Jeff Reine-Adélaïde (Photo by FRANCK FIFE / AFP)

OL : Reine-Adelaïde souhaite venir "en aide aux enfants" depuis ses blessures

Eloigné des terrains pendant deux ans à cause de deux ruptures des ligaments croisés, Jeff Reine-Adelaïde en a profité pour se reconnecter au monde. Depuis, le milieu de l’OL avoue multiplier les opérations caritatives notamment auprès des enfants.

Comme quoi dans chaque malheur, il y a toujours du positif. Opéré des ligaments croisés à deux reprises en l’espace de 24 mois, Jeff Reine-Adelaïde a touché le fond professionnellement et même personnellement. Obligé de rester sur le flanc pendant deux saisons d’affilées, le milieu de terrain de l’OL a trouvé le temps long jusqu’à son retour sur les terrains le 4 mars dernier sur la pelouse de Lorient (1-4). Sept petites minutes mais qui ont fait un bien fou à l’ancien international Espoir. Dans sa convalescence, Reine-Adelaïde a au moins eu pour lui le temps de se reconnecter au monde qui l’entourait, touché par le Covid-19. A 24 ans, les erreurs de jeunesse comme celle faite au moment de son prêt de l’OL vers Nice semblent n’être qu’un lointain souvenir.


Reine-Adelaïde : "On est un peu dans notre bulle"


Remis de ses deux ruptures, 'JRA' est un joueur mais surtout un homme nouveau, plus ouvert sur ce qui l’entoure. Le voilà désormais investi dans des opérations caritatives en faveur des enfants notamment, à l’image de celle réalisée mercredi auprès de jeunes déficients. "Durant ma convalescence, ça a été très important de me recentrer sur moi-même et de regarder ce qu’il se passait autour de moi dans la vie de tous les jours parce que nous footballeurs, on est souvent dans notre bulle, a avoué le milieu lyonnais en conférence de presse. C’est important pour moi d’essayer de donner du plaisir aux gens et surtout aux enfants. D’essayer de les aider pour leur montrer que dans la vie tout est possible malgré leur déficiences et c’est sur ça que je veux avancer."

Jeff Reine-Adelaïde n’est pas le seul joueur de la planète à faire ce genre d’opérations mais il a au moins le mérite d’en parler ouvertement.

16 commentaires
  1. florentdu42 - jeu 19 Mai 22 à 22 h 16

    J avais des doutes à son retour, sur le fait de savoir si il avait changé par rapport à celui qu il était avant son prêt car ses déclarations étaient mal passées.

    Mais je suis heureux de ce changement et je vais même aller plus loin. Je pense qu il peut etre un joueur clé.
    On cherche des joueurs qui donnent tout, qui ne trichent pas.
    Il semble correspondre, tout comme Henrique à priori, d après les d'ores de Cacapa. Ce genre de joueur que l on avait avant, dans l état d esprit.

    Voilà ce que je veux comme joueur dans mon OL.
    ET VOUS ???

    1. Fab - jeu 19 Mai 22 à 23 h 57

      +1
      Peut-être que ce qu'il a vécu lui a ramené les pieds sur terre et qu'il a une nouvelle vision de la vie (et du plaisir de jouer) => je suis pour une 2ème chance à l'OL.

    2. OLVictory - ven 20 Mai 22 à 9 h 25

      C'est bien ce que l'on cherche tous, mais en ce qui me concerne il faudra qu'il fasse ce qu'il dit. Les paroles sont belles, mais il faudra les concrétiser par des actes.

  2. Darn - ven 20 Mai 22 à 7 h 58

    "C’est important pour moi d’essayer de donner du plaisir aux gens et surtout aux enfants" ; dans le cadre de la morale chrétienne, je t'en prie !

    1. OLVictory - ven 20 Mai 22 à 9 h 25

      Ca devrait valoir un carton jaune cette blague ! 😆

      1. Darn - ven 20 Mai 22 à 10 h 05

        Cela me fait penser à ma fille de 11 ans qui a appris une blague dans son école (privée) :
        - Dis papa, tu sais c'est quoi les gâteaux préférés des pédophiles ?

        - Les petits Écoliers...
        Les chiens ne font pas des chats !

      2. GoNL - ven 20 Mai 22 à 10 h 58

        Elle n’aurait jamais appris ça à l’école publique 😳

      3. OLVictory - ven 20 Mai 22 à 11 h 18

        C'est tellement triste que les enfants soient confrontés à ce genre de danger.
        Mais c'est vraiment encourageant de savoir que l'on peut en parler en famille, ça protègera les enfants !
        Qu'on en fasse des blagues, alors, toujours plus de blagues

      4. le_yogi - ven 20 Mai 22 à 11 h 22

        Dans le privé ? Ça me surprend un tout petit peu ! Si c'est pas indiscret, tu peux nous expliquer ce choix Darn (je dis ça sans jugement hein, c'est pour comprendre !) ?

      5. Darn - ven 20 Mai 22 à 15 h 45

        Mon expérience dans le public a été très compliquée au départ. Aucune flexibilité sur les horaires (ouvert à 8h25, fermée à 16h35) ; quand tu es divorcé et de surcroît seul, c'est ennuyeux. Mes enfants avaient deux et quatre ans, c'était très compliqué. J'avais donc également une nounou. A cela s'ajoute une professeur exécrable (mais c'est un caractère, quelqu'un qui la connaissait en dehors de l'école me l'a confirmé).
        Je ne généralise pas sur les écoles publiques, j'y suis allé toute ma jeunesse et on ne choisit pas son école publique. Ce n'est pas un choix idéologique ou politique.

        J'ai fini par me tourner vers l'école privée donc, parce que :
        - les horaires, quel que soit le coût, c'est 7h30-17h15 sans surcoût : cela m'a permis de les déposer vers 8h10/15 et de les récupérer peu après 17h et faire mes journées complètes ;
        - plus d'assistante maternelle, donc des économies, c'est également un gain de temps, puisque cela m'enlevait le trajet chez la nounou, et le temps passé chez elle, c'est toujours un peu long ;
        - la dernière assistante maternelle ne m'a pas plu, et aux enfants non plus ; je ne fais pas de généralité non plus, la précédente, celle avant mon divorce, était une merveille sur pattes ! Par contre, en trouver une bien après le divorce s'est avéré être un chemin de croix ;
        - l'école privée n'était qu'à 5 minutes à pied, de la porte de mon bureau à celle de mon école.

        Quand tu soustrais le coût de la cantine, finalement l'inscription n'est pas si chère et j'ai réalisé des économies sur l'assistante maternelle et les trajets (et les trajets en ville, ça coûte cher). J'ai clairement gagné en qualité de vie. Je ne dirais pas que l'enseignement y est meilleur, mais quand j'en parle à d'autres parents, ils critiquent surtout le niveau très bas de l'enseignement et l'exigence dans le public, et ce fait semble être assez généralisé et l'école privée semble être relativement épargnée. Encore une fois il ne s'agit que d'expérience partagée, pas de généralités.

        J'ai continué dans le privé, même si les économies sont moindres (plus de nounou nécessaire) et le coût bien plus élevé. Mais bon, mes gosses s'étant fait des amis... Je ne vais pas leur enlever ça ?

      6. le_yogi - ven 20 Mai 22 à 15 h 53

        D'accord, intéressant, merci de m'avoir éclairé sur les mécanismes de cette prise de décision ! Tout ça peut se comprendre. Père de 2 enfants, c'est une sacrée vocation 😉

      7. Darn - ven 20 Mai 22 à 15 h 57

        11 secondes de plaisir (cf. Le Loup de Wall Street), 20 ans de galère. x2.

  3. s.k - ven 20 Mai 22 à 9 h 51

    Un joueur clé ?
    Il faut se calmer le mec revient de 2 saisons blanches
    Avant sa blessure il n’a rien montré d’exceptionnel non plus

    1. le_yogi - ven 20 Mai 22 à 11 h 20

      Pas tout à fait d'accord avec ta dernière phrase, tu sens que c'est un garçon qui est au-dessus du lot quand même, sur sa première touche ça avance ! A Angers il nous avait d'ailleurs fait des misères la saison avant qu'il nous rejoigne.

      1. Darn - ven 20 Mai 22 à 16 h 04

        Élu joueur du mois de novembre juste avant sa blessure, de mémoire, 2 buts et 2 passes D.

  4. GoNL - ven 20 Mai 22 à 19 h 17

    Il y a un fait incontestable sur JRA, c’est que Bosz ne le fait pas jouer!

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut