Lyon’s French midfielder Corentin Tolisso celebrates after scoring a goal during the French L1 football match between Olympique Lyonnais (OL) and Montpellier (MHFC) on September 21, 2016, at the Parc Olympique Lyonnais stadium in Decines-Charpieu, central-eastern France. / AFP PHOTO / JEFF PACHOUD

OL - Tolisso : "Il faudra les prendre à la gorge"

Présent en conférence de presse ce vendredi, Corentin Tolisso a semblé déterminé à l'idée d'aller chercher la victoire lors du derby, dimanche soir, face à l'AS Saint-Etienne.

À Lyon depuis neuf ans maintenant, Corentin Tolisso connaît plus que quiconque l'importance d'un derby à la maison. Celui qui sera capitaine des siens lors du tout premier derby de l'histoire au Parc OL ne veut rien d'autre qu'une victoire face aux Verts à l'occasion du match "le plus important de la saison", selon ses propres termes.

Un derby très spécial

Le derby et Corentin Tolisso, c'est une longue histoire. Cela fait longtemps qu'il en dispute face à l'AS Saint-Etienne et il reste sur deux derbies où son nom sera revenu avec insistance. Tout d'abord, le 8 novembre 2015, au coup de sifflet final de la première opposition entre les deux équipes la saison dernière : pendant qu'il remonte les couloirs de Gerland afin de se rendre aux vestiaires dédiés aux visiteurs, après une belle déculotté (3-0), Pierre-Yves Polomat se permet une envolée lyrique, face caméra, au sujet de Corentin Tolisso, apparemment coupable d'avoir été particulièrement arrogant et d'avoir tenus des propos déplacés envers les joueurs stéphanois. Puis, lors du match retour le 17 janvier dernier, Tolisso se met lui-même dans l'embarras après une perte de balle assez bête qui aboutira au but de la victoire inscrit par Søderlund (0-1).

Un match qui a donc une saveur particulière pour Tolisso. "Le derby est le match le plus existant de la Ligue 1, assure le milieu de terrain. C'est excitant pour nous, pour nos supporters. Il est très attendu par tout le monde. Il y a plus d’ambiance, les duels sont plus durs et il y a une très grande rivalité entre l’OL et l’ASSE. Depuis mercredi, on est tous focalisés sur ce match. On sait ce qu’on a à faire. C’est un match qui vaut trois points et il faudra les prendre." Cette rencontre sera d'autant plus spéciale pour lui qu'il la jouera avec le brassard de capitaine autour du bras. "C’est une fierté, avoue-t-il. Je suis ici depuis que j’ai 13 ans donc c’est un rêve d’être capitaine dans un derby. C’est un rôle particulier, il faut motiver tout le monde. Il faut beaucoup parler, encourager les coéquipiers quand ça va mal." Et il faut parfois même inculquer aux petits nouveaux l'importance de ces matchs face à l'ASSE : "On leur (les recrues) en parle et, de toute façon, les supporters s’en sont chargés à leur arrivée. On leur dit que c’est le match le plus important de l’année. Il faut absolument le gagner, surtout le premier au Parc OL."

Être entreprenants dès le coup d'envoi

Pour son histoire face aux Verts, pour ce premier derby avec le capitanat et pour ce moment historique que s'apprête à vivre le Parc OL, le match de dimanche sera spécial pour "Coco". Une soirée que l'international Espoir français ne veut pas gâcher et qu'il entend démarrer tambour battant. "C'est un très gros match pour nous et nos supporters. On scrute le calendrier avec impatience en début de saison pour cocher les dates où auront lieu les derbies. Dimanche, il va falloir mettre de l'intensité, du rythme et les presser dès le début du match", explique Tolisso. Les Lyonnais devront démarrer fort et miser d'entrée sur le surplus de fraîcheur qu'ils ont par rapport à leurs adversaires, assure le numéro 8 rhodanien. "Ils auront 48h de repos en moins. À nous de prendre le match en main, de les prendre à la gorge. Il faudra les étouffer et mettre nos occasions au fond pour tuer le suspens."

Mais depuis quelques années, les Gones connaissent des difficultés face aux Verts. Et ces derniers ne devront pas être pris de haut : "Il ne faudra pas les sous-estimer, prévient le natif de Tarare. Mais à nous de faire le travail pour marquer les premiers et convertir nos occasions afin de mettre fin au suspens. Hier, ils ont marqué à la dernière minute (en Ligue Europa, contre Anderlecht (1-1)), à nous d’être concentrés du début à la fin." Ouvrir le score et tenir jusqu'au coup de sifflet final, deux éléments importants en vue du match de dimanche car, actuellement, l'OL ne parvient à concrétiser ses nombreuses occasions et cela lui joue des tours.

5 commentaires
  1. OL-38 - ven 30 Sep 16 à 15 h 43

    Espérons que Tolisso fera un grand match comme contre Montpelier. ALLEZ L'OL

  2. OLVictory - ven 30 Sep 16 à 16 h 01

    Ça me rassure de voir Tolisso aussi motivé. Je vais aller au stade confiant et serein.

  3. SapeCommeJallet - ven 30 Sep 16 à 16 h 02

    Perso je préférais que Sté ouvre le score et qu'on gagne le match 2-1 avec de l'espoir, de la solidarité et de la combativité, mentalement ça nous serait bénéfique pour le reste de la saison.
    Attention tout de même Corentin, ne vas pas leurs donner une enième passe décisive aux verts comme tu en a le secret depuis 2 saisons.

  4. 19delgado - ven 30 Sep 16 à 16 h 21

    Il aurait été préférable pour tout le monde (spectateurs et acteurs) que les deux équipes soient au complet.
    13 blessés + 3 suspensions...dommage

  5. ol-91 - ven 30 Sep 16 à 20 h 33

    Prendre par la gorge, c'est un rouge !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut