Lyon’s French Cameroonian defender Henri Bedimo (R) vies with Nice’s French forward Alassane Plea (L) during the French L1 football match Olympique Lyonnais against OGC Nice on April 15, 2016, at the New Stadium in Decines-Charpieu near Lyon, southeastern France. AFP PHOTO/PHILIPPE DESMAZES / AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES

OL – Mercato : Bedimo s’est entretenu avec Girard (Nantes)

Henri Bedimo est actuellement à Nantes pour préparer le match de lundi soir contre l’équipe de France avec la sélection du Cameroun.

Le latéral gauche lyonnais a avoué s’être entretenu avec René Girard, fraîchement nommé entraîneur du FC Nantes. Après trois saisons passées à l’OL, Henri a confié à Ouest-France avoir rencontré son ancien mentor : « Me revoir à Nantes ? Oui, j’ai des amis ici donc on pourra me voir à l’aéroport (rires). Plus sérieusement, j’ai eu plusieurs discussions avec lui (René Girard). Je n’en dirai pas plus par respect pour la relation qu’on a. Mais il sait ce que je pense ». Avant d’encenser l’homme qui est comme un père pour lui : « Je dirais que c’est mon « daron adoptif ». Un entraîneur de qualité qui m’a beaucoup apporté humainement. Il n’a pas sa langue dans sa poche, c’est rare dans ce métier. C’est un guerrier, il veut toujours gagner, peu importe l’équipe qu’il aligne. Il adore ses joueurs. (….) J’ai beaucoup de respect pour lui, il m’a permis d’être champion de France, ce que je n’imaginais pas en venant à Montpellier. Il fait partie des deux coaches qui m’ont le plus marqué. »

Un concurrent de taille sur ce dossier

Le FC Nantes n’est pas le seul club à être intéressé par Bedimo, le Besiktas Istanbul serait prêt à passer à l’action pour le recruter après avoir échoué l’hiver dernier. Le champion de Turquie est directement qualifié pour la Ligue des Champions et dispose d’un budget largement plus conséquent que celui des canaris. Ce n’est pas sûr que l’affectif passe au-dessus des intérêts financiers et sportifs, même si l’arrière gauche camerounais place une confiance aveugle en René Girard : « Avec lui, on a eu le meilleur buteur de Ligue 1 (Olivier Giroud), le meilleur Espoir (Younes Belhanda), quasiment la meilleure attaque (troisième avec 68 réalisations). Quand on voyait Montpellier jouer, tout le monde prenait du plaisir. Les latéraux étaient quasiment des ailiers, parfois on ne défendait qu’à trois, les deux centraux et un six. (…) L’image qu’il a est un peu faussée. Même lui s’en amuse parfois. »

2 commentaires
  1. Pentagruel - sam 28 Mai 16 à 14 h 36

    Vu comme on est parti sur le recrutement d'un latéral il serait finalement peut être mieux de le prolonger.

  2. Altheos - sam 28 Mai 16 à 14 h 43

    Girard, le chantre du beau jeu, l'apôtre du football spectacle, l'entraîneur charismatique par excellence !
    🙂

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut