OL : Bompastor évoque la succession de Vasseur

Le 27 avril dernier, Sonia Bompastor a pris les rênes des Fenottes. L'ancienne joueuse a succédé à Jean-Luc Vasseur. Elle raconte cette transition pas évidente en fin de saison.

Après la défaite face au PSG en Ligue des champions (1-2 le 18 avril), l'OL a tranché. Le club rhodanien a choisi de se séparer de Jean-Luc Vasseur. Sonia Bompastor a pris sa place sur le banc des Fenottes. L'ancienne joueuse se livre sur cette transition loin d'être évidente à gérer. "On a juste eu le temps de se croiser de manière impromptue. Ce n'était pas un moment agréable, tout d'abord pour lui car il y a forcément beaucoup de déception. On a été assez dignes, je lui ai dit que c'était compliqué aussi pour moi. Je n'avais pas imaginé que ça se passe comme ça, ni dans le timing, ni dans la manière, explique-t-elle dans les colonnes de L'Equipe. Après, il faut vite faire abstraction. On a un titre à aller chercher, j'étais obligée d'arriver sans trop regarder derrière."

"L'OL va continuer de gagner"

A l'intersaison, le groupe va connaître beaucoup de changements. Plusieurs cadres comme Sarah Bouhaddi, Saki Kumagai, Eugénie Le Sommer ou encore Dzsenifer Marozsán vont quitter l'Olympique lyonnais. "Après tant d'années à demander aux mêmes joueuses de tout gagner, il y a certainement ce besoin d'amener un peu de fraîcheur, un état d'esprit différent, estime l'entraîneuse. Ce n'est pas pour dire que ce qui se faisait avant n'était bon, pas du tout. Mais le président reste ambitieux. L'OL va continuer de gagner, on en est sûrs. Ça commence ce dimanche." 

En effet, les championnes de France en titre doivent s'imposer face au PSG à 21 heures pour remporter une nouveau trophée national.

4 commentaires
  1. dede74 - dim 30 Mai 21 à 18 h 15

    Bien sûr qu'il faut gagner puisqu'il n'y a pas d'autre alternative mais, il est vrai que ce ne sera pas facile, ça promet un match serré et âpre, les parisiennes ont une très bonne équipe cette année, elles l'ont prouvé et elles jouent beaucoup plus physiquement, surtout contre nous.
    De plus, c'est l'occasion, unique, de gagner le championnat, elles attendent ça depuis 50 ans !
    Pour elles, un nul suffit car, elles ne perdront pas le dernier match ! aux Fenottes de tout donner pour montrer qu'elles sont toujours là et que, les circonstances, exceptionnelles, cette années, les a un peu perturbées, les parisiennes ont su en profiter.
    Dommage qu'il n'y ait pas de public, on aurait pu battre le record du nombre de spectateurs !
    Espérons que le match se déroule dans de bonnes condition de jeu, avec une arbitre "impartiale" !

    Allez l'OL, allez les Fenottes, à fond, à fond, pendant 95 mn

    Un petit clin d'œil pour Gwendal : "une nouveau trophée" 😉

    1. Moimoi - dim 30 Mai 21 à 18 h 17

      Salut dede !
      "elles jouent beaucoup plus physiquement, surtout contre nous" : quand ton adversaire te surpasse techniquement, il peut être tentant de vouloir l'abattre physiquement. Ce qui est d'ailleurs un aveu de faiblesse.

      1. dede74 - dim 30 Mai 21 à 18 h 29

        Salut Moimoi,

        Peut-être mais, c'est surtout un moyen d'intimidation ! c'est à l'adversaire de s'adapter, ne pas être tenté de répondre et jouer, faire courir, encore et encore.
        Mais, techniquement, les parisiennes ont bien progressé aussi, dans leur façon de jouer contre nous.

      2. Moimoi - dim 30 Mai 21 à 18 h 38

        C'est en effet un moyen d'intimidation, évidemment.
        Et oui, les parisiennes ne sont pas à leur place actuelle par hasard.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut