Ainsley Maitland-Niles, buteur pour l'OL contre Pontarlier
Ainsley Maitland-Niles, buteur pour l’OL contre Pontarlier (Photo by SEBASTIEN BOZON / AFP)

Pontarlier - OL (0-3) : Maitland-Niles et Cherki ont débloqué leur compteur

Buteurs, Rayan Cherki et Ainsley Maitland-Niles ont permis à l’OL de s’offrir une qualification aisée contre Pontarlier (0-3). Les deux joueurs en ont profité pour débloquer leur compteur but cette saison.

Après une bonne fin d'année qui s’est terminée avec trois victoires de suite en championnat, l’OL n’a pas fait d’indigestion après les fêtes. Même si le contenu est forcément encore brouillon, l’essentiel est là actuellement pour les Lyonnais, vainqueurs de Pontarlier (0-3). Des victoires pour faire du bien à la tête. Le reste arrivera forcément si la confiance est là. Dans la course au maintien, ce sont avant tout des points et encore des points qui feront la différence. Dimanche, la victoire face à Pontarlier n’a rien rapporté au niveau comptable aux joueurs de Pierre Sage.

Toutefois, ils ont réussi à ne pas tomber dans le piège doubien et verront bien les 16es de finale de Coupe de France. Cet objectif, même s’il n’est pas prioritaire, a forcément une incidence dans la tête et les quatre victoires de suite tout autant. Dans ce succès à Besançon, deux joueurs ont parfaitement bien commencé l’année 2024, après avoir montré du mieux juste avant la trêve. Il est question de Rayan Cherki et d’Ainsley Maitland-Niles.

Comme l’OL, tout n’est pas parfait pour les deux joueurs. Malgré tout, en trouvant le chemin des filets juste avant la pause, Cherki a enlevé une belle épine du pied à son équipe. Il a surtout inscrit son premier but de la saison après 18 matchs disputés. Ce compteur débloqué intervient après s’être montré décisif face au FC Nantes en offrant l’unique but de la rencontre à Alexandre Lacazette. Deux fois impliqué en deux matchs, c’est avant tout là que l’on attend le jeune meneur rhodanien. Ce dernier n’est pas le seul à reprendre du poil de la bête depuis un mois.

Véritable énigme depuis son arrivée à l’OL l’été dernier, Ainsley Maitland-Niles retrouve lui aussi des couleurs depuis trois matchs. Sa passe décisive à Monaco semble avoir créé un déclic psychologique chez l’ancien Gunner. Même son entrée contre le FC Nantes pour quelques minutes avait permis à l’OL de conserver un bloc compact, plutôt que d’errer comme une âme en peine sur le terrain comme ce fut le cas entre août et novembre. Titulaire pour la première fois depuis le 22 octobre, Maitland-Niles a disputé le 32e de finale contre Pontarlier en intégralité. Cela faisait quatre mois qu’il attendait ça et son but pour le break (52e) confirme une montée en puissance physique. Ce n’est pas Pierre Sage qui va s’en plaindre.

18 commentaires
  1. Avatar
    thal0995 - lun 8 Jan 24 à 11 h 57

    AMN confirme son retour en forme et montre qu'on pourra sûrement compter sur lui en 2nde partie de saison.
    Cherki idem, il est encore retombé parfois dans ses travers mais il y eu beaucoup de mieux.

    Mais bon tout ça (pour eux comme pour le reste de l'équipe) c'est à pondérer par le niveau de l'équipe d'en face qui n'est qu'une équipe de N3 composée d'amateurs. J'attends de voir les même intention face au Havre.

    Globalement, si on considère le terrain, le fait que c'est la reprise, que Pontarlier a dû jouer le match de sa vie et que l'arbitre a bien aidé Pontarlier sur certaines décisions, on va dire que le taf a été fait mais c'était pas non plus glorieux face à une N3.
    C'est bon pour la confiance, il n'y a pas de blessures, Sarr, Kumbedi et Diawara ont eu du temps de jeu même si je regrette qu'Alvero n'y ait pas eu le droit (surtout pour qu'Akouokou rentre alors qu'il a toujours été en dessous d'Alvero).

    Maintenant place au Havre en espérant qu'il y ait des recrues offensives entre temps

  2. Juninho38
    Juninho 38 - lun 8 Jan 24 à 13 h 00

    contre des amateurs , rayan a enfin réussi à marquer un but !!
    on pourrait dire un miracle !
    réussira t'il a en mettre un contre une équipe pro cette année , la est la question !

    1. le_yogi
      le_yogi - lun 8 Jan 24 à 13 h 07

      Ça rejoint une discussion déjà tenue sur ce site, après l'enflammade sur sa prestation face aux espoirs de Chypre ! C'est sûr que quand il y a des trous dans la défense, il s'y infiltre sans soucis. C'est face à des défenses plus rugueuses et organisées, lorsqu'il faut faire un peu plus de choix et combiner avec les partenaires que ça se complique. Mais enfin, il y a quand même eu du mieux sur certains matches récents, j'attends de voir sa 2e partie de saison 🙂

      1. Juninho38
        Juninho 38 - lun 8 Jan 24 à 20 h 01

        avec cherki ça fait 4 ans qu'on se dit tous les 6 mois , j'attends de voir la suite , etc ...
        18 matchs , un seul but , contre des électriciens , plombiers , ambulanciers

        automatiquement , il ne peut faire que mieux en 2024 ou alors c'est à desespérer de ce garnement

  3. vav
    vav - lun 8 Jan 24 à 14 h 09

    Et si AMN s’installait durablement dans la rotation !? Voire dans le 11 s’il continue sur sa lancée…!?

    1. Toitoi
      Toitoi - lun 8 Jan 24 à 14 h 11

      Pourquoi pas. Après tout, qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse ! Euh, qu’importe le joueur pourvu qu’il soit performant.

    2. Avatar
      Provencal - lun 8 Jan 24 à 14 h 15

      C'est vrai que l'on attendait plus rien de lui mais il commence à me faire douter.
      Je pensais qu'on avait besoin d'un 8 plus un 6 mais s'il continue avec Diawara en remplaçant et pour un match par semaine nous n'aurons peut être pas besoin du 8.
      Hier cela reste une équipe de N3 mais sur ses dernières sorties il a montré du caractère.
      Contre Monaco par exemple il a montré que physiquement c'était costaud et des choses plutôt intéressantes dans ses sorties balle au pied.

  4. Docteur Traboule
    Docteur Traboule - lun 8 Jan 24 à 14 h 53

    J'aime beaucoup Maitland Niles (depuis quelques matchs). Certes, balle au pied, ce n'est pas Messi. Mais dans le duel ce n'est pas Caqueret ou Lepenant. Et il a un abattage vraiment impressionnant. Finalement, il a tout d'une bonne pioche.

    En tout cas, Sage prouve match après match à quel point Blanc et Grosso étaient nuls. Le premier par j'men-foutisme et le second par autoritarisme débile.

    Blanc a été sauvé par l'éclosion de Barcola (provoquée bien malgré lui puisque due au comportement et au départ de Poto) et le niveau exceptionnel de Lukeba. Sans ces deux joueurs, on a vu son niveau. Rappelons que, en outre, c'est lui qui a choisi Aukouauaoukaou sur les conseils de son ami Gasset.

    Grosso était indéchiffrable dans ses compositions, conflictuel, en rupture totale avec l'environnement (on se demande toujours pourquoi il a viré Sonny Anderson) et ses changements en cours de match ont souvent plombé l'équipe. Ce doit être quelqu'un d'adapté à un contexte où tout le monde bosse et dispose d'un bon bagage tactique. Ce qui est le cas en Italie (pays où il ne semble pas exciter les convoitises cependant). Un peu comme Bosz, il ne pouvait pas gérer un vestiaire à la française. Ce qui se comprend.

    1. Avatar
      thal0995 - lun 8 Jan 24 à 14 h 57

      Blanc et Grosso avaient leurs tort mais dire qu'ils étaient nuls c'est un peu fort quand on voit ce qu'ils ont fait.
      Quand on change aussi souvent d’entraîneur en aussi peu de temps (sans même compter les années précédentes), alors la faute n'est pas (que) dû à l’entraîneur mais aussi (et surtout) aux joueurs

      Et puis on reproche ses compo à Grosso mais il a fait quatre 4-3-3, deux 3-5-2 et un 4-2-3-1. C'est des compos qui sont très classiques, connues et utilisées par l'OL depuis longtemps avant Grosso et encore actuellement sous Sage. Alors pourquoi est-ce que cela se met à fonctionner miraculeusement sous Sage et que sous Grosso c'était la cata ? La coïncidence avec juste 2 jours de transition est très forte quand même ...

      1. Docteur Traboule
        Docteur Traboule - lun 8 Jan 24 à 15 h 12

        Par composition, j'entends l'ensemble dispositif plus joueurs.
        Quand tu mets Balde à la place de Lacazette, c'est que tu as un pète au casque.
        Ce qu'ont fait Blanc et Grosso ? Blanc a brillé avec le pognon infini des Qataris, tout en se faisant traiter de t... par un de ses joueurs. Avant ça, il a gagné un titre avec le meilleur joueur français de l'époque, Gourcuff, et un très bon effectif. Sinon, nada.
        Quant à Grosso, il n'a fait que de la D2, niveau auquel il nous ramenait tout droit.

      2. Avatar
        thal0995 - lun 8 Jan 24 à 15 h 21

        Lacazette a joué tout les matchs titulaire sauf 1 sous Grosso. Ce n'est pas comme si il l'avait mis de côté dès son arrivé ou l'avait mis à part comme pour DCC.
        Quand ton attaquant est muet depuis 5-6 matchs (et même plus si on compte avant Grosso) et ne pèse pas du tout sur les défenses, je trouve normal qu'il aille faire un tour sur le banc histoire de tester autre chose ou au moins de le piquer au vif .... Ce n'est pas parce que c'est Lacazette qu'il ne faut pas tester autre chose et le mettre sur le banc quand il est aussi inoffensif.
        Et Lacazette n'a rien à dire sur ça car jusqu'aux 3 dernier matchs de la phase aller (soit sur 80% des matchs totaux de la phase aller) c'était :
        - 3 matchs de suspensions pour des pétages de câble honteux pour un capitaine et joueur de son calibre,
        - 3 buts et co-meilleur buteur avec un défenseur de 21 ans sorti de D2 belge.
        Donc avec de telles perfs sur 80% des matchs d'une phase c'est normal qu'un attaquant de pointe finisse par faire un tour sur le banc indépendamment de son statut.

        Je ne te vise pas particulièrement en disant ça (j'ai rien contre toi au contraire) mais j'ai l'impression que cela aurait été n'importe quel autre attaquant tout le monde aurait applaudi cette décision (au vu de ce que j'ai énoncé ci-dessus) mais vu que c'est Lacazette et/ou qu'il a l'ADN lyonnais, il ne faut pas y toucher même si il est désastreux et mériterait de faire un tour sur le banc ...

        Grosso n'a fait que la D2 italienne mais faire monter en tant que champion de D2 devant le Genoa, Parme ou Cagliari, une équipe jeune/inexpérimentée alors que tout le monde voyait le milieu de tableau voire la lutte pour le maintien est loin d'être une petite performance.

        Et tu parles des Qatari pour Blanc, mais depuis leur arrivée au PSG, il encore considéré comme l'un des meilleurs voir le meilleur entraîneur de l'aire QSG. En plus quand on voit Pochetinno ou Emery ne pas remporter la L1 malgré de meilleurs équipes, cela situe quand même le niveau de Blanc ....
        Tu parles de Blanc en ces terme (il avait un gros budget, le meilleur joueur avec Gourcuff, ...) mais du coup j'espère que tu es cohérent et que tu parles de la même façon d'Ancelotti au Réal, de Guardiola à City ou même de nos entraîneurs lors de notre période de gloire des années 2000 (à notre niveau en L1 évidemment) ....

        Encore une fois, je ne veux pas sembler être anti-Lacazette ou je ne sais quoi. Je suis même très content qu'il soit dans l'équipe et qu'il soit de nouveau décisif.
        Néanmoins, cela ne m'empêche pas d'être un minimum objectif et critique (surtout avec ce statut d'intouchable qu'il a alors qu'il est loin d'être irréprochable). Au vu des perfs qu'il a fait sur 80% des matchs de la phase aller il est légitimement critiquable et pourtant on ne peut rien dire sans passer pour un haineux ou que sais-je. Je trouve ça quand même incroyable.
        Et le fait qu'il se permette de faire des piques à Grosso (qui a tout fait pour redresser la situation) alors qu'il ferait mieux de se faire tout petit vu ce qu'il a fait depuis le début de saison (et encore plus sous Grosso) est un des pires aspects de sa personne

      3. Docteur Traboule
        Docteur Traboule - lun 8 Jan 24 à 16 h 21

        Tu as raison, Lacazette n'était pas exempt de tout reproche. Le problème, c'est qui tu mets à la place. Si Baldé s'était illustré, on aurait pu comprendre. Mais là franchement…
        Mais bon c'est vrai que Lacazette a une attitude qui n'est pas toujours appropriée pour un capitaine. Mais, tout comme Lopes, il a des réactions épidermiques qui traduisent aussi un amour réel pour le club. Grosso aimait peut-être l'OL aussi. Mais Blanc n'en avait rien à cirer.
        Quant au passage de Blanc au PQSG, mes amis qui aiment ce club (comme quoi on peut bien s'entendre sans se comprendre) disent que c'était sous sa houlette que le meilleur jeu a été pratiqué. Personnellement, je me souviens surtout d'une sorte de passe à dix assez stérile.
        En tout cas, pour revenir à des choses plus réjouissantes, j'adore le jeu de l'OL à partir du coup de sifflet final à Marseille (une partie entachée de faits de jeu quand même). Depuis lors, on défend bien. Les joueurs se dépouillent un peu plus les uns pour les autres. Tu ne vois plus un pauvre arrière galérer dans un coin avec personne à qui faire la passe. Les replis sont effectués en bon ordre. Je crois que, au-delà de ses professions de foi sur un jeu de possession, Sage a reconstruit sagement l'édifice en partant des fondations. On verra si ça tient. Mais quel bonheur pour l'instant!
        En attaque aussi, le jeu est plus collectif. On voit moins des ailiers bidon s'enferrer dans des dribbles à la chacun pour sa gueule niveau cour de récré.
        Alors on a toujours un déficit physique sur les duels au milieu notamment, mais j'espère que ça va s'arranger. Qui sait?

        PS: Tu as aussi raison à propos de Lacazette et de sa propension à lâcher les entraîneurs qui ne lui conviennent pas. Mais, cela dit, on ne sait pas trop ce qui se passe en coulisse. Peut-être voit-il que certains coachs foncent dans le mur?

      4. Avatar
        thal0995 - lun 8 Jan 24 à 16 h 33

        Par contre je te rejoint totalement sur le travail de Sage. Depuis Marseille, il a superbement corrigé le tir, et même si on sent que la confiance n'est pas totalement revenue, c'est beaucoup mieux sur tout les aspects.
        Pour peu qu'il ait le temps de passer ses diplômes, à l'instant T, cela ne me dérangerais pas de l'avoir pour entraîneur la saison prochaine, surtout si on a enfin un vrai mercato estival pour l'accompagner grâce à la cellule de recrutement qui a enfin été mise en place et qui n'était pas présente l'été dernier.

    2. Juninho38
      Juninho 38 - lun 8 Jan 24 à 19 h 58

      "à quel point Blanc et Grosso étaient nuls" : très nuancé comme analyse , je laisse thal0995 répondre en argumentant en détail , j'avoue n'avoir pas le courage de le faire à chaque fois que je lis ces choses la ici

  5. Avatar
    XUO - lun 8 Jan 24 à 15 h 22

    Quand l'entraîneur met Baldé à la place de Lacazette, il n'a pas un pète au casque. Soit il en a plus d'un, soit il n'en a aucun : il poursuit alors un but que tu ignores.
    Quand on essaie de comprendre le football, comme beaucoup d'autres secteurs de la vie, il ne faut surtout pas se laisser aller à " Je ne comprends vraiment pas ce qu'il fait, DONC, c'est un âne ! "

  6. Avatar
    Poupette38 - lun 8 Jan 24 à 15 h 37

    HS - Belle image, quand Alex tombe dans les bras de Coco apres sont but, on peut lire sur ses levres "enfin" + un grand sourire, idem pour Coco qui approuve

  7. cavegone
    cavegone - lun 8 Jan 24 à 15 h 56

    En tout cas de mettre Lacazette et Cherki sur le banc à l’OL c’était méchamment couillu. Et forcément ça n’a pas fonctionné et il s’est fait virer comme toute initiative du genre à l’OL.
    Je pense qu’on peut légitimement conclure que Grosso oscille entre l’oie blanche et l’âne @Xuo 😉 avec quand même une tendance à s’approcher du bourrin

  8. Juninho38
    Juninho 38 - lun 8 Jan 24 à 20 h 04

    parmi les bannis , des nouvelles d'alvero ?
    a l'instar de sinaly diomandé , il n'a pas eu le loisir de fouler la pelouse dimanche , mais les deux protégés de fabio grosso étaient quand même sur la feuille de match , sage ne les envoie plus en tribune , un léger mieux pour eux ( sic )

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut