Jean-Michel Aulas avec Noël Le Graët (Photo by FRANCK FIFE / AFP) /

OL : Le Graët confirme "un manque d’affluence" dans les stades féminins

Présent à Nice pour l’Assemblée générale de la FFF, Noël Le Graët a été questionné sur les propos d’Ada Hegerberg concernant le manque d’impact dans le foot féminin après la Coupe du monde 2019. Le président de la 3F estime que c’est avant tout dans les stades que ce sentiment se fait sentir.

Depuis son arrivée à Lyon et la statut qu’elle a acquis dans le football féminin, Ada Hegerberg n’a jamais cherché à faire semblant et dit très souvent ce qu’elle pense. Il y a quelques mois, l’attaquante de l’OL avait mis Jean-Michel Aulas dans une situation embarrassante avec des propos très durs à l’encontre de la Fédération Française de football. La Norvégienne regrettait que la France n’avait pas profité de la Coupe du monde 2019 pour donner un second souffle au développement du football féminin.

"Organiser des compétitions internationales, c'est bien. S'investir dans notre championnat, c'est mieux, avait écrit Hegerberg sur Twitter. On est à la ramasse et la CDM 2019 a eu aucun impact."


Une première avancée avec la future D3 ?


Face à la sortie médiatique de sa joueuse, Aulas avait dû jouer les médiateurs auprès de Noël Le Graët. Samedi, une évolution du football féminin français a été validée à l’assemblée générale de la FFF avec la future création d’une D3 à partir de 2023 et la possibilité pour l’OL d’inscrire une équipe réserve. De nouveau interrogé sur les propos d’Hegerberg, Le Graët estime que l’intérêt est bien présent quand il s’agit des Bleues mais que la D1 féminine a un peu de mal à décoller, sans pour autant donner d’axes de progression.

"Les Bleues attirent du monde et le nombre de licenciées continue de progresser (210 000 actuellement), a déclaré le président de la FFF dans le Journal du Dimanche. L’intérêt des sponsors est de plus en plus fort : dans tous les contrats, on ajoute des lignes pour les filles. Mais le championnat, oui, c’est difficile. La fréquentation des stades reste faible."

En programmant notamment une dernière journée de championnat en plein milieu de semaine comme ce fut le cas lors de la saison qui vient de s’achever, la FFF n’aide pas vraiment à cette fréquentation plus importante.

30 commentaires
  1. Le Bon - dim 19 Juin 22 à 10 h 11

    Il faudrait peut-être aussi que les stades (où l'on ne voit rien) et les terrains - souvent synthétiques - soient plus attirants...

    Signaler
  2. Cicinho - dim 19 Juin 22 à 10 h 36

    Est-ce que l'avenir du foot féminin ne passerait pas parune 1ere division européenne ? Pour homogénéiser le niveau et renforcer l'intérêt ?

    Signaler
    1. JUNi DU 36 - dim 19 Juin 22 à 11 h 55

      C'est vraiment pas le moment de mettre en place une chose pareil, pour trois raisons principalement :
      - Écologiquement se serait un grand recul alors qu'il y a une grave urgence climatique.
      - Financièrement on irait droit à la cata ( coût des transports, Carburants, hébergements etc...
      - Que devienne les autres clubs des divers championnats ?? Car tout le monde pourra pas y participer, et ont sait très bien que se seront encore les plus riches qui seront admis.
      Ça ressemble beaucoup à une ligue européenne masculine qui avait été évoqué il y a peu et remis dans un tiroir, ce que tu propose...

      Signaler
  3. Philippeb - dim 19 Juin 22 à 12 h 32

    Je viens de regarder les affluences sont faibles globalement en D1, a peine plus de 1000 spectateurs en moyenne.
    Évidemment si on compare au foot masculin c'est tout petit. Mais il ne faut pas comparer, c'est un sport beaucoup plus jeune, encore fréquemment dénigré par les footeux.
    Si on regarde les affluences du basket masculin, c'est de l'ordre de 3500 spectateurs, le hand c'est pareil. Forcément il sont limités par la taille des salles, mais c'est quand même pas énorme non plus.

    Signaler
  4. Philippeb - dim 19 Juin 22 à 12 h 36

    On a quand même la chance d'avoir deux locomotives avec l'OL ( surtout) et le PSG sans compter l'EDF. Après il faudrait peut-être organiser le championnat avec une saison régulière et des play off, ce qui relancerait l'intérêt en égalisant un peu les chances.

    Signaler
    1. JUNi DU 36 - dim 19 Juin 22 à 13 h 58

      Tu peux ajouter le Pais FC qui est en train de monter de plus en plus. Ils finissent à 3 pts de PSG et ont tenu largement tête à l'ol lors des confrontations.
      Il y a même les quatre clubs suivant qui avancent petit à petit, Fleury, les pionniers Montpellierains, Bordeaux et Reims.

      Signaler
      1. OL-91 - dim 19 Juin 22 à 14 h 16

        Faire une bonne saison, c'est bien, en faire deux de suite, c'est mieux.

      2. JUNi DU 36 - dim 19 Juin 22 à 16 h 43

        Quand tu es riche comme L'ol et Paris c'est tjrs plus facile d'enchainer les bonnes saisons

  5. Juni forever OL - dim 19 Juin 22 à 16 h 05

    Le foot féminin, on en entend peu parler.
    Sauf à Lyon car on a la meilleure équipe du monde
    Faut pas se voiler la face, il y a peu d'équipes de tres haut niveau, 3 ou 4 pas plus et beaucoup sont des équipes de chèvres qui encaissent 5 a 10 buts face à l'OL ou le qsg
    A l'étranger, a part les US, ça prend tout doucement, à cette vitesse la, ça va mettre 2 ou 3 décennies

    Signaler
    1. Lyon1950 - dim 19 Juin 22 à 16 h 28

      Il me semble évident que dans quelques années, l'OL féminin sera dépassé, comme l'a été l'OL masculin, parce que le foot féminin se développe et que l'OL n'avait que deux avantages :
      - avoir développé à fond une équipe féminine avec sérieux contrairement à l'immense majorité des autre clubs, et pour cela,
      - y avoir mis les moyens.

      Or, plus le foot féminin se développe car les clubs y trouvent un intérêt, une visibilité/publicité croissante au fur et à mesure que les années passent, moins l'OL conservera son avance.
      Et plus le foot féminin se développe, plus les gros clubs le font, avec des moyens qui, inexorablement, finiront pas largement dépasser ceux de l'OL.
      Nul doute qu'en France, Paris nous dépassera financièrement très prochainement. Cela n'est pas gage de succès immédiat, mais cela aide quand même grandement, et si cela se multiplie à l'échelle européenne, l'OL cèdera face à l'adversité.
      Alors savourons les prouesses de l'OL féminin pendant qu'il performe.

      Signaler
      1. Olyonn@is - dim 19 Juin 22 à 16 h 56

        Je pense qu il y aura de plus en plus de spectateurs.Rien qu'à voir le nombre de filles,parfois plus nombreuses que les garçons,qui jouent au foot dans les cours d'école.A mon époque il n'y en avait pas une!

    2. JUNi DU 36 - dim 19 Juin 22 à 16 h 59

      Juni en Espagne le niveau est en train de monter très vite apparemment, vu comment ils aiment le football je ne serais pas étonné que dans 2 ou 3 ans ils dominent le monde...

      Signaler
  6. Olyonn@is - dim 19 Juin 22 à 17 h 13

    On aime aussi le foot en France on a 2 millions de licenciés soit plus qu'en Espagne.

    Signaler
    1. JUNi DU 36 - dim 19 Juin 22 à 17 h 32

      Alors explique pourquoi au Barça ils font 93 000 spectateurs et Lyon 28 000 je crois

      Signaler
      1. Juni forever OL - dim 19 Juin 22 à 22 h 22

        C'est nouveau chez eux, ils sont curieux, il Faudra voir sur la durée dans quelques années
        Sachant qu'en Espagne, c'est un pays de foot contrairement à la France !
        J'y vais souvent, les mômes jouent au foot partout dans les rues a 11h du soir, chez nous, ils font les cons a cette heure la 🤣

      2. Olyonn@is - lun 20 Juin 22 à 13 h 50

        Les 2 Juni.En attendant la France compte 2 coupes du monde,l Espagne 1. Adios 👋

  7. Olyonn@is - dim 19 Juin 22 à 17 h 41

    Il me semble qu'à Lyon on fait plus que 28000,non?Barcelone compte aussi plus de population que Lyon ça doit aider.4 millions 5 avec l agglomeration.En tout cas pour être de nombreuse fois aller en Espagne notamment Valence et Barcelone,on a rien à envier à nos amis Espagnols.

    Signaler
    1. OL-91 - dim 19 Juin 22 à 18 h 54

      La comparaison d'agglomérations est toujours délicate. Les métropoles Lyon et Barcelone ont en fait le même nombre d'habitants (source WP). Comme la métropole espagnole est deux fois plus étendue, il faudrait mordre sur les départements voisins pour ne pas désavantager Lyon. On sait d'ailleurs que l'OL est fréquemment soutenu dans l'Ain, l'Isère, la Savoie, voire la Loire (région du nord).
      En France, il semble qu'on aime moins le foot s'il n'y a pas de bataille de clochers.

      Signaler
      1. Olyonn@is - lun 20 Juin 22 à 13 h 41

        Ce sont de très bon contre arguments OL 91 après on pourrait en débattre pendant des heures,sachant que le Barça c'est assez spécifique,c'est le club de toute une région la Catalogne,qui compte 8 millions d'habitants(soit autant que la région Rhône Alpes)soit un potentiel énorme pour aller au stade.Pour la bataille de clocher je pense que tu veux parler d OL-ASSE,gros derby de France😏.

    2. Beeeeen - lun 20 Juin 22 à 14 h 07

      Ce qui ne changera jamais c’est que chez nous il y en a toujours pour rappeler a quel point on est minables et en Espagne il y en a toujours pour s’enflammer et se croire les meilleurs du monde. C’est deux cultures différentes.

      L’Espagne achète une forme de paix sociale avec le foot dans les rues et au stade le week-end. Ça reste un pays très pauvre comparé à la France.
      Tout comme ça joue beaucoup en Angleterre où il y a beaucoup de classes pauvres, et une vraie popularité du foot au sein des familles. Tout comme l’Allemagne où les classes populaires, ouvrières vont traditionnellement au stade de leur ville.
      On est plutôt comme la Suisse, il y a quelques nostalgiques des verts et de l’OM mais en gros les gens sont moins à fond.

      Signaler
  8. Alexandre Gones - dim 19 Juin 22 à 18 h 27

    ok M. LE GRAET mais à part constater le manque d'affluence, vous faites quoi pour y remédier et faire rayonner le sport féminin ? On peut se poser la question pour le sport masculin aussi mais c'est pas le début sur cet article. Et c'est pas très compliqué d'avoir des idées, il est juste trop dans son confort, il donne l'impression d'attendre que les gens s'y interessent. Bref, parlons idée, j'en donne une pour l'exemple mais si la FFF permettait/imposait de diffuser certains matchs (je dis pas tous, certains) notamment ceux joué les week ends juste avant le match des garçons, les clubs pourraient proposer des packs de deux matchs à domicile (1er match filles, 2ème garçon). comme ça on capte un public dans les deux sens. Un public plus familiale, etc. ça va dans le sens du constat de cette année où on a eu vraiment beaucoup trop de violence, il faut ramener l'esprit de fête, d'être tous ensemble pour passer un bon moment, etc. Mais pour ça oui il faudrait que les agendas garçons comme filles soient pensés pour qu'un club puisse avoir deux matchs à domicile le même jour. en terme de sécurité, staff etc ça ferait des économies pour l'organisation en plus.

    Signaler
    1. XUO - dim 19 Juin 22 à 18 h 37

      Le Graët, c'est comme Labrune ça sert à quoi ?
      Pour ta proposition ( jumeler les matchs féminin, masculin ) je suis pour ...et j'apporte même le soutien des deux Dédés à qui je n'ai rien demandé mais qui sont forcément d'accord. Et y en a plein d'autres !

      Signaler
      1. isabielle - dim 19 Juin 22 à 19 h 17

        Pour développer le foot féminin, il faut :
        - des idées : elles ne manquent pas chez tous les acteurs du foot... et dans ce forum en particulier
        - des sponsors, annonceurs, pub TV... : mutualisons davantage avec le foot masculin
        - une visibilité sur un canal TV gratuit avec une organisation cohérente des championnats homme/femme
        - une EDF menée par des coachs charismatiques et bons communiquants
        - des beaux terrains (il y en a dans toutes les grandes agglomérations) et une structure d'accueil plus attirante que celle d'une kermesse d'école primaire...
        ... Mais surtout il faut la VOLONTE de le faire avec un LEADER passionné, tout le contraire de ce que nous propose NLG

      2. dede74 - dim 19 Juin 22 à 19 h 39

        Pour le moment, tu n'as l'accord que d'une moitié, la mienne, le 69 est sur son île de beauté !
        Un lever de rideau féminin, ce serait chouette, dit le hibou !

    2. OL-91 - dim 19 Juin 22 à 19 h 02

      Je suis d'accord qu'auparavant, il faudrait se préoccuper des clubs masculins de plus en plus en déshérence. Ils sont, qu'on le veuille ou non, à la base de l'engouement populaire de ce sport. Ils doivent, masculins et féminins, avancer de conserve. Sinon, le risque serait de faire des clubs féminins la position de repli du foot hexagonal.

      Signaler
      1. isabielle - dim 19 Juin 22 à 19 h 31

        Une équipe féminine ça coûte bien moins qu'un mercato masculin raté ou un podium raté... et il y en a qui cumulent les deux parfois !

      2. XUO - dim 19 Juin 22 à 20 h 56

        Faire "avancer hommes et femmes de conserve ", c'est risqué : d'aucuns diraient que les hommes sont des maquereaux.......

      3. Lyon1950 - dim 19 Juin 22 à 21 h 26

        ... Et les femmes des thons ?

  9. Olyonn@is - lun 20 Juin 22 à 13 h 40

    Ce sont de très bon contre arguments OL 91 après on pourrait en débattre pendant des heures,sachant que le Barça c'est assez spécifique,c'est le club de toute une région la Catalogne,qui compte 8 millions d'habitants(soit autant que la région Rhône Alpes)soit un potentiel énorme pour aller au stade.Pour la bataille de clocher je pense que tu veux parler d OL-ASSE,gros derby de France😏.

    Signaler
  10. Olyonn@is - lun 20 Juin 22 à 13 h 49

    En attendant la France compte 2 coupes du monde,l Espagne 1. Adios 👋

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut