OL - Youth League : les gones imitent les grands

À l’instar du groupe professionnel victorieux 3-0 hier soir face au Dinamo Zagreb, les U19 se sont imposés sur le score de 2-0 face à cette même équipe croate pour le compte de la première journée de Youth League.

Les U19 de Cris confirment leur bonne forme du moment. Ambitieux dans cette compétition, les gones se devaient de briller car l'objectif du club est d'aller au bout comme nous l'avait confié Stéphane Roche durant l'interview parue sur notre site le week-end dernier. Alors certes, le match n'a pas été parfait de bout en bout, mais l'essentiel a été assuré avec une victoire nette et méritée face à une équipe du Dinamo bien en place sans pour autant être dangereuse offensivement.

La touche offensive de Cris

Le technicien Brésilien a décidé d'aligner une équipe ultra offensive sur le terrain du Groupama OL Training Center, puisque Martins Pereira évoluait devant la défense avec Timothé Cognat, inépuisable dans son rôle de relayeur et Oussem Aouar à la baguette du jeu lyonnais. Yann Kitala, Myziane Maolida et Amine Gouiri composèrent l'attaque. En somme, on parle de joueurs qui savent manier le cuir. Dans un premier temps, le ballon essuiera principalement la violence des frappes croates, lointaines, et qui finissent plus près des oiseaux que de la cage gardée par Anthony Racioppi. Le match est haché, les Lyonnais ne parviennent pas à trouver le bon rythme et la pression a semblé les rendre peu mobiles durant une bonne demie-heure. Ils se libéreront au fil des minutes, le temps pour Aouar de prendre la température en s'infiltrant à de nombreuses reprises dans la défense du Dinamo, tandis que le trio offensif ne parvient pas à se mettre en évidence et Maolida peine à se distinguer dans ses enchaînements. Le score se débloquera suite à un coup-franc de l'insaisissable Aouar, encore lui, ce dernier dépose un ballon devant le but qui sèmera la confusion dans la surface de Zagreb, jusqu’à ce que Quentin Vieira ne vienne jaillir pour pousser la balle au fond des filets. On notera au passage l'excellent match de Vieira, très précieux en défense et impérial dans les duels face aux attaquants croates.

Maolida, du feu dans les jambes

Sous les yeux de Jean-Michel Aulas et d’Alexandre Lacazette, les gones feront le break peu avant l’heure de jeu. Il faut dire que la formation Croate joue avec un bloc de plus en plus bas et riposte avec des contres menés notamment par Davor Lovren, le frère de Dejan. Dès lors, les lyonnais poussent, Amine Gouiri échoue face au gardien, mais la qualité de l’attaquant de 16 ans se fait sentir tant son football est d'une justesse affolante pour son jeune âge. Autre jeune pousse de l’académie, Myziane Maolida (17 ans) possède de nombreuses similitudes avec Anthony Martial. Même dégaine, même attitude nonchalante dans le travail défensif, la ressemblance est frappante au bord du terrain. En revanche, lorsqu’il faut attaquer, c’est une autre affaire. De dynamite, plus précisément. Du feu dans les jambes, des accélérations tranchantes sur les premiers mètres, des crochets efficaces pour éliminer ses adversaires, on y retrouve toute la palette de l’actuel joueur Mancunien. Y compris celle que l’on préfère, la perforation, qui conduira le jeune attaquant lyonnais au second but du match via un tir tout en délicatesse, bien lancé au départ par Gouiri. Le sang froid, comme on dit. Les lyonnais garderont le score jusqu’à la fin du match. Oussem Aouar, auteur d’une prestation aboutie, fera parler sa technique lors d'un duel avec Lovren, ce dernier se fera exclure suite à un second carton jaune après s'être fait la jambe du meneur de jeu lyonnais. Lyon s’empare de la tête du groupe H, dans l’autre rencontre la Juve s’est imposée 1-0 face au FC Séville.

OL : Racciopi - Brault-Guillard (cap.), Roselli, Vieira (Dramé, 83’), Nouvel - Martins-Pereira (Devarrewaere, 73’), Cognat, Aouar -Maolida (Ndicka, 89'), Kitala, Gouiri.

6 commentaires
  1. Darderapage - jeu 15 Sep 16 à 9 h 05

    Merci pour ce compte-rendu détaillé, on se rend bien compte des performances des uns et des autres. Qualité et non pas quantité, on commence à bien sentir le concept ??

  2. Alf Gand - jeu 15 Sep 16 à 10 h 01

    Voilà ce que j'ai pensé en lisant les premières lignes : "En somme, on parle de joueurs qui savent manier le (Caluire et) cuire".
    Merci pour le compte rendu ! 🙂

  3. Pantagruel - jeu 15 Sep 16 à 10 h 40

    Bravo à eux, c'est une victoire non négligeable car le Dinamo a un excellent centre de formation. Ils ont formé des joueurs comme Modric et Kovacic donc ça prouve qu'à Lyon on fait du bon boulot. Bravo à Cris qui pour l'instant a de très bon résultats avec les jeunes, j'espère qu'on pourra le voir très vite comme adjoint chez les A .

  4. Geronimo52 - jeu 15 Sep 16 à 12 h 21

    Ils n'ont pas imtés ils ont montré la voi

  5. Naka De Lyon - jeu 15 Sep 16 à 12 h 30

    Bravo les gones........
    Merci pour l'article bien fait.

  6. poussin - jeu 15 Sep 16 à 19 h 19

    ah 16 ans les mecs sont plus barbus que moi !! je savais pas que le foot fesai pousser le poil !!

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
  • BerlutiFL33139 OL : Aulas tacle Juninho au sujet de Cherki
    Et toi où tu écris ça ? Sur une page dédiée au 9eme de L1 ...
  • BerlutiFL33139 OL : Aulas tacle Juninho au sujet de Cherki
    @ tongariro Pour certains athlètes, le soucis du vaccin n'est pas philosophique, il est chimique par le risque de sa recombinaison avec d'autres mollecules exogènes et donc outre la conséquence…
  • Mopi do Brasil OL : Aulas tacle Juninho au sujet de Cherki
    C'est pour cela que Tousart lui-même a dit il y a quelques jours qu'il a beaucoup de respect et d'affection pour Juni, que leur relation a été très bonne. Le…
  • Mopi do Brasil OL : Aulas tacle Juninho au sujet de Cherki
    @cavegone Là, tu deviens de mauvaise foi. Il y a des arguments qui sont présentés ici tous les jours pour justifier que le maintien d'Aulas à la présidence du club…
  • Mopi do Brasil OL : Aulas tacle Juninho au sujet de Cherki
    C'est pas de l'ingratitude, mais il est de plus en plus insupportable. On ne va pas se forcer à apprécier ce qu'il devient, coute que coute, parce qu'on a fortement…
  • Mopi do Brasil OL : Aulas tacle Juninho au sujet de Cherki
    Aulas dit ça juste pour faire croire que Jeffinho est un crack. Tous les socios de Botafogo s'en foute de son départ car c'est un pari qu'ils jugent trop risqué.…
  • Mopi do Brasil OL : Aulas tacle Juninho au sujet de Cherki
    Aulas embrasse surtout l'argent qu'il a retiré de l'OL le mois dernier, en vendant ses parts et celles de ses co-actionnaires au delà des valorisations les plus hautes, de sorte…
  • Mopi do Brasil OL : Aulas tacle Juninho au sujet de Cherki
    C'est de l'analyse de très haute volée. Ça donne envie de créer des emplois en France, de prendre des risques, de sacrifier sa vie privée, car oui, être entrepreneur, c'est…
Faire défiler vers le haut