OL - Pierre Sage : "Important de savourer"

Vainqueur de Strasbourg dimanche (2-1), l'OL a obtenu son billet pour la Ligue Europa. Avant de basculer sur la finale de samedi prochain, Pierre Sage souhaite "savourer" ce résultat inespéré.

Le sport permet parfois de vivre des moments inattendus grâce à des scénarios inenvisageables, même dans notre imagination. Avec l'OL, cela a tendance à arriver de plus en plus souvent, même lorsqu'on s'attend à un match plus classique. Après Clermont le week-end précédent (0-1), il n'a pas livré une rencontre particulièrement prolifique face à Strasbourg (2-1), mais la dramaturgie a malgré tout atteint son paroxysme. Pierre Sage et son groupe ont seulement pu souffler quand Alexandre Lacazette a transformé le penalty qui a envoyé les Rhodaniens à la 6e place, et donc en Ligue Europa (90e+6).

Après cette folle remontée au classement, Corentin Tolisso et ses coéquipiers pouvaient admirer le spectacle prévu à l'issue de la partie et faire redescendre un peu le palpitant. L'entraîneur, qui prolongera bientôt son contrat, était déjà plongé dans la suite, le choc contre Paris samedi prochain. "Je pensais déjà à la finale, à l'effectif, je me posais des questions. Je me suis dit que j'étais fou car il y avait le feu d'artifice et je pensais à un autre match (rire). C'est important de savourer. Lundi, on va se reposer, il le faut avant de bien préparer cette confrontation. On s'est rendu compte que les joueurs n'ayant pas joué la semaine passée manquaient un peu de rythme, donc on a payé certains choix stratégiques face à Clermont", a-t-il observé.

Invité à revenir sur ses six premiers mois hors du commun à la tête de l'Olympique lyonnais, Pierre Sage a fait le lien avec les employés qui ont traversé, comme le reste du club, la période sombre du début d'exercice. "C'était très difficile. Lorsque je croisais les salariés dans les bureaux, certains pensaient perdre leur job, a-t-il confié. On comprenait l'impact que le sportif avait sur la structure. Quand on les voit avec le sourire maintenant, on se dit tant mieux et que le football te fait passer par des sentiments opposés, mais l'important, c'est que ça finisse bien."

Désormais, Maxence Caqueret et ses partenaires vont s'atteler à faire de cette "saison historique", quelque chose d'encore plus grand en tentant de soulever un trophée. "On ne sera pas plus sereins (après la 6e place) car un titre reste un titre, et tout le monde veut nourrir son palmarès. On ne s'est pas qualifiés en finale pour la jouer, mais pour la gagner, a clamé le coach. Notre institution a une histoire avec cette compétition et on va essayer de la poursuivre."

Mais avant de rentrer à 100% dans ce choc contre Paris, le Jurassien a tenu à rappeler d'où venait son groupe. Pour lui, hors de question de normaliser la performance réalisée sur le dernier semestre. "Lorsqu'on gagne beaucoup, on s'y habitue, même si on est toujours très heureux. Mais à l'inverse, quand on ne s'est pas qualifié en Europe depuis longtemps, qu'on vit un moment délicat, on savoure les choses simples. Peut-être qu'on montera en exigence au fil du temps. J'ai quand même senti autour de l'équipe et de l'OL une plus grande attente, à l'image du maintien presque banalisé. Je pense qu'il ne faut pas tomber dans ces travers-là car ça enlève la valeur de l'effort et du travail", a-t-il constaté.

Enfin, Pierre Sage a terminé en ayant un mot pour Anthony Lopes. Très ému après le match, le gardien a potentiellement disputé sa dernière affiche à Décines, voire la dernière avec l'Olympique lyonnais. "J'ai beaucoup de considération pour le joueur et l'homme. Les heures à venir vont être difficiles pour lui, mais on va l'aider, a affirmé son entraîneur. Il fait partie du groupe et il peut compter sur nous."

15 commentaires
  1. Sebepe
    Sebepe - lun 20 Mai 24 à 8 h 27

    En fait l'OL a été racheté par Disney : on traverse les pires aventures, mais ça finit bien...

    Signaler
  2. Avatar
    Roberto Cabanas - lun 20 Mai 24 à 8 h 52

    C est pas les planetes qui s alignent, que neni...
    c est Pierre Sage qui leur dit de se mettre l une derriere l autre, sinon il fera rentrer Fofana a la soixantieme.

    C est pas pareil.

    Signaler
  3. Avatar
    olgoneforever - lun 20 Mai 24 à 9 h 00

    Disney ou plutôt John Textor et le staff pour cette première saison nous envoient en Europa League ! Chapeau à eux aussi ! Le club s'est enfin structuré et le choix de Pierre Sage pendant la crise ,qui pour moi est avant tout un vrai technicien du foot, à été un pari osé et mille fois réussi. Sortir le club d'une descente qui était inéluctable d'après certains médias voir aussi de nous fans et ainsi sauvé des emplois est fort . D'ailleurs j'ai une pensée pour Clermont et Lorient qui nous avaient eux aussi enterré.
    John Textor a reconnu des erreurs: bien à lui. Il m'étonne de plus en plus pour son engagement, sa gestion et sa connaissance du foot et sa proximité.
    Bien sûre ce matin nous sommes tous sur un nuage car l'exploit est sportivement énorme!
    Quelle soirée encore au Groupama !

    Signaler
    1. Avatar
      KIM K - lun 20 Mai 24 à 12 h 38

      Quand tu t'occupe des jeunes actuels et que tu y arrive tu es un crac . Personne ne le connaissait et ( contrairement à B Génesio ) lui c'est un Pep

      Signaler
  4. Avatar
    wills - lun 20 Mai 24 à 9 h 15

    Olgoneforever... je ne dirais pas pour ma part que la qualité première du coach est d'etre un technicien du foot.. meme s'il est bon dans ce domaine... je dirais qu'il est surtout un meneur d'hommes de grande classe car beaucoup de joueurs étaient totalement eteints et il a su leur redonner confiance... on voit beaucoup d'entraîneurs qui échouent dans ce domaine, qui parfois passent par les medias pour "parler" a leurs joueurs, PS est beaucoup plus affûté sur le coaching individuel ... et ca, c'est rare...

    Signaler
  5. Roro Blouch
    Roro Blouch - lun 20 Mai 24 à 9 h 27

    Penser au match d'après n'est pas totalement délirant, il va quand même falloir stabiliser l'équipe dès la saison prochaine. Il va falloir regarder combien de buts victorieux dans les dernières minutes ou de retournements de situations, tout ça est hollywoodien mais on est loin d'une équipe qui maîtrise son sujet. Je disais à la mi-temps que je voulais un 5-0 avec du spectacle pour faire mal à une équipe de Strasbourg faiblarde qui galérait en première, et finalement ils réussissent à lâcher un match qu'ils maîtrisent ! L'axe de progression est évident et Sage aura une préparation complète pour mettre en place son projet plutôt que de bricoler dans l'urgence. Une nouvelle vie commencera pour lui.

    Signaler
  6. Avatar
    Fluide - lun 20 Mai 24 à 9 h 48

    Il faut savourer mais je ne peux m'empêcher de penser qu'on a aussi eu beaucoup de chance depuis la nouvelle année.
    Allez, si on remporte la coupe de France, je cesserai de parler de chance.

    Signaler
    1. Avatar
      KIM K - lun 20 Mai 24 à 12 h 41

      La chance cela se provoque Pierre a sut la provoquer la finale , perso j'espère la gagner aux penalties ' ( ces derniers jours je ne me trompe pas beaucoup )

      Signaler
      1. Avatar
        olgoneforever - lun 20 Mai 24 à 12 h 55

        @ wills...d accord avec ton post ... en disant un vrai technicien du foot j inclus le management bien sûr .
        Il n'y a aucun doute sur ses qualités dans ce domaine: le parcours de l équipe en est bien sûr la preuve. J'adore aussi sa personnalité : posé, calme , objectif , discret sur sa situation et en bonus à de l'humour !

      2. Avatar
        Fluide - lun 20 Mai 24 à 12 h 57

        Salut olgoneforever, tu t'es trompé d'endroit de réponse 😄

        KIM K, l'entraîneur n'a pas provoqué la chance pour le tir sur la barre du strasbourgeois, pas plus qu'il n'a provoqué la défaite de l'OM contre Reims mercredi dernier ni le nul de Lens hier qui recevait Montpellier, pour ne citer que les tous derniers éléments totalement indépendants de nous en notre faveur.

  7. Avatar
    Poupette38 - lun 20 Mai 24 à 11 h 52

    "Depuis qu'il a remplacé Fabio Grosso fin novembre, Pierre Sage a enquillé 46 points avec l'OL en Ligue 1, soit une cadence (de champion) de 2,09 points en moyenne que seul le PSG de Luis Enrique a tenue.

    2.09 points, cela ne s'est pas vu depuis au moins 50 ans ? sans blague, l'OL aurait trouvé la perle rare ?

    Signaler
  8. le_yogi
    le_yogi - lun 20 Mai 24 à 11 h 59

    Si Jean-Mich était encore là, je pense qu'il nous dirait que ce statut de meilleure équipe sur la phase retour venait compléter le titre de "champion d'automne" sur la phase allée avec Garcia pour former un titre de L1 à part entière, et que l'OL était bel et bien toujours au top 😅

    Signaler
    1. isabielle
      isabielle - lun 20 Mai 24 à 12 h 09

      👍... ça c'est d'la com !...
      Belle analyse ! 😉

      Signaler
    2. Avatar
      Olyonn@is - lun 20 Mai 24 à 17 h 52

      lol

      Signaler
  9. Avatar
    juliosaro - lun 20 Mai 24 à 21 h 29

    Ce qu il a fait est remarquable, sa principale qualité c’est que c’est un mec de la base comme nous, il n’est pas pollué ni endoctriné par le milieu du foot pro comme Garcia ou grosso, qui ont oublié l’humain.
    Le mec sait qu il a des pro et quoi qu on en dise pour être pro faut avoir de la qualité et ce magicien a su juste les mettre au cœur du projet, les réintégrer en tant qu homme et leur talent est revenu…
    Ce type est un putain de manager et en plus il connaît le ballon, il aime ça et j’espère que dans les années à venir il ne se fera pas pervertir par le milieu du foot…
    Et pour la petite anecdote j ai un ami éducateur qui connait très bien pierre sage et lors de sa nomination il m a dit ce mec est pétri de talent c’est un scientifique du foot, et surtout c’est un homme extraordinaire… je l ai regardé en me disant ok ok… 6 mois après il avait totalement raison mon pote.

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut