La joie de Selma Bacha et des Lyonnaises après la qualification pour la finale de la Ligue des champions 2022 @UEFA

OL - Issy : un dernier rendez-vous pour finir en beauté

Ce mercredi (20h45) signe la fin de la saison de D1 féminine avec un 15e titre pour l’OL. Face à Issy, les Fenottes auront à coeur de finir invaincues cette saison et de fêter enfin le doublé avec leur public.

Mardi, les joueuses de l’OL ont presque paru surprises de voir autant de supporters être venus s’amasser dans les tribunes du terrain Gérard Houiller. Il faut dire que, même si le dernier entraînement de la saison était ouvert au public, l’horaire et le jour ne portaient pas vraiment à l’optimisme de voir du monde. Et comme si ça ne suffisait pas, la pluie est venue s’en mêler. Mais quand on aime, on ne compte pas et ce n’est pas Yohan, un fidèle des Fenottes qui dira le contraire. Ayant commencé tôt sa journée le matin, il n’a pas hésité à prendre la direction de Décines pour "communier avec les joueuses après ce titre à Paris" et faire partie des 115 incorruptibles armés de drapeaux, écharpes et autres maillots à faire dédicacer.

Pour beaucoup, cette réunion était avant tout une manière de lancer les hostilités avant le grand soir et ce match contre Issy, ce mercredi (20h45). Pour l’enjeu, il faudra bien évidemment repasser, les Fenottes ayant tué le suspense du titre dimanche mais ce ne sont pas les joueuses ni le staff lyonnais qui vont s’en plaindre. Quand Issy jouera encore sa peau dans cette dernière journée, l’OL aura tout le temps pour célébrer le doublé Ligue des champions - championnat.

Une cérémonie à la mi-temps et à la fin du match

Car depuis une semaine, il n’y a pas forcément eu de rendez-vous pour fêter tout ça. Entre une réception à l’Hôtel de Ville de Lyon annoncée tardivement pour le retour gagnant de Turin et le titre de championne de France acquise en terres parisiennes, difficile de vraiment communier. "On a la meilleure équipe du monde et on n’est pas fichu d’organiser correctement une réception en leur honneur, s’est emporté Alain mardi, béret de l’OL sur la tête pour se protéger des gouttes. Faire cette cérémonie dès le lendemain de la finale alors que de nombreux supporters sont rentrés tard dans la nuit, c’est incompréhensible."

Selon nos informations, le club compte bien y remédier dès mercredi avec une remise du trophée de championne de France à la fin du match face à la tribune ainsi qu’un hommage rendu à la mi-temps aux jeunes féminines U19, également titrées dans leur catégorie. Un point d'honneur a été fait par l’OL d’offrir aux 2 000 spectateurs qui seront présents une fête et une communion pour terminer en beauté mais il faut être un novice pour penser que Sonia Bompastor prendra ce match face à Issy à la légère.


Bompastor veut rester invaincue


Il y aura forcément du turnover pour ce dernier match de la saison mais la coach compte bien marquer les esprits pour sa première saison complète sur le banc lyonnais. Sans ce contretemps fâcheux (1-1) contre Saint-Etienne, mi-mars, les Fenottes seraient encore en course pour terminer la saison avec 100% de victoires, comme l’a fait le Barça en Espagne. Néanmoins, cette 22e journée de D1 aura une valeur symbolique pour l’ancienne capitaine de l’OL. Celle de finir au moins invaincue dans ce championnat. D’ailleurs, même après une bonne douche de la victoire dans les vestiaires de Jean Bouin, Bompastor est rapidement revenue au sportif. "J’ai un groupe qui sait appréhender ce genre de grandes rencontres, a-t-elle déclaré à OLPlay après la victoire contre le PSG. Elles ont énormément de qualités et elles l’ont prouvé cette saison. Nous voulons terminer par une victoire mercredi contre Issy car nous devons respecter nos adversaires et rester invaincues cette saison."

Mercredi, l'entraîneure lyonnaise pourra toujours pester contre la programmation en plein milieu de semaine de cette dernière journée. Mais en voyant la tribune pleine face à elle, Sonia Bompastor comprendra vite que l’OL est "une formidable raison d’être heureux" comme dirait l'autre. Encore plus quand il s’agit de fêter les titres des Fenottes.

4 commentaires
  1. dede74 - mer 1 Juin 22 à 8 h 41

    Que la fête soit belle et que le temps soit clément, pour cette dernière prestation à domicile. Dommage que ce ne soit pas au stade des lumières, elles l'auraient bien éclairé !

  2. JUNi DU 36 - mer 1 Juin 22 à 9 h 20

    On voit qu'il y a encore du chemin à parcourir, même à l'ol qui pourtant est en avance sur son temps si je puis dire...

    Salut Dede. Je t'avais posé une question sur Annecy, tu l'a vu ? Je ne sais plus où je l'ai mis, du coup je ne sais pas si tu y as répondu 😂
    Ma question c'etait : J'ai vu que vous aviez entre 6 et 8 départs, est ce que ce sont des joueurs qui manqueront pas ou ça va être dur de s'en passer ?

    1. dede74 - mer 1 Juin 22 à 10 h 58

      Salut JUNI,
      Je ne saurais te répondre exactement mais, certains joueurs, sur le départ, sont partiellement, des prêts, tels ceux venant de Caen (Robson Kieremey, très bon joueur) de l'OL ou d'ailleurs, qui vont retourner dans leurs clubs, d'autres qui ont peu joué et qui ne sont pas retenus, car pas au niveau.
      Je ne suis pas d'assez près pour t'en dire plus, je n'achète pas le journal. Tu voulais en récupérer pour La Berrichonne ? 😆

      Les joueurs non conservés pour la saison prochaine :

      Alexandre PIERRE

      Mickaël SALAMONE

      Nicolas GARBY

      Steven PINTO BORGES

      Maxime BADO

      Ahmed MOGNI

      Jacques-Julien SIWE

      Yahya SOUMARE

      Le FC Annecy remercie ces hommes pour leur implication sur et en dehors du terrain et pour leur participation à cette montée en Ligue 2. Le club leur souhaite une bonne continuation et un épanouissement dans leurs projets futurs.

      https://www.fc-annecy.fr/news

  3. JUNi DU 36 - mer 1 Juin 22 à 12 h 40

    OK merci pour les infos.
    Non c'est bon pour les joueurs, on a tourné avec 33 la saison dernière, il faut qu'on se débarrasse c'est beaucoup trop, on avait le plus gros effectif de national. Ça sert à rien tout ce monde ça complique plutôt l'entraineur dans les choix.
    Je ne sais pas ce que tu en pense mais la aussi il y a comme un problème dans les divisions comme la ligue 2 ou le national, pas mal d'équipes tournent avec beaucoup de prêt par manque de moyens financiers. Du coup s'est compliqué pour un entraineur de monter un projet stable, d'avoir une équipe compétitive sur la durée. Tous les ans il faut remettre le compteur à zéro en organisation.
    Même pour les supporteurs c'est frustrant car à peine eu le temps de s'habituer et d'apprécier un joueur qu'il est déjà reparti.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut