Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso (AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES)

OL – Stade Rennais : Lyon n’a plus le choix

Après avoir concédé le match nul contre le FC Séville (0-0), synonyme d’élimination en Ligue des Champions, l’Olympique Lyonnais retrouve la Ligue 1 avec la réception du Stade Rennais au Parc OL. Les hommes de Bruno Génésio doivent s’imposer afin de doubler leur adversaire du jour et de grignoter des points sur le PSG et/ou l’OGN Nice qui se rencontrent ce soir. Mais cela ne devrait pas être chose aisée face à une formation bretonne qui ne s’est inclinée que deux fois lors de ces onze derniers déplacements à Lyon.

Alors que la Fête des Lumières a pris fin hier soir dans la capitale des Gaules, l’Olympique Lyonnais tentera de trouver la lumière face au Stade Rennais, 4ème au classement. La formation bretonne possède deux longueurs d’avance sur les coéquipiers d’Anthony Lopes (qui comptent un match de moins). Entre deux équipes engagées dans la course à l’Europe, cette rencontre revêt déjà d’une certaine importance malgré le nombre de matchs conséquent qu’il reste encore à disputer. Une confrontation d’autant plus importante pour l’OL, compte tenu du passif comptable des Rhodaniens sur leurs concurrents pour une place en Ligue des Champions (14 de points de retard sur Nice, 11 sur Monaco et 10 sur Paris).

A l’heure où la phase aller touche pratiquement à sa fin, l’OL a déjà laissé beaucoup trop de points en route pour se permettre un nouveau faux pas face à Rennes. Les Lyonnais n’ont plus de temps à perdre s’ils souhaitent, comme l’a déclaré Corentin Tolisso en conférence de presse vendredi « toujours accrocher une place sur le podium. » D’autant plus que dans le même temps, le leader niçois se déplace au Parc des Princes pour défier le PSG dans ce choc au sommet du 17e volet de la Ligue 1. En cas de victoire, l’OL pourrait donc faire une excellente opération.

L’OL 13e équipe à domicile, Rennes 16e formation à l’extérieur

En face, le Stade Rennais ne fait pas forcément beaucoup parler de lui mais, pour le moment, les résultats sont encourageants avec cette quatrième place au classement synonyme de potentielle qualification en Europa League. Si les dernières saisons rennaises ont rimé avec déception et inconstance, l’arrivée de Christian Gourcuff au poste d’entraîneur semble avoir remis de l’ordre dans la maison rouge et noire. Avant de se déplacer dans le Rhône, les Rennais semblent donc plutôt confiants et espèrent poursuivre leur dynamique après leur succès obtenu la semaine dernière sur Saint-Etienne, au Roazhon Park (2-0). « Lyon est un bon test pour nous. C’est le moment de confirmer notre belle prestation face à Saint-Etienne » résumait Ludovic Baal en conférence de presse. « On n’abordera ce match à la fois sans suffisance et sans complexe » a, quant-à-lui, déclaré Christian Gourcuff.

16e équipe de Ligue 1 à l’extérieur (4 points pris sur 21 possibles), le Stade Rennais éprouvent toutes les peines du monde à se montrer performant hors de ses bases. Pour autant, ces dernières années, les Bretons ont fait de la Capitale des Gaules, l’une de leurs destinations favorites. En effet, si l’historique des confrontations entre les deux clubs à Lyon tourne à l’avantage des Lyonnais (21 victoires, 16 matchs nuls et 8 défaites), le club cher à Jean-Michel Aulas n’a remporté que 2 de ses 11 derniers matchs à domicile face à Rennes (pour 6 matchs nuls et 3 défaites). Pas plus tard que la saison passée, les Bretons étaient venus jouer les troubles fêtes 1-2 en tout début de saison avec notamment un but de Medhi Zeffane. Si les dernières confrontations ont toutes eu lieu à Gerland, les Rennais se verraient bien refaire le coup de Bordeaux, Guingamp ou plus récemment Paris qui sont tous venus s’imposer au Parc OL. Une enceinte plus vraiment imprenable puisque l’OL est seulement la 13e équipe du championnat à domicile. Le renouveau lyonnais passe sans doute par une capacité à redevenir intraitable à domicile comme ce fut le cas la saison passée à partir du déménagement dans le stade décinois.

Aucun point marqué face aux équipes du top 3 pour Lyon et Rennes

Si Lyonnais et Rennais ne sont distants que de deux points au classement, ce sont surtout deux équipes qui présentent une trajectoire similaire. En effet, elles ont la particularité d’avoir sombré à Dijon et à Lorient tout en ayant également marqué aucun point contre les équipes du trio de tête (Nice, Monaco et Paris). Ces résultats témoignent donc d’une certaine irrégularité mais aussi d’une incapacité à aller chercher des points dans les grands matchs. C’est la raison pour laquelle, Lyon comme Rennes sont autant distancé au classement. Même si, compte tenu des ambitions des deux clubs, la situation apparait davantage problématique pour les Lyonnais.

Pour cette rencontre, les deux entraîneurs pourront compter sur des groupes quasiment au complet. Côté rennais, seuls Pedro Mendes et Pedro Henrique (suspendus) seront absents. A noter les retours de Mexer et Wesley Saïd ainsi que la présence de Yoann Gourcuff, qui retrouvera pour la première fois l’OL depuis sur départ du club. « Yoann est un très bon joueur. Même s’il a connu des moments difficiles à Lyon, il a aussi fait de bons matchs » n’oublie pas Corentin Tolisso. Côté lyonnais, le groupe annoncé par Bruno Génésio est sans surprise. Christophe Jallet et Emmanuel Mammana sont en reprise alors que Clément Grenier, qui n’entre plus vraiment dans les plans de son entraîneur, est une nouvelle fois hors du groupe.

Entre deux équipes assez friables défensivement mais assez inspirées offensivement, le bras de fer pourrait être prolifique. Avec un Alexandre Lacazette déjà auteur de 11 buts depuis le début de la saison et un Paul-Georges Ntep qui revient au meilleur de sa forme, les deux formations pourront donc compter sur leur arme offensive numéro 1. Pourtant, on sent de la crainte chez les deux techniciens. Pour Christian Gourcuff, « l’OL est une équipe plus dangereuse qu’il y a deux mois car elle a retrouvé ses cadres et de la confiance. » alors que Bruno Génésio s’est contenté d’admettre que « le Stade Rennais est une équipe difficile à jouer. » L’entraîneur lyonnais va devoir trouver la solution pour permettre à ses joueurs de s’imposer malgré la fatigue d’un match intense disputé mercredi face à Séville. Une victoire (re)lancerait véritablement Lyon dans cette Ligue 1 alors qu’une défaite ou un match nul replongerait encore davantage l’OL dans ses doutes.

25 commentaires
  1. westkanoute - dim 11 Déc 16 à 9 h 08

    bonjour à tous,ce match m’inquiète un peu car il me semble que nos joueurs ont laissé pas mal de jus en coupe d’Europe ,ce serait peut être bien de lancer ou relancer certains sur ce match,je pense à tousard voire gaspard ou meme aouar pour rentrer en cours de match s'il est dans le groupe.

    1. Jacks - dim 11 Déc 16 à 11 h 30

      1 -ar sur 3, peut mieux faire! Tousart, Gaspar. 😀

      1. westkanoute - dim 11 Déc 16 à 11 h 40

        bien vu ,c'était vraiment pas voulu,comme quoi le hasard fait bien les choses.

      2. Jacks - dim 11 Déc 16 à 11 h 51

        😉

  2. OL-38 - dim 11 Déc 16 à 9 h 38

    Bonjour à tous,
    Espérons, que les gobes seront en excellente forme et se donneront à fond face à Rennes. ALLEZ L'OL

  3. OL-38 - dim 11 Déc 16 à 9 h 38

    Les gones pardon

  4. Gones2wano - dim 11 Déc 16 à 10 h 59

    Il nous faut cette victoire pour profiter de la confrontation de psg-Nice
    Monaco est vraiment monstrueux et il faut bien admettre que sidibe l'est autant je regrette qu'on l'ai pas recruter, moi qui était un opposant à sa venue bref
    Pour le mercato une rumeur nous parle de Augustin si tel est le cas je pète un câble
    Si nous gagnons l'objectif 31 points sera atteint, Genesio est certain d'être maintenu

    1. OLVictory - dim 11 Déc 16 à 11 h 17

      Sidibé, Glik et bien d'autres sur lequel nous étions et on a recruté Morel et Nkoulou.
      Pour Augustin on risque juste de se faire humilier.

    2. Jacks - dim 11 Déc 16 à 11 h 26

      Et Lemar l'année passée.

    3. Aliocha57 - dim 11 Déc 16 à 11 h 59

      Même si les 31 points ne sont pas atteints à la trêve, je doute fortement que Genesio soit débarqué cet hiver. Ça ne correspond pas à la mentalité d'Aulas de virer un «ancien» de la maison, surtout juste après l'avoir prolongé.

  5. Gones2wano - dim 11 Déc 16 à 11 h 03

    Voici un tableau de la conversion du nombre de tir en but :https://twitter.com/SFR_Sport/status/807600006949703680

    Alex est 1er

    1. OLVictory - dim 11 Déc 16 à 11 h 18

      Insiste pas c'est une Brêle on te dit.

      1. Aliocha57 - dim 11 Déc 16 à 12 h 14

        Alex a marqué 40 % des buts de l'équipe en cette 1re moitié de saison, ni plus ni moins, et cela malgré sa période d'indisponibilité : 11 buts, dont 6 sur penalty. Loin de moi l'idée de considérer, comme beaucoup d'autres, qu'un but sur peno a moins de valeur qu'un autre, puisque cela montre une capacité à provoquer la faute chez l'adversaire. Cependant, c'est aussi symptomatique du fait qu'on a plus de mal à marquer dans le cours du jeu. Pour le podium, sans un réel changement dans l'animation, c'est évidemment rédhibitoire.

      2. OLVictory - dim 11 Déc 16 à 12 h 38

        Evidemment qu'il faut changer, remettre Lacazette en pointe et le faire jouer avec un meneur de jeu ou second attaquant, qui fera les remises et le jeu dos au but. On perd de la confiance à chaque journée, ça va bientôt nous revenir dessus comme un sale boomerang

    2. OLBeijing - dim 11 Déc 16 à 12 h 39

      Je ne suis pas sur que ce classement prenne en compte les penalties. Ce serait intéressant de le savoir.
      En même temps, Alex ne tire que très très peu au but ce qui a le don de m'énerver sur certaines actions.
      La dessus il devrait s'inspirer de valbuena. C'est comme si il n'était pas libéré, qu'il avait peur que l'on critique ses tirs en cas de raté et cela démontre un manque de confiance.

      Après je me trompe sûrement... Ou pas

      1. OLVictory - dim 11 Déc 16 à 13 h 29

        Je ne pense pas que tu te trompe, ou alors pas de beaucoup

  6. OLVictory - dim 11 Déc 16 à 12 h 35

    Genesio "C’était plus un choix tactique pour le côté gauche avec la titularisation de Morel plutôt que Rybus mercredi."
    Et on devait gagner avec deux buts d'écart ! Je suis effaré des fois

    1. OLBeijing - dim 11 Déc 16 à 12 h 41

      Nom de Zeus quel génie ce Genesio!

    2. Ismael Bakekolo - dim 11 Déc 16 à 13 h 05

      De même.

    3. ol-91 - dim 11 Déc 16 à 14 h 49

      Je suis d'accord pour Morel.

    4. OLVictory - dim 11 Déc 16 à 14 h 52

      Alors c'est réussit, on n'a pas pris de buts. Mais on est éliminés. Super. Joie. Bien joué.

  7. Ismael Bakekolo - dim 11 Déc 16 à 13 h 24

    Pour le match de cet après-midi, j'ai vraiment peur. Ils ont une vrai puissance offensive (Ntep,Grosicky, Sio,Gourcuff) et j'ai peur qu'ils broient notre défense avec leurs attaques rapides.

  8. Juninho Pernambucano - dim 11 Déc 16 à 14 h 26

    oui , il y a de quoi trembler .
    Et à domicile face à une équipe Rennaise que l'on devrait dominer largement, ce n'est pas normal .
    Mais génésio semble intouchable et faire ce qu'il veut et avec qui il veut .
    Faire entrer Grenier dans un match décisif de champions league , après des mois de placard , pour le remettre ensuite immédiatement au placard , est ce qu'il y a une logique dans tout ce cirque ?
    Là j'ai du mal à suivre .

  9. OLVictory - dim 11 Déc 16 à 14 h 31

    Pour Grenier je pense qu'on peut en parler dix ans qu'on ne trouvera jamais la logique. C'est dingue qu'aucun journaliste n'ait le courage de poser directement la question.

  10. ol-91 - dim 11 Déc 16 à 14 h 51

    De toutes les façons, que ce soit à domicile ou à l'extérieur, tout match de l'OL est une peur pour un supporter bien constitué. Les masos diront que c'est bien pour cela qu'ils supportent le club.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut