Jean-Michel Aulas et Tony Parker lors d'un match de l'ASVEL
Jean-Michel Aulas et Tony Parker lors d’un match de l’ASVEL (Photo by FRANCK FIFE / AFP)

Racheter l’OL ? Tony Parker "ne se ferme aucune porte" pour le futur

Actionnaire et président de l’ASVEL, Tony Parker fait partie du conseil d'administration de l’OL. A l’heure où John Textor est en passe de devenir le futur actionnaire majoritaire, l’ancien basketteur ne "se ferme aucune porte" dans le futur.

La question se pose depuis qu’il a pris le contrôle de l’ASVEL il y a huit ans. Tony Parker prendra-t-il la suite de Jean-Michel Aulas à la tête de l’OL ? La synergie entre les deux entités sportives pouvait laisser espérer que le président lyonnais jouerait les professeurs pendant quelques années. Avant de pourquoi pas laisser les clés du camion à l’ancien basketteur qui occupe déjà un siège dans le conseil d’administration de l’OL Groupe. Les décisions de Pathé et IDG Capital de retirer leurs billes à accélérer un processus de vente qu’on pouvait imaginer un peu plus tard.

Mis devant le fait accompli, Aulas s’est donc activé pour trouver de nouveaux investisseurs et l’heureux élu sera John Textor dans les prochaines heures. Pas de Tony Parker donc même si le président de l’ASVEL a déjà pu échanger avec le futur actionnaire majoritaire de l’OL Groupe. Néanmoins, le Franco-Américain laisse encore la porte ouverte pour le futur même si on ne voit pas Textor lâcher le projet si rapidement. "Je suis dans le board de l’OL et je ne ferme aucune porte, a déclaré Parker dans une interview à Entreprendre.fr. Jean-Michel Aulas m’a pris sous son aile, c’est mon ami, j’apprends à ses côtés, je le vois comme un modèle dans le monde du patronnariat. On verra plus tard."

Pour le moment, la construction de l’Arena avec un dimension de l’ASVEL préoccupe avant tout l’ancien champion NBA.

7 commentaires
  1. Moimoi - ven 18 Nov 22 à 15 h 42

    Tony Parker est un serpent de mer. Et surtout, il n'est pas assez riche pour racheter l'OL à lui tout seul.

    Signaler
    1. Juni forever OL - ven 18 Nov 22 à 15 h 48

      textor non plus !
      Il aurait des investisseurs a ses cotés il me semble

      Signaler
      1. Moimoi - ven 18 Nov 22 à 16 h 43

        Vrai, mais John, quoi qu'on puisse penser de lui, est un homme d'affaires de métier, alors que Tony l'est devenu grâce à son métier, pour faire fructifier sa fortune.
        Il y en a donc un qui a quand même un bien meilleur réseau que l'autre.
        Et enfin, Tony, c'est plus certains qui voudraient le voir un jour venir intégrer l'OL que lui n'en a envie, de ce que j'ai pu lire.

  2. s.k - ven 18 Nov 22 à 16 h 40

    J’allais dire la même chose que Moimoi mais très bonne remarque Juni forever OL
    En parlant de textor ça fait flipper
    L’américain de chelsea à régler le dossier en quelques semaines ( on parle de plusieurs milliards)
    Là ça fait fond de tiroir

    Signaler
    1. BugattiCA - lun 21 Nov 22 à 14 h 02

      Avec plus de 100 millions de dettes sur l'Arena on peut dire que Parker apprend effectivement d'Aulas.

      Il est encore petit, il manque 700 millions pour arriver à l'endettement actuel de son aîné.

      Signaler
  3. JUNi DU 36 - ven 18 Nov 22 à 17 h 31

    Attention Parker pourrait être très malin aussi même si à la base ce n'est pas un homme d'affaire. Qui vous dit qu'il n'attend pas que l'ol ne soit plus endetté pour acheter moins cher si l'occasion se présente...

    Signaler
    1. BugattiCA - lun 21 Nov 22 à 14 h 04

      Effectivement, avec les 800 millions de dettes qui se profilent pour Eagle Football Holding ça peut valoir le coup d'attendre 2 ans et reprendre l'affaire a 1 Euro symbolique.

      Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut