Sonia Bompastor avant OL - PSG
Sonia Bompastor avant OL – PSG (crédit : David Hernandez)

OL : Sonia Bompastor "interpellée" par les votes du Ballon d’Or

Lundi soir, Karim Benzema a remporté le Ballon d’Or. Jean-Michel Aulas rêvait d’un doublé avec une Fenotte mais aucune n’a fini dans les six premières. Un vote qui interpelle après un doublé Ligue des champions - championnat.

Elle aurait bien voulu dire tout le fond de sa pensée mais elle a préféré se montrer diplomate au moment d’être interrogée sur l’attribution du Ballon d’Or féminin à Alexia Putellas. Bien plus que contre la joueuse du FC Barcelone, Sonia Bompastor n’en revenait toujours pas qu’aucune de ses joueuses ne soit dans le top 5 du classement final. A l’OL, on rêvait secrètement de voir Wendie Renard accompagner Karim Benzema comme lauréate. Malgré une Ligue des champions, une championnat et une demi-finale de l’Euro avec les Bleues la capitaine lyonnaise a terminé 8e, derrière Ada Hegerberg. De quoi s’interroger…

"Il y aurait beaucoup de chose à dire. Ca interpelle. J’ai revu le processus de vote hier soir et pour le Ballon d’Or féminin, c’est 50 journalistes qui votent. Les votent sont fait en fonction des performances individuelles, palmarès collectif et en dernière lieu le charisme et le fair play de la joueuse, a détaillé l’entraîneure de l’OL mardi à la veille de la réception d’Arsenal. Quand on prend ces trois critères, je suis en droit en tant qu’entraîneure d’estimer que j’ai plusieurs joueuses qui auraient pu prétendre d’être au moins dans le Top 5 de ce Ballon d’Or."


Renard : "Un trophée individuel est un plus"


Forcément "déçue" pour ses joueuses dont Renard, présente à ses côtés ce mardi au Parc OL, Sonia Bompastor ne comprend pas certaines décisions et regrette l’absence de lobbying en France au contraire de l’Espagne derrière Putellas ou de l’Angleterre. Absente de la cérémonie lundi soir comme si elle avait senti le coup arriver, Wendie Renard était toute aussi surprise que sa coach mais dans son flegme habituel, elle a rapidement remis le collectif au centre de ses préoccupations. Comme la saison dernière, quand tout le monde avait enterré l’OL, la capitaine veut avant tout répondre sur le terrain collectivement.

"Il y a forcément de l’incompréhension puisque même pour le trophée de l’année, il n’y avait pas une Lyonnaise dans les trois finalistes. Sachant qu’on a gagné la Ligue des champions, qu’on a fait une belle saison. On essaye d’être au top de sa forme, de gagner des titres mais aujourd’hui nous ne sommes pas décisionnaires dans ce genre de votes.

Ca fait toujours plaisir d’être dans ce genre de listes mais je subis, comme mes coéquipières, ce genre de chose mais ça ne changera pas ma mentalité de vouloir gagner collectivement. Un trophée individuel est un plus."

La réception d’Arsenal mercredi soir est l’occasion rêvée pour envoyer un énième message.

27 commentaires
  1. Dragon2332 - mar 18 Oct 22 à 17 h 50

    Tout à fait d'accord avec les propos ci-dessus

    Tout d'abord, il y a eu un énorme manque de votes de la part des internautes qui est choquant pour moi.

    Un énorme manque de soutien populaire pour toutes nos Fenottes contrairement à l'Espagne et l'Angleterre...

    Wendie aurait largement pu être plus plebiscitée par le "peuple" et les journalistes n'auraient pas pu y faire grand chose ...

    Ce qui est tout de même choquant je trouve, c'est qu'une joueuse qui manque une compétition majeure comme l'Euro et qui a marqué des buts qui, pour la plupart, ne servaient à pas grand-chose ait pu remporter ce Ballon d'Or féminin (je vous laisse regarder sur Youtube ses buts en CL ... Genre 3-4 pénalties et des buts lorsque son équipe menait déjà ...)

    1. undeuxtrois - mar 18 Oct 22 à 19 h 22

      Vous voulez vraiment un vote populaire ?!

      Mais le plébiscite aurait été pour Putellas, avec une marge écrasante, devant des anglaises potentiellement. Elle a des millions de followers sur les réseaux. Elle bénéficie de la fanbase barcelonaise qui se compte, chez les hommes, en centaines de millions. La première lyonnaise aurait sûrement été encore plus loin... Et ça n'aurait pas été Renard, qui est très loin d'une Hegerberg niveau renommée internationale, ou Endler qui est très connue en Amérique latine.

  2. ChiesaLacombeDiNallo - mar 18 Oct 22 à 18 h 13

    Même moi, qui ne suis pas un spécialiste de foot dit féminin, j'ai été scandalisé!

  3. Altheos - mar 18 Oct 22 à 18 h 30

    Très honnêtement, Putellas n'a absolument pas usurpée cette récompense, malgré la défaite finale en C1 face à l'OL.
    En revanche, qu'il n'y ait aucune fenotte dans le top 5, effectivement, c'est juste hallucinant.

    1. Juni forever OL - mar 18 Oct 22 à 19 h 00

      Personne la connait ou presque
      Renard a gagné 7 ou 8 fois la C1 dont l'an dernier, c'est beckenbauer cette nana
      Ce n'est pas sérieux, une fois de plus

      1. undeuxtrois - mar 18 Oct 22 à 19 h 11

        Putellas est infiniment plus connue que Renard. Renard n'est qu'une quidam à côté. A échelle mondiale, Lyon est une toute petite place, ou quelques joueuses exceptionnelles auront su se constituer un palmarès démentiel.

      2. Juni forever OL - mar 18 Oct 22 à 19 h 13

        lol

      3. undeuxtrois - mar 18 Oct 22 à 19 h 54

        Ravi de te faire rire.

      4. Altheos - mar 18 Oct 22 à 22 h 05

        Il ne faut pas abuser de la contrition inutilement.
        Non, l'OL n'est pas qu'une toute petite place du foot féminin.
        C'est actuellement LE plus grand club européen. C'est factuel.
        Et Wendie Renard en est une de ses légendes, avec un palmarès que Pustellas est encore très loin d'égaler.
        Mais, sur la saison passée, en terme de niveau de jeu et de performance individuelle (ce que récompense le BO), Pustellas est, et de très loin, la meilleure joueuse du monde.
        Ce qui n'enlève rien à OL ni à Wendie Renard.

      5. undeuxtrois - mar 18 Oct 22 à 23 h 32

        Je parle de foot, pas foot féminin, attention. Aujourd'hui on parle de foot global. Les grands clubs, au nombre de supporters toujours plus grand à travers le monde, sont les places fortes. Et à côté, l'OL est tout petit. Comme quasi tous les clubs français hors PSG, et dans une moindre mesure, l'OM. L'OL gagne, continuera de gagner, mais ne grandit pas en dehors de ses titres. C'est un peu le village de gaulois qui résiste à l'envahisseur, et qui résistera encore tant que des joueuses comme Renard, Hegerberg seront là, .

        Putellas n'égalera probablement jamais le palmarès de la plupart des lyonnaises. Par contre, son club l'aura exposé à ses millions de fans comme jamais auparavant.

        Pour la récompense, quelconque gagnante aurait de toute façon amené une controverse. Putellas n'a pas joué l'Euro, et elle rencontrait une autre Ballon d'Or pour le 2e plus gros match de l'année chez les femmes, et pour la 5e fois en 5 confrontations, c'est l'autre Ballon d'Or qui s'est imposée, en éclaboussant de sa classe le match. Être la meilleure joueuse du monde, de très loin, et être incapable de faire quoi que ce soit contre ta kryptonite... Je trouve personnellement que ça gâche un peu la chose. Elle fut surement la plus régulière, bien aidée par un championnat qui a l'air d'une faiblesse abyssale. Mais n'a pas su (ou pu) répondre présente au moment ou il le fallait. C'est aussi à ça que l'on reconnait les plus grandes, et les meilleures.

    2. Dragon2332 - mar 18 Oct 22 à 19 h 11

      @Altheos : je pense qu'elle ne mérite pas sa première place au classement.
      On parle d'une joueuse qui n'a même pas joué à l'Euro notamment ...

      1. Altheos - mar 18 Oct 22 à 21 h 58

        Parce qu'elle était blessée.
        Tu as vu sa saison avec Barcelone ?
        Je suis désolé, j'adore Wendie, mais objectivement, la meilleure joueuse du monde c'est elle.

  4. Poupette38 - mar 18 Oct 22 à 18 h 37

    Je l'ai déjà dit, c'est scandaleux, il faut faire quoi de plus pour remporter le ballon d'or ?
    Mais bon, quand tu vois l'engouement pour le foot en Espagne et que tu le compares avec la France, rien à voir .
    Le Graet et son arrivée sur le tapis rouge au théâtre du Châtelet hier soir, pffff je ne le supporte plus ce monsieur, alors que notre Président JMA se démène pour le foot féminin, il fait quoi lui ?

    1. Doudski69 - mar 18 Oct 22 à 18 h 52

      Ben justement je pense que même en foot féminin le vote anti Aulas existe. A travers tout ce qui peut être contre lui
      C'est un processus qui a été long a s'enclencher. Au début les piques ça allait mais a la longue et la mauvaise foi aidant c'est le foot français et maintenant européen qui ne ratent pas une occasion de se payer JMA ... et nous avec du coup.

    2. undeuxtrois - mar 18 Oct 22 à 19 h 10

      Il faut être une joueuse offensive de préférence, et que le club pousse pour. A l'OL, Hegerberg, tant qu'elle jouera, sera toujours la lyonnaise la mieux classée du Ballon d'Or, quoi que les supporters disent (sauf saison horrible bien sur), car elle représente tout ce qu'un Ballon d'Or se doit d'être. Il n'y a rien d'anodin au fait qu'elle ait été nommée 3x sur 3 saisons, et fut 3x dans le top 10.

      Renard sera une légende à l'échelle lyonnaise, française, d'une certaine façon européenne. Elle aura été essentielle pour faire briller les autres, et aura brillé elle-même par instant. Mais cela s'arrêtera la. Ne pas le comprendre est avoir des oeillères.

    3. isabielle - mar 18 Oct 22 à 19 h 38

      Bonsoir, après chaque match de nos fenottes, je regarde toujours les articles de l'Equipe numérique et les commentaires des internautes : c'est affligeant !
      - Le nombre de commentaire négatifs reflète bien l'esprit "franchouillard" de certains, qui consiste à dénigrer tout ce qui est performant juste parce que c'est du foot féminin.... alors que les "guignols" qui se lâchent n'ont même pas regardé le match..... comment voulez-vous obtenir de votes positifs avec de tels "a*brutis" ?
      - L'anti-Aulas, donc l'anti-OL est aussi bien présent, comme le dit Doudski
      - je passe sous silence les quolibets destinés aux joueuses de couleur... parfois j'ai honte d'être français !
      - le peu d'intérêt pour le foot féminin - et même du sport féminin en général - dans notre seul médias sportif est aussi lamentable. Seules les vainqueures de grandes compétitions suscitent le minimum de ligne pour éviter d'être taxé de misogynie !
      Quand à la crédibilité de NLG et de Diacre, sur le plan médiatique international, je vous laisse seuls juges !

  5. isabielle - mar 18 Oct 22 à 19 h 41

    Bonsoir,
    après chaque match de nos fenottes, je regarde toujours les articles de l'Equipe numérique et les commentaires des internautes : c'est affligeant !
    - Le nombre de commentaire négatifs reflète bien l'esprit "franchouillard" de certains, qui consiste à dénigrer tout ce qui est performant juste parce que c'est du foot féminin.... alors que les "guignols" qui se lâchent n'ont même pas regardé le match..... comment voulez-vous obtenir de votes positifs avec de tels "a*brutis" ?
    - L'anti-Aulas, donc l'anti-OL est aussi bien présent, comme le dit Doudski
    - je passe sous silence les quolibets destinés aux joueuses de couleur... parfois j'ai honte d'être français !
    - le peu d'intérêt pour le foot féminin - et même du sport féminin en général - dans notre seul médias sportif est aussi lamentable. Seules les vainqueures de grandes compétitions suscitent le minimum de ligne pour éviter d'être taxé de misogynie !
    Quand à la crédibilité de NLG et de Diacre, sur le plan médiatique international, je vous laisse seuls juges !

    1. Dede Passion 69 - mar 18 Oct 22 à 19 h 57

      Bonsoir Isabielle,

      Tu es bien courageux de te farcir les coms !

      Je lis très souvent les articles sur l'Equipe numérique, car quoi que l'on en pense, il y en a de forts intéressants, qui servent d'ailleurs à notre site pour publier les siens.

      Par contre, les coms, c'est insupportable, du niveau de foot 01 !🤬
      C'est pour cela qu'ici, malgré parfois des débordements, on trouve des interlocuteurs supers.
      Peu de trolls à déplorer , et leurs auteurs, on les connait tous ....

      PS: Je ne suis pas rémunéré par Olympique et Lyonnais !😉

    2. JUNi DU 36 - mar 18 Oct 22 à 20 h 04

      Isabielle. Mille fois daccord avec toi.
      J'irais même plus loin, la FFFM est responsable de toutes les difficultés que rencontre le football feminin, et depuis tjrs.

      Je regarde l'équipe du soir. Il n'y a absolument rien de prévu sur les filles dans le programme. Il y a même un titre sur Mbappe alors qu'il n'y a aucune actualité importante sur lui. Tant que les médias ne s'y mettront pas comme il le faut eux aussi ça n'avancera pas.

      Pour les réseaux sociaux voilà une des causes que tu évoque du pourquoi je ne m'en sert jamais.
      Les commentaires au départ son pas trop mauvais et même intéressant , puis commence à arriver les premiers contradicteurs qui ne participe uniquement que pour contredire, et enfin le pire toute l'extrême droite qui déboule de partout, avec des insultes, du racisme, du complotisme, de la haine. Que des mauvaises vibrations.
      A chaque fois cet ainsi que ce soit dans le réseau social d'un média de foot, un journal comme le monde ou une télé comme BFM.
      C'est pour ça que c'est invivable de comuniquer et de débattre dans ces lieux.

      J'ai tjrs défendu JMA pour ce qu'il fait avec les filles depuis tjrs, je trouve juste qu'il a eu tord pour deux choses :
      1) Qu'il a déclaré devant les médias qu'un championnat serait mieux avec deux clubs en moins, il a suivit le mafieux de la fff sur ce coup là et ça je trouve que ça ne fait que ralentir la cause.
      Il s'est fait reprendre par certaines fenottes et d'autres joueuses et présidents du championnat et c'est tant mieux.

      2) Il défend un peu trop le foot féminin de l'ol avant de défendre le football feminin en général. La aussi je trouve que ça ralenti le truc.

      JMA il aura fait pour le foot féminin de l'ol ce que personne d'autre n'a été capable de faire en France, hormis Loulou Nicolin à Montpellier.

      Oui Dede tu as raison on ne le dira jamais assez, ici c'est le paradis par rapport à tout ce qu'on voit ailleurs. C'est pour ça que je comprend pas que certains se plaignent tout le temps, et puis pour quelques uns ils ont qu'à arrêter de chercher un peu trop la merde, faut pas s'étonner si il y a des remises en place. Quand aux hors sujets j'ai tjrs dit comme toi d'ailleurs que celui qui est agacé par ça il ne les lis pas tout simplement.

      1. isabielle - mar 18 Oct 22 à 20 h 27

        Moi aussi je suis d'accord avec toi.
        Aulas c'était auto proclamé défenseur du foot féminin lors d'un commité de la FFF, mais il a fini par abandonner face à l'inertie des "enclumes" de cette fédé.
        Celles qui devaient le seconder sont des "faire-valoir" : Laura Georges est juste bonne de faire la belle à la télé lors des matchs de l'EDF et Henriquès, partie au CIO, est en déprime, moralement harcelé par son adjoint !....ça ne s'invente pas !
        Quand à NLG, il se déplace juste pour récupérer ses préservatifs et ses pastilles bleues, pour éviter la "tôle"..... même avec sursis, fini les galipettes !
        .... finalement je le comprend notre JMA !

      2. JUNi DU 36 - mar 18 Oct 22 à 21 h 07

        Je ne sait pas si tu te souviens quand Emmanuel Petit à voulu se présenter à la présidence et qu'il s'est retiré tellement il était dégouté de toute les magouilles qu'il y avait à la fédé.
        Il avait déclarer que c'était impossible d'y arriver pour quelqu'un qui n'était pas déjà un haut placé à la fédé, pour quelqu'un qui n'avait pas de réseau politique, et qu'à chaque élection tout était déjà joué d'avance.
        Ça aurait fait pourtant du bien au football français une personne comme lui. Et je suis persuadé qu'il aurait fait avancé la cause du football féminin.

      3. Foot Toujours - mer 19 Oct 22 à 13 h 29

        @ JUNi du 36 : .... Manu Petit a rapidement vu ce qu'il ne fallait pas faire. Bravo.
        D'ailleurs, pourquoi aller dans une fédé moyenâgeuse, où les sauteries ancillaires et les beuveries sont dans la normalité... et où le droit de cuissage est encore en vigueur ?

  6. ChiesaLacombeDiNallo - mar 18 Oct 22 à 19 h 59

    Je me demande si la nullité de Diacre ne compromet pas les chances des Françaises.

  7. fidelalol - mar 18 Oct 22 à 20 h 03

    La réponse est contenue dans ta question.....Patience ,elle dégagera avec Le Graet

  8. Cicinho - mar 18 Oct 22 à 23 h 45

    Quand on voit la finale de ldc, perso j'ai vu 3 classes d'écart entre Renard, Bacha, Henry, Hegerberg, Horan (de mon ressenti sur ce match, les autres c'est 1 ou 2 classes au-dessus ;-)) et les barcelonaises, oui on peut etre déçu de ces votes...
    Mais entre une joueuse qui gagne un trophée individuel et une équipe qui gagne la ldc, mon choix est vite fait!

  9. JamiElAxel - mer 19 Oct 22 à 5 h 46

    Avec tout le respect pour chaque personne, mais pour moi le ballon d'or c'est du bidon, merci.

  10. dugenou - mer 19 Oct 22 à 13 h 17

    3ème paragraphe
    "qui auraient pu prendre d’être au moins dans le Top 5 de ce Ballon d’Or."

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut