Nemanja Matic à l’aller avec le maillot de Rennes contre l’OL. (Photo by Sebastien SALOM-GOMIS / AFP)

Ligue 1 : l'OL à la recherche du juste milieu

Après les âpres négociations autour du transfert de Nemanja Matic à l'OL, Lyon et Rennes vont en découdre sur le terrain, en Ligue 1, ce vendredi à Décines. L'entrejeu est l'une des préoccupations majeures de la bande à Pierre Sage pour cette deuxième partie de saison.

Il a été beaucoup question, ces dernières semaines, de la défense et de l'attaque, du côté de Lyon. Le club rhodanien s'est renforcé en priorité dans ces secteurs. Le défenseur brésilien Adryelson a rejoint l'effectif début janvier, en compagnie du gardien Lucas Perri. Tous deux en provenance de Botafogo. Au rayon des recrues offensives, Malick Fofana et Gift Orban ont quitté La Gantoise pour venir épauler Alexandre Lacazette. Le Nigérian devrait d'ailleurs faire ses débuts sous le maillot lyonnais ce vendredi à domicile face à Rennes.

Mais le secteur de jeu qui avait également besoin urgemment de sang neuf est l'entrejeu. Maxence Caqueret et Corentin Tolisso font la paire depuis plusieurs semaines. Si le champion du monde tricolore est actuellement épargné par les blessures, il peut difficilement souffler en l'absence de réelle concurrence sur le banc. Paul Akouokou ou Skelly Alvero ne constituent pas une alternative crédible pour les bousculer. Et le jeune Mahamadou Diawara (18 ans), encore un peu tendre, est en phase de découverte du haut niveau.

Pierre Sage est conscient de cette problématique même s'il ne veut pas se focaliser sur le cœur du jeu en particulier : "C’est difficile de juger les secteurs en les isolant. Je dirais que ce n’est pas forcément le milieu de terrain qu’il faut pointer du doigt, c’est le jeu de l’équipe", estime l'entraîneur lyonnais. "Il faut plus de coordination, une meilleure occupation des espaces. Nous avons besoin de progresser sur le plan collectif. On ne s’arrête pas sur le fait d’avoir fait un ou deux bons matchs. On a la créativité mais parfois on l’inhibe par notre désorganisation", complète Sage.

L'arrivée de Nemanja Matic dans l'effectif lyonnais représente, à ce titre, une très bonne nouvelle pour l'OL. Le Serbe, 35 ans, possède le profil pour équilibrer et mieux contrôler le jeu rhodanien. Les dirigeants lyonnais recherchaient depuis plusieurs mercatos ce milieu pouvant évoluer comme sentinelle, expérimenté, capable de contrôler davantage le jeu. Sa patte gauche et sa taille (1, 94 m) vont apporter de la densité et du volume à ce milieu lyonnais, régulièrement en souffrance dans ce domaine.

L'ancien joueur de Manchester United et de l'AS Rome, dont l'arrivée n'a pas encore été officialisée, est annoncé en tribunes pour le match de ce soir. En plus de ce transfert de poids, un autre renfort au milieu n'est pas à exclure avant la fin du marché des transferts (31 janvier).

23 commentaires
  1. Juninho38
    Juninho 38 - ven 26 Jan 24 à 11 h 53

    il ne veut pas pointer le milieu pour ménager les égos , mais le pb n'est pas qu'un manque d'organisation et je pense il le sait très bien , mais de niveau des joueurs surtout !!!
    quand tu perds un nombre incalculable de ballons , que tu ne sais pas faire une passe ou un controle , ça pose pb
    notre milieu est le point noir de l'équipe , qu'il le veuille ou non , on se fait même bouffer par bergerac , des amateurs

  2. Avatar
    Poupette38 - ven 26 Jan 24 à 12 h 05

    Je lis que Matic sera dans les tribunes ce soir, il ne va pas se demander ce qu'il est venu "faire" là ? parce que quand on compare le niveau des deux équipes ....... c'est pas ça .
    Trop tard, c'est signé .

    1. Avatar
      Fab2506 - ven 26 Jan 24 à 12 h 36

      Pas encore signé je crois qu'il passait sa visite médicale ce matin.

      1. Avatar
        XUO - ven 26 Jan 24 à 12 h 48

        Si tu fais le pied de grue devant la clinique, ne le fais pas pour rien. Tiens nous informé le plus rapidement possible . Tu contacteras Voici, Gala et Touche pas à mon poste dans la foulée. Et puis si tu as des anecdotes croustillantes relatives à as visite, ne te gêne pas ....
        Je note, 12h46, toujours rien !

    2. Altheos
      Altheos - ven 26 Jan 24 à 13 h 40

      Je pense que n'importe quelle personne qui suit un tout petit le foot sait dans quelle position est l'OL et quelles sont les difficultés que rencontrent l'équipe.
      Si Matic signe, c'est en toute connaissance de cause, qu'il soit dans les tribunes ou pas ce soir ne changera pas grand chose à mon avis.

  3. Juninho38
    Juninho 38 - ven 26 Jan 24 à 12 h 37

    il a un bon contrat , une bonne école pour ses rejetons , il est bien content je pense , quelque soit le niveau sportif de l'ol
    une pré retraite tranquille !
    les marseillais ont su le convaincre , il a rejeté le projet des turcs , c'est une bonne chose

  4. JFOL
    JFOL - ven 26 Jan 24 à 12 h 58

    1m94 ... C'est un géant, il me bat de peu 😂
    Il va en imposer au milieu, s'il est a son niveau, ça va nous faire bizarre ... 🙅‍♂️

    1. Juninho38
      Juninho 38 - ven 26 Jan 24 à 12 h 59

      l'ol se serbo croatise

      ces gens la ne sont pas des poètes

      1. JFOL
        JFOL - ven 26 Jan 24 à 13 h 18

        Le vivier de bons joueurs est impressionnant la bas !
        Si la Yougoslavie existait encore, ils auraient été champions du monde

      2. Juninho38
        Juninho 38 - ven 26 Jan 24 à 13 h 21

        oui ils seraient sans doute la meilleure équipe au monde ; ils regorgent de talents dans les balkans

        les pjanic et consorts

      3. Avatar
        XUO - ven 26 Jan 24 à 13 h 28

        Champions du monde? Peut-être mais pas certain. Je dirais qu'ils avaient largement de quoi faire deux équipes. Ce qui fait 46 gugusses, domaine du possible.
        Deux bémols : tu ne mets que onze joueurs à la fois sur le terrain, ou deux fois onze, si deux équipes. Tu le savais ?
        D'autre part, qu'ils soient Serbes Croates ou Monténégrins, ils ont un gros défaut, avoué par Curkovic : un mental qui s'effrite facilement. Comme les Belges. Deschamps n'aurait pas désespéré de les rencontrer.

      4. Avatar
        Bamaki - ven 26 Jan 24 à 13 h 35

        Bof hormis la Croatie qui a vraiment eu une génération de dingue, la Serbie n'a pas sortie tant de grands joueurs que ça, la bosnie pas trop non plus. Slovenie/albanie rien du tout. On aurait eu une amélioration de l'équipe Croate avec quelques ajouts mais dela à être la meilleur équipe du monde, je ne pense pas.

      5. JFOL
        JFOL - ven 26 Jan 24 à 16 h 01

        croatie, 2 demi et 1 finale de cdm, manquait pas grand chose ... (surtout en 98, sans les 2 buts sortis de nulle part de thuram ...)

  5. Avatar
    Jeanmasse 39 le mytho - ven 26 Jan 24 à 13 h 52

    Salut Bamaki
    Ça va ??

    À la coupe du monde 90 la yougoslavie se fait sortir aux peno par l’Argentine
    Malgré un 4 à 1 infligé par les allemands en poule sur cette édition c’est une très très grosse équipe
    D’ailleurs court une légende qui dit que si le joueur n’avait loupé son peno l’équipe aurait pu aller au bout et éviter la guerre qui s’en est suivi.
    Légende depuis démontée par les historiens tant la situation était inextricable au pays.
    Bref tout ça pour dire que cette équipe quand elle a existé était en effet une des plus forte nation du foot.
    Les croates bénéficient d’une stabilité économique due au tourismes qui les aide à bien travailler.
    Ça est pour moi d’ailleurs avec l’Uruguay le meilleur pays de foot au monde si tu fais le ratio population nombre de joueur pro.
    J’aime bien voir la le carrefour entre l’Italie ( rigueur tactique) l’Allemagne (discipline et mental ) et les Balkans ( technique)
    Mais sans tomber dans l’uchronie si ce pay ( la yougoslavie) était arrivé à surmonter ses démons interne je pense également qu’ils auraient régner sur l’Europe du foot.

    Quant au problème mental c’est typique des Balkans c’est justement ce qui fait la force des croates qui sont autant des Occidentaux que des balkaniques mais c’est vrai que les serbes c’est comme les bulgares et les russes , ils sont fiers romantiques et peuvent autant se sublimer que craquer complètement .
    Perso je les aime et invite tout le monde à aller à Belgrade Sarajevo ou Sofia pour mieux comprendre et palper cet état d’esprit.

    1. Avatar
      Jeanmasse 39 le mytho - ven 26 Jan 24 à 13 h 53

      Ah oui j’oubliais Bamaki
      On parlait l’autre jour du positionnement de Matic et tu le faisait remarquer qu’il avait toujours évolué en double pivot.
      A priori à Benfica il joue 6 seul devant La Défense et est énorme dans ce rôle ( dixit un fan de Benfica)

      1. Toitoi
        Toitoi - ven 26 Jan 24 à 14 h 58

        Benfica c'était y a plus de 10 ans, il avait à peine 25 ans à l'époque.
        Autant dire que c'était dans une autre vie, à l'échelle d'un footballeur.

      2. Avatar
        Bamaki - ven 26 Jan 24 à 16 h 40

        Oui, Matic en début de carrière pouvait certainement jouer seul devant la défense, aujourd'hui je pense que c'est mieux avec quelqu'un à coté. Mais je ne suis pas catégorique, peut être que ça marcherait sauf que la suite de sa carrière, c'était en doublette, c'était ce que je disais l'autre fois.

    2. Bioman
      Bioman - ven 26 Jan 24 à 16 h 19

      Tiens, j'ai un point commun avec toi Jeanmasse...un certain amour pour les Balkans...

    3. Avatar
      Bamaki - ven 26 Jan 24 à 16 h 37

      Jeanmasse, je suis bien d'accord, la yougoslavie c'était une des meilleurs équipe du monde. Même en ligue 1 on a vu des joueurs incroyables, souvent d'une grande classe balle au pied. je réagissais surtout au message de JFOL qui indique que si la Yougoslavie existait encore, ils auraient été champions du monde. Moi je n'en suis pas sur car hormis la Croatie, les autres pays n'ont pas sortie beaucoup de top joueurs dernièrement. Donc la Yougo actuelle serait l'équipe de Croatie avec quelques ajouts (un serbe? un Bosnien? et ? je pense que c'est à peu près tout). Quand je regarde l'équipe de Croatie en 2018 par exempe :

      1 Danijel Subašić
      2 Šime Vrsaljko
      6 Dejan Lovren
      21 Domagoj Vida
      3 Ivan Strinić
      7 Ivan Rakitić
      10 Luka Modrić
      18 Ante Rebić
      9 Andrej Kramarić
      4 Ivan Perišić
      17 Mario Mandžukić

      Je mets Oblak (Slovène) mais les autres joueurs, je n'en vois pas qui auraient été nettement meilleur que ceux du 11 Croate. Matic peut être. Peut être un défenseur à la place de Vida (mais je vois pas qui)

      1. le_yogi
        le_yogi - ven 26 Jan 24 à 17 h 58

        Strinic c'était un des points faibles de cette équipe aussi. Tu nous mets un Kolarov à la place 😜
        On ne voit pas figurer Brozovic qui était aussi un sacré joueur l'air de rien. (moi j'étais surtout fan de Perisic dans cette équipe, un espèce de faux-ailier très intelligent ! pourtant passé par Sochaux (!) mais ça n'avait pas donné grand chose à l'époque...)

      2. Avatar
        Olyonn@is - ven 26 Jan 24 à 18 h 10

        J'aimais bien Suker en 98.
        Il y avait le serbe Pedrag Mijatovic pas mal non plus à la même époque.
        Tu assembles les 2 c'est vrai que là doublette aurait fait mal.

  6. Avatar
    Jeanmasse 39 le mytho - ven 26 Jan 24 à 16 h 49

    @bamaki
    Enfin hormis Matic tu peux rajouter guedj tadic milinkovic de la lazio
    Chez les bosniaques je ne me rend pas compte de l possibilité du niveau actuel d’un Pjanic ou d’un dzeko
    Peut être pas tous dans le 11 mais tu te retrouve avec une grosse grosse équipe.

    Et sur le positionnement tu en penses quoi ?

    @toitoi
    Salut ça va ??
    Ce n’est pas parce c’était il y a 10 ans qu’il est aujourd’hui incapable de jouer devant La Défense
    Même au contraire il a moins à courir mais plutôt à être toujours bien placé

    1. Avatar
      Bamaki - ven 26 Jan 24 à 17 h 41

      Jeanmasse, moi je ne rajoute pas ces joueurs dans le 11 de la Croatie 2018 que j'ai prise pour exemple. Je rajoute Oblak dans les buts c'est sur. Pjanic n'a jamais approché le niveau du duo Modric Rakitic voir Kovacic de 2018.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut