OL – Troyes, demies de Gambardella

Gambardella : l’OL dispose de Troyes (3-1) et s’offre une 1re finale depuis 2015

Ayant concédé l’ouverture du score mais supérieur, l’OL s’est imposé contre Troyes (3-1). Les hommes d’Eric Hély iront au Stade de France pour la 1re finale de Gambardella du club lyonnais depuis 2015.

Un grand soleil, un stade d’honneur Gérard Houiller affichant complet et des Bad Gones et Lyon 1950 présents en nombre, tous les ingrédients étaient réunis dimanche pour voir l’Olympique lyonnais disputer sa première finale de Coupe Gambardella depuis 2015. Face à Troyes, tout n’a pas été tout rose mais l’essentiel a bien été assuré par les hommes d’Eric Hély. En s’imposant (3-1) devant leurs supporters, les Lyonnais verront bien le Stade de France et disputeront la 9e finale de l’histoire du club.


L'OL n'a plus gagné la Gambardella depuis 1997


Battu il y a une semaine en championnat face à ces mêmes adversaires, l’OL a livré une toute autre partition à Décines. Comme pour leurs aînés avec l'Europe, l’odeur de la Gambardella semble galvaniser les coéquipiers de Mohamed El Arouch, eux qui marquent le pas depuis le début de l’année en championnat. Sept jours après le revers en terres troyennes, la physionomie de la rencontre a été tout autre. Cette demie, l’OL a voulu se la rendre facile en prenant rapidement la possession et en s’installant dans le camp troyen. Sauf que tout ne s’est pas passé comme prévu. Sur l’unique inattention lyonnaise durant l’ensemble de la rencontre, l’ESTAC est venu ouvrir le score sur corner (0-1, 9e) et réduire au silence les 1 547 personnes présentes à Décines.

Cette ouverture du score contre le cours du jeu n’a rien enlevé aux volontés lyonnaises de se porter vers l’avant. Le trio Marsin, Aïd et Fuhrer a maitrisé l’entrejeu et permis à El Arouch et Fougeu d’avoir la liberté de s’exprimer sur les ailes. Pourtant, c’est bien sur deux coups de pied arrêtés qu’est venu le salut lyonnais. Après avoir fait preuve d’inefficacité (10e, 18e, 22e) ou de manque de chance avec des sauvetages sur la ligne (22e, 34e), Mamadou Sarr est venu remettre tout le monde dans le droit chemin avec une tête renversée qui a fait mouche (1-1, 36e). Il n’a finalement fallu que deux minutes pour les joueurs d’Hély pour prendre le contrôle du match sur le terrain et au tableau d’affichage.


Patouillet évite une fin de match compliquée


Après avoir raté son face-à-face, Yannis Lagha a profité d’une faute sur El Arouch, qui est sorti sur civière en fin de match sans qu'on ne connaisse la gravité de la blessure, pour conforter son statut de meilleur buteur de cette équipe, avec un penalty (2-1, 38e). Un coup de massue pour Troyes qui ne s’en est jamais vraiment remis. Largement supérieur, l’OL a appuyé là où ça a fait mal avec le but de break juste après la pause. Le cafouillage dans la surface suite à un corner a profité à Fougeu (56, 3-1). L’OL a peut-être joué un peu facile par moment et a failli vivre une fin de match des plus compliquées sans un grand Patouillet qui a sorti un penalty troyen à dix minutes de la fin, mais il y avait clairement une classe d’écart, dimanche. Profitant du soutien populaire, les jeunes Lyonnais verront Paris, le 7 mai prochain. Avec l’ambition de mettre fin à une disette qui dure depuis 1997 pour un club dont la formation est connue et reconnue en France et en Europe depuis des années.

 

11 commentaires
  1. Jean-Jacques 2 bouts - dim 10 Avr 22 à 17 h 00

    Finalement ce sont nos gones qui nous mèneront au Stade de France j'imagine que c'est toujours en lever de rideau de la finale de la Coupe de France. Une sacrée équipe. Il faudra réussir l'exploit 25 ans après !

  2. Dede passion 69 - dim 10 Avr 22 à 17 h 04

    C'EST FAIT !

    Nos gones en finale au stade de France !!!👏👏👏

    10 mn d'arrêts de jeu , suite à la seule mauvaise nouvelle du jour , la blessure d'El Arouch .....

    Nos gones et nos fenottes, une formidable raison d'être heureux !!!!!

    ALLEZ L'OL !!!!!👍👍

  3. dede74 - dim 10 Avr 22 à 17 h 06

    Ce sera contre Caen, qui vient de se qualifier aux TAB contre Rennes.

    Je vais continuer de taquiner notre rédacteur du jour, qui ne me pardonnera pas mais : "En s’imposant (3-1) face à leurs supporters"
    Je crois qu'ils étaient "devant leurs supporteurs" 😆 😆
    Je sais je suis un méchant critiqueur !

  4. Dede passion 69 - dim 10 Avr 22 à 17 h 11

    Devancé par dede, comme toujours !!!😉

    Exact, devant 11217 spectateurs à d'Ornano !
    Pas mal pour une demi des gamins !....

    Je m'apprêtais à louer le bon boulot fait par le club breton, mais bing, perdu !😉

    1. dede74 - dim 10 Avr 22 à 17 h 35

      Salut Dédé,

      Comme je regardais le match sur FFFTV, j'ai basculé sur l'autre et j'ai vu la fin de la séance de TAB, d'où ma réaction rapide ! désolé de t'avoir devancé 😳
      Le SMC semble avoir un bon centre de formation.

  5. Sébastien TTP - dim 10 Avr 22 à 17 h 21

    Bravo à nos gones, vous nous avez rendu fier et soyez fier de vous et de vos couleurs.
    J'espère qu'il succéderont à la génération 97, des Malbranque, Bardon, Bréchet
    Bravo aux supporters présent et aux deux kops pour cette superbe ambiance

    1. Dede passion 69 - dim 10 Avr 22 à 17 h 37

      Heuh , plutôt Balmont que Bardon ...Non ?

      Et déjà , ce bon vieux Armand Garrido comme coach/formateur/ éducateur.👍
      Respect MONSIEUR !

  6. dede74 - dim 10 Avr 22 à 17 h 47

    Pour la finale, il faudra que les supporteurs lyonnais, se mobilisent sinon, ils seront submergés par ceux de Caen, qui semblent bien aimer leurs jeunes.
    Combien étaient-ils cet après-midi au GOLTC ?

  7. Darn - dim 10 Avr 22 à 17 h 57

    Et ben ça me fait très plaisir.
    On sait c'est quand la finale ? Le prix des places ? Je me dis que je pourrais y aller pour une fois, je ne suis pas bien loin.

  8. Poupette38 - dim 10 Avr 22 à 18 h 00

    Un peu plus de 1500 supporters à Lyon, donc tribunes pleines .

    Direction le stade de France, bravo les petits Gones . J'ai eu peur au pénalty sifflé pour Troyes, il restait du temps, bravo au gardien . M.Patouillet avait aussi fait des arrêts à Monaco dans la séance de tirs au but .

    En espérant que ce ne soit pas trop grave pour El Arouch, qu'il soit remis pour le 7 mai, au début j'ai pensé à une crampe, mais il hurlait, preuve qu'il avait mal, rentré en voiturette . Bon, il est revenu à la fin du match pour fêter avec ses potes, mais cuisse bandée donc ce n'était pas une crampe .

    Que les pros fassent de même

  9. Olyonn@is - dim 10 Avr 22 à 18 h 00

    Encore Bravo les gones 👍👏👏👏

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut