Test du stade connecté Parc OL : épisode 2, ça marche enfin !

Ce 28 février, l'OL a réalisé deux belles performances. La première, que tout le monde connaît, est la victoire sur le PSG 2 à 1. La seconde plus discrète, mais peut-être bien plus impressionnante pour les technophiles : le stade connecté enfin fonctionnel. Découvrez nos nouveaux tests.

Le 26 janvier, à l'occasion du match OL – OM nous avions testé pour la première fois le stade connecté du Parc OL. Jean-Michel Aulas promettait un stade 2.0 depuis trois ans et les équipes de l'OL assuraient que tout fonctionnerait dès le début, pourtant, nous avions pu constater que de nombreux réglages étaient encore nécessaires. Du côté du club, on s'était pour le moins emballé et comme pour tout produit technologique, il fallait patienter pour que les promesses soient réellement tenues. Un mois plus tard, alors que le Parc OL était à guichets fermés pour le match contre le PSG, nous avons décidé de tester à nouveau le stade connecté.

Le Wifi enfin fonctionnel

Aucun doute, la progression est énorme. Selon nos constatations, le Wifi est enfin optimal avec de beaux débits permettant de poster des messages sur les réseaux sociaux, mais aussi d'envoyer des vidéos en ligne, voire réaliser des directs à l'aide de l'application Periscope. Le problème du temps de réponse très élevé remarqué lors des matchs précédents a enfin été réglé. Pour les plus technophiles, le débit descendant moyen tourne autour de 40 Mb/s. Même constat pour le débit montant. Pour le Ping, temps de réponse, nous sommes autour de 20 ms (très loin des 1 500 ms relevées lors d'OL - OM). En pratique, tout réagit rapidement pour le plus grand plaisir des supporters connectés. Néanmoins rien n'est encore parfait, même si on s'en approche. Il a parfois fallu relancer le Wifi des smartphones de test suite à une perte de qualité de la connexion, empêchant de regarder des vidéos sur l'application Parc OL ou d'autres plateformes plus gourmandes en matière des données. Le bilan reste très positif : le Wifi est enfin utilisable dans le Parc OL, ouvrant la porte à de nouveaux usages.

Gain de temps grâce à la commande à la place

Du côté de la commande à la place, là encore, c'est un sans fautes. Alors que sur le match OL – OM nous n'avions pas pu retirer nos achats, tout s'est bien déroulé lors d'OL – PSG. Une fois les produits commandés via l'application, il nous a suffi d'aller les chercher à un comptoir dédié grâce au QR code qui s'affiche sur son smartphone. La carte de paiement MyOL étant déjà enregistrée dans l'application, il n'est pas nécessaire de la sortir pour régler ses achats.

Mieux encore, quand la longueur des autres files d'attente pouvait décourager les moins patients, il n'y avait personne pour celles destinées aux utilisateurs de l'application. On regrettera que ces files d'attente spéciales ne soient pas plus nombreuses dans les blocs, pour le moment. Pour relativiser, difficile de monopoliser plusieurs caisses pour un système de commande qui est loin d'être aussi populaire que ce bon vieux paiement au comptoir. Tout sera affaire d'équilibre.

De même, durant la mi-temps, il restait peu de produits disponibles via l'application. Par exemple, impossible d'acheter des frites avec son smartphone, alors que les clients des autres files d'attente pouvaient en commander. Les buvettes du Parc OL sont clairement victimes de leur succès.  Concernant la livraison à la place promise régulièrement, selon nos informations, des tests pourraient être effectués au mois d'avril dans certaines tribunes.

Quand les autres défauts ressortent

Le Wifi fonctionnel et la fluidité apportée par la commande à la place mettent aujourd'hui en avant certains défauts du stade connecté. Tout l'aspect vidéo est à améliorer et les chaînes proposées trop classiques, sans replay et contrôle du direct possible (avec Razik Brikh, nous voulions voir la faute de Thiago Motta sur Ferri). L'OL nous avait prévenus que le chantier vidéo serait traité plus tard, sans doute pour la saison 2016 - 2017.

C'est surtout l'application Parc OL qui montre rapidement ses limites. Peu de choses sont proposées à l'intérieur dès que l'on commence à creuser. De nombreuses actions comme réagir sur les réseaux sociaux, faire son shopping sur la boutique de l'OL, acheter un billet ou consulter le site OLWeb entrainent l'ouverture d'une nouvelle page Internet. Une intégration complète de ces fonctions serait sans doute plus pertinente. Ceux qui ont voulu s'offrir le maillot de Darder après son sublime but tout en passant par l'application, ont sans doute vite abandonné tant la navigation n'est pas pratique. On se plaît à rêver d'une application qui permettrait de faire ses courses sur la boutique de l'OL avec autant de facilité et de fluidité que lorsque l'on achète un sandwich.

De même, en matière d'accessibilité, une intégration d'une plateforme de covoiturage serait un plus (soyons fous, avec la possibilité de partager le prix du parking via sa carte MyOL). Au final, les chiffres sont là, selon RMC, quand à Gerland un spectateur dépensait 1 euro, au Parc OL, il monte à 4,5 euros. Ce n'est que le début et les leviers de progression passeront forcément par une amélioration de l'expérience utilisateur. Le stade connecté est en tout cas un bel objet qui devrait permettre à l'OL d'engranger de nouveaux revenus.

7 commentaires
  1. janot06 - lun 29 Fév 16 à 17 h 46

    🙂 🙂 🙂 !!!

  2. OLVictory - lun 29 Fév 16 à 18 h 05

    Je ne dépensais rien à Gerland, on se donnait RV à une brasserie avant le match. Là on se retrouve aux buvettes à l'intérieur. Le calcul est vite fait, les 5 à 10 euro par match passent dans la caisse de l'OL, c'est pas plus mal.

  3. Juni entraineur OL - lun 29 Fév 16 à 18 h 11

    Idem pour moi, en 15 ans, je n'ai jamais rien acheté !
    La , ça donne clairement envie de consommer et c'est plus sympa !

  4. nespero - mar 1 Mar 16 à 9 h 34

    C'est tout simple, à gerland tout le monde consommait à l'extérieur du stade, bar, kebab, ninkasi, etc...puisque c'était bien plus sympa.
    Aujourd'hui tout le monde va consommer dans le parc OL, car tout est fait pour si sentir bien, passer du tenter au tour du stade, donc tous les revenus vont aller directement à OL, ça va être un changement énorme et des revenus complémentaires importants pour le club.
    Tout est fait pour consommer sur place. Je pense que le rapport ne sera pas de 1€ à 4.5€ mais vraiment bien plus que ça. J'ai vu énormément de gens manger au parc OL contre paris, qui mangeait à Gerland? vraiment très peu.

    1. OLVictory - mar 1 Mar 16 à 11 h 21

      On peut maintenant se laver avec du savon et se sécher les mains dans le stade, c'est une avancée considérable 😆 . Je ne sais pas pour vous, mais moi ça me bloquait un peu. Du coup c'est un plaisir de manger un sandwich.
      On est passé directement de la crasse du XIXe siècle au 2.0.

      1. fandelol - mar 1 Mar 16 à 12 h 57

        Ya rien de plus crade que les sèches mains électriques. Je dis ça, je dis rien ^^

      2. OLVictory - mar 1 Mar 16 à 13 h 11

        C'est une légende comme on aime à les propager sur le Net, certainement propagée par les fabricants de papiers.
        Une information sur le modèle utilisé au stade :
        http://www.danger-sante.org/seche-mains-dyson/

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut