OL : des situations disparates en équipe nationale

Si certains joueurs de l’OL se présentent comme des internationaux de haut rang, d’autres peinent à s’imposer au sein de leurs sélections.

Au terme de cette triste saison 2021-2022, les vacances ne sont pas arrivées pour tout le monde à l’Olympique lyonnais. Tout comme Caqueret, Lukeba et Gusto qui ont débuté vendredi avec les Espoirs, la plupart des internationaux habituels retrouvent en ce moment leurs sélections. A commencer par Lucas Paquetá, qui rejoint le Brésil. Le milieu offensif est redevenu un homme fort de la Seleção depuis son retour en forme à Lyon, dès 2020. Il s’était notamment illustré lors de la Copa América 2021, au cours de laquelle il fut buteur en quarts face au Chili, puis en demies face au Pérou. Cette même année, son coéquipier Emerson avait par ailleurs remporté l’Euro avec l’Italie. Initialement remplaçant de Leonardo Spinazzola, le latéral originaire de Santos avait intégré le 11 de départ en demi-finale contre l’Espagne et en finale contre l’Angleterre. Le joueur sous contrat avec Chelsea disputera la Ligue des nations en juin avec la Squadra Azzurra.


Denayer blessé, Lopes délaissé


Jason Denayer aurait dû participer à cette même compétition avec la Belgique, mais a finalement été déclaré forfait. International depuis 2015, le défenseur central avait passé deux saisons entières sans jouer avec les Diables Rouges entre 2016 et 2018, jusqu'à son arrivée à l’OL. Depuis lors, l’ancien Citizen compte 27 sélections, sur 35 au total dans sa carrière. L’habituel deuxième gardien du Portugal Anthony Lopes (14 sélections depuis 2015) n’a quant à lui pas été retenu par Fernando Santos. Même chose pour les tricolores rhodaniens Léo Dubois (13 sélections), Tanguy Ndombele (7 sélections), et Houssem Aouar (1 sélection) qui, sans grande surprise, n’ont pas attiré l’attention de Didier Deschamps pour sa dernière liste en date. Ce n’est d'ailleurs toujours pas la bonne non plus pour Moussa Dembélé, malgré ses bonnes stats de cette année. A bientôt 26 ans, le buteur, qui fut pendant longtemps un cadre de Sylvain Ripoll, n’a pour le moment jamais été appelé avec les A.


Le statut quasi inatteignable de Boateng


Karl Toko-Ekambi, de son côté, est tout proche d’honorer sa 50e apparition avec le Cameroun lors du prochain rassemblement. Plusieurs Lyonnais ont également déjà porté la tunique d'un pays africain, à l’image du Zimbabwéen Tino Kadewere (21 sélections), du Togolais Malcolm Barcola (14 sélections), de l’Ivoirien Sinaly Diomande, (8 sélections), et du Sénégalais Pape Cheikh Diop (3 sélections), qui avait effectué ses classes jeunes avec l’Espagne.

Mais il y a bien un élément actuel de Peter Bosz dont le prestige en équipe nationale surclasse sans aucun doute celui de tous ses coéquipiers. Il s’agit bien entendu de Jérôme Boateng, dénombrant 76 capes avec l’Allemagne, avec à la clé une Coupe du monde soulevée en 2014. Le natif de Berlin est néanmoins boudé par la Mannschaft depuis 2019.

1 commentaire
  1. Darn - mar 31 Mai 22 à 15 h 34

    Merci pur cet état des lieux. Voilà, quelqu'un aura lu cet article.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut