Lyon’s French forward Alexandre Lacazette (C) is challenged by Caenís French midfielder Vincent Bessat (L) and Caenís French midfielder Julien Feret during the French L1 football match between Olympique Lyonnais (OL) and Stade Malherbe Caen (SMC) at the Parc de l’Olympique Lyonnais in Decines-Charpieu, central eastern France, on February 14, 2016. / AFP / ROMAIN LAFABREGUE

OL - Ligue 1 : 65 points, un record ?

En cette saison 2015-2016, l'Olympique lyonnais termine deuxième de Ligue 1 avec 65 points. Un chiffre pour un dauphin qui n'a été aussi bas qu'une seule fois sur les 13 dernières saisons.

Alors que le championnat de France vient de se terminer, on peut s'interroger sur la deuxième place glanée par l'Olympique lyonnais, malgré un faible nombre de points obtenu après 38 journées de Ligue 1. Avec seulement 65 points comptabilisés, le deuxième au classement n'avait jamais engrangé si peu d'unités depuis la saison 2006-2007, soit près de 10 ans.

Une moyenne inférieure à deux points par match cette saison

Si les Lyonnais présentent un bilan aussi faible, c'est sans doute à cause d'une première partie de championnat ratée. Au compteur, 26 points en 19 journées (1,7 de moyenne) et déjà 7 revers essuyés. En plus d'une qualité de jeu peu reluisante, les coéquipiers d'Alexandre Lacazette sont peu inspirés offensivement et défensivement. Un manque de confiance et de résultats qui suspendront Hubert Fournier de ses fonctions d'entraîneur. À la trêve hivernale, les joueurs de l'OL semblaient loin d'accrocher la Ligue des champions, même si les autres clubs de Ligue 1 n'affichaient pas une forme plus éclatante.

Des performances à l'image des autres clubs de Ligue 1

En effet, à cette période, Monaco se classe deuxième du championnat avec 32 points. La saison dernière, le club de la Principauté affichait à mi-parcours exactement le même nombre d'unités, mais se positionnait trois places plus bas. Au final, 28 points séparent le deuxième de l'avant-dernier, ce qui n'était plus arrivé depuis 2005. Grâce à cette configuration mais aussi au regain de forme affiché par les Lyonnais, la remontée au classement a pu s'effectuer plus facilement, le nombre de points à reprendre sur les autres clubs n'étant pas conséquent et l'AS Monaco accusant une certaine baisse de régime.

... Mais dans la lignée des cinq dernières saisons lyonnaises

On peut être en droit de s'interroger sur les causes d'un classement aussi condensé. Peut-être que la domination implacable du Paris Saint-Germain ne permet plus de tirer les autres clubs vers le haut, mais on peut aussi souligner le fait que ceux-ci ont tous affiché à un moment donné le statut de "trouble-fête". En particulier Nice, mais aussi Angers, Rennes ou encore Lille avec l'arrivée d'Antonetti. Ainsi nivelée, cette Ligue 1 a permis à Lyon de reprendre la deuxième place avec un nombre de points tout juste dans la moyenne de ces cinq dernières saison (66,2 points pour une 3e place), malgré une première partie de saison totalement manquée.
Profitant de cette course lente, l'OL a su tirer son épingle du jeu, en étant la meilleure équipe sur les 14 derniers matchs. Cependant, pas sûr que la prochaine saison soit aussi serrée, et dans ce cas-là, un passage à vide de plusieurs mois ne laisserait pas de place à une remontée record comme cette année.

11 commentaires
  1. Minolt - mar 17 Mai 16 à 17 h 49

    La ligue 1 était pathétique cette année.
    Il faut une nouvelle direction à la FFF, qui soit composée de présidents de clubs et d'acteurs du foot, pas d'anciennes gloires reconverties dans la politique et le comptage de billets sous la table.
    Il faut un nouveau DTN avec des méthodes qui entraine une profonde remise en cause du mode de formation et d'entrainement français. Pourquoi pas Rémi Garde, qui a connu le foot anglais et a été directeur d'un centre de formation ?
    Il faut également une vraie vision sur le long terme, avec des actions, pas des mots.
    Bref y'a du boulot

  2. Sony07 - mar 17 Mai 16 à 18 h 34

    Les chiffres parlent d'eux même : sur les 23 joueurs de l'EDF pour l'euro, 3 seulement jouent en France et sur les 3 on en verra jouer qu'un (Matuidi) car il est peu probable de voir Jallet et encore moins le 3ème gardien !!!
    Même si je pense que DD a des à priori sur la L1, et préfère sélectionner des joueurs qui jouent à l'étranger, on ne peut pas dire que ce championnat fasse vibrer! il y a même des équipes qui sont des vraies purges (les verts....) et je me demande comment on peut continuer à supporter ces équipes

  3. Juni entraineur OL - mar 17 Mai 16 à 19 h 07

    On a eu de la chance cette saison qu'aucune équipe n'avance, sinon, on ne finissait pas 2eme !
    Si benarfa pas blessé 2 mois cet hiver, Nice finissait 2eme !!

  4. Tempo - mar 17 Mai 16 à 19 h 37

    Bonsoir,

    Ce chiffre "65" peut être commenté de nombreuses façons.

    L'année dernière Lyon avait terminé second avec 75 points et Monaco troisième avec 71 points.

    Monaco, comme absolument tous les clubs français, perdait durant l'été 2015 tous ses meilleurs joueurs comme Kurzawa, Abdenour, Kondogbia, Ferreira Carrasco, Martial, Germain, Berbatov... et va avoir le même nombre de points que Lyon en Mai 2016, alors que L'été dernier, Lyon achetait :
    Morel, Rafael, Mapou Yanga Mbiwa, Kemen, Toussart, Valbuena, Beauvue et ne perdait que Njie (OK Fékir a été blessé 6 mois mais l'on peut dire que Grenier est revenu également... même si bien évidemment ce n'est pas comparable)... et ne marque que 65 points!
    ... et Nice, un club avec un budget seulement de 40 M€ termine à seulement deux points de Lyon.
    Au bilan un club comme Lyon aurait dû profiter à la fois de l'affaiblissement de tous les clubs français (ok sauf le PSG) et logiquement de son recrutement.
    Comment l'expliquer?
    En France l'on se plaint du manque de budget mais ne faut-il pas mettre en avant également la motivation, le goût de la gagne? Bref une culture qui ne semble plus exister en France?
    Pour rappel, en Angleterre Leicester a terminé avec 80 points après 37 matchs et Leicester, les week ends, ils ne rencontrent pas Troyes, Ajaccio, et autres mais ce qui se fait de mieux en Europe. Pour rappel, le budget de Leiceister est plus bas comparativement à celui de Lyon. Il est donné à 125 M€.
    En Espagne, encore une fois Séville va en finale de l'Europa league.
    Vous savez, Séville ce club qui a comme joueurs les Tremoulinas, N'Zonzi, Kolodziejczak, Krychowiak, Gameiro, Rami, des joueurs "pas assez bien et trop vieux pour les clubs français". Et pour rappel, le budget de Séville est donné à 80 M€! et la masse salariale est bien plus faible.... ok la fiscalité est différente.
    Bref, ce n'est pas en s'endormant devant les matchs du dimanche soir que des diffuseurs étrangers vont mettre les billets sur la table pour acheter les droits tv de notre championnat. Et pendant ce temps, le fossé va se creuser avec les autres championnats européens... et notre meilleur joueur, comme notre meilleur jeune ont déjà quitté notre championnat avant même la dernière journée.

  5. supr ol - mar 17 Mai 16 à 20 h 21

    c'est pas que la ligue 1 a été pourrie cette année !!elle a toujours été nulle et elle le restera!!!! c'est un fait.....elle est bien loin la grande époque (edmilson , elber , essien , tiago, benzema,)sans oublier le meilleur joueur de l'histoire du club et de la L1, JUNI!qu'on on pense qu'il ya certains que ibra machin!est le meilleur !.la mauvaise fois des journalistes du qatar me saoule ...

  6. DUBOL - mar 17 Mai 16 à 20 h 59

    Moi j'aime la ligue 1. Je la préfère à la BPL. Je la trouve plus "humaine", plus cohérente dans son ensemble même si elle souffre d'un manque cruel dans l'ambition, d'une forme de complexe certainement lié au fait que les journaleux la cassent sans cesse.
    Au final ça donne des attitudes de looser.
    Entendre un Gignac dire que la ligue Mexicaine n'a rien à envier à la L1, ça m'embête, mais ça montre que le jeu des médias qui est de survendre la BPL en cassant le reste est bien réussi.
    Le modèle, c'est l'Espagne, et on devrait s'en inspirer un peu plus.
    Par ailleurs, on a vu de nombreux joueurs qui flambaient ailleurs venir souffrir en L1, ou inversement des joueurs moyens de L1 réussir ailleurs.
    Je trouve que le niveau est bon, mais simplement qu'il y a un besoin de changement dans la mentalité, qu'il faut la valoriser déjà dans le discours et surtout fixer des règles concernant le départ des jeunes. Si on ne peut pas les dissuader pour le moment, surtout que même le sélectionneur tire dans le mauvais sens, alors mettons des règles.
    Avec un bon Président pour la LFP et un bon DTN, les choses iront mieux, car le talent, il y en a à foison dans le pays.

    1. DUBOL - mer 18 Mai 16 à 22 h 00

      Vrai au sujet des entraîneurs. J'ai adoré voir Bielsa à Marseille, ça faisait du bien au championnat.
      Et pourtant, on se souvient tous comment les médias le cassaient... Décourageant pour ceux qui veulent suivre.
      D'ailleurs les présidents ne prennent que peu de risques, et c'est bien dommage.

  7. supr ol - mar 17 Mai 16 à 20 h 59

    tu mets leicester en ligue 1 c'est le 2e budget.et la diff avec le psg est moindre

  8. Tempo - mar 17 Mai 16 à 21 h 05

    Lyon a eu son graal avec cette seconde place face à Monaco et perd à Reims 4-1.
    Leiceister est champion pour la première fois et pour ses trois derniers matchs:
    - nul 1-1 à Manchester U.
    - victoire 3-1 Everton
    - nul 1-1 à Chelsea

    Sinon pour le nombre de points, quel que soir le nom des équipes au départ du championnat de France, tous les clubs joueront bien tous 38 matchs. Si le championnat reste à 20 équipes donc en 760 matchs il y aura toujours un nombre de points à distribuer..

  9. poussin - mer 18 Mai 16 à 10 h 07

    La ligue 1 n'est pas si mauvaise qu'on nous la vend dans nos médias. On est le vivier de toute l'europe (allemagne, espagne ,angletterre ,italie...), c'est bien que l'on sait former peut être mieux qu'eux d'ailleurs. Notre championnat n'est pas plus médiocre qu'en italie, ou au portugal mais nos réusltats en coupe d'europe sont lamentable. La culture de la gagne a disparu par le matraquage des médias français qui se gargarisent de notre échec. Ce manque d'ambition , c'est le travail du club et de l'entraineur qui peuvent le corriger. Il faut transformer cette mentalité bien française de se sentir inférieur à notre adversaire et apprendre de ce qu'il se fait chez nos voisins. Apprendre, à gérer les temps forts, et les temps faibles avec une défense organisée et une attaque inspirée. Il faut être bon à tous les niveaux mais surtout avoir un effectif conséquent et de qualité pour jouer sur tous les tableaux. Et aujourd'hui , ormis le PSG personne en France n'en est capable. Je ne me fais pas d'illusion pour OL en LDC la saison prochaine mais j'aimerai les voir enfin réussir en europa league où ,avec un peu de confiance , ils pourront s'illustrer.

  10. Pamo01Michel - mer 18 Mai 16 à 10 h 34

    Je rappelle que l' OL a joué la LDC avec beaucoup de remplaçants et sans Fékir et a quand même gagné à Valence qui jouait sa qualif , Valence qui ne termine pas très loin au classement de la Liga...

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut