OL - Monaco : du gaz lacrymogène utilisé en parcage visiteur

Durant la rencontre au Parc OL entre l'OL et l'AS Monaco (6-1), les forces de sécurité ont utilisé des gaz lacrymogènes dans le parcage des supporters monégasques.

Ce samedi, des violences ont été signalées du côté du parcage visiteur. Selon certains témoignages, une bagarre entre supporters monégasques serait à l'origine des tensions. Pour le club de la Principauté, cette utilisation de gaz lacrymogènes dans une tribune composée de 700 supporters est excessive.

"L'intervention a provoqué un mouvement de panique"

Dans un communiqué publié sur leur site officiel, les dirigeants déclarent : "L'AS Monaco regrette l'utilisation de gaz lacrymogène par les forces de police dans les coursives du secteur visiteur à Lyon. L'intervention a provoqué un mouvement de panique dans la tribune où se trouvaient de nombreuses familles venues avec leurs enfants. L'AS Monaco regrette vivement les désagréments subis par ses supporters à cette occasion et va demander des explications sur les raisons de cette intervention qu'aucun trouble ou comportement ne semblait justifier."

En milieu de seconde période, une partie du parcage avait en effet déjà commencé à quitter le stade. Alors que cela semblait à première vue lié à la mauvaise prestation des joueurs de l'AS Monaco, ces troubles pourraient finalement en être la cause. Alors que les supporters monégasques déplorent cet événement, le temps d'attente avant d'entrer au Parc OL pour les visiteurs est également pointé du doigt par quelques spectateurs sur les réseaux sociaux.

4 commentaires
  1. Minolt - lun 9 Mai 16 à 13 h 53

    Si les faits sont (vraiment) avérés, c'est une honte et un large zèle des forces de l'ordre.

  2. nucleos - lun 9 Mai 16 à 14 h 09

    Minolt, on a aucun élément dans cet article qui permet de savoir ce qu'il s'est passé.
    J'ai deja travaillé dans ce stade pour un match en tant que membre des forces de l'ordre, et quand tu rentres dans là tribunes visiteurs, tu es facilement la cible des personnes postes au dessus de l'entrée de la tribune.
    Ensuite, problème de sécurité selon moi, au niveau des buvettes, il n'y a aucun filet de sécurité pour protéger les personnes qui sont sorties du stade d'éventuels jets d'objet.

    Bref pour revenir sur cet événement, quand on parle de lacrymogène, on parle surtout de diffuseur lacrymogène, et non de grenade.
    C'est utilisé pour disperser une rixe...

    1. Minolt - lun 9 Mai 16 à 21 h 08

      Salut Nucleos, et merci de ta réponse. C'est pour ça que j'ai précisé le (vraiment), parce que on ne sait pas ce qui s'est passé.
      Après on était ni l'un ni l'autre dans le parcage donc difficile et savoir ce qui s'est vraiment passé. D'après mes recherches, sur un forum de l'ASM il est évoqué un bagarre entre 2 supporters qui se disputaient à propos d'un chant.
      S'il est évident que certains ultras ne sont pas enfants de coeur, je me demande si balancer des lacrymo proches d'une foule compacte et familiale d'après le club et les témoignages (enfants et personnes âgées), est opportun.
      Je ne connais absolument pas la formation ni la procédure des forces de l'ordre, mais en tant que organisateur d'un festival à Lyon, j'ai déjà observé comment la sécurité géraient les rixtes entre gens bourrés et ils n'avaient jamais recourt à la violence.
      Donc je me demande toujours si la réponse la plus appropriée n'était pas de séparer les protagonistes et de montrer les gros bras.
      Parce que même si j'ai un profond respect pour les forces de l'ordre et je n'ai jamais troublé l'ordre public, je sais aussi que l'image des ultras est diabolisée par les médias et les autorités comme des délinquants, ce qui entraîne de la tension et forcément dans certains cas, de l'excès de zèle

  3. nucleos - mar 10 Mai 16 à 17 h 19

    Le soucis est que la, si une cellule intervient pour interpeller les deux individus, elle se met en "danger" puisque l'on sait que dans les stades nous sommes rarement les bienvenus.
    Il n'y a pas eu de jet de grenade lacrymogène puisqu'il faut tout un tas de sommations, faites par un élu, et l'emploi de la force dans ces cas là n'est pas justifié.

    Il y a juste eu l'emploi d'un conteneur lacrymogène, qui permet de séparer immédiatement des individus se battant, en restant à une distance de sécurité puisque ce jet est de plusieurs mètres.

    En général, un jet comme ca et ca calme tout le monde...

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut