Lucas Paqueta et José Fonte (Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

OL : Lucas Paquetà a-t-il enfin trouvé son second souffle ?

Bien moins décisif depuis quelques mois, Lucas Paquetà a retrouvé le chemin du but contre les Girondins de Bordeaux. Dans son sprint final, l’OL aura besoin d’un grand Brésilien.

Sa célébration après avoir trompé Gaëtan Poussin n’a laissé que peu de place au doute. En tuant définitivement les espoirs bordelais avec le but du 3-0 avant la mi-temps, Lucas Paquetà n’a pas seulement mis les deux genoux à terre aux Girondins de Bordeaux, il s’est aussi offert une vraie libération. Son langage corporel au moment d’aller vers le poteau de corner et vivre cet instant de joie avec le public a montré que le Brésilien était dans le doute depuis des semaines, comme s'il souhaitait se débarrasser de ses mauvaises ondes. Depuis le début de l’année 2022, l’ancien Milanais n’est que l’ombre de lui-même par rapport à la première partie de saison. Si l’OL était dans la difficulté avant la rencontre contre Bordeaux, Paquetà en était une des raisons.

"Son entrée face à West Ham est presque scandaleuse, assène un confrère d’Eurosport. Il a énormément apporté en début de saison, on ne lui enlèvera pas et il a fait du bien à l’OL pour cacher certains manques mais sa combativité qui était une de ses forces, jeudi (dernier) on aurait dit qu’il était en pantoufle, sans changement de rythme, en loupant et forçant des choses simples."


Une baisse de régime déjà observée la saison dernière


Son but dimanche lui a remis la tête à l’endroit et a une importance personnelle bien au-delà de celle d’un 3-0. Depuis le passage à la nouvelle année, il est clairement un ton en-dessous et c’est tout le système lyonnais qui s’en retrouve perturbé. Quand il jouait les chefs d’orchestre en première partie de saison, Lucas Paquetà est devenu à l’image de ses coéquipiers. Un brin individualiste, un brin énervant, comme cette action à la dernière minute contre le FC Porto, où souhaitant tellement jouer les sauveurs, il a trouvé le moyen de se gêner avec Houssem Aouar alors que le but leur tendait les bras. Se dépensant sans compter malgré sa baisse de régime, il a néanmoins été dans le viseur à cause de son déficit d’efficacité. Avant son but contre Bordeaux, il n’avait été décisif qu’à trois reprises en Ligue 1 sur les 13 dernières journées. Quand il fallait trouver trace d’un match où il ne s’était pas montré à la hauteur en première partie de saison (6 buts, 3 passes), ce fut plutôt l’inverse depuis début 2022. 

"Il nous aide mais c'est vrai qu'on peut remarquer qu'il y a un marquage très fort sur lui, a concédé Thiago Mendes dimanche. Cela le met peut-être en difficulté. Il donne son maximum pour être comme avant."


Touché par les départs de Juninho et Bruno Guimarães 


Aligné dans un rôle de relayeur dans le 4-3-3 mis en place par Peter Bosz contre Bordeaux, Lucas Paquetà a semblé plus à l’aise. Un peu plus reculé et donc un peu moins sous la pression adverse, il a certes fait preuve de déchet technique mais a semblé plus fringant que ses dernières sorties. Touché par le Covid au début de l’année puis avant le match retour contre West Ham, il enchaîne les petites galères physiques en plus de celles personnelles. La cause à effet n’a pas été prouvée mais les départs conjugués de Juninho et Bruno Guimarães à l’hiver l’ont impacté psychologiquement. Avec l’arrivée de Tetê, il a la possibilité de jouer un rôle de grand frère et s’il assure avoir "trouvé des amis à Lyon", ce côté Brésil ne peut lui faire que du bien.

"Mon pote, le jour est venu de te dire au revoir, je voulais te remercier avant toute autre chose, pour l'amitié, les rires et tous les moments passés ensemble, avait écrit l’ancien Milanais au milieu de Newcastle sur son compte Instagram. Pour m'avoir aidé à retrouver ma meilleure version ! Je pense que sans ton amitié je ne serais pas là !"

La Seleção d’ailleurs. Peut-être bien l’explication réelle de cette baisse de régime qui avait déjà été observée la saison dernière avant une fin en boulet de canon (5 buts, 3 passes en 8 matchs). Devenu un pion essentiel de Tite depuis son arrivée à l’OL, Paquetà enchaîne les sélections et donc les voyages lointains en Amérique du Sud. Que ce soit en club ou avec le Brésil, il a déjà atteint la barre des 50 matchs jouée, et forcément au niveau de la fraîcheur physique, on a connu mieux. Remplaçant contre West Ham à cause du Covid et n’ayant joué qu’heure contre Bordeaux, Lucas Paquetà a pu recharger en partie ses batteries. Pour décrocher l’Europe à la fin de la saison, l’OL aura besoin d’un grand meneur brésilien. Histoire de pourquoi pas finir une histoire qui pourrait prendre fin cet été de la meilleure des façons…

16 commentaires
  1. kazo le rouge - mar 19 Avr 22 à 10 h 10

    ce serait bien de retrouver le grand PAQUETA

    et si on le gardait pour jouer en 8 l an prochain à coté de CAQUERET et FAIVRE ou JRA en 10,
    un rôle à la juninho dans le temps....ça pourrait être pas mal!

  2. jolann69 - mar 19 Avr 22 à 10 h 38

    S'il veut trouver un bon club l'année prochaine, et que le club puisse se faire de l'argent sur son transfert pour boucher les trous d'une nouvelle saison sans LDC et même sans coupe d'europe, cela devient nécéssaire.

    1. Lyolicha - mar 19 Avr 22 à 11 h 18

      Si chaque saison on vend nos meilleurs joueurs faudra pas s’étonner que le sportif ne suit pas derrière.
      Paqueta doit encore rester au moins une saison a Lyon histoire de retrouver la ligue des champions.

      1. jolann69 - mar 19 Avr 22 à 13 h 52

        Paqueta ne va pas rester, j'en suis certain. Après le départ de Juni qui l'a fait venir, et de son pote Guimaraes, je ne vois pas comment cela pourrait être le souhait du joueur de rester. Et si en plus tu ajoutes a cela que sans coupe d'europe on va avoir de gros soucis financier, et qu'il est sans doute la plus grosse valeur marchande, il ne faut pas être devin pour savoir comment cela va finir.
        Non nous on va garder Aouar, parce que personne n'en voudra.

  3. Altheos - mar 19 Avr 22 à 11 h 27

    C'est un milieu de terrain qui ne refuse pas le contact, qui est capable de bien conserver, d'orienter.
    Je le trouve bien plus à l'aise en 8 qu'en 10 ou en 9.
    Avec Mendes ou Caqueret en 6 et N'dombélé en box-to-box, je reste convaincu qu'on peut avoir un milieu très performant. Faivre et JRA dans la rotation.

  4. Lyolicha - mar 19 Avr 22 à 11 h 52

    C’est un cercle vicieux. A chaque fois que l’OL ne se qualifiera pas en LDC,il y’aura un manque d’argent. Qui dis manque d’argent dis vente obligatoire pour combler cette absence de recette. Et ainsi de suite. Mais en vendant nos meilleurs joueurs,l’OL se tir une balle dans le pied et s’affaiblît. Il faut recruter intelligemment et ne plus se tromper dans les casting.

    1. OLVictory - mar 19 Avr 22 à 12 h 01

      Si une organisation diminue ses capacités à produire dans des périodes de moins bien, elle aura beaucoup de mal à se sortir de la pente savonneuse. La base de la gestion d'une entreprise ou d'un club, c'est d'investir dans les périodes où ça ne se passe pas bien pour en sortir rapidement et par le haut.

  5. juninho pernambucano - mar 19 Avr 22 à 12 h 54
    1. OLVictory - mar 19 Avr 22 à 13 h 07

      Oui, Pathé et les chinois veulent revendre leurs actions, il va y avoir des nouveaux actionnaires.

      1. Olyonn@is - mar 19 Avr 22 à 13 h 46

        Et ben...!

      2. Darn - mar 19 Avr 22 à 14 h 22

        Et on sait pourquoi ils se retirent ? Ils espéraient plus de pouvoir ?

      3. OLVictory - mar 19 Avr 22 à 14 h 32

        Les deux ont besoin d'argent, ils ont fait de mauvaises affaires durant ces années covid.
        Dans le même temps, l'OL veut renégocier les prêts pour le stade, mais les banquiers demandent sûrement que les actionnaires remettent de l'argent dans la structure, c'est ce qui se fait généralement.

        C'est toujours un moment délicat pour un actionnaire, s'il reste sans remettre d'argent, dans tous les cas de figure son capital sera dilué. Il a tout intérêt à vendre s'il trouve un acheteur qui offre un bon prix. Et s'il a besoin d'argent par ailleurs, la question ne se pose même plus.

      4. Darn - mar 19 Avr 22 à 14 h 42

        Merci pour cet éclaircissement !

  6. Darn - mar 19 Avr 22 à 13 h 51

    On pouvait penser que Ndombélé remplacerait numériquement et sans trop de problème Guimaraes, mais effectivement, si Ndombélé n'a pas, je pense, grand chose à envier à Guimaraes, nous avons perdu une synergie dans le groupe, la relation technique et au-delà Paqueta/Guimaraes. C'est sans doute évident à dire, mais le foot n'est définitivement pas une somme d'individualités.

    1. Altheos - mar 19 Avr 22 à 15 h 16

      C'est bien pour ça que Jacquet et Deschamps ont gagné une CM pendant que le PSG court toujours après la C1.

      1. Darn - mar 19 Avr 22 à 15 h 29

        On aurait pas pu l'illustrer de façon plus concise !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut