Pierre Sage (@AFP) et Denis Valour (@Créteil Lusitanos)

OL : Denis Valour et Pierre Sage, une association qui tombe sous le sens

Comme l’entraîneur de l’OL, Denis Valour est un adepte de la périodisation tactique. Lui et Pierre Sage semblaient destinés à travailler ensemble.

En même temps qu’il annonçait la nouvelle tant attendue de la prolongation de Pierre Sage, l’Olympique lyonnais confirmait la venue de trois nouveaux membres dans le staff. Jorge Maciel, Rui Lemos et Denis Valour complètent désormais une équipe comprenant entre autres Jamal Alioui, Damien Della Santa et Rémy Vercoutre. Un encadrement technique étoffé à l’intersaison, malgré les départs de Jérémie Bréchet et d’Antonin Da Fonseca à Lille

En s’entourant de ces collaborateurs, le coach de l’OL a ciblé des profils adeptes, comme lui, de la périodisation tactique. Ce précepte, qui consiste grossièrement en la reproduction à l’entraînement d’un des quatre “moments du jeu” (transitions offensives ou défensives, organisation offensive ou défensive) pour ensuite l’appliquer en match, est le pilier footballistique principal de Pierre Sage. Et avec Denis Valour, le Jurassien est très bien tombé. 

Ancien joueur de l’ASOA Valence dans les années 90, ce défenseur élégant s’est tourné vers le métier d’entraîneur, tout d’abord avec les jeunes à Valence, puis à Toulouse, où il retrouve Elie Baup, qu’il avait déjà croisé lors d’un stage d’observation à Saint-Etienne. Il officie ensuite auprès d’Alain Casanova, toujours au TFC, avant un passage à Lens, un retour au centre de formation du club de la Haute-Garonne, un crochet par Créteil en National 2 et une pige à Auxerre jusqu’en juin 2023.

Un CV bien rempli, mais ce qui a certainement attiré Pierre Sage, c’est la connaissance de Denis Valour sur la question de la périodisation tactique, issue de l’école portugaise dont le tacticien rhodanien aime s’inspirer. “Il excelle sur cette thématique-là, cette capacité à avoir des séances qui se réalisent à travers des formes jouées, nous explique Jean-Christophe Hourcade, président de la société ACPA Performance qui supporte le projet soccer BI. Il a énormément travaillé sur ce sujet. C’est un spécialiste du travail intégré.

Ce n’est donc pas surprenant de le voir débarquer au sein du staff en tant que coordinateur performance. Il faut dire que lui et le tout récent titulaire du BEPF ont beaucoup de choses en commun, au-delà de leur appétence pour cette méthodologie footballistique. “Ça ne m’étonne pas que Denis soit rentré là-dedans. C'est plus qu’un préparateur physique, il a une vraie réflexion sur le jeu. Il peut tenir le rôle d’adjoint, insiste Malick Vivant, actuellement sur le banc de l’Olympique Valence, en National 3. Pierre Sage aussi étant quelqu’un d’avant-gardiste à ce propos, ce n’est pas étonnant qu’il ait fait ce choix. Ils vont être dans la même lignée.

Au début de l’année 2022, Denis Valour a même publié un livre, “La méthodologie de l’entraînement tactique du football complexe”, un projet qui lui a permis de faire la synthèse de toutes les méthodes qu’il a testées au cours de sa carrière. Défendant une approche globale lors des séances, il reste fidèle à son approche, celle de lier lors des exercices le physique, la technique, le mental et la tactique. Il encourage le développement d’une intelligence tactique individuelle et collective. Un discours qui a forcément dû parler au coach de l’OL lors de leurs échéances. 

Décrit comme un footballeur “très fort dans le duel, intelligent et bon dans la relance, avec aussi une saine agressivité dans le bon sens du terme” (Malick Vivant), le Drômois est également reconnu pour “ses qualités humaines, affirme Jean-Christophe Hourcade, qui le côtoie depuis plus de 20 ans. Il est très abordable, il est humble et est toujours dans la réflexion. Il a une vraie sagesse et est à l’écoute.

Malick Vivant embraie. “C’est un super mec, quelqu’un de grande valeur”. Il se souvient d’ailleurs lorsque, plus jeune, il allait le voir disputer les derbies entre les deux équipes de Valence. Et même quand son club de toujours a déposé le bilan en 2005, Denis Valour n’a pas hésité à reprendre une licence avec quelques anciens. “Il a joué les six premiers mois pour dépanner. Cela avait permis à l’équipe de repartir en DH sur un nouveau projet”, se souvient le technicien valentinois.

Pensant d’abord “au football avant de penser préparation physique”, Denis Valour aura certainement un rôle assez large au sein de l’encadrement lyonnais. Une compétence précieuse car il permettra à Pierre Sage d’avoir un regard plus large sur le terrain. Et puisque humainement, les deux hommes partagent a priori de nombreuses similitudes, on se dit que cette collaboration tombe finalement sous le sens.

24 commentaires
  1. OLVictory
    OLVictory - mar 9 Juil 24 à 9 h 26

    Dans dix ans ces deux-là auront tout gagné en France et en seront à deux LDC avec le Barça 😆

    Signaler
  2. Darn
    Darn - mar 9 Juil 24 à 10 h 01

    Merci pour cet article.
    J'espère qu'OLPLAY pourra nous fournir des vidéos des entraînements, je suis toujours très curieux de cette méthode.

    Signaler
    1. OLVictory
      OLVictory - mar 9 Juil 24 à 10 h 50

      Salut Darn, mon petit doigt me dit que les vidéos montreront tout sauf ce qui concerne la périodisation tactique. Ils vont travailler en toute discrétion le plus longtemps possible. Il est à craindre que l'on découvre ce principe petit à petit lors des premiers matchs. Il faudra être attentifs.

      Signaler
      1. Darn
        Darn - mar 9 Juil 24 à 10 h 54

        Malheureusement, c'est ce que je crains également.

  3. Avatar
    Tondu - mar 9 Juil 24 à 10 h 38

    Même si je pense que le succès de Pierre Sage la saison passée repose plus sur l'approche mentale (il a remis les têtes à l'endroit et a enclenché une spirale positive), je suis curieux de voir les résultats que donnera cette "périodisation tactique " sur le fond de jeu à long terme

    Signaler
    1. OLVictory
      OLVictory - mar 9 Juil 24 à 10 h 48

      Là où je me pose des questions c'est justement sur le long terme. Est-ce que ce dispositif tactique est tenable sur toute une saison, ou est-ce une énième variante des théories de certains coachs qui voient leur équipe carbonisée au bout d'un laps de temps ?

      Signaler
      1. Avatar
        GoNL - mar 9 Juil 24 à 11 h 07

        Est-ce que tu fais référence aux coaches qui prônent un football total fait de harcèlement permanent sur le porteur : Tudor, Bielsa, Bosz, Sampaoli, de Zerbi, Silvinho,… (je cite les maîtres et leurs caricatures, il faut faire le tri).
        D’après ce que j’ai lu, la periodisation tactique fait justement travailler les phases d’un match indépendamment les unes des autres, où une équipe apprend à dominer et être dominée selon le score, les entrants, etc…
        Il est incroyable de voir ce réseau de théoriciens du foot, qui a l’air d’être très présent dans les divisions inférieures mais pas que. On verra ce qu’on verra sur le terrain, Il faudrait pas que tout soit balayé si on perd trois matchs de suite

      2. Darn
        Darn - mar 9 Juil 24 à 11 h 19

        Pour avoir vu sur Youtube ce type d'entraînement, ce n'est pas que sur l'impact physique que se base la périodisation tactique, il s'agit des conditions de matchs, et parfois des exercices peuvent être réalisés avec seulement deux ou trois joueurs ; l'essentiel c'est la gestion d'une certaine pression, concentration, une rapidité d'exécution, de prise de décision... Forcément, cela s'accompagne d'une intensité physique, mais ce n'est pas que ça.

      3. OLVictory
        OLVictory - mar 9 Juil 24 à 11 h 20

        Oui je pensais effectivement à cette nouvelle religion, avec les apôtres Bielsa et Sampaoli, ainsi que tous leurs disciples. Religion qui montre vite ses limites physiques à tous les coups.

        Chacun comprend des choses différentes sur la périodisation tactique, comme c'est la cas pour tous les nouveaux concepts pas facile à comprendre. Pour ma part, il me semble que la périodisation tactique peut entraîner une fatigue à court terme en raison de l'intensité des séances qui simulent les conditions de match. Ce n'est pas fatalement le cas si tout est prévu avec des temps de récupérations suffisants, mais le mieux étant l'ennemi du bien dans ce cas, il me semble qu'il existe un risque.

  4. orangecj85
    orangecj85 - mar 9 Juil 24 à 11 h 09

    Salut OLV,
    Tout dépend de l'intensité, c'est le seul facteur qui carbonise.

    Signaler
    1. OLVictory
      OLVictory - mar 9 Juil 24 à 11 h 21

      Salut orangecj85,
      C'est ce que j'ai répondu plus haut, il me semble que la périodisation tactique peut entraîner une fatigue à court terme en raison de l'intensité des séances qui simulent les conditions de match.
      Et j'imagine ce qui peut se produire suite à une accumulation de fatigues à court terme, épuisement, blessures, etc.

      Signaler
      1. orangecj85
        orangecj85 - mar 9 Juil 24 à 15 h 58

        Le risque lié à l'intensité existe, ce qui me plait et de ce que j'en comprends, c'est que la périodisation tactique intègre à l'entrainement une synthèse et une réflexion du jeu pour permettre aux joueurs de savoir quoi faire, quand, comment et pourquoi.
        Ce qui peut vouloir dire que l'intensité est mise à certains moments clés et qu'elle est contrôlée, ce qui peut amener une bien meilleure gestion des temps forts et des temps faibles, donc, moins de fatigues inutiles, moins d'efforts isolés et plus de cohésion et intelligence collective.
        Tout un programme très captivant et intéressant !

  5. OL-91
    OL-91 - mar 9 Juil 24 à 11 h 13

    « l’OL a ciblé des profils adeptes...» ?

    Signaler
    1. Avatar
      Juni85 - mar 9 Juil 24 à 11 h 14

      ... comme lui, de la périodisation tactique.

      Signaler
      1. OL-91
        OL-91 - mar 9 Juil 24 à 16 h 56

        Ça, ça doit marcher chez les filles.

  6. Avatar
    Tondu - mar 9 Juil 24 à 12 h 11

    D'après ce que j'ai lu, ce sont plutôt les portugais qui ont développé cette méthode de périodisation tactique.
    Le premier d'entre eux étant Mourinho

    https://www.entrainement-foot.fr/blog/qu-est-ce-que-la-periodisation-tactique-et-comment-la-mettre-en-place-guide-complet

    Signaler
    1. OLVictory
      OLVictory - mar 9 Juil 24 à 16 h 29

      Mourinho, 2006…
      Ça a mis 18 ans pour faire Porto-Lyon ?
      Il y a un truc qui ne tourne pas rond dans le foot français…

      Merci tondu, l'article est bon et précieux pour comprendre quelque chose à ce concept de périodisation tactique.

      1er enseignement, la périodisation n'est pas un style de jeu, elle est au service du style de jeu choisi par l'entraineur :
      « Pour moi, l'aspect le plus important dans mes équipes est d'avoir un modèle de jeu défini, un ensemble de principes qui fournissent une organisation. C’est pourquoi, depuis le premier jour, notre attention est dirigée vers cet objectif »
      Mourinho, 2006

      Signaler
      1. Avatar
        thal0995 - mar 9 Juil 24 à 16 h 34

        Bah quand tu vois des profils à la Griezmann obligés de s'exiler à l'étranger car on préfère des golgoths athlétiques aux pieds carrés, il y a de base un problème si on ne considère pas la dimension tactique dont tu parles 😅

        Mais si en plus on ajoute le problème de considération tactique que tu mentionne, c'est encore pire 😅

      2. Avatar
        metallica - mar 9 Juil 24 à 16 h 38

        Mourinho 2004 🙂

      3. OLVictory
        OLVictory - mar 9 Juil 24 à 16 h 41

        2e enseignement (par ordre d'importance) :
        les entraîneurs devraient toujours rechercher la concentration maximale à l'entraînement.

        Mou 2004, souvenirs souvenirs metallica

        Bah oui Thal, une décennie ou deux de perdues à privilégier des grands costauds à tous les postes. Comme s'il n'y avait pas de place pour tous les gabarits au foot !

  7. s.k
    s.k - mar 9 Juil 24 à 15 h 32

    Ça me parle
    C’est le football que j’aime
    Le tiki taka
    A l’espagnol ou tu condamnes l’adversaire à défendre tu l’étouffes dès qu’il essaie de sortir le ballon
    Sage à dit adhérer à ça
    Je suis un fan de Gardiola
    Heureusement qu’il existe quand tu regardes l’euro les matchs sont tellement ennuyeux
    Pour revenir à Sage il sera aussi beaucoup attendu sur le plan du jeu
    On a vu périodiquement ce qu’il veut faire dans le jeu mais c’est trop peu
    Mais il aura une préparation complète pour imposer son schéma de jeu
    Intéressant

    Signaler
  8. Avatar
    pathetikOL - mar 9 Juil 24 à 16 h 56

    Les deux autres certitudes concernant l'évolution actuelle du foot parfois au détriment du spectacle et on le voit encore lors de cet Euro sont
    1) que les équipes sont de plus en plus proches tactiquement avec des schémas défensifs et de pressing exigeants, de transition rapide vers l'avant ( pour thal0995 un excellent Griezmann couvre ces 2 points, c'est malheureusement moins le cas jusque là) nécessitant un groupe de 20 joueurs impliqués ...
    mais aussi la nécessité de se remettre à travailler les tirs de loin et leur efficacité.
    2) l'évolution du poste de gardien avec de grands gardiens, physiques, présents dans la surface, excellents relanceurs et patrons de défense ...
    bref ce qui manquait en partie à l'OL ces dernières années, il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir comme dit le dicton ...

    Signaler
    1. OL-91
      OL-91 - mar 9 Juil 24 à 16 h 59

      Remarquable le nombre de tirs à distance ! Désormais, une réponse aux défenses. Ce que l'OL ne sait pas faire.

      Signaler
    2. Avatar
      thal0995 - mar 9 Juil 24 à 17 h 10

      En autre évolution tu peux ajouter le nombre astronomique de matchs sur une année qui va grandissant et qui fait que les joueurs en sélection sont cramés de chez cramé et ne sont donc globalement plus en capacité de faire de beaux matchs (à quelques exceptions près )

      Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut