@Florent Malouda

OL : "Quand on voit les infrastructures, c’est normal d’être exigeant", selon Florent Malouda

Ayant fait le bonheur de l'OL pendant trois saisons, Florent Malouda est forcément marqué par les prestations lyonnaises cette saison. Malgré tout, l'ancien ailier estime qu'il y a tout pour que le club lyonnais revienne au sommet.

Le "Match des Héros" à peine terminé et la parenthèse enchantée de ces festivités du 1er titre de champion de France toujours bien présente, le quotidien de l’OL est rapidement revenu au centre des discussions. Quelques heures avant le match caritatif, Jean-Michel Aulas a écrit une lettre ouverte aux supporters lyonnais. Un long texte où le président de l’Olympique lyonnais assume certaines erreurs et promet de revenir à ce qui faisait le succès du club dans les années 2000, à savoir une culture de la gagne.

Présent au Parc OL, mardi soir, dans la team OL Légendes, Florent Malouda a connu cette période dorée. S’il n’a pas été des deux premiers titres, l’ancien ailier de Guingamp a été de ceux entre 2004 et 2007. Il a donc été aux première loges de ce groupe qui a régalé l’enceinte décinoise pour le "Match des Héros" et a surtout pu compter sur la bienveillance de ses nouveaux coéquipiers pour se fondre à 24 ans dans une équipe taillée pour gagner.

"Je pense qu’il y avait une continuité avec ce qui avait été construit. Je suis arrivé après le deuxième titre, il y a eu un relai. Quand je suis arrivé, j’étais un jeune prometteur et Eric Carrière m’a pris sous son aile donc il y avait un peu cette culture où les champions nous aidait à nous développer, nous les jeunes et derrière on prenait confiance et nos responsabilités, nous a avoué l’ancien international français après la rencontre. On va dire que c’était une autre époque mais quand on voit le stade et le centre d’entraînement, on va dire que c’est normal d’être exigeant et d’être frustré de ne pas avoir de résultat."


Malouda : "Il y a beaucoup de frustration"


Parti de l’OL il y a quinze ans pour rejoindre Chelsea, Florent Malouda avait gravi les échelons les uns après les autres jusqu’à décrocher une Ligue des champions avec les Blues en 2012. Une constance dans les performances comme dans les résultats qui sont aujourd’hui reprochés à pas mal de joueurs de la formation de Peter Bosz. En retrait du club comparé à certains de ses anciens coéquipiers, Malouda suit malgré tout les prestations lyonnaises et comme de très nombreux observateurs, le constat est le même même si le Guyanais se veut optimiste.

"La culture de la gagne fait partie de l’ADN du club, il y a beaucoup de frustration en ce moment. Sur le long terme, il y a ce qu’il faut pour revenir au haut niveau, espère-t-il. Je suis venu voir des matchs et c’est compliqué parce qu’on sent qu’il y a de l’inconstance. Capable du pire comme du meilleur juste après. Sur un championnat, il faut être régulier et constant mais j’espère qu’il y aura de la continuité et que l’ambition restera."

16 commentaires
  1. kazo le rouge - mer 11 Mai 22 à 11 h 02

    au dela des qualités techniques, footballistiques toujours tres présentes dans l effectif actuel

    c'est sur le plan mentalité et collectif que l OL SENIOR HOMMES n'est plus à la hauteur...et c'est surtout vrai depuis le départ des TOLISSO LACAZETTE GONALONS etc....

    MALOUDA a raison dans ses propos, lui et ses coéquipiers sur la mentalité et le collectif, l envie de gagner
    c 'était le top

    est ce une question OL ou plus générationnelle, due au développement de l individualisme???

    Signaler
    1. RBV - mer 11 Mai 22 à 12 h 12

      Salut Kazo,
      Je pense surtout qu'il y a un vrai problème structurel à l'OL, malgré des infrastructures géniales. Deux recruteurs uniquement. Franchement je n'ai jamais vu ça dans aucun club du top 30 européen. On fonctionne comme un petit club de district. On empile des joueurs sans réfléchir à leur profil et leur complémentarité, c'est normal que les mecs prennent le contrôle et n'en font qu'à leur tête...
      C'est tout un organigramme qu'il faut repenser, toute une culture à revoir. Cela va prendre du temps mais Aulas vampirise tout et dès qu'il lâche les manettes c'est une catastrophe. Les fins de règle sont toujours difficiles, espérons juste ne pas finir comme Bordeaux ou StEtienne l'année prochaine...
      Allez l'OL !

      Signaler
      1. GoNL - mer 11 Mai 22 à 12 h 28

        Aujourd’hui la cellule de recrutement c’est 4 permanents, ce qui a mon avis correspond à un bon standard pour un club qui puise la moitié de son recrutement dans l’académie.
        Là dessus les corrections ont été faites depuis décembre, ce qui n’empêche pas la nécessité d’un organigramme plus crédible tu as raison

      2. le_yogi - mer 11 Mai 22 à 12 h 33

        D'accord avec GoNL, il y a eu une petite restructuration dans la cellule de Cheyrou, donc laissons au moins un mercato pour voir ce que ça donne. Peut-être que son recrutement estampillé "Bosphore & Dardanelles" s'avérera payant, comme il l'a été pour Lille par exemple l'année de leur titre... !

      3. OLVictory - mer 11 Mai 22 à 12 h 43

        D'après ce que j'ai lu, la Turquie c'est la spécialité d'Alexandre Jeannin

      4. Nenae - mer 11 Mai 22 à 13 h 23

        @GoNL - Il y a bien 4 recruteurs pour les Pros et un poste vacant pour l´Amérique du Sud.
        mais attention il y aussi une cellule d´une dizaine de Recruteurs à Meyzieu pour l´Academie (les Jeunes de moins de 19 ans en gros).

        Au niveau des Pros deja il est clair que le modèle gagnant de l´OL est plutot de faire confiance aux Jeunes formés avec l´adn du club plutot que de ´recruter´ et les terrains sont déja ultra-labourés par des scouts indépendants dans le monde entier qui se vendent comme consultants. Peu de trouvailles réelles à faire de nos jours au bord des terrains, il faut plutot un très bon réseaux style Luis Campos,

      5. westkanoute - mer 11 Mai 22 à 13 h 29

        Je confirme les fin de règles c'est difficile

      6. Darn - mer 11 Mai 22 à 15 h 26

        MDR west ! Bien vu !

      7. Dede passion 69 - mer 11 Mai 22 à 15 h 44

        😜
        Oui, d'autant que comme le disait un ancien ministre
        " La contraception doit avoir ses règles " !

  2. Poupette38 - mer 11 Mai 22 à 12 h 31

    "deux recruteurs" ?
    Bruno Cheyrou encadre 4 autres scouts, Stéphane Henchoz, ancien défenseur international Suisse est le dernier à avoir intégré la cellule, avec Michel Rouquette, Alain Cavéglia et Alexandre Jeannin .

    Signaler
  3. rbv - mer 11 Mai 22 à 12 h 48

    Merci pour les précisions camarades lyonnais. Effectivement ce n'est que depuis décembre...mais notre déclin démarre bien avant cela. Espérons vraiment que quelque chose bouge lors de cette intersaison, autant au niveau de l'équipe que de l'organisation, mais j'ai bien peur que l'on retrouve la tronche de Ponsot lors de la présentation des recrues lors du Mercato 😂

    Signaler
    1. OLVictory - mer 11 Mai 22 à 12 h 54

      Donc
      1 Juni réclame des scouts et ne les obtient pas
      2 Juni s'en va
      3 Aulas dit que les scouts ne servent à rien
      4 Un mois plus tard, l'OL crée deux postes supplémentaires de scouts un mois plus tard
      5 C'est la faute à Juni car le chef a toujours raison

      C'est une blague permanente ce club !

      Signaler
      1. Nenae - mer 11 Mai 22 à 13 h 27

        je dirai meme :
        -1 - Flo Maurice se barre dégouté d´un strapontin dans l´ombre avec une influence minime
        0 - Juni écarte B.Cheyrou

        Il y a qquechose qui cloche dans cette histoire de cellule recrutement c´est clair mais on n´a probablement pas toute l´histoire.

      2. Jean-Jacques 2 bouts - mer 11 Mai 22 à 13 h 53

        L'organigramme doit être un sacré casse-tête à reconstituer sous Excel...

  4. Juni forever OL - mer 11 Mai 22 à 13 h 04

    Malouda, c'était un des mes joueurs préfères, ce mec ne perdait jamais un ballon !
    Avec Abidal, le côté gauche, c'était le mur de Berlin
    Si Drogba était venu la même année avec malouda, on gagnait la C1 🤣
    Quel plaisir de le revoir hier, on n'avait pas seulement d'excellents joueurs a l'époque, on avait aussi et surtout des mecs avec des cerveaux !

    Signaler
  5. JUNi DU 36 - mer 11 Mai 22 à 21 h 00

    Moi aussi Juni, et je ne dis pas ça parce qu'il a été formé chez moi. Je pense même que c'est le meilleur aillier gauche qu'il y a eu à l'ol.
    Quand à Drogba oui sûrement qu'il aurait apporté ce petit plus qu'il manquait pour gagner la LDC, tout comme Samuel Eto'o
    On peut aussi supposer que si Sonny avait été la entre 2004 et 2007 on aurait pu la gagner aussi à ce moment là...
    De toute façon Sonny n'a jamais été remplacé. Est ce qu'il le sera un jour ? Peut être, mais ce sera sûrement avec d'autres personnes à la tête du club...

    Signaler

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut