Daniëlle van de Donk (OL Féminin) (Photo by Abbie Parr / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP)

Pour son entrée en matière en D1, l’OL ne tremble pas à Reims (5-1)

Malgré les blessures dans l’effectif, l’OL a assuré l'essentiel à Reims (5-1). Les joueuses de Sonia Bompastor ont fait le travail pour cette 1re journée de D1 féminine.

Pour cette reprise du championnat, seule la victoire sera belle. Champion de France en titre, l’OL se devait de réussir son entrée en lice en D1 féminine et l’objectif a été rempli. Grâce à leur victoire à Reims (5-1), les Fenottes ont assuré les trois points et c’est peut-être tout ce qu’on retiendra de cette 1re journée. Depuis des semaines, Sonia Bompastor répète que la préparation tronquée avec l’Euro, des vacances courtes et les blessures font que le club lyonnais n'a pas permis d'être encore à 100% et la prestation dominicale l’a montré.

Deux semaines après la grosse copie rendue face au PSG, l’OL a été plus en dedans en Champagne. Avec les blessures à l’arrière, Sonia Bompastor a été obligée de bricoler mais ce n’est finalement pas tant les ajustements avec Amandine Henry en défense centrale qui ont posé problème, à Auguste Delaune. Face à de valeureuses Rémois, c’est avant tout le manque de rythme qui a empêché l’OL de vraiment se montrer conquérant et de se faire peur sur des transitions adverses rapides (3e, 42e, 48e).

En faisant le break dès la première mi-temps avec des buts sur coups de pied arrêtés de Van de Donk (17e) et Damaris (38e), les Fenottes se sont logiquement offertes un matelas confortable leur permettant d’être dans la gestion mais la réduction du score de Dumornay peu après l'heure de jeu (62e) a rappelé les Lyonnaises à un peu plus de sérieux. L'OL a réussi à se remettre dans le droit chemin avec Däbritz et un doublé de Van de Donk mais connaissant Sonia Bompastor, on peut être sûr que l’entraîneure lyonnaise ne se satisfera pas de cette victoire et de ce score fleuve.

14 commentaires
  1. ciresglover - dim 11 Sep 22 à 14 h 46

    4 ou 5?
    Sur le site de la FFF 5 et pas de but de Le Sommer ?

    Signaler
    1. Le Bon - dim 11 Sep 22 à 14 h 48

      C'est bien 5 !
      Comme dit dede74 c'était plutôt du hachis, et, comme par hasard, surtout lors d'actions dangereuses...
      Jeu dur de la part des rémoises, c'est le moins que l'on puisse dire. Cela dit, je pense que c'est partout pareil...

      Signaler
      1. isabielle - dim 11 Sep 22 à 14 h 57

        Le problème ce n'est pas le jeu dur, ou rudimentaire (comme tu l'as qualifié un jour) mais l'absence de sanctions pour calmer les récidivistes.
        C'est le seul moyen pour éviter l'escalade et adoucir les contacts.
        Ne pas sanctionner l'anti-jeu est par contre une "faute professionnelle" : le code de l'arbitrage est pourtant clair à ce sujet.
        Tout ce laxisme arbitrale ne favorise pas non plus la promotion du foot féminin.
        Quelque part, je me demande parfois si ce n'est pas une volonté générale de nos instance cupides !

      2. dede74 - dim 11 Sep 22 à 15 h 08

        Avec seulement 2 cartons jaune, dont un pour Eugénie !

      3. isabielle - dim 11 Sep 22 à 15 h 25

        Eugénie tacle en décollant les 2 pieds, jaune normal, même si elle touche le ballon, elle touche aussi le tibia avec l'autre pied...
        Ce qui me choque c'est que sur une action identique une rémoise n'a' pas été avertie en 1ère mi-temps... il me semble que c'est sur Damaris.
        Chez les garçons c'est carrément rouge direct parfois !... va comprendre Charles !

  2. ciresglover - dim 11 Sep 22 à 15 h 07

    OK merci de ces précisions. L'essentiel est fait si en plus pas de nouvelles blessures.
    Elle vont pouvoir préparer la prochaine échéance.

    Signaler
  3. isabielle - dim 11 Sep 22 à 15 h 35

    Bon coaching de Sonia : Delphine a beaucoup donné et bien fatigué la défense, Bécho est rentrée avec autant de vitesse et de percussion = des beaux centres bien ajustés = 2 buts de plus... Bravo
    Selma pas dans un bon jour et Melvine plus présente en attaque que Bruun.
    Moroni c'est pris tampon sur tampons... mais jamais aucune remarque pour Doucouré la tamponneuse multirécidiviste !... pour un peu c'est elle qui allait prendre un jaune à son première tacle appuyé...

    Signaler
  4. JUNi DU 36 - dim 11 Sep 22 à 16 h 30

    Elle m'agace un peu Bompastor quand elle fait sa difficile comme ça. Faut pas exagérer combien d'entraîneuses-eurs serait prêt à payer pour gagner tout le temps, et encore mieux avec des 5-1...

    Signaler
  5. Dede Passion 69 - dim 11 Sep 22 à 17 h 06

    Le 4ème but a donc été attribué à Van de Donck, et pas à Eugénie .
    Légère déviation d'un ballon qui allait de toute façon dans le but .

    Dommage pour Eugénie, et pour le fait que cela nous aurait fait 5 buteuses pour 5 buts, ce qui est très rassurant.

    Pas d'Ada dépendance, donc, tant mieux !...

    Quant à 'l'arbitrage, cela reste encore et toujours le fléau du foot féminin.
    Encore une aujourd'hui qui n'a rien compris à l'esprit du jeu, ni même aux lois de celui- ci, puisqu,elle ne sanctionne pas l'anti- jeu à répétition.
    Elle n'a pas progressé depuis Sainté, la saison dernière, c'est sans espoir ! 😡

    Signaler
    1. JUNi DU 36 - dim 11 Sep 22 à 17 h 33

      Dede, est ce qu'elles reçoivent les mêmes formations que les arbitres chez les hommes ? Parce que ces enfoir.s de la fédé ils ne seraient pas à une incompétence près...

      Modéré
    2. Le Bon - dim 11 Sep 22 à 19 h 35

      Je n'aime pas trop dézinguer les arbitres, mais il y a eu du jeu dangereux des rémoises (tacle sur Damaris je pense aussi), qui aurait dû être sanctionné.
      Il faut le faire - sans être tatillon(ne) - dès les premières fautes, pour assoir le caractère du match.
      @DédéP
      Eugénie a prouvé sa valeur dès son entrée.

      Signaler
  6. LELAVALLOIS - dim 11 Sep 22 à 21 h 07

    Les explications, vous les avez dans le dernier SO FOOT ...
    FFF DALLAS FC ...

    Signaler
    1. dede74 - lun 12 Sep 22 à 10 h 00

      Tu Parles de ça ? :

      "Silence assourdissant.

      Paru ce jeudi, le magazine So Foot #199 consacre une enquête sur de nombreux problèmes au sein de la Fédération française de football, révélant notamment des soucis d'alcool et des messages à caractère sexuel concernant plusieurs salariés de la FFF.

      Interrogée à ce sujet lors de la finale de l’événement organisé par l’association Golden Blocks, place de la Bastille à Paris ce samedi, la ministre des Sports a préféré ne pas donner son avis. « Pas de commentaire là-dessus, ce n’est pas l’objet » , a affirmé Amélie Oudéa-Castéra. Un silence valable également pour les événements désolants en marge de la rencontre Nice-Cologne ce jeudi, sur laquelle la ministre a préféré ne pas répondre. "

      Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut