OL : manque d’engouement autour des Fenottes, à qui la faute ?

Malgré un 8e titre de champion d’Europe, l’OL n’a pas réussi à attirer les foules, dimanche, pour les festivités de ce sacre à Lyon. Est-ce un problème d’organisation ou tout simplement de mentalité vis-à-vis du football féminin ?

Dimanche, sur la place de la Comédie, l’affluence était bien loin de celle observée lors des différents titres des garçons jusqu’en 2012 et la Coupe de France. Pour la 8e Ligue des champions dans l’armoire à trophées de l'OL, environ 200 personnes s’étaient amassées devant les grilles de l’Hôtel de Ville pour apercevoir et célébrer les Fenottes. Pour une équipe qui écrit chaque jour un peu plus son nom dans la légende du foot, ça ne fait pas épais et nombreux sont ceux à s’en être désolé sur les réseaux sociaux. Entre communication tardive et manque d’intérêt pour ces filles pourtant sur le toit de l’Europe à qui est-ce vraiment la faute ?

La réponse se situe très certainement entre les deux. Samedi, à Turin, le Juventus Stadium était bien plus blaugrana que rouge et bleu. Sur les plus de 30 000 spectateurs annoncés pour la finale de la Ligue des champions, seulement 2 000 avaient fait le court déplacement entre Lyon et le Piémont. Face au 15 000 supporters du Barça, les différents groupes de supporters lyonnais comme Lyon 1950, Hexagones, Kop Fenottes 69 et OL Ang'elles ont tenté de soutenir la comparaison et les joueuses de l’OL tout comme Sonia Bompastor n’ont pas manqué de le préciser dès le lendemain lors de la réception en leur honneur. "Barcelone est quand même un grand club avec des supporters fidèles et une culture forte donc bravo à eux, avait souligné Ada Hegerberg. On aurait aimé avoir le même nombre c’est sûr mais ceux qui étaient présents ont fait un boulot énorme et ça nous a beaucoup motivées car on voulait leur donner aussi ce titre."


Un problème de mentalité en France ?


L’attaquante norvégienne n’est jamais la dernière pour donner son avis et a très certainement levé un premier point d’explication à ce manque d’engouement autour de cette finale. Car c’est bien toute la semaine qui a entouré ce duel qui a fait ressortir ce sentiment de laissé-pour-compte. Quand l’Espagne a mitraillé ses journaux d’articles, la France du foot est restée plutôt calme sur le sujet, bien plus passionnée par le feuilleton Kylian Mbappé. Notre pays ne serait-il finalement pas rattrapé par les défauts qu’on lui connait, à savoir ne pas être un pays de foot ? C’est en tout cas ce qu’ont pensé Amel Majri et Nicolas Puydebois sur le plateau de Tant qu’il y aura des Gones, lundi. 

"C’est aussi la mentalité. Quand on regarde en Espagne, le Barça s’est mis à gagner et a directement rempli les stades avec 91 000 personnes. Quand on a joué au Parc, il était rempli. C’est en train de prendre mais il faut du temps.", a noté la Fenotte avant d’être suivant par notre consultant qui estime que la France "est loin en terme de ferveur par rapport aux Italiens, aux Espagnols ou aux Anglais. C’est la mentalité française."

Si le football féminin rentre de plus en plus dans les moeurs dans l’Hexagone et que voir une fille jouer dans un club même amateur n’a plus rien de choquant, il reste encore du travail pour ne serait-ce avoir une reconnaissance bien plus élevée. Amel Majri assure "que ça ne sert à rien de comparer avec les garçons, on ne courra jamais aussi vite mais on progresse et on fait ce sport aussi bien qu’eux." Avec des titres à ne plus savoir quoi en faire, l’OL a pourtant posé les bases d’une reconnaissance plus générale et surtout des performances qui pourraient attirer du monde au stade quand les garçons font choux blanc depuis une décennie. Seulement pour Nicolas Puydebois, il y a une erreur stratégique dans la communication faite dans le football féminin et à l’OL.

"Il faut aller chercher son public, chaque sport a son public. Le rugby, le basket, le foot, le foot féminin a son public. Plutôt que de se focaliser sur les ultras et le public déjà existant, il faut aller chercher un public plus familial qui n’a pas peur de venir au stade. Il ne faut pas dire 'parce que vous êtes supporters de l’OL alors vous allez voir les filles'. C’est un autre public et il faut développer cet aspect-là."


Une communication plus familiale et plus ciblée ?


Quand Sonia Bompastor ou Amandine Henry poussent la FFF à passer la seconde au niveau du développement des infrastructures en France, l’OL devrait donc revoir sa communication. Un pas a déjà été fait en ce sens avec la nomination d’une personne en charge des féminines au marketing et la réception à la mairie de Lyon est une vraie avancée puisque "c'était la première fois" comme l'a souligné Majri. La communication de la Ville de Lyon et du club a été tardive et faite sur les réseaux sociaux ce qui peut expliquer le peu de monde présent dans le centre ville dimanche mais il y a un créneau à prendre autour de ces filles qui font la fierté de toute un club, de toute une ville.

"Elles font bouger les choses. La région, la ville savent qu’il y a un créneau à prendre. Les dérives du foot business masculin engendrent des réactions et des comportements qui détériorent un peu notre équilibre de société, a poursuivi notre consultant. Avec les filles, par leur état d’esprit et leur simplicité, on retrouve des valeurs plus familiales."

Le temps et la patience sont les maître-mots dans cette évolution du football féminin et il se pourrait bien que les Fenottes ne soient finalement que les précurseuses de ce que sera le foot de demain.

48 commentaires
  1. Dede Passion 69 - mar 24 Mai 22 à 10 h 10

    Adepte du foot féminin et défenseur de celui-ci depuis 2004 , je souscris évidemment à 100% aux propos d'Amel et de Nicolas.

    Rassuré et en même temps surpris qu'il faille que nos fenottes remportent une huitième LDC, et probablement un 15ème titre, pour que l'on s'intéresse davantage à elles.
    Les supporters de l'OL ne mesurent pas encore la chance et le bonheur d'avoir chez nous la meilleure section féminine d'Europe.
    Mais l'on progresse ........lentement.
    Depuis q.q. jours de nombreux articles leurs sont consacrés et de nouveaux " blogueurs" viennent enfin participer , sans ironie malsaine comme on pouvait le lire ,il y a q.q. temps.

    Bien sur le feuilleton M'Bappe a totalement occulté le nouvel exploit de nos fenottes, et les médias parisiens ne vont pas transgresser leurs habitudes .

    A ceux qui doutent toujours, il faut reprendre la phrase d'Amel : "Ça ne sert à rien de comparer avec les garçons, on ne courra jamais aussi vite, mais on progresse et on fait ce sport aussi bien qu'eux ... "

    Tant que l'on n'aura pas compris et intégré cela, rien n'évoluera vraiment .

    Bien sur que notre section féminine ne remplace pas notre équipe fanion, mais elle fait partie intégrante du club, et se doit d'être honorée comme telle.
    Elle porte très haut les couleurs de notre cher OL.

    De nouveau, un grand merci à JMA.

    Vive les fenottes, vive le foot féminin !!!

    1. Hannibal LectOL - mar 24 Mai 22 à 10 h 51

      Je supporte le football féminin depuis la fin des années 80; j'ai d'abord commencé par Caluire. J'ai passé 7 ou 8 ans sur le forum de L'Equipe à le défendre et à essayer de le faire comprendre. Il a énormément progressé en quelques années tout en gardant sa simplicité et son aspect plaisant.
      Pour une fois, je partage totalement l'analyse de Nicolas Puydebois, l'OL féminin doit trouver son propre public, et celui-ci n'a rien à voir avec le monde des ultras.

      La FFF, puisque c'est elle qui organise aussi les championnats, doit absolument changer de braquet et comprendre les enjeux.

      Le foot masculin et ses montagnes d'argent, ses excès de tous ordres, entraînent de plus en plus de dégoût et de rejet. Et je pense que cela n'est qu'un début !.

      1. Dede Passion 69 - mar 24 Mai 22 à 12 h 54

        Hannibal,

        Bien évidemment d'accord avec toi.....👍

        Mais il va falloir du temps, beaucoup de temps , pour changer les mentalités, et encore plus, pour faire bouger les instances du foot.

        Moi qui suis le foot masculin depuis 6 décennies, je prends de plus en plus de recul avec lui.
        Ce show biz permanent devient difficile à supporter ...😡

        Je m'accroche encore un peu, et je lis avec délectation, certains commentaires ici ....

  2. Zens - mar 24 Mai 22 à 10 h 57

    Je sais que critiquer le Football Féminin n'est pas politiquement correct.

    Pour avoir suivi le Foot Féminin en tribunes y compris à l'extérieur pendant 3 ans notamment au Kop Fenottes, je n'ai pas accroché.

    Comme souvent, le Progressisme se heurte à la réalité.

    1. mmc1789 - mar 24 Mai 22 à 17 h 29

      C'est à dire ? factuellement, pourquoi tu n'as pas accroché ? quel rapport avec le progressisme ?

      1. Lyon1950 - mar 24 Mai 22 à 17 h 36

        Images faussées par un politiquement correct jusque-boutiste, ou extrême, au choix.

    2. Janot-06 - mar 24 Mai 22 à 22 h 08

      Pas accroché sans doute parce que tu as passé ton temps à vouloir comparer à ce qu'aurait pu faire un homme dans telle ou telle action.
      Ton cerveau est sans doute trop "pollué" par les matches masculins.

      Personnellement, le foot masculin commence à déclencher en moi de plus en plus de dégout et de rejet, avec ses excès sur ou en dehors des terrains, ses simulations, son agressivité, ses haines en tribunes, ses insultes trop nombreuses, son fric indécent, ses magouilles...

      Je fais de plus en plus d'efforts pour éviter de penser à tout ça mais il arrivera un moment, je le sens, où je ne pourrai plus suivre ni cautionner ce grand cirque.

      Je retrouve dans le foot féminin l'ambiance qui était celle qu'il y avait dans ma jeunesse autour des matches masculins, sans méchanceté ni agressivité sur le terrain, sans simulations, et où on allait au stade pour encourager son équipe et non pas pour insulter ou siffler l'équipe adverse, sans débordements dans les tribunes.

      Il est vrai que les Ultras n'existaient pas : c'était une ambiance bon enfant : j'allais au stade tout gosse, sans être accompagné par un adulte, et je ne risquais rien !

    3. Jacques Bouvier - ven 27 Mai 22 à 9 h 30

      jaCoboy... Vous n'avez pas accroché parce que votre tête compare avec les garçons...
      Allez voir d'autres sports (d'équipe) féminins, rugby, basket, volley, hand. avec des ''yeux neufs''... Revoyez l'histoire du foot féminin, l'exploit de Corinne Diacre (joueuse)....
      EVOLUEZ ...

  3. Darn - mar 24 Mai 22 à 11 h 25

    Une chouette finale qui m'a réconcilié avec le foot féminin (parce que le match aller contre Paris...)
    J'ai été très déçu du traitement médiatique avant, pendant, et après le match. Celui-ci aurait dû passer sur TF1 pour faire un meilleur score. Cependant, avec un 1 million, on arrive à des chiffres corrects, comparables à la L1, mais ce n'est pas en clair la L1...
    Je l'avais souligné, mais parler de la SIGNATURE d'un contrat autant en amont et en aval, plutôt que d'un huitième titre, une finale de LDC que le PSG n'arrive pas à gagner, alors que l'OL mec patine, parler d'une équipe au sommet du foot national et européen, qui bat des records qu'on ne parviendra peut-être jamais plus à battre (Sonia première femme à cumuler le titre joueuse/entraîneure, 5 LDC de suite, les 13 titres de championne d'affilée...).
    C'est ouf !

    1. Jacques Bouvier - ven 27 Mai 22 à 9 h 38

      jaCoboy, encore... le traitement médiatique c'est le gros scandale, j'enrage contre l'Equipe : 16 pages de foot, 1/4 pour un match international France féminine... Et que dit la FFF.... RIEN...
      Je ne suis plus région lyonnaise, pour Le Progrès je ne sais pas...

  4. OLVictory - mar 24 Mai 22 à 11 h 26

    Un truc que je n'ai jamais compris, c'est que les filles courent moins vite en moyenne que les garçons, sont moins grandes, et pourtant le terrain est de la même dimension et les cages aussi. Forcément ça change la perception de ce sport, ce n'est pas pareil. J'ai souvent entendu dire par les fans de foot que les gardiennes ne sont pas au niveau professionnel, mais avec ce genre de handicap ce n'est pas étonnant que l'on puisse avoir ce ressenti.

    1. MICAL - mar 24 Mai 22 à 11 h 31

      C'est Sandrine Rousseau, en sous-main ,qui a milité pour qu'il y ai parfaite égalité au niveau des règles😊

      1. OLVictory - mar 24 Mai 22 à 11 h 35

        T'es con 😆 😆 😆

      2. Le Bon - mar 24 Mai 22 à 12 h 29

        Quelle différence de taille entre Lopes et Endler ?
        Les paris sont ouverts...

    2. Darn - mar 24 Mai 22 à 11 h 39

      Pareil, surtout les cages, je comprends pas qu'avec des gardiennes qui vont faire 1m70/75/80, on ait pas prévu de plus petites cages.

      1. OLVictory - mar 24 Mai 22 à 11 h 54

        Elles ont les mêmes cages, le même terrain, la même durée de match mais pas le même physique. Forcément le foot féminin ne sera jamais comme le foot masculin, il ne faut pas essayer de comparer, ça n'a pas de sens.
        Christiane Endler est une gardienne de grande taille, Lopes est considéré comme plutôt petit et pourtant les deux font la même taille.
        Les filles travaillent sur leurs points forts et construisent ainsi un foot différent des hommes.

      2. fandelol - mar 24 Mai 22 à 12 h 03

        Bah, comme au rugby, au hand, basket, hockey.... Après c'est sûr que le handicap est présent pour la gardienne au foot mais perso, je trouve que c'est pas plus mal, ça fait plus de buts. Parce qu'après on peut aussi se dire qu'elles tirent beaucoup moins fort donc plus de temps pour arrêter les ballons.

      3. OL-91 - mar 24 Mai 22 à 21 h 44

        Peut-être un problème d'amour-propre que de nos temps on exaspère à outrance ? Le plus probable est qu'il est plus facile et économique pour les clubs de laisser les mêmes règles et le même matériel.

  5. mermoz - mar 24 Mai 22 à 12 h 32

    Bonne émission qui fait du bien , j'ai regarder le match et c' était un super match, très intense, un vrai plaisir je crois que je suis devenu supporter. Allez les fenottes

  6. Le_Lyonniste - mar 24 Mai 22 à 12 h 48

    Une partie du problème est la routine.

    1. Juni forever OL - mar 24 Mai 22 à 12 h 52

      oui
      Ce débat est stérile
      Comme pour les titres masculins, chaque année, la ferveur était moindre par rapport à la 1ere fois !

    2. Lyon1950 - mar 24 Mai 22 à 13 h 00

      Le_Lyonniste et Juni forever OL : sauf qu'il y a eu une saison sans le moindre titre, ce qui a cassé cette routine.
      Et cette année, ce ne sera pas non plus les 3 titres vu que la coupe de France est parisienne.

  7. Dede Passion 69 - mar 24 Mai 22 à 13 h 38

    Débat stérile ?... Ah bon....

    Mais il a au moins, le mérite d'exister.
    Et il en vaut bien d'autres que l'on a tout au long de la saison !.....

    Chacun son truc évidemment , après on peut débattre pour savoir si l'on va descendre en ligue 2 l'année prochaine !....😉

    D'ailleurs, un article vient de sortir à l'instant, sur le classement des pelouses. Qui en pense quoi ?...😉😜

    1. OLVictory - mar 24 Mai 22 à 14 h 08

      Que leur couleur est à chier 😆

  8. JUNi DU 36 - mar 24 Mai 22 à 15 h 10

    Techniquement et physiquement les filles sont là et autant que les hommes pour beaucoup d'entre elles.
    Le seul hic et il est dans tous les sports féminins par rapport aux masculins, c'est la rapidité de la course. Les hommes ont une morphologie qui aide, mais élément très important il faut pas oublier qu'ils consomment plus de dopage aussi pour rendre le corp plus puissant...

    Pour moi le gros du problème en matière de visibilité et de reconnaissance vient de la fédé. Il y a encore tout un tas de vieux c.ns machos et antifeministes qui traînent dans les plus hauts postes.
    Comme disait Emmanuel Petit, il faudrait tout démanteler et reconstruire tellement ça sent mauvais

    1. Juni forever OL - mar 24 Mai 22 à 15 h 24

      "Techniquement et physiquement les filles sont là et autant que les hommes pour beaucoup d'entre elles."
      Désolé mais ce n'est pas vrai (ou alors, tu t'es mal exprimé et j'ai mal compris)

      On peut aimer le sport féminin, (j'adore le tennis féminin par exemple), mais en foot, c'est quand même pas le même sport sur le plan technique et physique

      L'équipe de L'ol féminine se ferait battre par les U17 de l'ol sans soucis

      1. JUNi DU 36 - mar 24 Mai 22 à 15 h 44

        Ben elles sont capable de mettre un coup d'épaule, de faire un tacle bien appuyé, de s'imposer en l'air, de mettre une frappe hyperpuissante.
        Et techniquement elles savent faire une reprise de volée, dribbler, jongler etc... tout aussi bien que les hommes.
        L'impression qui te fait penser un peu le contraire c'est qu'elles exécutent les mouvements un peu moins rapidement, et encore quand tu vois Ada ou Amandine elles ont rien à envier à un Dembele par exemple.

      2. Janot-06 - mar 24 Mai 22 à 19 h 45

        Encore une fois, et pour ceux qui refuse de le comprendre, on ne peut pas comparer le foot masculin et le foot féminin!
        Si les règles sont les mêmes ainsi que le terrain ou la dimension des cages, la morphologie des unes et des autres différent ce qui fait que les efforts consentis ou mêmes les courses ne sont pas comparables.

        Pour ma part, je me refuse, quand je regarde un match féminin, de me livrer à ce genre de choses et ne vais pas dire qu'un homme aurait fait ceci ou cela.
        Je regarde le match et j'y prends beaucoup de plaisir.

  9. JUNi DU 36 - mar 24 Mai 22 à 15 h 20

    Rien que le fait d'avoir mis le match à 19 h ça été une absurdité 👎

    1. mmc1789 - mar 24 Mai 22 à 17 h 29

      Un petit coup de main au Barca ?

  10. Juni forever OL - mar 24 Mai 22 à 16 h 30

    Pour aller souvent au stade, au moins 90% a la louche est un public masculin (dans les kops derrières les buts, 99%)
    D'ailleurs, sur ce blog, combien de blogueuses ?

    Comme chaque année, je vais a l'Open parc de tennis à la tête d'or, allez, a la louche, je dirai au moins 40% de public féminin, limite 50 50 !

    Le foot n'intéresse que très tres peu les femmes en vrai (sauf aux US bizarrement c'est l'inverse)
    Ceci explique peut-être cela

    1. JUNi DU 36 - mar 24 Mai 22 à 18 h 14

      Parce que des années sans visibiliter ont fait perdre un temps fou. Une fois de plus se sont les responsables de la fédé qui ont tjrs tout fait pour freiner un Max. Et encore heureusement qu'il y a eu l'ancien président et JMA qui a suivit derrière pour faire avancer les choses sinon on en serait encore à la préhistoire.

      1. Juni forever OL - mar 24 Mai 22 à 18 h 35

        Loulou tu penses
        Je ne sais pas si c'est la faute de la fédé ou de quelqu'un mais a l'étranger, c'est pire ou pas mieux que chez nous, a mon avis

        La marge de manœuvre de progression du foot féminin n'est peut être pas si grande qu'on veut bien croire car le public principal du foot est masculin et que dans l'immense majorité (pour ne pas dire totalité) il préfère le foot masculin

  11. stylo - mar 24 Mai 22 à 17 h 37

    J'ai voulu aller voir le match et le nombre de places pour le déplacement et le match était déjà atteint 2000 ou 3000 places, je ne sais plus...
    Comment le barça en a eu 15000?
    https://www.olympique-et-lyonnais.com/fc-barcelone-ol-plus-de-1500-supporters-ont-pris-leur-place-pour-turin,257219.html
    c'était bien 3000 billets alloués à chaque club... un chiffre assez ridicule, d'ailleurs qui calcule ça?

    1. JUNi DU 36 - mar 24 Mai 22 à 18 h 21

      Surtout quand tu vois qu'il y a pratiquement deux fois moins de chemin à faire pour le trajet.
      Après pour le Barça on sait qu'il y a déjà une vrai culture foot donc pour les filles ça n'a pas été un problème pour arriver rapidement sur le devant de la scène, le soutient du public s'est fait naturellement.
      93000 personnes dans leur stade en demi, c'est tout simplement énorme 🤩

      1. isabielle - mar 24 Mai 22 à 18 h 30

        chez nous il faut une finale de coupe du monde pour remplir le stade de France

    2. dede74 - mar 24 Mai 22 à 18 h 24

      Le Barça a du trouver un moyen pour obtenir plus de billets, par exemple, le fait de détenir le record mondial de spectateurs, pour un match de foot féminin ! l'UEFA a du céder à leur demande, justifiée par ce record.

      1. isabielle - mar 24 Mai 22 à 18 h 33

        ils ont pu aussi les acheter aux Italiens... c'est ce que nous faisons dans la famille pour aller voir les derby à Milan... et les Turcs à Lyon comment ont-ils fait en C3 ?

  12. Dede Passion 69 - mar 24 Mai 22 à 19 h 09

    Alors perso, qui suis aussi un abonné quasi permanent du stade, je conteste les chiffres de JFO.🤔

    Dans les kops, 90 % d'hommes probablement , mais en tribune cela a bien changé depuis Gerland.
    De nombreuses femmes seules, avec de copines, ou en couples sont là régulièrement.
    On est plus sur un 65%/35%, et cela évolue chaque année.
    Il y a même une tribune " Famille " à l'Est, où elles sont aussi nombreuses que les mecs.

    Quand à la fameuse et fâcheuse comparaison avec le foot masculin, s'il faut s'y arrêter malgré tout une mn, alors OUI ÉVIDEMENT que physiquement il n'y a pas photo avec les hommes. Banalité !
    Par contre , sur le plan technique, des joueuses comme Bacha et Carpenter, par exemple , n'ont rien à envier à Henrique ou Bard, pour n'en citer que 2 au hasard .(😉)
    Et je dirai même que sur le plan tactique , pour ce qui concerne nos filles en particulier , rien à envier non plus avec certains joueurs masculins des clubs du bas de tableau.

    Ce n'est que mon avis , et je suis d'accord avec..........moi !😉

    Vive le foot féminin !

    1. dede74 - mar 24 Mai 22 à 19 h 44

      Et je suis d'accord avec toi 😇

  13. XUO - mar 24 Mai 22 à 20 h 06

    Et ben, moi je suis d'accord avec les deux dedes.
    Je vais dire mieux. Quand je pratiquais le foot avec les mômes en USEP ( le mercredi ), la mairie de Vénissieux nous proposait des séances de cinoche consacrées à la technique du foot. C'étaient souvent des videos du Bayern.
    Si c'était à refaire, je demanderais des vidéos du foot féminin : elles sont à mon avis plus propres à être exploitées sur le plan pédagogique.

    1. JUNi DU 36 - mar 24 Mai 22 à 21 h 28

      Avec tout le respect que j'ai pour toi juni forever moi aussi je suis OK avec les dede 😁😉
      Le dernier match que j'ai vu des filles c'était chez moi pour la finale de coupe de France en 2019, on était nombreux et j'avais l'impression d'avoir vu beaucoup plus de femmes.

  14. OL-91 - mar 24 Mai 22 à 21 h 48

    Comme on l'a déjà dit, l'enthousiasme français n'a jamais été au niveau des pays latins et anglo-saxons. France, pays trop rationnel ? J'ai remarqué dans le public de Turin, des femmes avec des nouveau-nés dans les bras... Autre mœurs aussi.

  15. Roro Blouch - mar 24 Mai 22 à 22 h 31

    Parce que la culture est un truc qui existe et cette injonction totalitaire permanente à changer les mentalités est insupportable. Aux États-Unis le soccer est un sport féminin pendant que les hommes vont se faire des commotions aux foot US, en Espagne il y a une culture club dans le foot qu'il n'y a pas en France, et en France le foot est un sport d'homme et personne ne regarde les femmes car c'est lent, techniquement moyen à l'exception de quelques joueuses, et que de toute façon ça n'intéresse personne car quand on veut voir du sport féminin on va voir du tennis, du patinage ou de la gym.

    Sans l'obsession médiatique pour pousser artificiellement ce sport en France il n'existerait pas, il faut se le dire

    1. Janot-06 - mar 24 Mai 22 à 22 h 47

      Avec une réflexion et une mentalité comme la tienne, il est certain que le sport féminin n'est pas près de progresser en France !!! Et malheureusement, tu n'es pas le seul à penser comme ça.
      Un fond de machisme, peut-être ?
      Lacombe, sors de ce corps !

  16. JUNi DU 36 - mar 24 Mai 22 à 23 h 03

    Il y a de grandes chances que le rugby féminin finisse par passer devant celui du foot si ce dernier n'est pas pris beaucoup plus au sérieux... Regardez, des sports par exemple comme le hand, le basket, le Biathlon ou le volley à quel niveau ils sont arrivés, c'est magnifique 👍 Il y a 20 ans personne en parlait et pourtant maintenant les salles font le pleins bien souvent et les titres européens, mondiaux et olympiques s'enchaînent en veux-tu en voilà.

    1. isabielle - mer 25 Mai 22 à 0 h 04

      C'est juste ce que tu avances.
      Et c'est peut-être la crainte de voir une partie des fans de foot masculin se tourner vers le foot féminin... qui justifie ce grand immobilisme. Une telle déconvenue serait difficile à accepter pour tous ces ''machos'' qui dirigent avec orgueil et profitent très largement du système actuel très rémunérateur !

  17. Tigone - ven 27 Mai 22 à 9 h 53

    Si je paie pour aller voir du foot au stade (en dehors de ma passion irrationnel pour l'ol) c'est pour voir des joueurs qui font des choses que je ne suis pas capable de faire avec un ballon !
    Payer pour voir du foot où tout le match, je me demande si les joueurs sont réellement meilleur que moi c'est embêtant ?
    Si on va au resto c'est pour partager avec des amis un repas différent que ce que je mange au quotidien !!!!

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut