argent. Je ne dis pas ça de façon politique. Malheureusement on voit qu'il y a des oligarques qui dirigent et qui cherchent à protéger leurs avantages capitalistiques, regrette Textor. L'argent est important, on va devoir en dépenser, on peut pas changer ça, mais ce que j'adore avec le foot, c'est qu'il est en lien avec la communauté, avec les villes, avec des groupes qui sont très présents parce que c'est leur équipe. Comme avec Leicester par exemple (champion d’Angleterre en 2016). Je veux qu'on revienne à ces valeurs-là. Chez nous à "Eagle Football" nous essayons de construire une famille collaborative des clubs qui travaillent ensemble et qui développent leur empreinte sur le foot.” 

Une certaine vision du ballon rond donc, qui correspond plutôt à celle de l’OL en somme. En effet, les septuples champions de France ont eux aussi noué au fil des années des liens avec plusieurs formations de la région, mais aussi à l’étranger. Reste désormais à savoir quel impact aura cette entrée dans la “galaxie” Textor sur l’Olympique lyonnais dans le futur. “Je pense que oui cela peut fonctionner. Cette collaboration ne me surprend pas car Lyon est un des meilleurs clubs européens aujourd’hui sur la formation et la post-formation. De plus, il possède tous les outils que sont le stade, le basket.. ce qui a du sens pour des Américains qui sont plus multisports, constate Emmanuel De Kerchove. C’est vrai que Jean-Michel Aulas a géré seul pendant des décennies et il va devoir apprendre à composer avec quelqu’un, mais cela s’apprend.


Place au terrain désormais


Si le tableau dressé est plutôt positif jusqu'ici, il convient aussi de rappeler que John Textor a connu des échecs dans le monde du football. Ainsi, il s'est vu fermer les portes de quelques clubs comme Newcastle, Watford, Brentford ou encore Benfica en 2021. L'ancien jeune homme prometteur en skateboard freestyle a également eu des ratés dans ses entreprises, comme beaucoup d'investisseurs néanmoins. Il sera en plus soutenu par deux milliardaires que sont Jamie Salter et Bill Foley. De toute manière, celui que le magazine Forbes a surnommé en 2016 le “gourou de la réalité virtuelle à Hollywood" devra convaincre par des résultats, et cela ne passera pas seulement avec des effets spéciaux.

32 commentaires
  1. Juni forever OL - jeu 23 Juin 22 à 9 h 49

    J'ai quand même du mal à voir débarquer un mec qui possède presque 4 clubs !
    Il a du trop gagner d'argent dans sa vie a ne plus savoir comment le dépenser 🤣, c'est absurde, il veut créer une multinationale de club de foot ?

    C'est peut être bien, je ne sais pas, a priori, l'OL part pour rester et évoluer comme il est actuellement, pas de folie a attendre des prochains mercatos, des jeunes a sortir du centre pour ensuite bien les revendre et rentrer plus de pognon, développer toujours plus le parc Walibi ol ...

    Tant qu'il y aura le club Tricheur a paris, on ramassera les miettes au mieux

    1. jeremy - jeu 23 Juin 22 à 12 h 15

      Il veut surtout développer une marque globale footballistique, sur laquelle il va s'appuyer pour diffuser ses offres de réalité virtuelle, d'ici 3 à 5 ans. Enfin c'est ce que j'ai compris de ce qu'il a dit en conférence de presse.

      En fait, je crois fermement que tout ce pourquoi beaucoup ont critiqué Aulas, a savoir développer un lien fort entre le sportif et le divertissement plus large (en particulier autour du parc OL), mais aussi étendre la marque OL en créant un lien fort avec l'ASVEL et avec OL Reign aus US, c'est très proche de la stratégie de Textor et c'est justement ce qui a fait de l'OL un très bon candidat pour son investissement. C'est aussi certainement pour cela qu'il ne voit pas du tout d'un mauvais oeil de laisser Aulas aux commandes car ils sont en phase la dessus.

      La différence entre Textor et Aulas, c'est principalement la force de frappe financière, qui va permettre à l'OL de continuer cette stratégie sans que ce soit au détriment des investissements sportifs.

    2. Koko - jeu 23 Juin 22 à 13 h 59

      Aucun de ses clubs ne peut emporter de prestigieux trophées. Comment dire si on peut viser la coupe UEFA ?
      J'espère en tout cas qu'on finisse sur podium de la L1 cette année.

    3. OLVictory - jeu 23 Juin 22 à 14 h 32

      Il va organiser des tournois OL-Batafogo-Crystal-Mollenbeck dans le metaverse 😆

      1. Juni forever OL - jeu 23 Juin 22 à 14 h 39

        Arrête, ça fait peur !
        Lol
        Les matchs ne se gagneront plus sur le rectangle vert 😮

      2. Olyonn@is - jeu 23 Juin 22 à 14 h 48

        Mais lol !!

  2. Juninho Pernambucano - jeu 23 Juin 22 à 10 h 10

    S'il réussit ici ce qu'il a fait à Botafogo , je signe de suite .
    Dimanche ils jouent contre Fluminense , et peuvent prendre la 6ème place .
    Ce sont nos cousins désormais , il faut les supporter . LOL

    1. Olyonn@is - jeu 23 Juin 22 à 14 h 54

      Je passe direct au magasin afin d acheter la tunique de nos amis de Botafogo.lol

  3. Juninho Pernambucano - jeu 23 Juin 22 à 10 h 12

    Quant à Crystal palace , j'ai failli avaler mon café de travers en lisant ça :

    Le Crystal Palace Football Club a annoncé aujourd’hui un nouveau partenariat à long terme avec Macron

    Mais il s'agit d'un équipementier italien , ouf . LOL

    https://mercatofootanglais.com/macron-signe-un-deal-avec-crystal-palace/

    A l'OL ça va bouger aussi dans les années avenir .

    1. OLVictory - jeu 23 Juin 22 à 10 h 20

      Si Botafogo fait partie de la famille OL, Crystal Palace est de la famille par alliance, ils n'appartiennent pas principalement à Textor. Il n'est que minoritaire dans le club anglais.

      Macron équipe le LOU depuis de très longues années, ça parait difficile qu'ils soient intéressés par l'OL. Les deux clubs sont clairement concurrents, contrairement à l'ASVEL qui est dans la galaxie OL.

  4. OLVictory - jeu 23 Juin 22 à 10 h 16

    "Ne vous attendez pas à ce que ces clubs aient des échanges entre eux au niveau des joueurs, a-t-il confié."
    On en parlait hier…

    "A Botafogo il a beaucoup investi et il a promis d'autres investissements dans les années à venir"
    J'avais déjà remarqué que Textor n'a pas évoqué de futurs investissements dans le sportif à l'OL sorti de l'injection de capital cet été. Ca veut dire que le robinet est fermé, que l'on ne pourra plus compter sur lui pour se développer ?

    1. GoNL - jeu 23 Juin 22 à 11 h 11

      Ça veut surtout dire qu’il ne l’a pas évoqué…

      Vu la rapidité du deal (pourtant énorme), je ne suis pas sûr que le business plan soit finalisé, surtout s’il n’en a pas eu besoin pour emprunter de l’argent

      1. OLVictory - jeu 23 Juin 22 à 11 h 30

        C'est pourtant une question existentielle

    2. JUNi DU 36 - jeu 23 Juin 22 à 12 h 03

      Je pense qu'il est plutôt en position d'attente avec l'ol, il a beaucoup investit dans les autres clubs et c'est normal qu'il mise avant tout sur eux.
      De toute façon rien ne prédit qu'il va rester une éternité ici, si les résultats ne suivent pas sur les 2 ou 3 prochaines années il pourra très bien partir, il a déjà fait ça avec d'autres clubs donc il n'y aurait rien d'étonnant qu'il le fasse avec l'ol.
      Je trouve son discours interressant, tout n'est pas à jeter, mais bon un financier reste un financier, si il a envie de tout laisser tomber il le fera, d'autant qu'il y a deux milliardaires avec lui qui vont vouloir faire de la caillasse avant tout, donc si ça rentre pas ils partiront les premiers, ils ont beau être soit disant "amis" quand il s'agit d'argent tout peu basculer...

    3. Olyonn@is - jeu 23 Juin 22 à 14 h 56

      On pourrait par contre recruter leur entraîneur Patrick Viera.

  5. Tigone - jeu 23 Juin 22 à 10 h 26

    O&L à été racheter par le service de communication de l'ol ???

    Textor est trop fort !!!
    Textor est plus fort et plus gentil que terminator...

    1. Juninho Pernambucano - jeu 23 Juin 22 à 10 h 29

      C'est la John Textormania , et ça ne fait que commencer ! LOL

      Un milliardaire américain sympathique et à l'esprit enfant , on aura tout vu ! mdr

      Le jean michel aulas du Delaware , LOL

    2. Olyonn@is - jeu 23 Juin 22 à 14 h 57

      Textor le nouvel Xor de la planète foot.😆

  6. jeaneude75000 - jeu 23 Juin 22 à 11 h 39

    En tout cas a Botafogo y a un certain Matheus Nascimento...si jamais y a des passerelles entre Botafogo-OL ^^

    1. le_yogi - jeu 23 Juin 22 à 11 h 41

      Oui et aussi Marçal et Rafael puisqu'on cherche des latéraux ^^

    2. OLVictory - jeu 23 Juin 22 à 11 h 44

      "Ne vous attendez pas à ce que ces clubs aient des échanges entre eux au niveau des joueurs, a-t-il confié. Certes, au Brésil, des garçons peuvent exploser et aller ensuite en Europe. D'ailleurs pour l'instant, ce sont plus des collaborations vers le Brésil afin d'alimenter le championnat brésilien"

      Ce n'est clairement pas son objectif.
      Il sait très bien que tout transfert de Botafogo vers l'OL sera suspect aux yeux des supporters brésiliens de "colonialisme" au détriment de leur club.

  7. Olyonn@is - jeu 23 Juin 22 à 14 h 59

    On non! Le yogi on a déjà donné !Marçal mon cauchemar...😱

  8. olgoneforever - jeu 23 Juin 22 à 16 h 27

    Cet article est plutôt encourageant...Adore le foot, ne casse rien dans le club à son arrivée, a une vision extra foot comme JMA et apprécie le système OL, la formation, les jeunes talents, veut un club communautaire: la ville, les fans, le club, apporte des changements dans l'administration etc... Vu comme ça que du bon! Ou de la bonne com?
    Pour les enveloppes financières et comme il adore le foot, ce sera peut être lié aux résultats: ce mercato est vraiment décisif !

    1. Olyonn@is - jeu 23 Juin 22 à 18 h 49

      Je suis plutôt content de la venue de Textor.Je pense que c'est un bon choix de la part de notre cher Président,c'est sur que ce n'est pas tout l'or du monde des pays du Golfe,mais il semble avoir d'autres valeurs(bon il est riche quand même)mais ils sont très rares les clubs qui bénéficient des fonds des pays du Golfe :Paris(ça aurait pas pu être l'AS Rome!!grrr😡),Newcastle et Manchester City...

  9. Altheos - jeu 23 Juin 22 à 17 h 12

    Je sais que Romain Molina file des boutons à certains d'entre vous, mais il parle justement du rachat de l'OL et de Textor dans sa dernière vidéo.
    https://www.youtube.com/watch?v=FpWgYc8IsmQ
    Je vous laisse vous faire votre propre opinion.

    1. OLVictory - jeu 23 Juin 22 à 17 h 27

      Tu as appris quoi ?

      1. Juni forever OL - jeu 23 Juin 22 à 17 h 37

        C'est le "rachat pour les nuls"
        Résumé intéressant
        La société qui rachète l'OL est basé dans un paradis fiscal, Delaware mais il est plutôt confiant de voir que textor n'est pas seul !!

    2. Juninho Pernambucano - jeu 23 Juin 22 à 19 h 59

      C'est sur c'est de la grande finance et on bascule dans un autre monde , et de voir le modèle économique construit depuis 35 ans , être livré à ce monde la , ça fait un pincement au coeur bien sur , mais c'est le football d'aujourd'hui , comme il le rappelle à la fin .
      Si Textor était arrivé seul , oui , ce serait flippant , mais avec les deux poids lourds qu'il a avec lui , c'est autre chose et plutôt rassurant , comme il l'a bien souligné .

    3. JUNi DU 36 - jeu 23 Juin 22 à 22 h 04

      Merci pour le lien Altheos. Je ne pense jamais à regarder Molina alors que c'est un très bon média.

  10. Foot Toujours - jeu 23 Juin 22 à 20 h 08

    Si seulement on pouvait transférer le siège de l'OL dans le Delaware, on aurait les même avantages fiscaux que Monaco... pour les charges sociales c'est pas gagné, mais pour le seul business faut y réfléchir....

  11. JUNi DU 36 - jeu 23 Juin 22 à 23 h 03

    Un ptit lien pour ceux qui veulent en savoir plus sur ce paradis fiscal. On apprend des drôles de choses, et même si ça date un peu l'article, cette façon de détourner de l'argent n'a pas du trop changer...
    https://www.lesechos.fr/2016/05/le-delaware-paradis-fiscal-made-in-usa-206698

  12. Juni forever OL - jeu 23 Juin 22 à 23 h 26

    Et les vermines qui prennent seulement 3 points de retrait pour les faits graves contre Auxerre
    🤣🤣
    Quelle honte

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut