Lyon’s French forward Nabil Fekir reacts during the French L1 football match between Olympique Lyonnais (OL) and Lorient (FCL) on April 8, 2017, at the Parc Olympique Lyonnais stadium in Decines-Charpieu near Lyon, central-eastern France. / AFP PHOTO / ROMAIN LAFABREGUE

OL : une saison contrastée au Parc OL

Pour leur première saison complète au Parc OL, les Lyonnais ont affiché plusieurs visages. Devant leurs supporters, ils ont souvent fait le spectacle, mais ont été beaucoup trop irréguliers, surtout en Ligue 1.

Un sentiment mitigé. C’est probablement l’émotion qui domine chez les supporters lyonnais après la première saison complète au Parc OL, achevée il y a un peu plus d’une semaine. Si les joueurs de Bruno Genesio ont été capables d’offrir à leur public des folles soirées comme lors de la deuxième mi-temps contre la Roma (3-0 lors de cette période, 4-2 score final), ils ont parfois atteint les profondeurs, comme face à Lorient (1-4), en avril dernier. Malgré le spectacle offert, le bilan demeure plutôt contrasté.

Six défaites à domicile en Ligue 1

Cette année la citadelle n’avait plus rien d’imprenable. Invaincus la saison dernière, pour leur cinq premiers mois au Parc OL, les Lyonnais n’ont attendu que leur deuxième match, en 2016-2017, pour tomber dans leur nouvel écrin. C’était contre Bordeaux, en septembre dernier (1-3). Depuis l’OL s’est incliné six fois au total à domicile en Ligue 1. Sa plus mauvaise performance sur une saison depuis l'exercice 1997-1998. Plus que les défaites, c’est le calibre des adversaires contre lesquels Lyon a perdu qui inquiète. Guingamp par deux fois (en Ligue 1, 1-3, et en Coupe de la Ligue, 2-2, 3-4 tab) est venu s’imposer, les Lillois qui végétaient dans les profondeurs du classement en janvier dernier avaient également dicté leur loi aux hommes de Bruno Genesio (1-2) et Lorient, pas encore relégué, avait infligé aux Gones un cinglant 4-1. La plus large défaite à domicile pour l’Olympique lyonnais depuis le 25 février 2006 (contre Rennes 1-4). Pourtant, les joueurs du club de la capitale des Gaules, ont montré qu’ils étaient capables de rivaliser avec les meilleurs. Face à Paris (1-2) ou la Juventus de Turin en Ligue des champions (0-1) ils s’étaient inclinés mais avaient fait plus que jeu égal. Les Monégasques, pour leur part, étaient simplement trop forts.

Un ratio de points en baisse

Sixième du classement des équipes à domicile en Ligue 1, l’OL a été loin de tourner à plein régime cette saison dans son nouveau stade. Les Lyonnais n’ont pris que 37 points sur les 57 possibles au Parc OL. Soit 64,9%. L’an dernier, alors que les Gones s’étaient inclinés trois fois à Gerland, ils avaient réussi la performance de prendre 70,1% des points possibles à domicile. Dans leur nouvel écrin de Décines, ils n’avaient concédé que deux nuls et avaient quasiment fait carton plein (26 points pris sur 30 possibles). Au total Lyon a tourné cette saison à un ratio de 1,9 point par match à domicile en Championnat. Légèrement en baisse par rapport à la saison dernière, où les hommes d’Hubert Fournier puis de Bruno Genesio, avaient pris 2,1 points par match (deuxième équipe à domicile derrière le PSG). Au moins, l’Olympique lyonnais s’est davantage montré performant sur ses terres en 2016-2017, qu’à l’extérieur, où il glané moins de points (30 points soit 1,5 point par match).

Du spectacle malgré tout

Malgré un bilan comptable en deçà des des espérances, cette saison à domicile, l’OL a offert du spectacle à ses supporters. Notamment en Ligue Europa. De février à mai, les hommes de Bruno Genesio ont joué quatre matches de C3 au Parc OL. Ils les ont tous remporté. Mieux, en moyenne, ils ont inscrit quatre buts lors ces rencontres. De l’éclatante leçon face à l’AZ Alkmaar (7-1) au cruel succès contre l’Ajax Amsterdam (3-1) en passant par la deuxième mi-temps fabuleuse face à la Roma (4-2) et la victoire sur le fil dans un contexte particulier lors de la réception de Besiktas en quarts de finale aller, et le Parc OL aura vécu de folles soirées européennes. Loin des déceptions en Ligue des champions contre la Juventus (0-1) et Séville (0-0), et de la victoire contre le Dinamo Zagreb (3-0). En moyenne se sont 47 953 supporters qui se sont rendus à un match de coupe d’Europe de l’Olympique lyonnais, cette année à Décines (33 541 toutes compétitions confondues). Jean-Michel Aulas avait annoncé la couleur, son nouveau stade a été construit pour ce genre de soirée. Il n’a pas menti.

Si l’OL a en moyenne toujours encaissé un but à domicile cette saison (1,2 but par match concédé toutes compétitions confondues), les attaquants se sont chargés de faire le spectacle. Au total 72 buts ont été marqués par Lyon en 2016-2017 au Parc OL, toutes compétitions confondues. Soit 2,5 réalisations par match. Un ratio sensiblement plus élevé que celui de l’année dernière, où seulement 45 buts avaient été inscrits à Gerland et dans le nouvel écrin décinois (1,9 but par match). Alexandre Lacazette avec 18 réalisations dans son antre pèse 25% des buts lyonnais à domicile. En Ligue 1, l'Olympique lyonnais, en scorant 46 fois, a égalé sa meilleure performance, qui remontait à l’exercice 1974-1975. En retrouvant de la régularité et un certain équilibre de jeu, les Lyonnais devraient réussir à marier leur réussite offensive avec leur besoin de résultats, à partir du mois d’août prochain. Et enfin avoir toutes les raisons de jubiler dans leur nouveau stade.

13 commentaires
  1. dandan - lun 29 Mai 17 à 12 h 31

    "Une saison contrastée"
    Vous êtes bien gentils..
    Des défaites ridicules (l'orient, Guingamp, etc.. ), l'incapacité à taper un top 6 à la maison sauf marseille (Défaites contre Monaco, Paris, Bordeaux ; nul contre nice), et l'absence de fond de jeu...
    Il n'y a que les 2emes mi temps contre la roma et l'ajax a retenir (alkmaar était totalement hors du coup). Et le derby aller.
    Sur une saison.

  2. Cliffan Bo - lun 29 Mai 17 à 13 h 16

    de toute façon avec Genesio comme entraîneur sa devais se passer comme ça
    de plus quel joueur vont vouloirs venir et lui faire confiance aucun grand joueurs
    pour l'année prochaine !

  3. Pamo01Michel - lun 29 Mai 17 à 13 h 37

    Lyon avec 37000 spectateurs pour une équipe qui est 4è de Ligue 1, qui marquent beaucoup de buts + demi-finale de ligue Europa... des supporters haineux qui critiquent tout, quelquefois à juste titre et parfois sans aucune logique.
    A la places des Vert et des Lensois, il n'y aurait plus personne au stade.
    Beaucoup trop de "supporters" n'aiment leur club que s'il gagne tout.
    PS Moi aussi je préférais quand on était premier !!!!

    1. westkanoute - lun 29 Mai 17 à 14 h 37

      Tout à fait michel ! on voit bien la que lyon n'est pas et ne sera jamais une ville de foot,trop de grincheux,certes vouloir mieux est respectable mais savoir relativiser l'est tout autant.

    2. Nuav - lun 29 Mai 17 à 14 h 44

      C'est 39000 en L1, c'est pas si mal et mieux que nos rivaux. Malheureusement on ne peut pas faire comme le PSG avec 90% de remplissage, et toutes les moyennes sont plombées par les matchs en semaine, les dimanche à 15h, l'hiver etc.

  4. Pamo01Michel - lun 29 Mai 17 à 13 h 40

    Pour répondre à beeeen, je pense que M. Aulas réfléchit sans aucun doute pour améliorer les choses, d'autant que vous oubliez que c'est SON TEMPS ET SON ARGENT qu'il a mis !
    Il est sûrement encore plus motivé que nous....

    1. westkanoute - lun 29 Mai 17 à 20 h 44

      bonsoir been,certes j'entends ton point de vue et effectivement Lyon est devenue un peu plus une ville de foot qu'auparavant on est encore loin du compte même en France nous sommes assez loin derrière plusieurs villes françaises en terme de passion et pour avoir voyager moi aussi je peux te certifier moi aussi que Lyon et la France n'ont pas une grande passion footballistique ,mais après tout dépend des pays que tu as visité! si c'est la suisse ,je comprends ton point de vue 😉

  5. Cliffan Bo - lun 29 Mai 17 à 13 h 59

    de tout façon ils vont tous faire leurs baguages pour des grand clubs avec des grand entraîneurs
    tactique et logique dans le jeux sur le terrain.

  6. Cliffan Bo - lun 29 Mai 17 à 14 h 02

    de toute façon a l'ol actuellement ils ont rien a apprendre de plus pour évolués

  7. Cliffan Bo - lun 29 Mai 17 à 14 h 05

    et moi franchement je me demande quels grands joueurs connu va vouloir venir sous les ordres de genesio
    l'année prochaine

  8. jeepy - lun 29 Mai 17 à 14 h 26

    Il n'est pas le seul à avoir mis de l'argent ....

  9. Gones2wano - lun 29 Mai 17 à 14 h 57

    Exactement, il y a juste à voire le nombre de joueur bidon qui atteint les plus de 10 buts depuis 3ans pour s'apercevoir qu'un fossé ce creuse entre les 6 meilleur club et le reste de la l1, lorsque des immense joueur comme Pauleta Sony Drogba licha benz morientes ou a des degres moindre niang,frey atteigner difficilement la barres des 20 buts maintenant des pipe comme sala, santini, diabète etc marque facilement leur 10 buts voir plus
    Même la courgette gomis à atteint les 20 buts et ce n'est pas du à sa progression mais à la faiblesse du championnat

    Alex aurait atteint la vingtaine de but en l1 par saison mais il tournerai plus proche des 20buts que des 30 buts

  10. El Hadj Rawane Diouf - mar 30 Mai 17 à 3 h 54

    Je me rappelle des comptes de Bordeaux, Guingamp et Lorient qui se payaient notre tête après la victoire de Lorient au Parc OL (ce club est désormais en ligue 2, bien fait pour eux).

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut