(Photo by Liselotte Sabroe / Ritzau Scanpix / AFP)

OL : les Fenottes vers une nouvelle ère

Avec les départs de plusieurs cadres comme Sarah Bouhaddi, Dzsenifer Marozsán, Eugénie Le Sommer ou encore Saki Kumagai, les Fenottes vont devoir rebâtir un groupe. La jeunesse prendra le pouvoir.

Ces dernières semaines n’ont pas été de tout repos pour les Fenottes. La défaite en quarts de finale de la Ligue des champions face au PSG a eu des conséquences sur le staff avec l’éviction de Jean-Luc Vasseur, remplacé par Sonia Bompastor fin avril. Surtout, plusieurs joueurs historiques de l’effectif ont annoncé leur départ. Sarah Bouhaddi, Dzsenifer Marozsán et Eugénie Le Sommer vont rejoindre jusqu’à fin décembre 2021 OL Reign aux Etats-Unis. De son côté, Saki Kumagai a signé pour la saison prochaine au Bayern Munich. Il faut ajouter à tout cela la grossesse de Sara Björk Gunnarsdóttir, avec un accouchement prévu pour novembre prochain.

Ces mouvements étaient attendus après des années de domination. Le club a d’ailleurs travaillé pour les anticiper au mieux avec les arrivées de Catarina Macario et de Damaris Egurrola. « L’été prochain, on aura déjà deux joueuses qui feront complétement partie de l’effectif. C’est important. Mais elles vont déjà beaucoup nous aider», nous expliquait Olivier Blanc, dirigeant de cette formation féminine, début février. La récente prolongation de Delphine Cascarino marche aussi dans ce sens. Il reste désormais à régler le cas Sakina Karchoui. « Je crois que nous sommes aussi assez proches d'un accord, a confié Jean-Michel Aulas le 7 mai dernier. Il a fallu vivre dans l'attente des réponses. On a pas mal avancé sur le recrutement en Europe et en France. On pourra se consacrer à la finition de l'équipe. » 

L’ambition ne sera pas à la baisse

Ce noyau de jeunes éléments (auquel il faut ajouter Ellie Carpenter, Selma Bacha et Melvine Malard) sera entouré des expérimentées Wendie Renard et Amandine Henry. Il aura une partie des commandes du groupe, au moins au début du prochain exercice et jusqu'au retour des cadres parties aux Etats-Unis. Avec les blessées de longue date normalement sur pied cet été (Ada Hegerberg et Griedge Mbock) le groupe lyonnais sera tout à fait compétitif. « C'est vrai que c'est surprenant, on est trois joueuses majeures de l'équipe, là depuis longtemps. Mais Sarah et Maro (Marozsán) avaient déjà prévu de partir l'année dernière, ça ne s'était pas fait. Moi, les discussions avaient été entamées avant la saison. Même si cette année est plus compliquée pour nous, ça n'a pas interféré dans mon choix, ça ne l'a pas encouragé. Ce n'est pas un nouveau cycle pour l'OL, a affirmé Eugénie Le Sommer à L’Equipe. Le club fera tout pour que l'équipe reste compétitive. »  

Les ambitions ne pourront de toute manière pas être revues à la baisse dans un club comme l’Olympique lyonnais. Avec les prolongations d’Hergerberg, Mbock ou d'Henry, les Fenottes ont encore de beaux jours devant elles. Et même dans cet exercice plus difficile, les Rhodaniennes ont encore un titre de championne de France à conquérir. Un ultime trophée avant le départ de plusieurs joueuses qui resteront dans la légende de l’OL.

6 commentaires
  1. Le Bon - ven 14 Mai 21 à 10 h 21

    Une précision qui n'apparaît pas dans la description :

    Selma Bacha, malgré son jeune âge, est déjà expérimentée dans l'équipe première :
    23 matchs en 2017/18 dont 6 en LDC
    24 matchs en 2018/19 dont 7 en LDC
    Mais 15 seulement en 2019/20 dont 5 en LDC (mais que s'est-il passé ...?).
    Un début de retour en grâce en 2021.

    Quant à Elly Carpenter, son expérience est réelle avant l'OL

    Ce ne sont donc pas deux "perdreautes"...

  2. dede74 - ven 14 Mai 21 à 10 h 39

    Selma a été blessée l'année dernière et a eu du mal à revenir, d'où le recrutement de Karchaoui.

    Je crois que l'équipe sera toujours compétitive et, avec un peu plus de jeunesse ! l'expérience c'est bien et, il en faut mais il faut aussi de la vitesse et les jeunes sont là pour suppléer les "vieilles" :oops; Delphine, déjà très expérimentée et Melvine, qui a bien progressé, vont faire le job, avec Catarina en milieu offensive, ça va le faire.
    On verra avec les matchs de préparation.
    Ce qui est sûr, c'est que la concurrence est de plus en plus forte et, ce serait bien qu'il y ait deux équipe de plus, venant des clubs pros (OM, Monaco, ce serait pas mal) alors que l'on parle de baisser à 10 le nombre de participantes.

    1. Le Bon - ven 14 Mai 21 à 13 h 26

      Selma blessée, oui, mais en juillet 2019 à l'euro U19, gagné par la France d'ailleurs. Ce n'est pas à cause de cela que Karchaoui a été recrutée. C'était déjà fait.
      En réalité elle a été ignorée par l'entraîneur.
      Je l'ai déjà écrit : il ne l'a même pas fait entrer une minute, lors de la finale de LDC en août 2020 !

      D'autre part, Naomie Feller avait été prêtée (venant de Reims) lors de la blessure d'Ada.
      Blessée gravement (ligaments croisés), elle revient petit à petit, et j'espère que le staff n'oubliera pas de s'intéresser de nouveau à elle, sans doute partante pour Lyon...

      Du joli petit monde tout ça !

  3. westkanoute - ven 14 Mai 21 à 13 h 44

    Il n'y a pas de coupe de France cette année ?

    1. Le Bon - ven 14 Mai 21 à 18 h 41

      Il y avait mais elle a été arrêtée, décision prise au début de l'année je crois.

      1. westkanoute - ven 14 Mai 21 à 19 h 13

        Ah ok merci le bon,
        Du coup les filles pourraient finir sans trophé depuis xx années.
        Ça va jaser.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut