@Instagram Castello Lukeba

OL : les jeunes joueurs de l’académie à suivre en 2021-2022

Comme chaque saison, plusieurs jeunes de l’académie de l’OL vont se démarquer et montrer de belles promesses pour l’avenir. Trois supporteurs particulièrement attentifs aux espoirs lyonnais nous présentent les joueurs à suivre pour cet exercice 2021-2022.

Connu et reconnu pour son centre de formation, l’Olympique lyonnais veut continuer à s’appuyer sur ce domaine pour tenter de retrouver la Ligue des champions. L’académie de l’OL est très suivie par les supporteurs. Sur Twitter, trois comptes (Borgia_OL, Gone académie et Lyon académie) s’intéressent plus particulièrement à la classe biberon rhodanienne. Pour Olympique-et-lyonnais.com, ils présentent les joueurs à suivre lors de la saison 2021-2022.

Parmi les éléments de la génération 2002, l’ailier Bradley Barcola a retenu l’attention des observateurs. "C’est le petit frère du gardien Malcolm, et je pense, le prochain joueur à signer pro avec l'arrière central Castello Lukeba, estime Borgia_OL. Il est encore frêle physiquement cette saison, il faudra voir lorsqu'il aura pris du muscle. Il a le sens du but". Justement, le défenseur, né lui aussi en 2002, sera également à surveiller affirme Gone académie. "Arrivé à l’âge de 8 ans au club, il a gravi tous les échelons de l’école de foot et du centre de formation jusqu’à la National 2. Longtemps dans l’ombre d’autres joueurs de son âge comme Billy Koumetio (parti Liverpool), il a explosé à 17 ans et a rapidement été surclassé en U19, présente-t-il. Gaucher, très à l’aise balle au pied, il est capable de grandes percées dans le bloc adverse. Juninho en dit le plus grand bien depuis plusieurs mois."


Trois joueurs à surveiller chez les 2005


Chez les 2005, trois joueurs seront à surveiller lors du prochain exercice. Tout d'abord, Justin Bengui, gardien qui devrait intégrer la réserve lyonnaise. "Il a malheureusement été vite stoppé par une opération du ménisque, début septembre. Il est revenu à temps pour prendre en marche le train des rassemblements de l’équipe de France U16, raconte Borgia_OL. Il postulera au groupe pour le Tournoi de Montaigu en août. Surclassé depuis les U13, le club croit beaucoup en lui. Avec sa grande taille (1m88), il joue un peu à la (Manuel) Neuer, souvent très haut sur le terrain. »

Vient ensuite Yacine Chaïb, ancien ailier replacé arrière gauche il y a quelques saisons. "Il a été l’un des éléments les plus en vue la saison dernière où son agressivité, sa justesse technique et son côté pitbull ont parfaitement collé avec le bloc très haut de l’équipe U17. Régulièrement appelé en équipe de France de sa catégorie, il représente un bon espoir de l’OL au poste de latéral", nous assure Gone académie.

Autre défenseur central, Mamadou Sarr. Grand (1m90), il évoluera lors du prochain exercice avec les U19. "Fils de l'international sénégalais Pape Sarr, formé à St-Etienne, il a pris une autre dimension cette année, explique Borgia_OL. A tel point que José Alcocer l'entraîneur de l'EDF U16 en a fait son capitaine lors de deux matches amicaux. Lui aussi postulera dans la sélection tricolore pour le Tournoi de Montaigu."


Bossiwa le polyvalent


Dans la génération 2003, Samuel Bossiwa est attendu par les suiveurs du centre de formation de l’Olympique lyonnais. Très polyvalent, il peut jouer ailier, piston ou milieu de terrain. "Il a explosé lors de la saison 2019-2020 avec les U17 où son aisance technique alliée à sa tonicité et à sa vitesse sur les ailes ont fait des ravages, retient Gone académie. Ses performances lui ont rapidement ouvert les portes de l’équipe réserve où il a performé comme piston gauche. Pouvant également évoluer dans l'entrejeu, sa fixation à un poste sera intéressante à suivre la saison prochaine."

Mohamed El Arouch (lire ici notre portrait daté du 25 décembre 2020) est le joueur à surveiller parmi les éléments nés en 2004. Déjà très connu, le milieu de terrain a participé à quelques séances d’entraînement avec les professionnels. Chez les footballeurs du même âge, Chaïm El Djebali fait donc l’objet d’une attention particulière. "C’est un milieu à la Lyonnaise, très habile techniquement, il me rappelle Nabil Fekir par moments. J’aime beaucoup sa vision du jeu et sa précocité technique. Il a des similitudes avec Houssem Aouar (en jeune) balle au pied », apprécie Gallardo, gérant du compte Lyon académie.


Mvouama, un 2006 à suivre


Enfin, le plus jeune appartient au groupe 2006. Oliver Mvouama est un pari pour Borgia_OL car le milieu n’a pas encore porté le maillot rhodanien. Il évoluait jusqu’à présent à Villejuif. "Il a signé son ANS (accord de non sollicitation) le 8 mai 2020 et il va débarquer le 28 juillet pour la reprise du groupe U17 en compagnie d'un autre 2006 : Prince Mbasthi, et des deux 2007 : Emeric Etondé et Enzo Molebe. Recalé à l'entrée à Clairefontaine, Oliver a refusé un an plus tard la volte face fédérale pour rester dans son club de Villejuif. Un garçon qui semble aussi avoir des valeurs", résume le suiveur du centre de formation de l'Olympique lyonnais.

Si cela ne présage rien, ces jeunes joueurs auront l’opportunité pendant cette prochaine saison 2021-2022 de montrer les belles promesses qu’ils suscitent. Le vivier lyonnais est en tout cas loin de s’épuiser au vu des forces en présence.

1 commentaire
  1. Cicinho - dim 20 Juin 21 à 14 h 15

    Et Bossiwa et Lega?

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut