(Photo by FRANCK FIFE / AFP)

OL : Le Sommer et Henry toujours pas été appelées avec les Bleues

Ce jeudi, Corinne Diacre a dévoilé les 23 joueuses retenues pour le rassemblement d’avril des Bleues. Une liste où manquent encore à l’appel Eugénie Le Sommer et Amandine Henry.

Un mois après avoir remporté le Tournoi de France, les Bleues vont reprendre le chemin des qualifications pour la Coupe du monde féminine 2023. Avec déjà six victoires en autant de matchs, la qualification est en bonne voie mais les deux matchs qualificatifs contre le pays de Galles (8 avril, 20h45) et la Slovénie (11 avril) vont surtout servir à préparer au mieux l’Euro 2022 qui se déroulera en Angleterre, durant l’été. Jeudi, Corinne Diacre a dévoilé la liste des 23 joueuses retenues pour ce rassemblement d’avril avec la présence de cinq joueuses de l’Olympique lyonnais.

Le Sommer blessée mais...

Déjà présentes pour le Tournoi de France, Selma Bacha, Griedge Mbock, Wendie Renard, Delphine Cascarino et Melvine Malard seront de nouveau sur le pont à la mi-avril. Ce ne sera pas le cas d’Eugénie Le Sommer, qui est blessée actuellement mais qui fait les frais des choix de Diacre depuis quelques rassemblements, mais aussi d’Amandine Henry encore laissée de côté par la sélectionneuse française. Même chose pour Perle Morroni qui revient juste de blessure et qui n’a pas été retenue par Diacre.

3 commentaires
  1. JUNi DU 36 - jeu 31 Mar 22 à 12 h 13

    C'est moi ou ça sent la fin définitive de Henry et Le Sommer en équipe de France ?

    1. OLVictory - jeu 31 Mar 22 à 12 h 20

      33 ans + un conflit ouvert avec la sélectionneuse, effectivement ça sent la retraite internationale forcée.
      Sauf si la Coupe du monde féminine est complètement ratée et qu'un nouveau coach vient tout reprendre de zéro

    2. Dede passion 69 - jeu 31 Mar 22 à 12 h 27

      C'est bien possible pour Eugénie qui enchaine les blessures, n'est plus toute jeune, mais surtout est face à une forte concurrence.
      Avec les parisiennes Katoto, Diani, Baltimore, et les lyonnaises Cascarino et Malard, les places deviennent chères.

      Par contre, pour Amandine, ça sent toujours le règlement de compte, car au milieu, elle a tout autant sa place que C. Bilbaut .

      De toute manière, la gracieuse est aussi psycho-rigide que l'était le crispé à l'OL !....😉😜

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut