Christophe Galtier (Photo by PHILIPPE DESMAZES / AFP)

OL : Christophe Galtier réagit aux rumeurs d'un départ de Nice

Présent en conférence de presse à la veille de Nice - Saint-Etienne, Christophe Galtier est revenu sur les rumeurs l’envoyant notamment vers l’OL. Pour l’entraîneur niçois, un départ n’est pas à l’ordre du jour.

Une finale de Coupe de France perdue avec Nice, des tensions en interne et une saison de l’Olympique lyonnais ratée, il n’en fallait pas plus pour voir la rumeur d’une arrivée de Christophe Galtier repointer le bout de son nez. Déjà dans la short-list lyonnaise l’été dernier pour prendre la succession de Rudi Garcia, l’entraîneur français avait finalement pris la direction de Nice. Mis au courant des rumeurs l’envoyant dans la capitale des Gaules où il a été adjoint d'Alain Perrin (2007-2008), Christophe Galtier a tenu à mettre les points sur les "i".

"Est-ce que je serai l’entraîneur de l’OGC Nice la saison prochaine ? La question n’a pas lieu d’exister maintenant, mais je vais vous répondre. Pourquoi je ne serai pas l’entraîneur de l’OGC Nice la saison prochaine ? Pourquoi ? Parce qu’il y a eu des désaccords, des accrochages ?", a interrogé Galtier à la veille du match entre les Aiglons et Saint-Etienne, en référence aux tensions entre lui et Julien Fournier, le directeur du football.


Un discours différent à la fin de la saison ?


Malgré la défaite en finale de la Coupe de France et le fait que selon nos informations sa garde rapprochée ait pris la température à Lyon, Galtier ne semble pas vouloir quitter le navire niçois. Surtout que le club est toujours en course pour accrocher la Ligue Europa voire même les barrages de la Ligue des champions. Ce ne sont pas les divergences avec Julien Fournier qui remettraient en cause le projet Ineos et dont Christophe Galtier devait être le capitaine.

"On n’est pas dans le monde des bisounours, a poursuivi l’ancien Lillois. Le football de haut niveau demande une exigence incroyable pour essayer d’avoir des résultats et patatras, on n’arrive pas à monter sur la dernière marche d’un des deux trophées sur lesquels nous étions engagés. Il y a tout ce qu’il se dit entre Julien (Fournier), le directeur du football et moi, l’entraîneur. Mais c’est le lot de tous les clubs et de toutes les saisons."

Que ce soit à Saint-Etienne ou à Lille, Christophe Galtier a toujours souhaité avoir la confiance de ses dirigeants et travailler en osmose avec eux. A Nice, il semblerait y avoir de la friture sur la ligne mais pas assez pour remettre tout en cause. Du moins pour le moment.

29 commentaires
  1. Mopi do Brasil - mar 10 Mai 22 à 16 h 14

    Je préfèrerais nettement Kombouaré, pour son style de jeu et de management, et parce qu'il n'a pas déjà refusé de venir chez nous alors que c'était notre choix numéro un.

    Signaler
    1. Roro Blouch - mar 10 Mai 22 à 16 h 46

      J'ai le souvenir de son passage à Paris où il se fait virer 1er car pas assez bling-bling. Kombouaré, honnêtement, pourquoi pas ? Il nous faut un mec pragmatique, et surtout un mec français. On voit bien que les greffes étrangères ne prennent pas

      Signaler
    2. kakkolak - mar 10 Mai 22 à 20 h 43

      +1

      Signaler
  2. Darn - mar 10 Mai 22 à 16 h 23

    Il ne va pas dire maintenant, à deux journées de la fin "je me barre". Question forcément inutile.

    Signaler
  3. Juninho Pernambucano - mar 10 Mai 22 à 16 h 35

    Perso je ne veux pas du tout de ce garçon , à genou devant macron , et idolatré par ponsot .
    A nice , Ineos le dégagera sans sentiments s'il échoue et ne les qualifie pas pour l'europe ( allez les verts , demain soir ) , ce qui en prend le chemin après leur minable finale de coupe de france .
    En interne il est sur la sellette déjà a nice , avec son management autoritaire et ses prises de bec .
    Gouiri est devenue une bille sous sa direction intransigeante et Dolberg ne touche plus un ballon .
    Belle réussite .

    Par contre , l'antoine , je vais le chercher à Nantes moi même si besoin ...

    Signaler
    1. Mopi do Brasil - mar 10 Mai 22 à 16 h 52

      On se relayera pour conduire 😉

      Signaler
    2. Tongariro - mar 10 Mai 22 à 17 h 05

      En effet un gars qui suce Macron comme ça n'inspire absolument aucune confiance : https://www.sofoot.com/coupe-de-france-les-mots-doux-de-christophe-galtier-a-emmanuel-macron-avant-le-coup-d-envoi-de-la-finale-514343.html

      Le Robespierriste Juninho avait bien senti l'escroquerie.

      Signaler
      1. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 17 h 14

        Tout le monde ne peut pas sucer Poutine, Mélenchon et ses amis dictateurs et même Lula ont pris toute la place.

    3. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 17 h 16

      Tout le monde ne peut pas sucer Poutine, Mélenchon et ses amis dictateurs et même Lula ont pris toute la place.

      Signaler
      1. Darn - mar 10 Mai 22 à 17 h 31

        Une bite, même celle d'un dictateur très satisfait de lui-même, ne peut pas s'allonger indéfiniment.

      2. Tongariro - mar 10 Mai 22 à 18 h 30

        @tocard victory :

        Qui a invité Poutine à Versailles juste après avoir été élu en 2017, lui faisant un honneur que peu de chefs d'Etat étrangers ont jamais eu ? Macron
        Qui l'a dénoncé ? Mélenchon
        Qui devrait fermer sa gueule tellement il est demeuré ? OL victory.

        Tiens lis ca, plutot que de regarder BFM : https://twitter.com/AntoineSallesP/status/1497896023058010114

        Le meilleur ami des dictateurs (Modi, Sissi, Al Thani, Ben Salman, etc etc), c'est Macron.
        Intéresse toi à l'amitié immense que Macron a envers Ben Salman, le dirigeant saoudien qui fait découper des journalistes en ambassade (Khashoggi) et a fait du Yemen le pire pays au monde sur le plan humanitaire depuis qu'il y a semé la guerre en 2015 (ce qui fait passer ce que fait Poutine en ukraine pour de la limonade).

        Tu es ignorant Ol victory, tu l'as toujours été et tu fais partie des nombreux êtres incultes et irrattrapables de ta génération (la plus pourrie gatée de l'histoire de France sur les plans sociaux, économiques, sécuritaire, sanitaires, etc) qui devront vite débarrasser le plancher (les gens comme toi, pas la génération) pour que la France puisse retrouver un peu de dignité.
        Mais de là à te répandre et faire éclater cette vérité si régulièrement ici, c'est quand même assez pathétique de ta part.

      3. Roro Blouch - mar 10 Mai 22 à 19 h 44

        Il n'est pas ignorant, il a une compréhension opérationnelle très intéressante de l'économie. Par contre comme tous les libéraux il a remplacé la pensée politique par l'idéologie, et donc effectivement selon l'idéologie libérale Poutine est méchant, peu importe s'il a redressé l'économie russe en 20 ans après la décennie de pillage oligarchique des années 90. D'ailleurs pillage dont les entrepreneurs français trop contents de voter Macron pour protéger le marché européen vont être les premiers à subir. Pillage au profit de l'oligarchie américaine cette fois, car les petits entrepreneurs ont souvent des actifs en dur sur lesquels l'évasion fiscale est difficile. L'oligarque lui s'en fout, son capital c'est des obligations d'États, c'est des multinationales, il a des comptes off shore et tout un tas de méthodes pour protéger son capital, certains se sont mêmes intéressés largement à l'or.

        Le plus drôle, c'est qu'en France les premiers à dénoncer la « dictature » de Poutine connaisse si peu la Russie qu'ils ne savent pas que Poutine est le seul rempart qui empêche le retour du parti communiste russe, et les communistes ce n'est pas Roussel qui parle des steaks français puis appelle à voter Macron, les communistes russes, ils veulent nous péter les dents, ils veulent détruire notre économie, et ils veulent durcir les relations internationales avec l'empire américain. Poutine est le seul à vouloir négocier et comme on n'a pas voulu négocier avec lui (sous prétexte que les popofs sont insignifiants), aujourd'hui il est allé se dégourdir les jambes en Ukraine.

        Et pour finir sur les dictateurs, personne n'en parle, tout le monde s'en fout, mais souvenons-nous que Macron est allé s'excuser au nom de la France (lol) pour le génocide rwandais. Macron fait de la retape pour Kagame, le dictateur le plus sanguinaire de toute l'Afrique, elle est pas belle la démocratie ? Macron ami des dictateurs, à part les accro à BFM Business, personne n'en doute !

      4. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 19 h 51

        Excuser des crimes contre l'humanité pour des questions idéologiques, c'est la spécialité de l'extrême gauche. Je ne citerais pas tous ces crimes couverts par la bienpensante gauche française toujours prête à donner des leçons à la terre entière, ça serait trop long, mais ils se calculent en millions de morts. Que ça soit le tour de Poutine à devenir l'idole des dictateurs de gauche ne m'étonne pas, c'est tellement banal.

      5. poussin - mer 11 Mai 22 à 6 h 07

        "Poutine est le seul à vouloir négocier et comme on n'a pas voulu négocier avec lui (sous prétexte que les popofs sont insignifiants), aujourd'hui il est allé se dégourdir les jambes en Ukraine." !!! j'ai régurgité mon café roro . Il y a des gens qui souffrent, certains qui meurent, d'autres qui se sont enfuit et ont tout perdu. Un peu de respect quand même , on fait pas la guerre comme on achete une baguete de pain, il y a des humains qui ramassent les fruits pourris que cela engendre. Faudrait pas l'oublier de derrière ton téléphone portable , bien installé sur ton canapé.

      6. Darn - mer 11 Mai 22 à 7 h 50

        Ah oui dur là, la presse totalement muselée, l'opposition emprisonnée, des journalistes supprimés, franchement, là, j'ai du mal avec le discours sur Poutine. On n'est pas parfait en Occident libéral, mais tout de même. Il n'y a qu'à voir ceux qui lui emboîtent le pas, coucou Orban.

  4. Lyon1950 - mar 10 Mai 22 à 16 h 36

    Vu qu'il nous faut un entraîneur qui connaisse bien la Ligue 1 et ait du caractère...

    Signaler
  5. OL-91 - mar 10 Mai 22 à 17 h 06

    Kombouaré ne m'a jamais paru très séducteur, plutôt bourru, mais c'est un des meilleurs coaches de L1 et il y en a peu.

    Signaler
    1. OLVictory - mar 10 Mai 22 à 17 h 36

      Il n'est pas mauvais, il avait fait du bon boulot au PSG, mais rien de génial non plus.
      A Nice c'est moins bon on dirait

      Signaler
  6. Jerinho - mar 10 Mai 22 à 17 h 09

    Selon maxifoot :

    Il ne s'agit pas d'un secret, l'ancien directeur sportif de l'Olympique Lyonnais Juninho avait du mal à collaborer avec le directeur du football des Gones Vincent Ponsot. Et lors d'une réunion à l'occasion de l'intersaison, le Brésilien, malgré la présence du président Jean-Michel Aulas, n'a pas hésité à dire ses vérités à son collège.
    "Je ne t'aime pas, et toi non plus, mais on doit travailler ensemble", a lancé l'ex-milieu de terrain à Ponsot, selon le quotidien L'Equipe. Après un débat très tendu entre les deux hommes, Aulas a même demandé par mail à Juninho de présenter ses excuses. Mais toujours très remonté, l'Auriverde ne l'a jamais fait. Et finalement, le natif de Recife a claqué la porte en cours de saison, dès le mois de décembre.

    Signaler
    1. Roro Blouch - mar 10 Mai 22 à 19 h 49

      Si c'est vrai ça révèlerait quand même la lâcheté du personnage Ponsot. Dire la vérité est un acte fort et virile, prélude à une relation saine si chacun accepte et reconnaît l'autre dans un rapport de force, et à partir de là on peut se mettre d'accord sur des objectifs communs et travailler ensemble. Je déplore de plus en plus cette culture professionnelle à l'américaine où il faut un leader charismatique derrière lequel chacun se range au mépris de son individualité, je préfère les échanges francs et les compromis de bons sens, mais c'est vrai que ça demande une maturité dans la capacité à ne pas nourrir de rancœur qui est extrêmement rare aujourd'hui.

      Signaler
      1. Juninho Pernambucano - mar 10 Mai 22 à 20 h 53

        Juni l'a fait à l'ancienne , ou on se disait les choses en face avec franchise .
        ça n'existe plus ça aujourd'hui , c'est le règne de l'hypocrisie , de la fausseté et du mensonge .

    2. poussin - mer 11 Mai 22 à 6 h 13

      surtout que le départ de Guimaraes a du être acté en décembre par Ponsot et que ça a été la goutte d'eau pour juni pour donner sa démission. Après juni est trop émotionnel , et pas assez froid pour ce genre de poste. Pas assez de recule et de maitrise de soi pour manoeuvrer habillement ces polico,économistes,technocrates qui font et défont notre monde.

      Signaler
  7. Sébastien TTP - mar 10 Mai 22 à 23 h 12

    Galtier est bien où il est, s'il part ou est viré je ne le veux pas à Lyon.
    Mais la question est qui souhaite venir à Lyon avec tous ce bordel et déballage ?
    Kambouaré arrive à s'entendre avec Kita .... Donc il devrait s'entendre avec Jma et Ponsot 😂
    De plus pour lancer nos jeunes c'est le mec idéal.
    D'ici que ce soit pas un truc improbable, retour de Garde ou style Le Guen

    Signaler
  8. ChiesaLacombeDiNallo - mer 11 Mai 22 à 9 h 07

    Galtier, ça sent la grosse boulette. Ça a donc des chances de se faire. Mais, bon, ça ne pourra pas être pire que Bosz.
    Sinon, puisque l'on en est à faire le mercato de rêve, Kombouaré, ce serait bien. Peut-être plus réaliste : Der Zakarian. En tout cas, s'il faut miser sur des jeunes du type Cherki, il va falloir trouver un mec à la fois bon tacticien et expert en psychiatrie lourde.

    Signaler
  9. OLVictory - mer 11 Mai 22 à 9 h 44

    Je pense que je préfèrerai Kambouaré à Galtier, mais les deux sont des entraineurs qui peuvent nous aider à redresser cette équipe. Dans les plans B ce sont deux candidats sérieux, limités chacun à leur manière, mais sérieux.

    Signaler
    1. Darn - mer 11 Mai 22 à 10 h 29

      Je n'ai jamais apprécié Kombouaré, mais j'ai sans doute tort.

      Signaler
      1. OLVictory - mer 11 Mai 22 à 11 h 03

        T'aime pas les golfeurs ?

      2. le_yogi - mer 11 Mai 22 à 11 h 16

        Pareil j'ai jamais été très impressionné. Mais bon il a du caractère alors certains vont dire que c'est bien pour encadrer des starlettes. Je ne pense pas qu'il soit de nature à nous faire gagner des titres, mais peut-être que pour retrouver les places européennes ça pourrait déjà suffire dans un premier temps...

      3. OLVictory - mer 11 Mai 22 à 11 h 30

        Question niveau de jeu, son équipe du PSG 2011 était plutôt spectaculaire. Il a réussi à glaner un bon petit palmarès avant de se faire virer alors que l'équipe était leader du championnat.
        Et à Nantes dans un contexte tourmenté il arrive à bien se débrouiller.
        Ce ne sera jamais un grand entraineur, mais il fait le boulot !
        Comme un Galtier en version un peu plus offensive

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut