Jeff Reine-Adélaïde (AFP)

OL : l'idée d'arrêter a "effleuré l'esprit" de Reine-Adélaïde

De retour de deux graves blessures depuis le mois de mars, Jeff Reine-Adélaïde retrouve petit à petit ses sensations de footballeur. Pourtant, le milieu de terrain a confié qu'il avait songé à arrêter sa carrière.

Victime deux fois d'une rupture du ligament croisé, aux deux genoux, Jeff Reine-Adélaïde a connu des moments difficiles avant de retrouver la Ligue 1 le 4 mars 2022, une date qui restera sûrement dans sa mémoire. Bien avant ce match à Lorient (1-4), l'ancien international Espoirs a songé à arrêter sa carrière.

Son travail dans plusieurs associations lui a permis de repartir de l'avant pour lui donner l'envie de se battre et de regoûter au haut niveau. "Oui. Je dois le dire, ça m'a effleuré l'esprit (de stopper sa carrière), je l'avais dans un coin de ma tête. Après, j'ai une mentalité de gagnant, pas de perdant, c'est pour ça que ça m'a juste effleuré l'esprit, a-t-il expliqué à L'Equipe. Mais je me suis relevé parce que j'ai beaucoup relativisé, je me suis dit qu'il y avait pire que moi."


"C'est ce que j'ai vécu de plus compliqué"


Ce passage reste l'un des plus durs de son existence a-t-il confié. "C'est ce que j'ai vécu de plus compliqué. J'ai été pendant un mois à l'hôpital tout seul, sans avoir droit à des visites. J'étais seul dans ma chambre avec mes douleurs, je ne dormais pas la nuit, a-t-il raconté. J'étais allongé et j'attendais. Donc oui, c'est le pire truc qu'il m'est arrivé dans la vie."

Après sa convalescence et sa rechute, qui a porté à plus d'un an son absence des terrains, Reine-Adélaïde affiche maintenant l'ambition d'intégrer le 11 lors de l'exercice 2022-2023. "Mon objectif personnel est d'être un titulaire indiscutable la saison prochaine. Aujourd'hui, je travaille et j'apprends auprès des autres, a-t-il indiqué. Tanguy (Ndombeleest revenu et j'apprends de lui, j'apprends aussi de la manière de défendre de Thiago (Mendes), de Maxence (Caqueret), qui est très complet, de Houssem (Aouar) et de Lucas (Paquetá), de leurs déplacements. Je réapprends le football pour que la saison prochaine soit la mienne."

7 commentaires
  1. dede74 - sam 23 Avr 22 à 10 h 28

    On ne revient pas facilement d'une double blessure des croisés. Peut-être ses efforts, pendant sa formation, l'ont-ils fragilisé ? c'est possible.
    Retrouvera t-il ses qualités antérieures ? à voir mais, s'il est optimiste et travailleur, c'est possible. l'avenir le dira, je le lui souhaite.

  2. JUNi DU 36 - sam 23 Avr 22 à 10 h 45

    C'est bien qu'il a relativisé, rien que le fait de se dire qu'il y avait plus grave ça l'a aidé. 1 mois à l'hôpital c'est long mais il y a plus long, j'ai un ptit cousin qui y a passé 4 mois et ensuite pratiquement 2 ans en rééducation suite à un accident de Quad, la moele épinière a été un peu écrasé, les médecins disaient qu'il ne retrouverait pas son bassin ni ses jambes. A force de se battre il a retrouvé son bassin, pas ses jambes même si il les sent il ne peut pas marcher, mais au moins il est autonome pour aller aux toilettes, et ça été une petite victoire contre ceux qui croient que vous êtes perdu d'avance. Il faut dire aussi qu'il a été bien soutenu par deux kiné 👍

    1. Olyonn@is - sam 23 Avr 22 à 10 h 48

      Belle histoire Juni du 36.

  3. zikos35 - sam 23 Avr 22 à 10 h 56

    Il aurait dû être un top joueur mais soyons réalistes deux fois les croisés.... On ne revient pas indemne. Fekir a mis 4 ans à revenir au haut niveau et il ne s'était blessé "qu'un" genou.

  4. Sebepe - sam 23 Avr 22 à 12 h 20

    il apprend quoi d'Aouar ?
    Lever les bras au ciel quand il perd le ballon ?
    Faire semblant de courir ?

  5. JUNi DU 36 - sam 23 Avr 22 à 14 h 04

    J'allais dire la même chose 😉 après il a aussi des bons placements Aouar, le problème c'est qu'il prend trop son temps pour les exploiter 👎
    Si vraiment c'est une histoire de pupalgie qui revient sans cesse, il va falloir qu'il se mette en arrêt un peu plus longtemps pour vraiment soigner ça, sinon ça peut durer longtemps le cinéma...

  6. OL-91 - sam 23 Avr 22 à 14 h 20

    Que surtout il n'oublie pas que l'OL n'est qu'un tremplin. Cela l'aidera sûrement.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut