Thibault Le Rol, Jimmy Briand et Benoît Cheyrou en bord terrain pour Amazon Prime Video (@oetl)

OL - Ajaccio (2-1) : on a suivi l’avant-match avec Prime Video

Vendredi sonnait le coup d’envoi de la saison de Ligue 1. En même temps que les coéquipiers d’Alexandre Lacazette, Prime Video faisait également sa rentrée au Parc OL. La rédaction d’Olympique-et-Lyonnais a suivi l’avant-match d’OL - Ajaccio avec le diffuseur officiel du championnat.

Il n’y a pas que dans les travées du Parc OL que l’excitation montait vendredi soir. A H-1h30 du coup d’envoi d’OL - Ajaccio, c’était aussi l’effervescence en bord de terrain. Pendant que Malo Gusto, Castello Lukeba et Rayan Cherki faisaient un premier repérage et saluaient les quelques milliers de supporters déjà présents dans l’enceinte, le temps était déjà compté autour des trois caméras et d’un petit pupitre gris et bleu, représentant très clairement la lettre "P". Vendredi, la saison de la Ligue 1 était officiellement lancée à Lyon et du même coup, l’heure de la reprise avait également sonné pour Prime Video. Après un "premier tour de chauffe" il y a une semaine lors du Trophée des champions en Israël, le diffuseur officiel de la Ligue 1 va reprendre son train-train hebdomadaire.

Fini les vacances, l’heure est à la reprise pour le plus grand bonheur de Thibault Le Rol, présentateur phare des avant-matchs de la chaîne. "Les vacances, c’est bien mais il n’y a rien de mieux que le terrain." Comme un joueur ayant explosé pour sa première saison, Prime Video doit confirmer les promesses de la saison passée. Débarquée en trombe sur le marché audiovisuel du foot français, la chaîne a séduit pour son côté vivant et la pertinence de ses consultants avec Mathieu Bodmer et Benoit Cheyrou en tête. Les deux anciens milieux sont d'ailleurs à Lyon pour cette reprise. L’un en bord de terrain pour le plateau d’avant-match et pronostique une victoire 2-0 de l’OL, l’autre est en pleine discussion avec Ludovic Giuly, un ancien de la maison, avant de monter au poste de commentateur pour assister Smaïl Bouabdellah.


Une réalisation qui se fait toute sur place


A une heure du coup d’envoi, telle une fourmilière, les équipes techniques commencent à s’affairer pour préparer au mieux le direct d’avant-match qui commence dans une demi-heure. Micros, oreillettes, caméras, retour plateau, tout est passé au crible. Avec l’absence de locaux sur Paris, tout se passe à l’endroit où se disputent les rencontres. A Lyon, le car-régie, où une vingtaine de personnes sous le commandement de Fred Godard tiennent sur quelques mètres carrés, est arrivé dans la matinée "afin de checker que toutes les connexions fonctionnent bien". Il a posé ses nombreuses roues sur un parking surplombant l’aile sud-ouest du stade.

Sur la pelouse, Thibault Le Rol et Benoît Cheyrou, rejoints par le petit nouveau de la bande qu’est Jimmy Briand, lui distillent des conseils, ajustent les dernières notes avec la composition qui vient de tomber. Les équipes ont déjeuné ensemble et savent déjà qu'un sujet sur le retour d'Alexandre Lacazette est notamment au programme du conducteur. Ces dernières minutes servent avant tout d'ajustement entre le présentateur, son chef d'édition et les consultants. "Quand on devient consultant, on est un peu jeté dans la gueule du loup, sans réelle formation, nous confie Cheyrou qui verra ensuite son frère Bruno, chef du recrutement lyonnais, débarquer en bord de pelouse pour une intervention. Je suis passé par là donc je guide Jimmy afin qu’il se détende un maximum. C’est comme quand on est un jeune joueur et qu’on devient ensuite un ancien. On donne ce qu’on nous a donné."


Le Rol : "Excitant de redémarrer dans un stade avec 50 000 personnes"


A voir les sourires et rires qui émanent entre les têtes d’affiche de Prime Video, il règne une sensation de colonie de vacances au sein de la chaîne. Il faut que la plupart des commentateurs et consultants sont passés par la difficile expérience Mediapro. "Une expérience compliquée mais qui a finalement créé et resserré des liens entre nous" assure Le Rol. Après la recherche d’informations auprès des staffs et/ou joueurs, l’heure est enfin arrivée. Dans cette saison "excitante et qui promet du spectacle avec l'incertitude liée à une Coupe du monde en hiver", le Parc OL est le théâtre de cette première prise d’antenne pour la chaîne.

Dans le car-régie, l’approche du coup d’envoi pourrait créer une vague de stress, il n’en est finalement rien. Il règne presque un calme olympien que l’extérieur de ce motor-home ne laisse pas envisager. Les équipes sont rodées et "prépare le rendez-vous depuis un mois." Quand l’OL et ses 50 000 spectateurs cherchent la voie de la rédemption, Prime Video, qui veut s'inscrire sur la durée, voit en ce match d’ouverture le lancement de ce qui doit être l'année de la "confirmation". Le spectacle a été là pour cette première. L’heure de ranger le matériel pour les 70 personnes réquisitionnées pour la rencontre et de plier bagage avant de s’envoler, pour certains, vers Marseille dimanche.

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut