Bergougnoux (Toulouse) au milieu de Toulalan et Benzema (OL) (Photo by LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Bryan Bergougnoux (ex-OL) surnommait Karim Benzema "le petit Zizou"

Formé à l’OL, Bryan Bergougnoux a connu l’époque dorée lyonnaise même s’il n’a jamais réussi à s’imposer. Durant ses 4 années en pros, le Lyonnais a eu l’occasion de côtoyer un certain Karim Benzema, qu'il avait repéré durant les jeunes années du Madrilène.

En prenant part au premier match de la saison 2001-2002 à seulement 18 ans, Bryan Bergougnoux a pu ajouter une ligne à son palmarès. Avec cet unique bout de match au RC Lens (2-0) lors de la 1re journée, le milieu de terrain a fait partie du premier titre de champion de l’OL et était logiquement présent, mardi au "Match des Héros" avec l’ensemble de ses anciens coéquipiers. A la retraite depuis trois ans après une dernière pige à Evian, dont il est devenu le coach, Bergougnoux fait partie de ses jeunes du centre de formation lyonnais qui ont réussi à percer chez les professionnels.

Mais, à la différence des dernières années, il était plus difficile de se faire une place dans un groupe qui raflait tout sur son passage. A moins de s’appeler Karim Benzema. Bryan Bergougnoux a côtoyé l’attaquant du Real Madrid et a d’ailleurs une histoire commune avec lui, ce dernier lui délivrant sa première passe pour son premier match en professionnel. "Personnellement je l’ai découvert quand il avait 13 ans dans un tournoi au Lavandou. Je l’appelais petit Zizou, a avoué l’ancien Toulousain au blog 100% OL. Il était déjà trop fort mais il était très lent et à cause de ça il ne jouait pas beaucoup. Je soûlais son coach Pascal Yvars pour qu’il fasse jouer petit Zizou. Bien évidemment, je ne pouvais pas savoir qu’il aurait cette carrière mais je savais qu’il était trop fort !"


Bergougnoux : "Je n'oublierai jamais mon retour à Gerland"


Si Benzema a fait ses preuves à l’OL avant de s’envoler vers Madrid, Bryan Bergougnoux n’a pas eu la même réussite dans son club formateur. Membre de la rotation sous Paul Le Guen (48 matchs, 6 buts), il a dû quitter le cocon pour vraiment exploser à Toulouse. Passé par l’Italie ou Chypre, le vainqueur du Tournoi de Toulon 2004 avec les Espoirs est revenu à Gerland sous les couleurs de Tours, un soir de Coupe de France et de dernière dans l’enceinte du 7e arrondissement. Un souvenir gravé à jamais avec la banderole "Bienvenue chez toi Bryan".

"Pour le retour à Gerland, c’est l’un des moments les plus forts de ma carrière. J’ai une histoire particulière avec l’OL. J'ai eu la chance de jouer en lever de rideau de la victoire en Coupe de la Ligue au Stade de France puis de jouer le premier match des 7 titres et enfin de jouer le dernier match officiel de l’OL à Gerland, a-t-il poursuivi. La banderole … les supporters ne peuvent pas imaginer la fierté que ça a été pour moi ce jour-là devant ma famille et mes proches. Je leur en serais à jamais reconnaissant. Et je suis persuadé que cette histoire n’est pas finie."

1 commentaire
  1. Poupette38 - jeu 12 Mai 22 à 14 h 09

    Je me rappelle de ce match, j'y étais . Brian avait reçu un très bel accueil

    Signaler

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut