Peter Bosz (Photo by PHILIPPE DESMAZES / AFP)

OL : "Les joueurs sont-ils compatibles à la philosophie Bosz ?", se questionne Puydebois

Depuis la défaite contre Rennes, l’heure est à trouver le responsable de la situation actuelle de l’OL. Sur le plateau de "Tant qu’il y aura des Gones", Nicolas Puydebois se questionne sur le futur de Peter Bosz, arrivé avec un discours offensif.

Qui est le coupable ? C’est une des questions qui anime Lyon depuis deux jours et le revers en Ligue 1 contre le Stade rennais (4-2). Après Monaco, Lille, l’OL a une nouvelle fois mordu la poussière contre un concurrent direct à la Ligue des champions et plus globalement à l’Europe. A dix journées de la fin, les comptes ne sont pas bons pour le club lyonnais avec neuf points de retard sur le podium. Est-ce la faute des joueurs ? Des dirigeants ? Du coach ?

Chacun a un avis bien tranché sur la question mais il est difficile d’y voir vraiment clair. Ce n’est d’ailleurs pas Peter Bosz qui dira le contraire. Arrivé plein de bonnes intentions, le coach néerlandais déchante plus souvent qu’il ne se satisfait du jeu pratiqué par ses joueurs. Un point qu’a tenu à souligner Nicolas Puydebois dans l’émission "Tant qu’il y aura des Gones", lundi soir.


Un effectif pour Bosz ?


Plutôt fan de l’ancien coach de l’Ajax Amsterdam, l’ancien gardien de l’OL se questionne sur la complémentarité entre sa philosophie et les joueurs mis à sa disposition. "J’aime beaucoup ses discours avant et après les matchs. Il est toujours lucide, il ne se cache jamais derrière la pluie ou le mauvais temps, note notre consultant. Il assume ses choix. J’aime sa philosophie de jeu mais il n’arrive pas à la mettre en place. Je ne sais pas si ce sont les joueurs qui n’ont pas la capacité athlétique pour faire ce qu’il veut mettre en place. Est-ce que sa philosophie demande trop d’exigence ?"

Le terrain a déjà livré quelques indices puisque Bosz n’a jamais manqué de souligner la maitrise tactique de ses joueurs lors de certains matchs. Les dernières sorties avaient d’ailleurs redonner du baume au coeur aux supporters, enfin heureux de voir qu’une partie du temps laissé au Néerlandais portait enfin ses fruits.


Puydebois demande du temps


Mais avoir un jeu plaisant c’est bien, gagner c’est mieux et aujourd’hui, l’Olympique lyonnais n’a plus de temps à perdre. Bosz peut-il survivre à cet état d’urgence ? Pour Nicolas Puydebois, l’environnement lyonnais n’y est pas propice, bien qu’il faudrait arrêter de se voiler la face…

"Force est de constater que le papier cadeau est beau mais aujourd’hui, l’OL est 10e avec 41 points et ce n’est pas suffisant pour un club comme l’Olympique lyonnais. C’est un gros mot de dire qu’on est en transition au club alors que ce serait peut-être bien de l’assumer à un moment cette transition, interpelle notre consultant. Le microcosme lyonnais n’accepte pas de laisser du temps, de laisser les choses se mettre en place. Jean-Michel Aulas a mis du temps à construire ce qu’est devenu l’OL, avant de gagner un premier trophée. Il ne faut pas l’oublier."

Du temps, Peter Bosz espère en avoir encore après le mois de mai afin de construire enfin un effectif à son image.

28 commentaires
  1. Brain Entropy - mar 15 Mar 22 à 12 h 42

    Depuis fin 2008, dernier titre de champion de l'OL, les clubs en France ayant conquis un titre majeur sont : Girondins de Bordeaux, Olympique de Marseille, LOSC, Montpellier, Saint Etienne, Stade Rennais, PSG, AS Monaco, En Avant Guingamp, RC Strasbourg. En de la Coupe de France 2012 contre Quevilly (!) rien pour l'OL. Cela ressemble quand même à une catastrophe industrielle au regard des montants investis...

    1. mmc1789 - mar 15 Mar 22 à 15 h 07

      La comparaison porte une part de mauvaise fois

      En 2012, le titre en coupe valait autant que les autres .. Lyon avait sorti PSG (finaliste la saison précédente) et Bordeaux ...et Lyon a buté sur une demi et deux finale perdues .. l'un aux penalties contre .. PSG
      SI l'on raisonne championnat, l'OL est régulièrement sur le podium ..

      Mais je te rejoins sur deux périodes négatives qui marquent l'esprit : le ratage total Puel (ambiance du groupe, investissement versus résultats, départ c) et depuis 2019 avec l'enchainement blessures graves - COVID - couples DS-entraineurs qui partent en vrille ..

      A mon sens, on jette trop vite le bébé avec l'eau du bain

  2. Cazo-loco - mar 15 Mar 22 à 12 h 42

    "Les joueurs sont-ils compatibles à la philosophie Bosz ?"
    Suffit de regarder le classement pour avoir une reponse. 💩

  3. zikos35 - mar 15 Mar 22 à 13 h 23

    8Non, c'est une evidence. Trop de lacunes pour se permettre ce style de jeu. La défense t'as 3 gars sur 4 qui sont à la rue et le seul qui s'en sort c'est sa première saison à 19 ans.
    Le milieu t'as une paire qui roule mais Ndombele s'en va dans 3 mois et ils ne peuvent pas enchaîner tous les matchs.
    Devant aucun attaquant au niveau. Contre Rennes a part frapper comme un bœuf dans le ballon sans réfléchir à 2- 0 il fait quoi dembele ? Kte contre Porto... Etc. Etc.

  4. Olyonn@is - mar 15 Mar 22 à 13 h 27

    La réponse est non.Trop d'erreurs sur les relances,pressing pas coordonné,replacement defensif douteux ...

  5. Doudski69 - mar 15 Mar 22 à 14 h 32

    Ce qui est navrant c'est que ce constat je l'avais écrit ici même en octobre. Alors si moi je l'avais fait.... Je m'inquiète que des pros expérimentés n'aient pas voulu ou pu le faire.

  6. le_yogi - mar 15 Mar 22 à 15 h 23

    Et bien moi désolé, mais je trouve que c'est un constat un peu "feignant". Pourtant je ne suis pas pour l'éviction de Bosz, mais des joueurs ça s'éduque, et je ne vois pas en quoi les nôtres y feraient exception. Alors, il y a peut-être un truc un peu générationel où le management "à la dure" façon Mourinho a un peu plus de mal à passer aujourd'hui, mais du reste je pense qu'il faut réfléchir un peu plus en profondeur, plutôt que de se contenter de dire que les joueurs n'en sont pas capables. Ils ont tous prouvé au haut niveau (j'entends niveau podium de L1 à minima). D'ailleurs qui seraient ces fameux joueurs compatibles à cette fameuse philosophie, puisqu'on semble les trouver partout sauf chez nous ? On veut des noms ^^

    1. Altheos - mar 15 Mar 22 à 16 h 11

      Un attaquant comme Laborde par exemple, qui est un vrai "guerrier" et qui est très complet par exemple. Mais c'est l'un des rares qui me soit venu spontanément pour répondre à ta question.

      1. OL-91 - mar 15 Mar 22 à 18 h 32

        Ce joueur qui joue sur les opportunités a montré qu'il devait être bien entouré.

    2. Olyonn@is - mar 15 Mar 22 à 16 h 39

      Azmoun et Onana peut être et Bosz avait coché d'autres noms de son ancien club Leverkusen..Des ailliers,aussi devaient venir selon Juni,on les a jamais vu,alors voilà ..Quand on a pas le budget on prend pas Bosz...

  7. mmc1789 - mar 15 Mar 22 à 16 h 59

    Il y a qq chose qui frappe dans cette équipe, c'est sa difficulté à fonctionner tous ensemble le même match .. exactement l'inverse de ce que Rennes à réussi (ou Lille, avec un plan de jeu bien différent)

    Les attaquants se marchent dessus, se mangent la balle, et ne marque pas assez
    Les replis défensifs ou les montées d'un 2e rideau coordonné en cas d'attaque ne se font pas systématiquement
    Le pressing est parfois coordonné, souvent désordonné (cela ne date pas de cette saison, c'était déjà le cas l'an dernier)

    Il y a régulièrement un ou deux joueurs qui sont très peu visibles .. pas toujours les même d'ailleurs .. seuls échappent à la critique Lukeba, KTE, Lopes, Faivre, Paqueta (certes avec une période mineure où il aurait gagné de souffler) .. 1/3 de l'effectif régulier, bien trop peu !

    Problème de mental, de préparation de match, d'investissement personnel ? personnellement, je dirais groupe instable et manque de leader .. je pense que Lopez devrait être capitaine, avec un ou deux vice-capitaine officieux.

    1. OL-91 - mar 15 Mar 22 à 18 h 34

      Peut-être une équipe hétéroclite. On a trop de danseuses voulues par la direction qui délaisse des recrues qui seraient plus adaptées. Elle oublie les porteurs d'eau.

      1. florentdu42 - mar 15 Mar 22 à 19 h 27

        Je pense que certains sont en effet pas avares d'effort et d'investissement.

        Lopes, Lukeba, Caqueret, Faivre, KTE, Paqueta, Gusto. Après, je ne parle pas de Ndombele, car il ne sera pas la dans 3 mois.

        Certains joueurs n'ont aussi pas le niveau pour ce style de jeu. C'est pas méchant, c'est plus un constat. Je pense a T Mendes, Dubois, Boateng, Henrique, Kadewere.

        Je mettrais les cas Dembele et Aouar à part. Le premier a du talent, c'est indéniable, il est capable de très belles choses, mais il brille seulement si le reste de l'équipe brille aussi. Mais ça, vu son style de jeu, c'est logique.
        Pour Aouar, j'aimerais le revoir aux côté de Caqueret. Il pourrait enfin se positionner car je pense qu'en 10, ca ne va pas.

        Si on pars du principe de certains vont partir cet été, comme Paqueta, Dubois, Emerson, Ndombele, voir dembele, il va falloir encore reconstruire un effectif avec une phase d'adaptation.

        Mais c'est la qu'il faudra bien ciblé les recrues car elles devront non seulement avec du caractère, mais aussi le niveau technique et physique que nécéssite le foot proné par Bosz

  8. Cicinho - mar 15 Mar 22 à 17 h 04

    Est-ce que ça existe les joueurs compatibles avec Bosz? A part une saison à l'ajax (une finale d'europa ligue, mais pas champion, avec un effectif de fou), ses dernières expériences permettent d'en douter...
    Même s'il a l'air très sympathique.

  9. Darn - mar 15 Mar 22 à 18 h 25

    Je l'ai dit avant même le début de la saison, on devait envisager une saison de transition. Cela me semblait une évidence. Si on accepte cela, on accepte plus facilement la situation actuelle. Et on remet tout en cause après le match contre Rennes après une série plutôt honnête. Puydebois a raison, nous sommes trop pressés.

    Et j'avais dit aussi : priorité sur l'EL. J'espère que c'est ce qui se passera.

  10. OL-91 - mar 15 Mar 22 à 18 h 53

    À mes yeux, le groupe joue pratiquement toujours à peu près de la même façon (les classements se succèdent sans émerveiller), même si parfois un changement intervient en cours de jeu pour modifier la disposition. Genesio, Garcia ou Bosz n'ont pas marqué le jeu lyonnais d'une quelconque personnalité. Peut-être même que seule la chance et le hasard pourraient les départager. Si on veut du « beau jeu » accompli dans la constance, c'est surtout un remaniement radical et de bonnes finances qui le permettront. On ne peut gagner les meilleures places avec des équipes aussi dépareillées.

  11. florentdu42 - mar 15 Mar 22 à 19 h 18

    Je suis navré également, mais je rejoins aussi Nico Puydebois, nous devons accepter que notre club a regressé et que certains sont passé devant, comme rennes, Nice, voir Monaco et Marseille.

    Nous sommes trop inconstant.

    Malgré tout, je ne pense pas que changer de coach sera une bonne chose, et je dirais même qu'il faudrait le conserver l'an prochain, même sans europe.

    On va me traiter de fou, surement, mais son discours, et ce qu'il veux mettre en place, moi ça me plait. D'autant qu'on a vu sur certains matchs qu'on peut le faire. Si ça n'avais pas été le cas, si on n'avais jamais rien vu de ce que le coach, j'aurais dis qu'il faut le changer, mais je continue de croire en lui malgré tout, mais son foot et son projet sont très exigeants, et il faut des joueurs qui se donnent a fond tous le temps et c'est pas simple, et même pas forcement toujours de leur faute. Ils sont humains, et les relâchements et baisse physique, ça arrive.

    Maintenant, il est vrai aussi de dire que son envie et ses intentions ne sont peut-être pas compatible avec les joueurs, ou plus globalement avec le foot actuel, dans le sens ou des joueurs qui sont a fond tous le temps et qui se donnent non stop, ça court pas les rues. Le football total, c'est très rare, car dès qu'il y a un coup de fatigue, ça se voit et on prend vite l'eau.

  12. Juninho Pernambucano - mar 15 Mar 22 à 19 h 56

    Cette exigence de beau jeu avec un pressing haut demande des capacités athlétiques très élevées .
    Genesio parvient à les faire jouer ainsi mais pas chaque match , on les a vu perdre a Leicester par exemple.

    Il faut avoir un effectif a Manchester City pour pratiquer ce football total.

    Au final on a changé moults fois d'entraîneurs depuis 10 ans et aucun n'a remporté le moindre titre.
    C'est un échec patent.

    Cependant quand je vois un terrier et le niveau qu'il a cette saison , il y a aussi un problème de management des joueurs ....

  13. Juninho Pernambucano - mar 15 Mar 22 à 20 h 48

    Qui va succéder aux légendaires cousin cousin hub , sylvinho , garcia , puel , garde , j'en passe et des meilleurs .
    Grand consommateurs de coach , sur qui Jma va t'il jeter son dévolu ?

  14. Vudailleurs - mar 15 Mar 22 à 22 h 06

    Le problème c'est son coaching. Même si je trouve qu'il est assez clairvoyant sur les joueurs à écarter, il ne peut pas remettre le même 11 deux matchs de suite en 1 semaine. C'est absurde.

    1. Conelus - mar 15 Mar 22 à 22 h 47

      @vud'ailleur , je ne vois pas pourquoi ca le serait. Les joueurs ne sont pas capable de jouer le mercredi d'avoir 3 jour complet de récup et de jouer le 4ième jour a 17H?
      Franchement 2 match d'affiler il me semble que ca se fait largement et dans beaucoup d'equipe, le problème pour moi estt le match de jeudi. Peut il remettre à peu pres les mêmes sur le terrain pour la troisieme fois de suite ?

  15. RYADMARFEZ - mar 15 Mar 22 à 22 h 06

    C'est quoi la Méthode comptabile avec la Méthode bosz
    Donc en gros il a besoin de effectifs de Man city pour avoir des résultats dans ce cas il a Frappé

    Déjà si t'es 10 ème de L1 à ce stade de la saison c'est qui y'a un Gros problème de Coaching

  16. Fab - mar 15 Mar 22 à 22 h 17

    Au-delà de l'aspect physique et qualités techniques, il y a peut être aussi à se poser la question sur "l'intelligence du jeu" (comment se positionner, se déplacer, à quel moment sortir sur le joueur ou reculer voire accompagner, etc. ??) qui n'est pas forcément maitrisé par les joueurs.

    1. Conelus - mar 15 Mar 22 à 22 h 39

      @Fab ah en voila une reflexion qu'elle est bonne. Et je pense même que c'est exactement ce qui manque à l'equipe pour etre constante dans ses résultat. Malheureusement si les joueurs ne l'ont pas, je pense que ca ne s'acquiert pas comme ca, il va falloir encore du temps je pense.
      Faudra aussi qu'il n'y ait pas la moitié de l'equipe qui change car ca va etre compliqué si tout les ans faut réapprendre a tout les joueurs.
      Je suis d'accord avec l'idée que l'OL est en phase de transition et qu'on poura jugé que l'an prochain de la qualité de la constuction de bosz. Sans vouloir lui chercher d'excuse l'année est quand même dégueulasse semé d'embuche et de chausse trap. Du mercato d'été à la démission de juni en passant par l'histoire de marseille et notre fameux point en moins il n'aura pas eu une année favorable pour construire un collectif dans un environnement apaisé.
      Dans cette histoire je suis toujours dégouté que juni se soit barré au milieu de cette construction, et j'espere que les "nouveau" en place ferons en sorte de batir une équipe cohérente et en adéquation avec la volonté du coach et de l'Olympique Lyonnais.

      1. Fab - mar 15 Mar 22 à 23 h 15

        @Conelus c'était visible sur le match contre Rennes à minima sur 3 buts de Rennes :
        - le 1er (à peine 10 mn de jeu - donc on ne peut pas vraiment dire fatigue pour le replacement) sur le dégagement de Gomis (si tu regardes les alignements il y a 4 joueurs Rennais face aux 4 défenseurs (Caqueret et Ndombele sont déjà trop haut et ne peuvent donc pas jouer le deuxième ballon)
        - le 2ème (tu ne mets pas (ou ne laisses pas) Paqueta pleine axe surface réparation (qui a son bandeau suite arcade ouverte contre Porto) jouer un éventuel dégagement de la tête sur le corner (car il ne le fera probablement pas et il ne l'a d'ailleurs pas fait)
        - le 4ème : Malo qui marque Terrier au début de son déplacement avec ballon, le lâche ensuite pour rentre dans la surface et libérer ainsi tous l'espace à Terrier pour sa frappe
        Et je ne parle pas sur d'autres matchs où par exemple en phase défensive quand le latéral resserre vers le centre pour couper les trajectoires et que l'ailier ne se replie pas pour fermer l'espace créé dans le dos du latéral ; ou alors quand on insiste en phase offensive à vouloir passer par l'axe alors qu'un décalage est présent à l'aile.
        Après, je dois reconnaitre que c'est beaucoup plus facile de faire ce genre de constat quand on est assis sur son canapé devant la télé avec une vue aérienne que lorsque l'on est sur le terrain ! 🙂

      2. kakkolak - mer 16 Mar 22 à 7 h 14

        Excellente analyse Fab. Notamment le paragraphe sur le repli défensif.
        Je rajouterai qu'en phase offensive, on ne va pas assez vite. Combien de fois Dembélé fait un appel et n'est pas servi au profit d'une passe latérale qui permet à la défense de se replacer... Et comme on ne sait pas tirer de loin, on ne peut pas profiter du fait que dembélé attire la défense vers le but.
        La plupart des équipes de L1 savent faire des transitions rapides avec un jeu vertical. C'est un peu l'arme du faible, parce que souvent l'adversaire joue bloc bas avec des flèches en attaque, le problème c'est que contre nous çà marche....
        Et nous on ne sait pas le faire en revanche...

  17. Doudski69 - mer 16 Mar 22 à 7 h 49

    Non mais j'hallucine quand je lis que Bosz pourrait encore être là l'an prochain. Qui parles d'une énième saison de transition? Vers la L2?
    Au secours!

  18. Juninho Pernambucano - mer 16 Mar 22 à 8 h 41

    Il est très improbable qu'il soit la l'an prochain , il faudra encore et encore tout reconstruire après cette saison explosive et de chaos .

    L'OL est un éternel chantier depuis la fin des années glorieuses Juninesques ....

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut