Olympique Lyonnais French president Jean-Michel Aulas attends the French Ligue 1 football match between Paris Saint-Germain (PSG) and Olympique Lyonnais (OL) at the Parc des Princes stadium in Paris on December 13, 2015. / AFP / FRANCK FIFE

OL : le jour de vérité pour Aulas à la LFP

Ce mercredi ont lieu les élections au Conseil d'Administration de la Ligue de Football Professionnel. Jean-Michel Aulas est candidat mais n'est pas sûr de l'emporter.

Les candidats pour une place au Conseil d'Administration de la LFP sont nombreux alors que les élections ont lieu ce mercredi. Quatorze dirigeants de clubs de Ligue 1 vont s'arracher un des huit postes disponibles. C'est le cas de Jean-Michel Aulas, membre du CA depuis 25 ans mais pas sûr d'être réélu. Il faut dire que plusieurs de ses homologues souhaitent le voir partir suite à sa prise de position concernant la réforme de la Ligue des champions, non-voulue par la majeure partie d'entre eux qui estiment qu'Aulas a agit dans l'intérêt de son club et non dans celui du football français en général en poussant cette réforme via l'ECA. Mais à l'heure du vote, le patron de l'OL se montre optimiste.

"Tout est possible, a-t-il assuré hier en marge de la conférence de presse officialisant le partenariat de l'OL avec l'entreprise Alila. Les résultats de ces élections sont toujours difficiles à prévoir. Je reste convaincu qu’il y a en jeu l’intérêt du football professionnel français. Nos concurrents sont les Anglais, les Allemands, les Italiens, les Espagnols et on veut rattraper l’une des quatre premières places qui sont dédiées aux grandes nations du football. Pour cela, il faut des gens d’expérience, qui ont démontré des choses. Demain, il y aura les urnes et je trouverais ça normal de prolonger l’aventure. Je fais partie de ceux qui sont les plus disponibles quand il s’agit de travailler à la Fédération Française de Football ou à la Ligue et je pense que cela peut compter."

Outre son absence, beaucoup d'experts craignaient également la non-présence des présidents du Paris Saint-Germain, de l'AS Monaco et de l'Olympique de Marseille, les trois clubs de football les plus importants du pays. Le premier et le deuxième ont vu leurs candidatures être bel et bien acceptées mais le troisième s'est retiré de la course. Pourtant, malgré leur légitimité, rien n'assure leur élection et Jean-Michel Aulas redoute l'absence des représentants des poids lourds du foot français dans les rangs du CA de la LFP au profit de dirigeants de clubs mineurs : "Ce serait probablement affaiblir le football français dans son combat européen, estime JMA. Mais parfois, dans les élections, ce n’est pas la logique qui prévaut. Et puis, quand on est dans les instances depuis longtemps, on peut s’exposer à la volonté de changement ou de préservation d’un certain nombre d’avantages individuels. Quoiqu’il arrive, je serai toujours souriant et actif pour défendre les intérêts du football professionnel" a-t-il conclu. Une dernière phrase qui montre à quel point l'hypothèse de ne plus le voir siéger au CA est crédible.

4 commentaires
  1. Le_Lyonniste - mer 5 Oct 16 à 11 h 02

    Allez Jean-Mimi, tes supporters sont là !

  2. Fab - mer 5 Oct 16 à 13 h 21

    L'élection n'aura pas lieu aujourd'hui faute de quorum !
    Pour des élections au sein d'une telle instance, cette absence de quorum m'interpelle vivement sur l'avenir du foot en France alors que par ailleurs les différents dirigeants martèlent par de "beaux discours" leur volonté de faire progresser le niveau général du championnat et des équipes !

  3. janot06 - mer 5 Oct 16 à 14 h 19

    Honteux d'apprendre que tout est reporté faute de quorum !
    Ces messieurs les présidents de clubs - du moins les absents - font étalage de leur incompétence.
    Les noms de ces fossoyeurs devraient être communiqués.

  4. 01 patriarche - mer 5 Oct 16 à 17 h 59

    Reporté faute de quorum les clubs de lorient, bastia, rennes, guingamp, caen, montpellier, tenait une réunion dans le 16éme pour préparer un "putsch" avec le soutient de 18 clubs de ligue 2 sauf le gazélec d'ajaccio et reims, le but transmettre une 2éme liste pour entrer au CA de la LFP cette liste a été transmise avec les 6 noms cités + paris et monaco.Ne soyons pas dupe le but est d'écarter JMA c'est vraiment un panier à crabe... suite au prochain épisode.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut