Lacazette et Caqueret (OL)
Lacazette et Caqueret (OL) (Photo by Sylvain THOMAS / AFP)

Académie : l’OL, 3e pourvoyeur de joueurs dans le Big 5 européen

Derrière le Real Madrid et le FC Barcelone, l’OL est le troisième club pourvoyeur de joueurs dans le Big 5 européens. Ils sont 34 à avoir été formés à l’Académie et a évolué parmi l’un des cinq grands championnats en Europe.

C’est un classement qui va encore donner le sourire à Jean-Michel Aulas ou à l’ensemble des formateurs passés ou encore présents à l’Académie. A défaut de remporter des titres depuis dix ans, l’OL est devenu encore un peu plus une référence en matière de formation. La renommée de la formation à la lyonnaise a dépassé les simples frontières françaises et nombreux sont les clubs européens à avoir pu ou a profité actuellement des joueurs passés par l’OL Académie.

Durant l’été, Jean-Michel Aulas a voulu remettre l’ADN OL au centre du projet sportif et contre Rennes, huit joueurs avait été formés à l’OL. Une vraie reconnaissance pour la formation dirigée par Jean-François Vulliez. En Europe, l’OL est le 3e pourvoyeur de joueurs quand on s’attarde aux cinq grands championnats d'après une étude du CIES.  Avec 34 joueurs passés par l’Académie, le club lyonnais se situe derrière le Real Madrid (43) et le Barça (38).

A l’échelle globale de l’Europe, l’OL se retrouve 12e (50 joueurs). Seulement, quand il convient de regarder l’indice de formation mis en place par le CIES - minutes jouées dans des rencontres officielles lors de la dernière année et niveau d’expérience de tous les joueurs ayant participé à ces matchs - , la formation à la lyonnaise se retrouve à la 7e place derrière des clubs qui ont fait de la formation leur fond de commerce (Ajax, Sporting, Barça, Benfica, Zagreb).

22 commentaires
  1. OLVictory - lun 24 Oct 22 à 11 h 44

    Ca s'appelle vendre les bijoux de famille.
    Ou creuser sa propre tombe, sportivement au moins.

    1. Philippeb - lun 24 Oct 22 à 15 h 54

      Arrête ton char ! Si les 34 jouaient à Lyon on critiquerait parce qu'il y aurait consanguinité...et trop de monde !

      1. OLVictory - lun 24 Oct 22 à 16 h 21

        Il ne s'agit pas de quantité mais de qualité !
        Garder les meilleurs pendant six ans au lieu de deux, par exemple, et acheter moins à l'extérieur.

  2. le_yogi - lun 24 Oct 22 à 12 h 48

    "derrière des clubs qui ont fait de la formation leur fond de commerce", pas l'OL ?

    1. Darn - lun 24 Oct 22 à 14 h 22

      Chut, chut, chut !

      1. le_yogi - lun 24 Oct 22 à 16 h 07

        Je pense juste que l'expression "marque de fabrique" était plus appropriée ^^ Parce que bon le Barça, le Benfica ou l'Ajax ont pas spécialement besoin de faire de "commerce" pour regarder l'OL dans les yeux, et limite lui mettre une petite tape derrière la nuque lol.

  3. Juninho Pernambucano - lun 24 Oct 22 à 14 h 12

    Une académie qui sort un ballon d'or , ça en impose et c'est une sacré vitrine , et peut attirer les meilleurs jeunes encore davantage .
    Aulas peut être fier de ce qui est fait à l'OL avec les jeunes .

    1. ChiesaLacombeDiNallo - lun 24 Oct 22 à 15 h 29

      L'OL a toujours été un club formateur. Quand j'étais gamin, c'était par la force des choses, vu qu'on était un club pauvre par rapport à la taille de la ville et de l'agglomération.
      Il y avait un bon vivier et peu d'argent pour recruter. Tu avais plusieurs avant centre de D1 formés à l'OL dans les années 70.
      Mais c'est sûr que la réussite de Benzema est une belle vitrine.
      Ça peut aussi jouer favorablement sur les transferts.
      Il paraît que, dans les autres clubs, les supporters suivent moins que nous les équipes de jeunes.

  4. ChiesaLacombeDiNallo - lun 24 Oct 22 à 14 h 25

    J'aime bien l'expression Big 5.
    Il y a d'autres pays où on l'emploie?
    Le cinquième larron, c'est toujours le même?
    Quand les Russes, les Néerlandais et les Portugais parlent de Big 5, on en fait partie?
    Voyons les choses en face, en nombre de sacres européens, on doit se situer entre la défunte RDA et la Roumanie…
    En fait, on ferait plutôt partie du Big 15 ou 16…
    Certes, on a toujours été bons en sélection (hormis le gouffre de 1962 à 1978), mais en club, c'est la cata.
    Une C1 remportée par un truand, et une C2 obtenue par un club de jet-setters face au redoutable Rapid de Vienne…
    Les occasions de pavoiser sont rares.
    Même à l'indice (défendu par les seuls PQSG et OL), on ne doit pas trop bien se classer.

    Bref, le Big 5, c'est un peu comme le "couple franco-allemand" qui n'existe qu'en deçà du Rhin…

    1. Koko - lun 24 Oct 22 à 14 h 45

      +1
      Moi cette expression me fait peur comme le Five Eyes qui cherche à nous pourrir mais là on sort du sportif...

      1. ChiesaLacombeDiNallo - lun 24 Oct 22 à 14 h 53

        C'est vrai que, là, c'est plus grave. Surtout par les temps qui courent !

      2. le_yogi - lun 24 Oct 22 à 15 h 47

        Disons que l'écart qui nous sépare du 4e est beaucoup plus net que notre avance sur les 6e et 7e. Je pense (mais peut-être à tort) que chez nos voisins on parle plutôt de Big 4 👀

      3. ChiesaLacombeDiNallo - lun 24 Oct 22 à 16 h 13

        Merci le Yogi
        Je n'osais pas trop regarder le classement UEFA ces temps-ci. J'imagine effectivement que Portugais et Néerlandais ne sont pas très loin derrière!

    2. Roberto Cabanas - lun 24 Oct 22 à 15 h 42

      +69 chiesal...

      Un truand??? Une statue qu il m irrite.
      Pet a son âme. ..

      big five...bah rien du tout.
      Des nains que nous sommes avec notre foot de club et plus simplets que profs.

    3. JUNi DU 36 - lun 24 Oct 22 à 21 h 34

      Tu exagére, Paris avait fait un sacré parcours pour en arriver là. Battre le grand Réal n'avait été chose facile. Quand au rapid de Vienne à l'époque c'était un habitué des coupes d'Europe.

      Pour l'OM on restera tjrs dans le doute, d'ailleurs le Crispé en a parlé dans une interview promotion pour son livre en dénonçant certains de ses petits coéquipiers Monegasque complices de matchs truqués

    4. Tongariro - lun 24 Oct 22 à 23 h 30

      "Bref, le Big 5, c'est un peu comme le "couple franco-allemand" qui n'existe qu'en deçà du Rhin…"

      Excellent cette phrase chiesa !!

      A lire d'ailleurs sur la mascarade de ce soi disant couple :
      https://www.michalon.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=68805

      Les Allemands ont strictement rien à cirer de la soi disant coopération mutuellement gagnante avec la France.

      1. ChiesaLacombeDiNallo - mar 25 Oct 22 à 0 h 06

        Merci du compliment (ça fait toujours plus plaisir que les coups de pied au cul, comme disait mon grand-père), Tonga. Merci aussi pour le lien. Le bouquin a l'air super intéressant. Après, je ne sais pas si les traîtres qui nous gouvernent invoquent la convergence avec l'Allemagne par cynisme comme semble le penser l'auteur, ou si c'est par veulerie, par bêtise… Dans tous les cas, c'est atroce, parce que c'est le pays qui se disloque, c'est des tas de personnes qui se retrouvent sur le carreau…

      2. Tongariro - mar 25 Oct 22 à 0 h 37

        @chiesa :

        Hahaha ton grand père était un grand sage 😀 😀

        Concernant le bouquin, oui Delaume (paix à son âme, elle est décédée en décembre 2020, à seulement 44 ans, vaincue par le cancer (je t'envoie un de ses derniers textes alors qu'elle sentait sa fin proche : https://twitter.com/Eric_Anceau/status/1338786511052009472)) a fait durant des années un énorme travail sur l'Union européenne. Elle a extrêmement bien mis en valeur comment l'UE travaille pour l'oligarchie financière, comment elle dépossède les peuples de leur souveraineté et liberté de choisir leurs destinées, comment elle a poussé à précariser les droits du travail et services publics (particulièrement en France on était un pays qui était le plus en avance là dessus), notre industrie etc etc. Et dans le soi disant couple franco allemand, on voit très bien que pendant que l'Euro a profité pour plein de raisons à l'Allemagne et d'autres pays (monétaire : car mark dévalué donc parfait pour économie d'exportation, budgétaire : les 3% de Maastricht qui sont une aberration, fiscal : la création de paradis fiscaux dans l'Union sans que cela soit régulé, travail : les délocalisations rendues plus faciles pour l'Allemagne grâce à l'élargissement de l'UE ce qui a donné aux dirigeants de Berlin un hinterland à bas coût...), il a totalement mis à sec les services publics et l'industrie en France, nos dirigeants se retrouvant (et ça les arrange bien) avec une impossibilité de dévaluation externe donc avec la seule arme possible de dévaluation interne, c'est à dire la compression du "coût du travail" c'est à dire la précarisation du travail réel (tandis que le coût du capital lui n'est jamais remis en cause alors que la finance se gave comme jamais).

        Du coup concernant ta question
        " Après, je ne sais pas si les traîtres qui nous gouvernent invoquent la convergence avec l'Allemagne par cynisme comme semble le penser l'auteur, ou si c'est par veulerie, par bêtise…"
        j'ai envie de te dire que je ne sais pas la réponse mais que malheureusement j'ai peur que nos dirigeants sachent très bien ce qu'ils font et qu'ils sont donc beaucoup plus traître qu'imbéciles.

        Mais en effet je partage totalement ta conclusion " Dans tous les cas, c'est atroce, parce que c'est le pays qui se disloque, c'est des tas de personnes qui se retrouvent sur le carreau…"

        Et c'est bien triste...

  5. Juni forever OL - lun 24 Oct 22 à 15 h 13

    A quoi ca sert en fait ??

  6. Olyonn@is - lun 24 Oct 22 à 15 h 21

    Rennes nous remercie.

  7. Philippeb - lun 24 Oct 22 à 15 h 51

    Il sont 34 ...a évolué
    Plein de gens qui ne sont pas allés dans une école de journalisme auraient écrit "à évoluer"

    1. ChiesaLacombeDiNallo - lun 24 Oct 22 à 16 h 14

      Seuls sont qui sont "frais émoulus" d'une école de journalisme (autre nom des usines à plumitifs) font la faute!
      🙂

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut