Wendie Renard avec l’équipe de France (Photo by FRANCK FIFE / AFP)

Equipe de France : Renard, Mbock, Bacha, Cascarino et Malard retenues pour l’Euro 2022

A la différence d’Amandine Henry et Eugénie Le Sommer, cinq Lyonnaises ont été retenues pour participer à l’Euro 2022. Le stage des Bleues débutera le 9 juin prochain avant un départ vers l’Angleterre.

La messe était dite depuis longtemps et il n’y a pas eu de miracle de dernière minute pour Amandine Henry et Eugénie Le Sommer. Comme annoncé par L’Equipe, Corinne Diacre n’a pas sélectionné les deux joueuses de l’OL, comme c’est le cas depuis maintenant deux ans pour la milieu et un an pour l’attaquante. Si elles espéraient intérieurement, les deux Fenottes s’étaient sûrement faites une raison depuis bien longtemps et n’ont pas été surprises de ne pas voir apparaître leur nom dans la liste dévoilée par Diacre, ce lundi dans le JT de 13h sur TF1. Les deux championnes de France laissées de côté, l’OL sera malgré tout bien représenté durant l’été pour l’Euro 2022 qui se tiendra en Angleterre.


Première compétition internationale en A pour Bacha et Malard


Ayant dû faire l’impasse sur le dernier rassemblement à cause de blessures, Selma Bacha, meilleure passeuse de Ligue des champions, et Melvine Malard font bien partie des 23. Ce sera leur première compétition internationale avec les A après avoir remporter l’Euro U19 en 2019. Pour cette première, elles pourront compter sur le soutien et l’expérience de leurs coéquipières en club, Wendie Renard, Delphine Cascarino et Griedge Mbock, trois des onze rescapées du Mondial 2019 en France. Pour rappel, l’équipe de France affrontera l’Italie, la Belgique et l’Islande en phase de groupe avec un premier match le 10 juillet contre la Nazionale.

Les 23 sélectionnées pour l’Euro 2022 :

Gardiennes : Chavas (Bordeaux), Peyraud-Magnin (Juventus), Lerond (Metz)

Défenseures : Bacha (OL), Karchaoui (PSG), Mbock (OL), Perisset (Bordeaux), Renard (OL), Torrent (Montpellier), Tounkara (Atlético de Madrid), Cissoko (West Ham)

Milieux : Bilbault (Bordeaux), Dali (Everton), Toletti (Levante), Geyoro (PSG), Matéo (Paris C), Palis (Bordeaux)

Attaquantes : Baltimore (PSG), Cascarino (OL), Diani (PSG), Katoto (PSG), Malard (OL), Sarr (Paris FC)

8 commentaires
  1. dede74 - lun 30 Mai 22 à 13 h 53

    La "gracieuse" est et reste méprisable ! elle estime ne pas avoir besoin de l'expérience de certaines joueuses, telles Henry et Le Sommer ! pour Eugénie, passe encore, elle n'a pas beaucoup joué dernièrement et manque de rythme mais, pour Amandine, elle continue de la snober, alors qu'elle a montré toutes ses qualités, tout au long de cette année !
    Très mauvaise cette rancune tenace et indigne d'une sélectionneuse.
    Je n'ai rien contre Bilbault mais, à choisir, je préfère, ô combien, le jeu d'Amandine.

  2. Olyonn@is - lun 30 Mai 22 à 14 h 29

    Se passer d'Henry c'est n'importe quoi, 👎,il faut changer la coach.

  3. Sébastien TTP - lun 30 Mai 22 à 14 h 47

    Se passer de l'une des meilleures millieu de terrain du monde, il faut vraiment avoir un ego surdimensionné et se croire la meilleure, surtout pour des prises de tête qui arrive régulièrement dans tous les clubs.
    Les premiers matchs seront facile, ont ne pourra jugé le niveau de cette équipe pas avant les quarts de finale.

  4. Cicinho - lun 30 Mai 22 à 16 h 26

    Le milieu est faiblard, l'attaque bofbof, surtout que Diacre va inventer des trucs encore...

  5. Aurel 38 - lun 30 Mai 22 à 17 h 18

    C'est encore du grand n'importe quoi... Après, tout le mal que je souhaite à la sélection, c'est d'aller au bout parce que sinon, ça va encore jaser et je serai pas le dernier à critiquer la FFF pour sa gestion désastreuse des féminines. Comment peut on se passer d'Amandine qui est une des meilleures au monde à son poste ? De plus les gardiennes hormis Pauline peyraud magnin, c'est franchement pas rassurant... Enfin, on verra bien mais c'est frustrant d'avoir des clubs français performants et une sélection qui n'inspire pas à la gagne.

  6. isabielle - lun 30 Mai 22 à 17 h 44

    Pas surpris, Diacre est une bourrique convaincue de pouvoir mener l'EDF sur un podium d'une compétition majeure... Elle a aussi l'objectif de créer un groupe pour 2023. Je doute fort de sa réussite, la D1 a un niveau encore trop faible et les grandes nations du foot sélectionnent des joueuses professionnelles et des cadres qui savent gagner au plus haut niveau dans leurs clubs. Les automatismes et les principes de jeu sont validés dans les phases finales et pas face au 100ème mondial.
    Amandine et Eugénie vont pouvoir prendre de belles vacances sans subir la pression et les remontrances de ''l'adjudante en chef'', et revenir en pleine forme pour gagner des titres dans la joie, la bonne humeur et l'efficacité avec l'OL... les autres continueront sans doute à espérer un trophée UNFP pour la prochaine saison !

  7. Dede Passion 69 - lun 30 Mai 22 à 18 h 14

    Que dire ?...

    RIEN , tout a déjà été dit au sujet de cette psycho-rigide depuis des lustres.😡
    Elle a un contrat à vie avec Le Graet, un peu comme Paganelli à Canal , ou E. Dhéliat à TF1 .
    Donc sans espoir .... Hélas !

    Ah si, à propos de " flop ", concernant Diacre , là je pense que pour une fois, on a tous la même lecture ici ! 😉😜
    Je taquine Razik ! Ne me vire pas tout de suite du forum !.....😉

  8. jeremy - lun 30 Mai 22 à 19 h 18

    Elle a parfaitement le droit de se passer d'une joueuse, aussi bonne soit elle, si elle a la conviction que c'est mieux pour le groupe.

    Par contre, il serait temps, avec les joueuses sélectionnables que l'on a, qu'elle ait des résultats au niveau ce qui jusqu'ici n'a pas été le cas dans les grandes compétitions.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut