Joël Fréchet, ancien entraîneur de l’équipe de futsal de l’OL, et Alexandre Lacazette (©Antoine Merlet)

OL - Jean-François Vulliez : "Créer une passerelle entre le foot à 11 et le futsal"

Directeur du centre de formation de l’OL, Jean-François Vulliez a été l’un des acteurs de la création d’une section futsal. Quatre ans après, le club lyonnais a de grandes ambitions dans ce projet avec notamment l’arrivée de l’Arena.

Olympique-et-Lyonnais : comment est venue l’idée de pratiquer le futsal à l’OL ?

J.F Vulliez : Quand Amaury (Barlet) et Jacques (Dedola) avaient les U12 en 2011-2012, il avait une salle dans le 8e et chaque semaine, les U12 allaient là bas pendant l’hiver notamment. C’était le lundi. Et comme Amaury était un adepte du futsal et comme on percevait très clairement la valeur ajoutée que pouvait apporter le futsal au niveau des jeunes footballeurs, on a rapidement voulu mettre ça en place avec l’école de foot. Une séance de futsal par semaine mais pas que l’hiver, que ce soit vraiment intégré dans le programme de formation de U8 à U13.

Comment ces séances ont été accueillies par les enfants ?

C’est une valeur ajoutée pour différentes composantes. Il y a une variabilité par rapport aux séances extérieures. Un autre contexte, une autre ambiance, une autre forme de jouer qui ont été accueillis plus que positivement par les joueurs. On a fait plusieurs années jusqu’aux U13 et après on a eu la volonté de mettre ça en place plus haut. On est un club innovant, qui veut avancer.

Le club a été tout de suite réceptif à votre vision ?

On voyait que le futsal avait une notoriété qui se développait donc on s’est dit que c’était peut-être intéressant d’avoir une équipe futsal et de commencer avec l’équipe sénior et ensuite avoir des jeunes qui jouent au futsal. On a soumis l’idée de ce projet à Jean-Michel Aulas et Vincent Ponsot, qui sont des visionnaires et qui ont tout de suite validé. A un moment donné, il pourrait y avoir un connexion avec un club à la fois formateur sur le football classique et pour le futsal. C’est la 4e saison depuis la création. On a deux équipes dont l’équipe première qui est montée en R1 cette saison.


"Le foot intérieur a complètement disparu des sessions d'EPS"


Comment ce projet a été mis en place ?

On a pu compter sur des soutiens à l’intérieur du club. Claudio Caçapa avait fait son DES sur le projet futsal et Joël Fréchet qui est ancien international futsal. Il y a plusieurs éléments et une synchronicité de ces éléments entre ce qu’on faisait à la formation, la volonté que j’avais afin que le futsal soit inscrit dans le projet de formation, la notoriété de cette pratique qui ont fait que c’était le moment de créer cette équipe de futsal et d’avoir une stratégie à moyen terme pour amener l’équipe au très haut niveau.

Dans un deuxième temps, la question est de savoir comment mettre en place des passerelles entre le foot classique et le futsal. Il y a des jeunes aujourd’hui qui pratiquent le futsal et qui réintègrent le cursus à 17 ou 18 ans comme Ben Yedder mais il y en a d’autres.

Le futsal reste un sport de niche en France quand au Brésil ou au Portugal, c’est une vraie religion…

C’est une autre culture. Il y a le football de rue et là-bas, ils jouent au futsal jusqu’à 13 ans. En Espagne, c’est pareil, ils jouent autant au futsal qu’au foot à 11. Chez nous, ce n’est pas le cas parce que les clubs sont organisés, on joue à 11. Grâce au Pôle France, ça change. Nous, on s’est développé parce qu’il y avait aussi le Pôle France à Lyon. La-bas, il y a des pros en Espagne et tu peux gagner ta vie. Tu apprends le fameux contrôle de la semelle, à jouer sous pression.

Est-ce un problème avant tout culturel ?

On a construit des gymnases pour les sports d’intérieur comme le basket, le hand, le volley et l’Education a mis un gros focus sur le hand dans les écoles. Le foot a complètement disparu des sessions d’EPS. Au Brésil, c’est ancré alors qu’en France pour avoir un gymnase, c’est la croix et la bannière. Le foot intérieur a complètement disparu à l’école alors qu’en étude supérieure, on voit que c’est l’un de ceux qui est le plus pratiqué.


"L'Arena peut favoriser ce développement"


En quoi l’OL peut-il être une locomotive ?

On veut que le club soit leader et moteur sur le plan fédéral comme ça a été le cas avec le football féminin. La fédération nous a bien dit "aidez-nous, aidez-nous" et si l’OL investit vraiment dans le futsal et atteint ses objectifs, le foot spectacle va pouvoir générer des passions auprès des jeunes. Il y a peut-être une réhabilitation du sport et pas que comme sport loisir.

Quatre ans après, quels sont les objectifs de la section futsal à l’OL ?

Continuer à monter au plus haut niveau et trouver une stratégie de formation avec le Pôle France à moyen terme. Le district du Rhône est celui avec le plus de licenciés. Il faudrait qu’on ait un gymnase et qu’on puisse s’y entraîner. Qu’on ait un vrai pôle si on veut vraiment développer la formation de haut niveau. Ca, c’est la vision à long terme.

Comment y parvenir ?

L’arrivée de l’Arena peut favoriser cet engouement. Il y aura deux espaces donc peut-être que l’un sera pour le futsal. Si tu as une équipe professionnelle avec des mecs qui en vivent, tu peux développer cette formation. Le but et l’objectif est d’avoir les filles qui jouent à 14h, le futsal qui joue en Champion’s League à 17h ou 18h et à 21h les pros qui jouent. Faire comme peut le faire le Barça avec des supporters qui puissent faire les 3 matchs dans la même journée.

8 commentaires
  1. Gnafron - ven 30 Sep 22 à 9 h 23

    C'est déjà le cas, non ? On fait jouer Cherki

    1. Tigone - ven 30 Sep 22 à 9 h 32

      Tout sport avec un ballon de foot sera une évidence pour Cherki...

      1. Darn - ven 30 Sep 22 à 9 h 32

        Surtout s'il est seul.

  2. Darn - ven 30 Sep 22 à 9 h 32

    Je kiffe ce sport que je découvre, mais comme je découvre la pratique du football en général...

    Je fais du Futsal quelques mercredis soirs et du "FIVE" quelques samedis matins. Merci le cardio ! J'apprends depuis six ans, et c'est tellement passionnant.

    Pour ceux qui suivent mes aventures, j'avais donc un tournoi le weekend dernier (Finances Publiques). On avait constitué une meilleure équipe dans l'Oise. L'année dernière, nous avions fini dernier, mais nous n'étions que 5, aucun remplaçant, avions donc "craqué" l'après-midi et avions eu un énième blessé : à 4, nous étions donc forfaits.

    Nous avions plus d'ambition (mesurée) cette année, parce que nous étions 7, même si notre "coach" jouait avec une entorse à la cheville qui avait deux semaines. Nos deux renforts, de l'Oise donc, comptait un "international" (il y a une équipe nationale Finances Publiques, foot à 11, la France a perdu le mondial en finale l'année derrière en Allemagne, défaite 1-0 en prolongation contre l'Allemagne).

    Au premier tour, notre poule nous offre le Cher (déjà vainqueur de l'épreuve, l'année dernière deuxième et meilleure défense) et deux équipes plutôt inconnues. On bat le Vaucluse 2-1 (premier tournoi pour eux, plutôt faibles mais on a mis du temps à rentrer dans le match) puis on bat le Cher 3-0, autant dire un exploit, et on était déjà qualifié pour la suite. On se relâche sur le dernier match, qu'on perd 3-1. On s'en fout, pour la première fois, on joue la "Gold" !

    Le groupe est totalement ouf : Haute-Corse, futur deuxième, Nord 1, futur vainqueur, et une équipe des Douanes ; les douanes, c'est souvent très fort (plusieurs fois vainqueurs en FIVE et au tournoi Foot à 7). On fait 1-1 contre la Corse (on se prenant un but con), on bat les douanes 3-1 (deuxième fait d'arme de la journée) mais on perd contre Nord 1 sur un sévère 4-1 ; on a lâché sur la fin (j'ai souffert avec le jeu dos au but de leur attaquant, petit, mais massif, pour être poli, et très technique). On ne va pas en demi-finales à la différence de but, cela se joue à 1 but ! On perd bêtement (à cause de moi notamment, je suis très mal entré dans le match) 4-3 le match pour la cinquième place. On avait vraiment la possibilité de le gagner.

    Avant les deux derniers matchs, et la fatigue, nous avions la meilleure défense, un exploit ! On a totalement kiffé ce tournoi, sachant qu'il nous manquait un joueur majeur. Pour ma part, je joue exclusivement derrière, mon boulot, c'est de récupérer le ballon et renvoyer proprement, voire jouer avec le gardien bien sûr. Cela a été moins efficace sur les deux derniers matchs. J'étais fatigué je pense, nous étions deux joueurs et le gardien à n'avoir jamais tourné (trois des autres joueurs qui tournaient étaient blessés et ne pouvaient faire les 10 ou 12 minutes d'un match complet). J'ai tiré une fois, juste au-dessus lol.

    Ce sport est absolument fantastique. Encore une fois, je milite pour des vidéos sur OLPLAY ! Bon en R1, ça n'est pas là d'arriver, mais je pense que cela aiderait à populariser ce sport. Et il est très utile, effectivement, pour apprendre à jouer vite, ou à jouer tout court, me concernant. C'était d'ailleurs une de nos forces sur le tournoi, on avait pas forcément le ballon, mais on le récupérait vite, on renvoyait proprement, et on allait vite devant, et on transformait souvent sur un tir nos attaques. Pour le coup, on jouait très collectif, et dans un excellent état d'esprit, on ne s'est jamais, pas une seule fois, engueulé les uns les autres. C'est sans doute pour ça qu'on a eu le prix du fair-play !

    Allez l'OL Futsal, montez en gamme, montez en division supérieure, qu'on puisse vous voir ! Je suis déjà prêt !

    1. OLVictory - ven 30 Sep 22 à 9 h 48

      Merci pour cet enthousiasme, j'avais l'impression d'y être !

      1. Darn - ven 30 Sep 22 à 9 h 51

        PTDR le foot est un sport très enthousiasmant !

  3. Olyonn@is - ven 30 Sep 22 à 13 h 02

    👍Sympa ton histoire, ça à l'air d'être du haut niveau.

    1. Darn - ven 30 Sep 22 à 17 h 16

      LOL je ne pense pas non, même si on a des mecs qui ont joué en National ou anciennement CFA.
      Ce qui est sûr, c'est qu'entre les deux tours, il y a une vraie différence, mais genre immense, en termes d'impact, d'intensité, voire d'agressivité. Tu vois direct que tu es dans une "grosse poule", et la différence entre la "Gold" et la "Silver". Pour moi, qui n'ait jamais connu tout ça, c'est ouf. Il faut être capable de "monter" d'un cran sur l'aspect mental et physique, c'est... Juste des trucs que je découvre, c'est passionnant.

      Franchement, ce sont des sensations incroyables. Gagner certains matchs, c'est des sentiments qu'on ne connaît pas autrement. Le foot, c'est une formidable raison d'être heureux !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut