Tetê et Deiver Machado (Lens) (Photo by FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Ligue 1 : l’OL face à des soucis offensifs récurrents

Face à Lens, l’OL n’a tiré que quatre fois au but pour aucun tir cadré. La défaillance offensive lyonnaise n’a rien d’anodin dans la spirale négative actuelle.

Il a crié, levé les bras, fait part de sa frustration. Dimanche, à défaut de se mettre en évidence face à Brice Samba, Alexandre Lacazette a montré certains signes d’agacement. Ce n’est pas la première fois depuis le début de la saison mais dans la défaite à Lens, la prestation inoffensive de l’OL semble avoir été la goutte de trop pour le capitaine. Face à l’engagement lensois, les Lyonnais se sont contentés de subir et résister le plus longtemps possible.

Avec la titularisation de Rayan Cherki en meneur, on était en droit d’attendre plus de liant entre les lignes mais force est de constater que le jeune Lyonnais a été pris dans la tenaille. Le rôle de Lucas Paquetà est toujours vacant et empêche l’OL de se montrer dangereux. L’unique éclaircie lensoise est venue d’une frappe contrée de Lacazette finissant sa course sur la barre de Samba.


Aucun tir cadré face à Lens, une première depuis 2019


Ce fut tout pour des Lyonnais qui n’ont même pas mis à contribution le gardien lensois pendant 90 minutes. Une première depuis septembre 2019 en Ligue 1 et même janvier 2012 si l’on ne s’en tient qu’aux matchs à l’extérieur selon Opta.

"La grosse problématique sur nos centres est qu’on a des fausses pattes. On les fait jouer sur le côté et ils reviennent toujours dans l’axe. Ils font toujours leurs crochets pour revenir, sauf qu’à un moment donné, on le sait, a pesté Nicolas Puydebois sur le plateau de Tant qu’il y aura des Gones. Tetê, à chaque fois qu’il a le ballon, il revient pour centrer. Toko Ekambi, il revient mais ce n’est même pas pour centrer, c’est pour frapper. Ils sont trop prévisibles."

Avec 16 buts inscrits depuis le début de la saison, les hommes de Peter Bosz peuvent remercier le carton face à Angers (5-0) qui rehausse ce bilan. Néanmoins, l'absence de buts contre le PSG et Lens, une première depuis 2019, montre que les soucis offensifs sont criants. Anthony Lopes, encore Lyonnais le plus influent avec Diomandé dimanche, est censé rapporter les trois points. Depuis deux matchs, il repousse plus l’échéance qu’autre chose et ce n’est pas normal.

8 commentaires
  1. Juninho Pernambucano - mar 4 Oct 22 à 12 h 44

    Sérieusement , ce match de Toko Ekambi et de Tetê , c'était quoi ?
    Alex doit être fou de se retrouver noyé avec de tels joueurs autour de lui .
    Quant à Rayan , je l'aime bien , mais il a bu le bouillon dans ce role en soutien d'alex , je ne sais pas s'il lui a donné un seul ballon .
    Les grands gabarits lensois ont bouffé tout cru nos gamins du milieu de terrain , 20 ans de moyenne d'age , c'est un cadeau empoisonné pour eux de leur donner une telle responsabilité .
    Caqueret qui parle beaucoup , trop , se croit arrivé parce qu'il a décroché un gros contrat .
    C'est là ou ça ne va pas au club , la façon dont ils parlent aux jeunes , leur font signer des contrats , il a raison Sydney , mais il oublie une donnée , les temps ont changé par rapport à son époque , et aujourd'hui les gamins sont gourmands et entouré de toute une smala d'intermédiaires , de cousins , de frères , qui veulent que leur starlette ait un gros contrat et une place de titulaire .
    Quand Caqueret avait été mis sur le banc a une période avec Garcia ou je ne sais plus quel coach , ses émissaires avaient mis la pression sur le club et exigé à ce qu'il joue ...

    1. le_yogi - mar 4 Oct 22 à 13 h 59

      Là-dessus je te rejoins. Les méthodes qui étaient valables à une époque, typique le coaching "à la dure" façon Mourinho, me sembleraient difficiles à mettre en place aujourd'hui. Tu peux pas coacher Cherki et Caqueret comme tu coachais Stankovic et Cambiasso lol. Les joueurs sont plus individualistes et ont besoin d'être cajolés en permanence, conscients de leur petit statut ! Pas tous évidemment, mais c'est un peu dans l'air du temps tout de même. Avec en plus tout ceux qui gravitent autour comme tu le décris... Mais finalement on récolte ce qu'on a semé, à force de traiter les joueurs comme de la marchandise, ils se comportent comme tels !

  2. Nenae - mar 4 Oct 22 à 12 h 55

    C est 0.08 Expected Goals à Lens.

    Allo Houston on a un problème.
    Le parralèlle avec Sept21 et la fin de l´ere Sylvinho est tout trouvé, il se voit meme dans le stats !
    Bosz nous transforme tout en plomb.

    J ai peur maintenant du TFC un promu à domicile.........

  3. Olyonn@is - mar 4 Oct 22 à 13 h 53

    Tète et KTE ne sont pas à leurs niveau depuis plusieurs matchs,je ne sais pas pourquoi, à cause de la tactique de Peter ?Méforme physique?Manque de passes en profondeur des milieux ? Envie de la jouer perso?Sûrement un peu de tout ça...

    1. Aliocha57 - mar 4 Oct 22 à 14 h 38

      Bosz les a titularisés à tous les matchs depuis le début de la saison.
      Il ne leur demande pas d'échanger les positions en cours de match, histoire qu'ils fassent quand même quelques centres.
      Quand il change soi-disant de système, il les fait jouer exactement de la même façon, ou ne les remplace pas par des joueurs plus adaptés.
      Tu m'étonnes qu'ils sous-performent !

  4. SapeCommeJallet - mar 4 Oct 22 à 15 h 27

    Pour moi c'est compliqué de pointer du doigt individuellement des joueurs dans ce genre de prestation, KTE, Tete, Alex ont été mauvais mais surtout parce qu'ils étaient isolés face à minimum deux lensois agressifs avec seulement 5 secondes pour prendre une décision et aucunes propositions de passes des autres, à 50 mètres des buts lensois.
    Ils ont fait un mauvais match parce que toute l'équipe était mal positionnée à la récupération du ballon.
    Déjà on était trop bas, donc on récupérait les ballons à 25 mètres de nos buts.
    Ensuite on était bien pressé donc faut la donner direct et n'importe comment à la ligne offensive et après quoi ? il reste 50 mètres à parcourir pour un tete ou Alex, c'est impossible.
    Le problème de ce match c'est qu'on s'est retrouvé pour la première fois de la saison à jouer le contre et la transition rapide, alors qu'on est nul à ça, si ça avait été Rudi Garcia avec K2R Memphis KTE, on aurait probablement puni cette équipe mais là... quand on a pas la possession on sait rien faire.
    On avait des latéraux sur la même ligne que les DC.
    Si on devait résumer les soucis de ce match pour moi c'est plutôt Henrique et Cherki, le premier parce qu'il n'a rien proposé offensivement pour permettre à son équipe de jouer plus haut, le second parce que pour moi il s'est pas assez rendu disponible entre les lignes, si il veut jouer n°10 à cette époque va falloir être constamment en mouvement.

    1. OLVictory - mar 4 Oct 22 à 15 h 35

      Pour moi le symbole de ce match c'est les touches.
      On était tellement dominés sur les touches, avec le pressing lensois et leur présence dans les duels, que l'on n'a quasiment jamais ressorti un ballon propre. Comme si on avait une équipe d'adultes qui joue contre des enfants. Ils nous ont pris à la gorge sans que les joueurs lyonnais se révoltent. Leur soumission était écoeurante.

  5. Nenae - mar 4 Oct 22 à 15 h 33

    Je ne sais meme pas comment Bosz n´a pas l´idée à un moment de dire aux joueurs (Toko/Tete) d´intervertir leurs positions. C est la b-a-b-a - ça arrive tous les dimanches sur le bord des terrains amateurs.

    Les 2 sont coincés par cette defense à 5 qui leur bloque le couloir et rentrent faux pied s´empaler sur les centraux et les milieux qui les attendent.

    Mais arretez le massacre !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut