Sarah Bouhaddi (Photo by FRANCK FIFE / AFP)

Juventus - OL (2-1) : Bouhaddi a failli...

Auteure d'une relance ratée en première période, Sarah Bouhaddi a ensuite fait une erreur de main qui a coûté cher contre la Juventus Turin (2-1)...


Top : Catarina Macario


Mercredi soir, l’Olympique lyonnais a longtemps pensé remercier Macario. Grâce à l’Américaine, l’OL a été pendant plus d'une heure en bonne posture pour son objectif de qualification pour les demi-finales de la Ligue des champions. Déjà auteure d’un doublé vendredi contre Dijon, la milieu de terrain a remis ça à Turin. Elle s’est contenté d’un seul but cette fois-ci malgré d’autres situations. Déjà en bonne position dès l’entame de match (1ere), Macario a réglé la mire de la tête quelques minutes plus tard (0-1, 8e). Mais plus que ce but, c’est bien l’activité de l’Américaine qui est à souligner. Caution technique dans l’entrejeu lyonnais, la n°13 a aussi apporté sa pierre à l’édifice dans les récupérations hautes de l’OL. Toujours là à harceler le porteur afin de faciliter les interventions d'Henry et Egurrola,  également à son avantage pour son retour en Ligue des champions, ou à gratter de précieux ballons. Un match complet pour l’Américaine sacrifiée après l'exclusion de Carpenter.


Flop : Sarah Bouhaddi


Depuis l'absence d'Endler, Sonia Bompastor a misé sur l'alternance entre Holmgren et Bouhaddi. Depuis deux rencontres, c'est l'internationale française qui a repris ses habitudes dans le but de l'OL. Mais, mercredi, la gardienne n'a pas franchement aidé son équipe. N'ayant rien à faire pendant une heure, Bouhaddi s'est faite une frayeur d'entrée de match avec une relance ratée directement dans le dos de Renard et qu'Hurtig a heureusement vendangé. Et quand l'OL s'est retrouvé en infériorité numérique et a eu besoin de ses interventions aériennes, l'ancienne d'OL Reign s'est trouée avec une erreur de main qui a profité à Girelli (71e) après une première alerte avec la barre de Cernoia. A ce stade de la compétition, la moindre erreur se paye cash. Bouhaddi l'a appris à ses dépends dans cette défaite.

8 commentaires
  1. dede74 - mer 23 Mar 22 à 21 h 47

    Ne l'accablons pas trop, eu égard à ses ex performances mais, il est vrai qu'elle n'est plus au niveau et, n'oublions pas qu'il lui est arrivé, plusieurs fois, de commettre des "boulettes", même en EDF 😉

  2. Le Bon - mer 23 Mar 22 à 21 h 49

    Tout mettre sur le dos de Sarah, c'est quand même un peu violent !
    De toute façon sa bourde n'aurait pas dû avoir lieu puisque le ballon était sorti en touche...
    Je constate que la Var débute mal.
    Déjà hier, un pénalty a été généreusement accordé au Barça...

    De plus elle a joué 6 mois à l'Ol reign et n'a pas fait que des boulettes ! Loin de là !
    C'est l'équipe qu'il faut blâmer, pas des individualités.
    Le mental ça se travaille. Apparemment ce n'est pas ça dans le staff.

  3. isabielle - mer 23 Mar 22 à 22 h 34

    Sarah, avant ses envies de jouer aux US, nous a fait gagner des matchs et non des moindres. Elle nous a fait des frayeurs aussi... mais le super collectif et le mental de l'équipe nous a toujours évité de perdre. Mais pas ce soir !
    J'ai quand même vu un bon match, jusqu'à l'expulsion d'Elie. Après c'est le collectif de la Juve et son mental qui a pris le dessus. Certes la balle est sortie en touche, mais sur un centre plus que quelconque relâcher le ballon est une faute indigne d'une pro multiple championne d'Europe. Le deuxième but c'est une perte de balle de HORAN plein centre qui déclenche tout. Trois erreurs énormes qui plombent tout, car la maîtrise était Lyonnaise... excepté la relance de Sarah dès la deuxième minute et les imprécisions ou manque de force des tirs... la gardienne de la Juve n'a pas eu beaucoup à s'employer ! Pour le match retour il faudra être "chirurgical" pour marquer et SURTOUT conserver notre agressivité et nos déplacements 90 mn.
    Faisons encore confiance au staff pour une bonne préparation... et un coaching plus judicieux. Maro n'a pas apporté grand chose : trop lente, trop peu précise... elle nous a habitué à beaucoup mieux... et Horan n'a jamais su bien se positionner. Allez l'OL

  4. Cicinho - mer 23 Mar 22 à 23 h 33

    J'étais dubitatif au retour des "americaines" à la trêve, et je trouve que ça tourne moins rond depuis, ça ronronne comme la saison passée

  5. exile97 - jeu 24 Mar 22 à 3 h 29

    La vie m'ayant enseigné qu'il n'y a pas de hasard, je pense, tres modestement, que depuis trois ans nous sommes en recul, les "autres" équipes feminines ont grandi, nous sommes restés dans une forme de confort. Wendy que jai adorée ne supporte plus les critiques, ses prestations depuis deux ans sont en chute, Sarah idem ne serait ce que ses relances. Cette équipe est l'ombre de celle qui gagnaitdans la joue. Franchement depuis deux ans leur jeu s'est délité.
    Au-delà des feminines, le club dans son ensemble est en difficulté.
    Les résultats globaux actuels, mis à part les équipes des très jeunes, filles et garçons ainsi que les U17 et de moindre mesure les U19, et encore les U19 contre Strasbourg en Gambardella ce fût un résultat vraiment chanceux pour nous basésur un realisme absolu,nous verrons contre Troyes, car â cet égard je ne comprends toujours pas pourquoi, à l'instar du Barca, les équipes de jeunes ne jouent pas dans le système de jeu des pros, à oui, je sais, les pros n'ont pas un système de jeu etabli, pourtant les 7 titres ont été obtenus en 4.3.3,
    Il me semble qu'à beaucoup d'égards il serait bon de revenir à ce qui a fait nos succès. L'humilité et l'envie.
    Mine de rien, le club a perdu nombre d'éducateurs qui ont fait les succès passés. Nous sommes devenu une institution de business dans laquelle beaucoup d'anciens ne se reconnaissent plus.
    Regardons PSG, ne nous réjouissons pas de leur malheur.....

  6. patsso - jeu 24 Mar 22 à 7 h 43

    Pas étonnant, elle joue trop souvent facile cette nana qui a chopé la maladie des boyaux de la tête depuis de nombreuses années.
    Elle doit désormais passer la main.

  7. isabielle - jeu 24 Mar 22 à 9 h 05

    En réponse à exile 97
    C'est un fait, je partage ce commentaire très pertinent.
    Je rajouterai juste, que lorsque l'on arrive plus à marquer et que les jambes deviennent lourdes, on recule un peu et on VEROUILLE.... Porto, L'Inter, Chelsea ont gagné des C1 par le plus petit score de cette façon avec le même coach (the spécial one) et tous les adversaires le savait avant le match !
    Même l'OL a eu de bons résultats comme cela face à City, au Barça, à la Juve ou au PSG pour les hommes et face à Wolksbourg ou Chelsea pour les filles en C1 ... et le plus souvent à l'extérieur après avoir marqué en début de match et fait une excellente 1ère mi-temps ! ... et parfois il y a même la place pour une contre attaque qui scelle le score, car l'adversaire aussi a les jambes lourdes et la lucidité qui s'envole.
    Bon match retour à tous.

  8. Altheos - jeu 24 Mar 22 à 9 h 28

    Il reste le match retour, il n'y a qu'un but d'écart, rien n'est rédhibitoire.
    Cependant, il est vrai que l'hégémonie de l'OL sur le foot féminin touche à sa fin, notre D1 a raté plusieurs trains et accuse désormais beaucoup de retard sur les autres championnats européens qui sont plus hétérogènes et préparent mieux aux joutes européennes.
    Il faut que JMA fasse vite bouger les choses car la France, encore une fois, s'est reposée sur des performances individuelles d'un entrepreneur acharné pour se gargariser mais n'a pas su prendre le train de la modernité en route.
    Ce qui prouve encore une fois que la FFF est totalement à côté de la plaque et ce dans tous les domaines.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut